background preloader

Définition

Facebook Twitter

Ville numérique - mode d'emploi. Les caractéristiques d’une ville intelligente. Les changements organisationnels, technologiques et sociétaux des villes actuelles sont induits par leur volonté d’être une partie de la réponse au changement climatique.

Les caractéristiques d’une ville intelligente

La ville intelligente cherche, ainsi, à concilier les piliers sociaux, culturels et environnementaux à travers une approche systémique qui allie gouvernance participative et gestion éclairée des ressources naturelles afin de faire face aux besoins des institutions, des entreprises et des citoyens. Les termes pour désigner la ville intelligente sont nombreux : smart city, ville numérique, green city, connected city, éco-cité, ville durable. Comment s’y retrouver ? Quelles sont les caractéristiques d’une ville intelligente ? Source : tecdev cité par ERDF Une économie intelligente.Une mobilité intelligente.Un environnement intelligent.Des habitants intelligents. Développer dans les villes de nouveaux services performants Pour en savoir plus : La gouvernance, pilier fondamental de la ville durable Navigation rapide : La ville intelligente est déjà là ! Les villes intelligentes, c’est maintenant. Les solutions technologiques prometteuses font parties des promesses du futur dans la plupart des récits sur les villes intelligentes, mais les changements les plus fondamentaux ont déjà eu lieu.

Discrètement, d’une façon plus silencieuse que ne l’ont prévu les versions spectaculaires, les technologies en réseau ont colonisé notre vie quotidienne en tant que citoyens. Ce n'est pas seulement que nous nous soyons habitués aux routines d’une ville hybride, dans laquelle la façon dont nous travaillons, consommons, vivons et nous réunissons est désormais mêlée d’un flux constant de traces numériques, d’outils mobiles et d’objets connectés. Ce sont aussi les technologies les plus faciles d’accès que nous ayons pu imaginer depuis des années. La Ville Intelligente. La ville numérique est un dossier transversal qui emprunte à la fois au numérique, à l’Internet, à la communication, etc.

La Ville Intelligente

C’est une utopie, la technologie devançant encore une fois le sociétal. 1- Intelligent = smart 2- La ville intelligente 3- Les nouveaux espaces de connectivité 4- La citoyenneté numérique 5- La communication narrowcasting 6- La prise de parole 7- Les outils d’animation participative 8- La démocratie participative 1- Intelligent = smart L’adjectif français intelligent se traduit, plus ou moins, par smart en anglais.

Smart veut dire que le système offre un meilleur résultat lors du traitement des informations et l’accès à la connaissance est plus approfondi qu’avec les applications précédentes. Ville intelligente. Catégorie: Données, Dossier Ville intelligente, Entreprises, Grand public, Institutions, Logiciels, Marché, Réseaux/Transports, Secteur public, Uncategorized, Utilisateurs Qu’est-ce qu’une ville intelligente ?

Ville intelligente

Celle où les citoyens prennent leur destin urbain en main à l’aide de l’open data ? Celle bardée de capteurs dont la gestion est déléguée aux industriels au nom de la performance territoriale ? Entre ces deux visions caricaturales, le décryptage est nécessaire. D’autant plus que la ville intelligente ne se fera pas sans information géographique. À lire dans ce dossier Pour lire l’ensemble des articles du dossier ci-dessous (abonné à DécryptaGéo LE MAG édition papier) ou l’acheter, veuillez vous inscrire ou vous identifier en tant que Membre. Ce contenu est réservé aux visiteurs identifiés. La ville intelligente, une big mother en puissance ? La ville: ouverte et/ou intelligente. « Smart city » et « open data » : les deux approches ont en commun de mettre la donnée au coeur du fonctionnement de la ville intelligente.

La ville: ouverte et/ou intelligente

Mais au-delà des questions liées à la production des données, les conditions de son partage font débat. Doit-on les ouvrir à tous, en s’appuyant sur une possible intelligence des foules ou au contraire en faire un objet de pilotage centralisé des activités urbaines, quitte à en réserver l’accès à quelques opérateurs urbains ? Illustré d’exemples français (Rennes Métropole, Grand Lyon) et internationaux (Singapour), ce billet se propose d’éclairer les évolutions en cours et les combats d’acteurs qui s’annoncent autour de ce « nouveau pétrole » que constitue la donnée urbaine… La version originale de cet article a été publiée dans le numéro 25 de la revue urbaine Place Publique Rennes. Je le reproduis ici avec leur aimable autorisation. 1 – La donnée, carburant des services urbains 2 – La ville intelligente façon smart city, des contours flous.