background preloader

Principe du moteur Stirling

Principe du moteur Stirling
Related:  moteur stirlingmasse 64D-(02)

Moteur Stirling Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Stirling. Le moteur Stirling est un moteur à énergie externe. Le fluide principal est un gaz soumis à un cycle comprenant quatre phases : chauffage isochore (à volume constant), détente isotherme (à température constante), refroidissement isochore puis compression isotherme. On l'appelait au début « moteur à air chaud », mais ce nom a vite été abandonné car il existe un autre moteur à air chaud. Robert Stirling[1] a inventé en 1816 le moteur à air chaud mais, pour améliorer son efficacité, il l'a muni d'une modification suffisamment importante pour lui donner un réel développement : un régénérateur entre les deux pistons qui a considérablement amélioré sa performance. Peu connu du grand public, ce moteur a cependant quelques avantages. Actuellement, on sait construire des machines à air chaud ou moteurs Stirling dont le rendement dépasse celui des moteurs à combustion interne. Photographie d'un moteur Stirling

Les expériences de l'habitat alternatif dans les cabanes et dans les bois. Le site spécialiste des cabanes Accueil > L’écho des Robinsons. Les aventuriers de la cabane et de la vie (...) Cet espace est consacré à ceux qui pour des raisons économiques ou par simple redéfinition de leur chemin de vie ont opté pour un habitat alternatif du type cabane, jasse, mazet, yourte, etc.... Nous accueillons leurs témoignages des joies et des difficultés qu’ils rencontrent dans leur quête .Leur vision de la liberté, des points de vue sur l’autonomie matérielle, énergétique et financière L’esprit du retour à la nature est présent en chacun d’entre nous, surtout si vous êtes sur ce site. Cependant une autre vie près de la nature est souvent une bascule dans l’inconnu, une nouvelle dimension dans un environnement plus vaste et plus solitaire. J’illustrerais ces propos par un livre lu récemment "Etrangers sur l’Aubrac" Éditions du Bon Albert où l’auteur Nicole Lombard retrace son "exode" économique avec son mari et une petite arche de Noé . Les 5 derniers articles ... Voir tous les articles

Moteur à eau Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le moteur à eau est un terme qui renvoie à différents types de moteurs, qu'ils soient fantaisistes ou fonctionnels. Le terme générique moteur à eau recouvre : Systèmes fonctionnels[modifier | modifier le code] Système fondé sur l'évaporation[modifier | modifier le code] Lorsque l'air est sec, l'eau s'y évapore spontanément, en refroidissant un peu son environnement immédiat. Ce refroidissement peut être calculé par des tables psychrométriques, et peut atteindre quelques degrés Celsius. Les jouets de type oiseau buveur fonctionnent sur ce principe.Un autre type de moteur s'appuie sur ce principe : la tour énergétique. Pile à combustible[modifier | modifier le code] La création d'énergie par recombinaison de dioxygène et de dihydrogène est déjà utilisée, de manière contrôlée et non explosive : dans les piles à combustible. Injection d'eau dans les moteurs à combustion[modifier | modifier le code] Systèmes controversés[modifier | modifier le code]

Sterling Ce texte est tiré de la brochure :un autre monde est possible ni la ville ni la campagne, le plaisir des deux Des espaces autonomes, écologiques, libres, souverains à créer. contact avec les auteurs Les moteurs stirling II. III. IV.L'AVENIR DU MOTEUR STIRLING A. VI. Le moteur Stirling est un système de micro cogénération qui permet à partir d'une source de chaleur (concentration solaire, combustion de biogaz et de biocombustible) de produire simultanément de la chaleur et de l'électricité pour un usage domestique avec un rendement global potentiel de l'ordre de 95 %. A. Le moteur Stirling, tient son nom de son inventeur écossais en 1816. La réalisation, elle, est plus complexe : la transmission du mouvement à l'extérieur tout en préservant l'étanchéité parfaite du système pose des problèmes techniques assez ardus, si bien que le moteur Stirling a été rapidement abandonné au début de ce siècle au profit du moteur à explosion. 1946, conclusion d'un contrat avec l'U.S. B. C. 1. 2. 3. A. B.

Principes de fonctionnement du moteur Stirling Dans sa description la plus simple, le moteur Stirling est constitué d'un cylindre renfermant du gaz et d'un piston récupérant l'énergie mécanique. Cette page propose de découvrir le principe de fonctionnement de ce moteur. Ceci se fait progressivement en étudiant les étapes suivantes : - les quatre phases élémentaires - le rôle du déplaceur - le diagramme Pression-Volume et le rendement du cycle Première observation : le gaz utilisé est enfermé, c'est toujours le même qui est mis à contribution. Autre caractéristique : l'énergie est fournie à l'extérieur du cylindre, d'où les appellations "moteur à air chaud" ou "moteur à combustion externe" que l'on peut lire parfois. 1. Le cycle thermodynamique du moteur Stirling est dans son principe très simple : il comprend 4 phases pendant lesquelles le gaz utilisé subit les transformations suivantes : 1.1. un chauffage isochore (à volume constant) : Le brûleur (la source chaude) cède de l'énergie thermique. 1.3. un refroidissement isochore : 2. 3.

Le réchauffement climatique Charte du site UOH Charte de modération Nous accueillons vos commentaires sur le site de l'UOH. La possibilité de commenter en ligne les ressources référencées sur le site de l'UOH est ouverte à tout le monde, chacun est libre d'y intervenir, de manière anonyme ou identifiée. Le but des commentaires est de permettre aux utilisateurs d'instaurer des échanges enrichissants à partir des ressources publiées sur ce site. Nous avons choisi de les modérer a posteriori pour les rendre plus vivants. Nos conseils d'utilisation et principes de modération : Nos fils de commentaires sont des espaces de discussions et d'échange. Avant de poster un commentaire, assurez-vous qu'il corresponde bien au sujet de discussion. Les utilisateurs des ressources qui pourraient être interpellés, surpris ou choqués par certains commentaires peuvent directement envoyer un mail à l'adresse suivante : webmaster@uoh.fr Histoire

le Moteur a Eau plans et conseils Plans préliminaires Ces plans peuvent être utilisés pour faire tourner votre voiture, camion, véhicule de loisirs, moto, avion, etc., avec de l'eau du robinet. Vous utiliserez l'intégralité de votre système actuel de propulsion, sauf le réservoir à carburant et le pot catalytique. Foire aux Questions. Q : Est-ce que ça marche vraiment ? Q : Peut-on qualifier cela "d'énergie libre" ? Q : Et la sécurité ? Q : Et que puis-je espérer en termes de performances ? Q : Puis-je exécuter moi-même les transformations ? Q : Quel sera l'impact de mon véhicule sur l'environnement ? Q : Alors, s'agit-il d'une machine à vapeur ? Notes importantes concernant l' essence G1 - Origine. G2 - Taux de consommation. G3 - Rendement. G4 - Additifs. Fonctionnement du système à vapeur Le système est extrêmement simple. Etapes de construction Voici la suite des étapes suggérées : Inventaire des pièces de construction vous aurez besoin de ce qui suit : Chambre à réaction construire selon la figure 2. Circuit de contrôle

Recrutement et formation : le boum des “serious games” Sauront-ils relever le défi de la construction d'un viaduc, réagir face à une alerte météorologique ou régler la circulation de plusieurs trains sur une même ligne ? Fin septembre 2012 la SNCF a lancé "Défi ingénieur". Au bout des challenges proposés par ce serious game : des voyages pour les gagnants. Que l'on ne s'y trompe pas : visant à rajeunir l'image de l'entreprise, cette proposition est d'abord destinée à identifier les nouvelles recrues. La SNCF emboîte ainsi le pas de BNP Paribas ou de L'Oréal qui font intervenir les "serious games", dès le "sourcing". Détecter des talents Cette année, le géant des cosmétiques a ainsi proposé aux participants de leur serious game, "Brandstorm", de créer un produit ou une nouvelle gamme de produits emblématiques de la marque The body Shop, tout en respectant les valeurs du groupe. Adaptés aux jeunes. Pour la sensibilisation aux accidents du travail. Prendre des risques sans risque Explorer plusieurs approches. Du sur-mesure à la standardisation

Solaire à concentration / moteur Stirling Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Le concentrateur solaire couplé à un moteur de Stirling est une nouvelle technologie qui permet de transformer l'énergie solaire en énergie électrique. L'énergie solaire est captée et concentrée grâce à une parabole de miroirs. Celle-ci met en marche un moteur Stirling. Fonctionnement Moteur Stirling Ce type de moteur a été inventé en 1816 par le pasteur Robert Stirling. un chauffage isochore (à volume constant) une détente isotherme (à température constante) un refroidissement isochore une compression isotherme Le moteur fonctionne si il est alimenté par une énergie thermique. Par contre, l'étanchéité du moteur de Stirling est difficile à réaliser (l'obligation d'utiliser un gaz léger et les hautes températures du fluide chaud rajoutent des difficultés pour obtenir une bonne étanchéité). Le temps de réponse du moteur de Stirling est long. Concentrateur solaire Cette parabole permet de capter uniquement les rayons solaires directs. Avantages

Permaculture Qui en France connaît la permaculture ? Science, mode de pensée ou philosophie, la permaculture a été conceptualisée il y a près de 40 ans en Australie. Elle s’est popularisée dans les pays anglo-saxons (Australie, états-Unis, Angleterre [1]), mais a peiné à se faire connaître dans les pays francophones. Jusqu’à maintenant. DÉFINITION : La permaculture est une science de conception de cultures, de lieux de vie, et de systèmes agricoles humains utilisant des principes d’écologie et le savoir des sociétés traditionnelles pour reproduire la diversité, la stabilité et la résilience des écosystèmes naturels [3] Le but de la permaculture est de créer, par une conception (design) réfléchie et efficace, des sociétés humaines respectueuses de la Nature et des Hommes. L’éthique de la permaculture Pour apporter un cadre de réflexion et d’action en accord avec son but, la permaculture se base sur une éthique, décomposée en trois grands principes [6] : Se soucier de la Terre Se soucier de l’Homme Notes

Related: