background preloader

Produits Chimiques

Facebook Twitter

Nitrites

Envoyé spécial : poissons d'élevage, un business en eaux troubles. Mercure, PCB, dioxines : l'Anses recommande deux portions de poisson par semaine, pas plus. L'agence de sécurité alimentaire Anses a publié cette semaine un avis concernant la consommation de poissons.

Mercure, PCB, dioxines : l'Anses recommande deux portions de poisson par semaine, pas plus

Recommandation principale : ne pas manger plus de deux portions de poisson par semaine. Il s'agit de limiter les risques de contamination au mercure ou aux PCB tout en bénéficiant des apports nutritifs du poisson. Dans son rapport publié vendredi, l'Agence de sécurité alimentaire (Anses) incite la population à limiter sa consommation de poissons à deux portions par semaine. Elle recommande aussi de "varier les espèces et les lieux d'approvisionnement (sauvage, élevage, lieux de pêche) dans le cadre d'une alimentation diversifiée".

L'étude, réalisée à la demande des autorités il y a un an, se concentre sur le niveau de contamination des poissons en dioxine, mercure organique (MeHg) et polychlorobyphéniles (PCB), tout en tenant compte des "effets bénéfiques sur la santé" des acides gras oméga 3 principalement présents dans les poissons gras. Des préconisations précises. Coca-Cola va devoir changer sa recette secrète ! - La Parisienne. Amateurs de boissons au cola (Coca-Cola et Pepsi), l'heure est grave.

Coca-Cola va devoir changer sa recette secrète ! - La Parisienne

Le soda le plus populaire et le plus vendu au monde va devoir modifier sa recette secrète selon le journal en ligne Discoverynews. L'un de ses composants, le 4-methylimidazole (4-MEI), qui sert à colorer la boisson, serait cancérigène. Dans la composition, il apparait sous les termes colorants caramels E150c et E150d. Coca-Cola et Pepsi se veulent rassurants. Ils assurent que les consommateurs ne détecteront aucune différence. D'autres sodas, les sauces soja et certaines bières seraient aussi concernées par la présence de cette substance chimique selon le Monde.fr. Coca-Cola soutient que son breuvage est inoffensif Coca-Cola, qui entretient le mythe autour de sa recette centenaire en la conservant jalousement dans un coffre-fort, a fait valoir que son breuvage était inoffensif et que son goût resterait identique.

Une législation moins contraignante en Europe Sprite et Nestea changent leur recette pour utiliser la stévia. Bisphénol A, les dessous d'un scandale sanitaire. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart Les archives sont souvent impitoyables.

Bisphénol A, les dessous d'un scandale sanitaire

Pour qui se plonge dans celles des revues scientifiques, l'affaire du bisphénol A (BPA) a tous les traits d'un scandale sanitaire mondial, potentiellement l'un des plus graves de la décennie écoulée. Scandale rendu possible par les manoeuvres dilatoires de l'industrie et, surtout, par l'hiatus considérable entre le monde de la recherche académique et la plupart des agences de sécurité sanitaire.

Si les agences française et canadienne reconnaissent, depuis peu, les dangers du BPA pour la santé humaine, la très grande majorité des autres continue de minimiser ces risques, en dépit de nombreux signaux d'alerte. En particulier ceux qui ont été lancés dès le début des années 2000 par les premiers chercheurs à avoir travaillé sur les effets à faible dose de ce composé chimique omniprésent, surtout dans les conserves et les plastiques alimentaires. Bisphénol A et cancer : les preuves s'accumulent. Rarement – jamais peut-être – une agence de sécurité sanitaire aura rendu des conclusions aussi alarmantes sur un polluant à ce point omniprésent dans notre environnement quotidien.

Bisphénol A et cancer : les preuves s'accumulent

Au terme d'un travail de longue haleine ayant rassemblé les contributions d'une centaine de scientifiques, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a rendu public, mardi 9 avril, un avis sur le bisphénol A (BPA) singulièrement inquiétant pour les générations à venir. De toutes les substances chimiques de synthèse capables d'interférer avec le système hormonal ("perturbateurs endocriniens"), le BPA est celle qui entre dans la composition du plus grand nombre d'objets (plastiques, conserves, canettes, amalgames dentaires, etc.) ; il imprègne l'ensemble de la population occidentale.

Selon l'agence française, "certaines situations d'exposition de la femme enceinte au BPA présentent un risque pour la glande mammaire de l'enfant à naître". Des substances chimiques plein l'assiette des enfants - Sciences – Toute l’actualité scientifique et médicale. [scald=128185:sdl_editor_representation] L'association Générations futures, ancien Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF), a commencé par faire son marché : elle a acheté de juillet à septembre les denrées classiques qui composent les menus d'une journée d'enfant, dans des supermarchés de l'Oise et de Paris.

Des substances chimiques plein l'assiette des enfants - Sciences – Toute l’actualité scientifique et médicale

Des menus types, soit trois par jour, plus le quatre-heure et un encas, respectant à la lettre les recommandations officielles : cinq fruits et légumes frais, trois produits laitiers et 1,5 litre d'eau par jour. L'ensemble a alors été soumis à plusieurs laboratoires, pour tâcher d'y détecter la présence de substances chimiques, pesticides, métaux lourds et autres polluants. _ Et quand on cherche, on trouve : cette assiette qui aurait pu être scrupuleusement préparée par maman comprend en vrac PCB, quinoxyfène, arsenic ou myclobutanil.

Menus Toxiques Enquête sur les pôlluants toxiques présents dans notre alimentation - Rapport_assiette_toxique_281110.pdf.