background preloader

Shawn Achor : l'heureux secret d'un meilleur travail

Shawn Achor : l'heureux secret d'un meilleur travail

http://www.ted.com/talks/shawn_achor_the_happy_secret_to_better_work.html

Related:  Pearltrees videos

De l'importance d'un emploi ayant du sens Demandez aux gens ce qu'ils attendent de leur travail et vous verrez qu'avoir un emploi qui a un sens remporte de nombreux suffrages. Durant des décennies, les Américains ont classé le fait d'avoir un but en haut de leur liste de priorités -devant les promotions, le salaire, la sécurité de l'emploi et les horaires. Le travail est une recherche de "quête de sens au quotidien autant qu'un gagne-pain," écrit ainsi Studs Turkel, après avoir interrogé des centaines de personnes de tous horizons professionnels. EuroBRICS. Un basculement dans l'équilibre du monde Un certain nombre d'experts, dont le politologue franco-européen Franck Biancheri 1), prévoient pour les prochaines décennies d'importants changements dans l'ordre du monde. Il ne s'agit pas d'annoncer des évènements encore inattendus, mais de mettre en perspective un certain nombre de changements en profondeurs (dits aussi systémiques) que la plupart des observateurs constatent mais dont ils ne tirent pas encore de conclusions significatives. Ces changements vont du plus attendu au plus inattendu. Parmi les premiers se situe la montée en puissance d'un bloc asiatique comprenant évidemment la Chine mais aussi les autres puissances régionales, Corée du Sud et Japon en premier lieu. Même si un accord politique parfait ne règne pas encore entre elles, inévitablement, leurs compétitions et échanges croisées feront de l'Asie un des principal pôle de restructuration du monde de demain.

Un optimisme qui nous sauvera ! L'optimisme semble s'installer à tous niveaux de la société, excepté au sommet, tentant de combattre un pessimisme de rigueur. La Grèce en faillite, la note de l’Italie abaissée, les bourses mondiales qui jouent au Yoyo, le plan Fillon, etc… pas étonnant que le dernier baromètre BVA-BFM-Challenges-Avanquest, publié en ce début de mois, enregistre un pessimisme record depuis la crise de 2008. Ainsi, en ces temps où « morosité » devient le maitre mot et fait la une de tous les médias, juste derrière celui de « rigueur », une tendance semble paradoxalement émerger. Une tendance, enfin pas exactement ; il s’agit davantage d’un état d’esprit, voire pour certains d’un art de vivre, qui anime constamment certaines personnes et n’habitera probablement jamais d’autres. Le fait est que ces dernier temps, cet état d’esprit peut réellement faire du bien.

14 personnalités racontent leur vision de la réussite quand ils avaient 20 ans (et comment elle a changé depuis) REUSSIR - Comment la notion de succès diffère-t-elle à travers le monde et selon les générations? Plus important, comment notre regard sur le succès change-t-il avec l’âge? Depuis le lancement de The Third Metric (Réussir autrement) en 2013, nous avons posé ces questions aux lecteurs et blogueurs du Huffington Post à travers le globe. Elles semblaient toutes aussi importantes lors du lancement du WorldPost début 2014. Nous avons donc demandé à des leaders de différents pays et aux expériences différentes ce que signifiait, selon eux, avoir du succès quand ils avaient 20 ans et ce qui avait changé depuis.

Rendez-nous le stylet! Steve Jobs détestait le stylet, et ce pour une simple raison : contrôler son téléphone portable avec un pseudo-stylo implique de transporter un accessoire supplémentaire, et Jobs a toujours méprisé les accessoires. «Dieu nous a donné 10 stylets – pas la peine d'en inventer un nouveau», avait-il l'habitude de dire, selon la biographie de Walter Isaacson. Le stylet est l'une des raisons pour lesquelles Jobs a enterré le Newton, l'assistant personnel portable d'Apple dans les années 1990, et a décidé de créer l'iPhone et l'iPad. Il y a dix ans, quand Microsoft développait sa vision des tablettes, Jobs considérait l'amour de Bill Gates pour le stylet comme l'une de ses grandes faiblesses.

12 conseils pour développer votre charisme Le charisme est considéré comme une grande qualité dans le domaine professionnel et particulièrement dans le management. C’est même devenu un atout important, voire nécessaire, pour réussir au travail. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez le développer ! Voici 12 astuces pour y parvenir. Catherine Soranza, directrice de Medias Coaching Communication donne sa propre définition du charisme et nous livre ses conseils pour nous aider à l’améliorer. Elle se base sur différentes significations du mot, une très ancienne : « don particulier, conféré par une grâce divine, pour le bien commun » et une plus récente : « qualité qui permet à son possesseur d’exercer un ascendant, une autorité sur un groupe ».

Le nouveau rapport Webbot est arrivé sur 2012 Prophète des temps modernes, le logiciel américain Webbot a été créé en 1997.Guillaume Thuillet, expert et traducteur français des rapports webbot précise que « ce projet informatique fonctionne comme un robot de moteur de recherche et va fouiller de façon répétitive dans les groupes de discussion, les sites personnels en plusieurs langues. Il se concentre sur certains mots-clés, les compile, établit des courbes et les interprète. » Initialement programmé pour prévoir les cours de la bourse, le Webbot établit aujourd'hui de véritables prévisions à l'échelon mondial. Le Webbot est un outil de tendances qui étudie/collecte les peurs/préoccupations principales des habitants de la planète.

Comment apprendre à apprendre François Taddéi (Wikipédia, @francoistaddei) est biologiste de formation. Il est le cofondateur du Centre de recherche interdisciplinaire (CRI). Sur la scène des Entretiens du Nouveau Monde industriel, ce promoteur de l’interdisciplinarité est venu évoquer son obsession : comment innover dans l’éducation, comment apprendre à apprendre… Quand Garry Kasparov a perdu contre Deep Blue, The Economist titrait « si votre métier ressemble aux échecs, il faut vous préparer à changer de métier ». L’évolution du jeu d’échec est devenue une métaphore du futur, estime François Taddéi.

7 leçons pour libérer sa créativité La créativité se nourrit de nos expériences, difficiles ou agréables, de nos pensées, de nos temps actifs comme oisifs, d’une réflexion solitaire ou de partages… Nous avons tous un potentiel de créativité, « il faut savoir s’inspirer de tout et laisser sa chance aux idées » Béatrice Duboisset, organisatrice du 1er TEDx Women à Paris en décembre dernier. Il n’y a pas de frontière à la créativité, elle peut concerner un concept, un usage, un mode de vie, un geste, une technique, une vision, une intention. La créativité se nourrit de notre imaginaire, de notre capacité à rêver… Aussi simplement que le font les enfants ! En 7 leçons, se laisser inspirer et stimuler sa créativité ! 1/ Une intention positive et altruiste à la source de la création (le cœur et non la peur)

Related:  ted boeiende lezingenTedSelf Developmentted.compositive psychCool psychologyTED.COMTEDLeadershippersonnal evolution*