background preloader

Ville intelligente, ville apprenante (Smart city)

Facebook Twitter

Thot Cursus, site canadien d'information sur les outils numériques pour l'éducation et la culture propose un dossier sur la « ville apprenante ».

L'expression offre une vision plus humaine et sociale que celle de « ville intelligente », et suggère un droit à l'erreur. Elle place l'éducation, à tous niveaux, au centre des politiques et des pratiques urbaines. (Source Géoconfluences) La ville apprenante. Thot Cursus, site canadien d'information sur les outils numériques pour l'éducation et la culture propose un dossier sur la « ville apprenante ».

La ville apprenante

L'expression offre une vision plus humaine et sociale que celle de « ville intelligente », et suggère un droit à l'erreur. Elle place l'éducation, à tous niveaux, au centre des politiques et des pratiques urbaines. Voici dans ce dossier les ressources récentes librement accessibles : — Virginie Guignard, « La gouvernance urbaine des villes apprenantes », 7 mai 2017. L'article interroge la manière dont les administrations urbaines peuvent jouer un rôle moteur dans l'émergence d'une ville apprenante, quitte à résister aux échelons supérieurs en jouant le rôle de « refuges sociétaux » (par exemple pour régulariser des sans-papiers). — Frédéric Duriez, « Quand ce sont les villes qui apprennent de leurs habitants », 6 mai 2017.

. — Nicolas Le Luherne, « Enclavée ou connectée quels enjeux pour la commune rurale de demain ? Pour compléter : C'est quoi la Smart City : une introduction compréhensible. On lit et fantasme beaucoup sur le concept de la Smart City.

C'est quoi la Smart City : une introduction compréhensible

« Gouverner la ville autrement » : journée de débats et remise des prix « Le Monde » Smart-Cities. Le big data va-t-il changer nos vi(ll)es ? Les données massives et leur exploitation, au travers d’algorithmes et de machines de calcul hyperpuissantes, ouvrent un nouvel ordre de l’information et du management.

Le big data va-t-il changer nos vi(ll)es ?

Faut-il s’en inquiéter ? Certains évoquent un « moment Galilée », d’autres un « changement radical d’échelle » dans un « déluge numérique ». Homo sapiens laisse des traces depuis les peintures rupestres, au moins. Mais jamais elles n’ont été en nombre aussi stratosphérique. Nos données sont captées parce que nous sommes dorénavant quasi constamment connectés et géolocalisés, par le truchement de nos ordinateurs, de nos téléphones – ouverts ou fermés –, de nos téléviseurs reliés à une « box » et des objets dits intelligents (montres, thermostats, capteurs des voitures, etc.) qui promettent de se multiplier. Lire aussi : Colloque : « Le big data va-t-il changer nos vi(ll)es ? Singapour, « banc d’essai » de la ville digitale.

La cité-Etat ambitionne de devenir un laboratoire planétaire de la ville totalement digitalisée.

Singapour, « banc d’essai » de la ville digitale

Dans un cadre dirigiste. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Francis Pisani Lancé le 24 novembre 2014 par le premier ministre de la cité-Etat de Singapour, Lee Hsien Loong, le programme Smart Nation organise le recueil et le traitement de toutes les données possibles dans l’intention d’« offrir des services de qualité aux citoyens ». Dans un premier temps, un laboratoire de planification digitale a été constitué autour d’un petit groupe de spécialistes. « Sa mission est, depuis le départ, de rendre le big data facile à comprendre et à visualiser, nous a expliqué son directeur, Benjamin Chan Khoon-Loong. Nous permettons à tous les planificateurs de la ville d’accéder aux données et de les utiliser. »Dans cette optique, les employés de la ville ont été et sont formés à la collecte et à l’exploitation de séries de données.

Capteurs de densité de foule. Marseille : les spécificités d'une smart city méditerranéenne. Par sa population, Marseille constitue la deuxième commune de France, avec 850 836 habitants, et la troisième agglomération, avec 1,56 millions d'habitants en 2011.

Marseille : les spécificités d'une smart city méditerranéenne

Ville métropolitaine, ville portuaire, ville chargée d'histoire, Marseille est traversée, en ce début du XXIème siècle, par de nombreuses problématiques qui rendent nécessaire une réflexion globale et transversale sur son devenir urbain. Quels enjeux pour demain ? Smart Cities - Editions B2. « Comment faire vieillir les villes intelligentes ?

Smart Cities - Editions B2

» Telle est la conclusion philosophique soulevée par Antoine Picon. Car il semblerait que la smart city demeure encore durablement l'imparfaite « cristallisation » des opérations humaines et matérielles qui la traversent. Pourtant, à l'image des modélisations informatiques et cartographiques, l'interaction dynamique formée entre les habitants-cyborgs et leurs terminaux nomades tend indéniablement à inventer un nouveau métabolisme. Mais confrontés aussi bien à une nécessité d'efficacité écologique et énergétique qu'à une surveillance automatique permanente, les systèmes d'exploitation des conurbations mondiales parviendront-ils à surmonter l'inquiétante entropie de notre époque ? Antoine Picon est ingénieur, architecte et docteur en histoire. Le concept de ville intelligente s'affine et se concrétise. L'accroissement de la population, notamment urbaine et les problématiques environnementales accélèrent les investissements en technologies dédiées à mettre au point les fameuses "smart cities".

Le concept de ville intelligente s'affine et se concrétise

Alors qu'en 2010, 8,1 milliards de dollars ont été dépensé pour la création de technologies dédiées aux villes intelligentes, ce chiffre devrait passer à 39,5 milliards de dollars en 2016. Ces données sont révélées par une étude d'ABI Research, qui compile une centaine de projets de villes intelligentes à travers le monde.

La plupart des initiatives référencées prenant place en Europe (38), Amérique du Nord (35) et Asie (21). Pour Joshua Flood, Senior Analyst chez ABI Research, ce phénomène s'explique facilement. La smart city : la ville devient intelligente. Les Smart cities / Les caractéristiques d’une ville intelligente. Amsterdam, une ville plus intelligente que les autres ? Energie, transports, habitat, communications...

Amsterdam, une ville plus intelligente que les autres ?

Révolutionner l'organisation urbaine grâce au numérique : l'idée fait son chemin depuis une dizaine d'années. Avant-goût à Amsterdam, métropole pionnière. 2012/03/23 > BE Etats-Unis 283 > Quels sont les architectes des villes de demain ? Energie & EnvironnementQuels sont les architectes des villes de demain ?

2012/03/23 > BE Etats-Unis 283 > Quels sont les architectes des villes de demain ?

La croissance des villes du futur selon les principes du développement durable représente un défi (cf. notre dernier article sur le sujet [1]). Un des axes d'évolution des centres urbains très étudié et discuté est notamment l'interconnexion croissante entre les villes: grâce à des technologies en cours de développement, les citadins pourront se déplacer rapidement, économiser de l'énergie, et les services municipaux pourraient gagner en interactivité et en efficacité. Mais quels seront les acteurs clés dans l'évolution des villes? Aux Etats-Unis, où les métropoles abritent 83% de la population et sont à l'origine de 90% du PIB, le marché des nouvelles technologies de l'information dans les villes est en constante augmentation. Il pourrait être de l'ordre de 1 200 milliards de dollars sur la prochaine décennie selon Bruce Katz, Directeur du Programme Politique des grandes villes à la Brookings Institution [2].

Les villes du futur. La ville intelligente est-elle une utopie ? Google Night Walk. Adaptation_changement_climatique_-_version_francaise_2_.pdf.