background preloader

Gestion moteur essence

Facebook Twitter

Vidéos Allumage. Kahoot! | Injection directe essence. Vidéos Injection directe. Principes de fonctionnement et caractéristiques des bobines -BERU. NGK - Diagnostic des bobines d’allumage. Les bobines conventionnelles pour allumage transistorisé, et les systèmes d’allumage électronique avec boîtier de contrôle externe peuvent être testés en position. Il faut mesurer la résistance électrique du circuit primaire et celle du circuit secondaire. Pour mesurer la résistance du circuit primaire, relier le ohmmètre (ou multimètre) aux 2 bornes d’alimentation de la bobine.

La résistance secondaire peut être mesurée directement à la sortie de la borne haute-tension. Systèmes d'allumage transistorisé : Primaire: 0.5 à 2.0 ΩSecondaire: 8.0 kΩ – 19.0 kΩ Systèmes électroniques à commande contrôlée par le calculateur : Systèmes électronique munis d’une bobine simple et double allumage : Primaire: 0,3 à 1,0 ΩSecondaire: 8.0 kΩ – 15.0 kΩ. Bobines. Injection K-JETRONIC. Principe Plus le besoin en air du moteur sera important (dépend de la position du papillon des gaz et du régime moteur), plus il faudra apporter d’essence.

Pour cela, le système dispose d’un plateau-sonde (débitmètre) (1) permettant de connaître la quantité d’air aspirée par le moteur. Le bras de ce plateau-sonde (2) agit directement sur un "robinet" (piston de commande / Cylindre à fentes) (3) qui permet de doser proportionnellement la quantité de carburant injecté. Une vue en coupe réelle est publiée plus bas. La quantité d’essence dosée est pulvérisée simultanément par l’ensemble des injecteurs, directement dans le conduit d’admission. Bien que le système K-Jetronic soit constitué de beaucoup de pièces mécaniques, pour fonctionner, il à besoin d’énergie électrique pour faire fonctionner la pompe à carburant, composant indispensable, générant le débit d’essence en assumant la pression d’injection, mais aussi les systèmes annexes de démarrage à froid. La pompe à carburant les injecteurs.

Introduction aux systèmes d'injection. Dans les moteurs à allumage commandé, Une mixture air/carburant homogène et combustible doit être formée avant le début de la combustion. Le moyen le plus simple pour atteindre ce résultat est l’utilisation d’un carburateur, où l’air admis passe à travers la gorge d’un Venturi, qui est reliée au réservoir de carburant. Plus le débit massique d’air est élevé, plus la chute de pression sera forte dans la gorge du Venturi, et donc le carburant sera aspiré. Cependant, un tel système ne permet pas un contrôle précis du rapport air/carburant, et sachant qu’il est obligatoire d’obtenir une grande efficacité du catalyseur, il a donc été remplacé par des systèmes d’injection de carburant à commande électronique.

Dans ces systèmes, la quantité de carburant injectée dans le flux d’air peut être contrôlé plus précisément en agissant sur la durée d’ouverture des injecteurs (qui peuvent être considérés comme des vannes électromagnétiques ON/OFF). L’avis de Romain : Allumage. Définitions : Inflammation du mélange gazeux combustible contenu dans la chambre à explosion; Opération donnant naissance à la combustion d'une poudre ou...

(source : fr.wiktionary) Description du phénomème Sur les premiers moteurs, on utilisait une lame de platine chauffée au rouge par un brûleur. Sur les moteurs modernes, on utilise une bougie électrique. L'inflammation du mélange air-essence est génèrée par un arc électrique (étincelle) qui jaillit entre les électrodes d'une bougie d'allumage positionnée dans la chambre de combustion. L'énergie calorifique dissipée par l'étincelle élève localement la température du mélange et provoque ainsi son inflammation depuis la petite zone proche de la bougie, provoquant la combustion dans le cylindre.

L'avance à l'allumage L'avance à l'allumage est définie par l'angle de rotation volant qui sépare l'instant d'étincelle du PMH (point mort haut). Un décalage du point d'allumage en direction du PMH correspond à une variation dans le sens retard. Angle = Découverte Injection. Parcours. Fiches techniques Bosch sur le matériel injection directe essence. Données techniques sur des capteurs et des actuateurs. Cours injection directe essence. Contrôle moteur et stratégies. Voici une liste des stratégies les plus courrament utilisées sur les moteurs à allumage commandé: Nécessité d’une détection du cliquetis Une détection efficace du cliquetis permet, indirectement, de réduire la consommation des moteurs. En effet le rendement d’un moteur dépend directement de son taux de compression, malheureusement un taux de compression élevé favorise aussi l’apparition du cliquetis.

Les moteurs récents ont des taux de compression les plus élevés possibles ce qui tend à réduire la marge de sécurité entre l’avance à l’allumage optimale et celle qui provoque l’apparition du cliquetis. Cette marge étant aujourd’hui très faible, il est possible que dans certains cas de fonctionnement, du cliquetis apparaisse (forte chaleur, mauvais carburant…). Caractéristiques du cliquetis Le phénomène appelé cliquetis est une inflammation en masse du mélange air/carburant en amont du front de flamme. Le capteur de cliquetis Implantation Stratégie de détection/correction Fausses détections. Generalites de l'injection essence.