background preloader

Centre d'interprétation de Suippes Marne

Centre d'interprétation de Suippes Marne

Musée du Fort de la Pompelle Les travaux d’agrandissement et de réaménagement du Fort et du musée de la Pompelle sont terminés, le musée a ouvert de nouveau ses portes au public depuis le 28 juin 2014 : - Télécharger l'affiche. L’enjeu est aussi important que le symbole est fort. Réalisé après la défaite de 1870, le Fort de la Pompelle fut la clé de voûte du système défensif rémois, bombardé quotidiennement mais jamais tombé. L'histoire du Fort D'une superficie de 2 ha 31, le Fort de la Pompelle était doté d'une artillerie composée de 6 canons de 155 mm longs, modèle 1877, du système de Bange et de 4 canons de 138 mm auxquels s'ajoutaient des pièces de flanquement et mitrailleuses. Monument historique, aménagé en musée, il est aujourd'hui le haut-lieu de la Grande Guerre en Champagne-Ardenne ; Des cérémonies patriotiques, commémorant les combats de 1914 à 1918, y sont régulièrement organisées ainsi que des prises d'armes militaires. Le musée

Le souvenir de la 1ère GM en Champagne-Ardenne - Le monuments de Mondement présenté par Jean-Pierre Husson Le site : entre le château et l'église de Mondement Le site de Mondement situé au Nord-Est de Sézanne a été choisi pour implanter le Monument national de la Victoire de la Marne qui commémore ce qu'on a appelé la 1ère Bataille de la Marne, celle de septembre 1914. Mondement constituait en effet un point stratégique dans le dispositif déployé par le commandant en chef, JOFFRE, de Senlis à Verdun face à l'invasion allemande qui menaçait Paris, dans la mesure où son château qui dominait les Marais de Saint-Gond, verrouillait le passage vers la capitale par le Sud. Au cours de la soirée du 9 septembre 1914, les soldats du 77ème Régiment d'infanterie de Cholet et les zouaves de la Division marocaine, en reprenant à l'ennemi le Château de Mondement, ont stoppé l'avancée allemande. Le monument en construction L'inauguration officielle programmée pour septembre 1939 et qui n'a pu avoir lieu à cause de la déclaration de guerre, s'est finalement déroulée en septembre 1951. La table d'orientation

Fort de Douaumont Bataille de Verdun 1916 - 2016 Tourisme Les Allemands, en se réinstallant dans le fort, eurent pour principale préoccupation de le rendre imprenable. Dès le 27 mai, le général commandant le Corps Bavarois écrivait au major Schemmel, commandant le fort : « L’Etat-major de l’Armée a insisté sur la haute importance d’une possession définitive du fort de Douaumont. La 2° Division Bavaroise dont les attaques des 24 et 25 mai ont valu la reprise du terrain autour de Douaumont, est en conséquence priée de donner toute son attention à l’achèvement rapide des travaux du fort de Douaumont, en vue d’en faire un point d’appui inexpugnable. Et un mois après, le 20 juin, le général commandant le Corps Alpin qui commandait alors le secteur dont dépendait le fort, rappelait ces prescriptions et ajoutait : A ce moment, la garnison permanente du fort devait comprendre une compagnie d’infanterie, une section de pionniers, une compagnie de minenwerfer, des mitrailleurs, signaleurs, téléphonistes, etc, soit au total 20 officiers et 517 hommes.

ASCERF Le Fort de Douaumont - Verdun-Meuse.fr 01/02/2011Lieu du Mois - Février 2011 - Le Fort de Douaumont Lieu du Mois - Février 2011 Le Fort de Douaumont Dans la multitude des noms attachés à la Bataille de Verdun, ce sont sans doute les trois syllabes de Douaumont qui restent les plus emblématiques. Douaumont est à la fois le nom d'un des neufs villages disparus devant Verdun, englouti par les mois de bombardements incessants, et celui d'une forteresse, le Fort de Douaumont, bouclier de pierre, de béton et d'acier dressé comme un rempart devant Verdun. 1874 - 1914 – Naissance d'une forteresse imprenable Dans les travaux de mise en défense de la place-forte de Verdun, engagés par le Général Séré de Rivières à partir de 1874, le site de Douaumont est très tôt identifié comme primordial. Douaumont, vue aérienne du fort avant 1916 21 février 1916 – Douaumont ist gefallen Le fort bouleversé par les bombardements, vue aérienne, 10 octobre 1916 Le fort de Douaumont : histoires partagées La nécropole allemande de Douaumont

70e anniversaire du débarquement et de la bataille de Normandie | Accueil - 70e anniversaire du débarquement et de la bataille de Normandie Mémorial Dormans A Verdun, la forêt est la gardienne de la mémoire De notre envoyée spéciale à Verdun (Meuse) Lorsque les militaires s’entraînent sur le champ de tir au pied du fort de Douaumont, il suffit de fermer les yeux pour s’y croire. Le 21 février 1916, un million d’obus s’abattaient en l’espace de 10 heures sur les troupes françaises. La bataille de Verdun, commémorée officiellement ce 29 mai, durera dix mois et fera 300.000 morts, allemands et français, sans qu’aucun belligérant ne gagne de terrain. Cent ans après, les terrains ravagés par la guerre ont laissé la place à une forêt où il suffit de se baisser pour ramasser boutons de vestes, boîtes de sardines ou billes de plomb datant de la Grande guerre. Encriers, vaisselle, semelles… « On retrouve les encriers qui servaient aux soldats pour écrire des lettres, des baïonnettes, de la vaisselle allemande à l’effigie du Kayser. Ces souvenirs de la bataille jonchent les 10.000 hectares de la forêt de Verdun. Forêt sensible Des arbres en dette de guerre

arromanches360 Monuments de mémoire - Se réapproprier notre patrimoine mémoriel Overlord Museum - Homepage Morts pour la France de la Première Guerre mondiale Plus de 1,3 million de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu la mention "Mort pour la France" figurent dans cette base de données. A l’occasion du 11 novembre 2014 et dans le cadre du centenaire du conflit, la direction des Patrimoines, de la Mémoire et des Archives met également à disposition les 95 000 fiches des soldats n’ayant pas obtenu la mention et composant le reste du fichier général. Ces fiches correspondent en partie à des cas non instruits pour l’obtention de la mention. Cette base a été constituée par la numérisation et l’indexation des fiches élaborées au lendemain de la Première Guerre mondiale par l’administration des anciens combattants et aujourd’hui conservées par le ministère de la Défense. La mention "Mort pour la France" est accordée, suivant certaines conditions, en vertu des articles L488 à L492bis du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre.

Related: