background preloader

T.I.C.

Facebook Twitter

Écrire à l'ère de la distraction permanente. «L’homo interneticus» restera-t-il «l’homo sapiens» ? (Deuxième partie) Rappel : Le troisième livre de Nicholas Carr, «What the Internet is doing to our brains: the shallows.», s’intéresse aux impacts d’Internet sur le cerveau humain.

«L’homo interneticus» restera-t-il «l’homo sapiens» ? (Deuxième partie)

La première partie de cette analyse a mis en évidence les découvertes récentes des neurosciences sur l’extraordinaire plasticité de notre cerveau. Cette deuxième partie fait le point sur les liens entre le fonctionnement de notre cerveau et Internet. Hyperliens, multimédia, instantanéité, multitâches, bidirectionnalité... Ce sont, pour Nicholas Carr, les éléments qui différencient le plus Internet de nos «outils de l’esprit» traditionnels. J’ai aussi choisi de mettre en évidence trois thèmes majeurs des «shallows» :- Le bouleversement de notre relation au livre.- Les processus de mémorisation.- Les rôles et la responsabilité de...

Hypermédia La numérisation de tous les contenus, textes, images, sons, vidéos a mis fin à la fragmentation historique des médias et de leurs outils de consommation. Instantanéité Le livre et Internet. L'espèce humaine s’adapte et s’adaptera de mieux en mieux à la révolution numérique. L’internet fait de nous des ignorants, distraits en permanence, fainéants, asociaux et narcissiques.

L'espèce humaine s’adapte et s’adaptera de mieux en mieux à la révolution numérique

C’est en gros ce que laissent entendre une liste presque ininterrompue de livres et d’études sur les nouveaux comportements individuels et sociaux liés aux technologies de l’information. Dans l’autre camp, de nombreux auteurs nous ont promis un monde meilleur -plus de démocratie, plus de liberté, plus de savoir, plus de productivité, plus de temps libre, plus de créativité- grâce à l’internet et aux réseaux. publicité Comme souvent, la réalité est plus nuancée, c’est ce qu’explique en tout cas Clive Thompson, journaliste pour Wired et le New York Times Magazine. Un débat qui existait il y a 2000 ans Ce que montre d’abord Clive Thomson, comme le souligne le site Reason.com, c’est que les débats autour des dangers et des bienfaits des nouvelles technologies et l'accès à l’information pour le plus grand nombre existaient déjà… il y a 2000 ans!

Capacité d'adaptation humaine. Qu'est-ce qu'Internet ? 1/3 - Conférence Benjamin Bayart. Marsouin. Internet : outil de collaboration ou de domination. Il y a un an, l’enquête Ipsos « France 2013 : les nouvelles fractures » faisait l’effet d’un coup de tonnerre médiatique, soulignant combien la crise avait exacerbé la tentation du repli national et le rejet du politique.

Internet : outil de collaboration ou de domination

Le Monde titrait sur « les crispations alarmantes de la société française ». « Le poujadisme s’est enraciné en France », estimait-elle. L’idéologie anti-autoritaire des années 60-70 a reflué de manière spectaculaire. 87 % des Français estiment qu’on a besoin d’un vrai chef en France pour remettre de l’ordre et 86 % (toute tendance politique confondue) estiment que l’autorité est une valeur qui est souvent trop critiquée. Et la nouvelle édition que vient de relayer Ipsos ne fait que renforcer cette tendance. Certes, ce sondage, encore plus que d’autres, est à prendre avec beaucoup de précautions, tant il semble chercher à faire démonstration. Notre besoin d’autorité est impossible à rassasier Pourquoi les gens éprouvent-ils un tel besoin d’autorité ? Hubert Guillaud. Numérique : C'est quoi le numérique? Le numérique, c'est un langage composé de chiffres, un code.

Numérique : C'est quoi le numérique?

On qualifie de "numérique" les machines (appareil photo, camescope, écran plat, ordinateur...) qui sont capables de comprendre ces langages, et les informations (photos, films, musiques...) qu'elles produisent ou qu'elles traitent. Les codes inventés pour enregistrer les informations numériques ou pour que les machines numériques communiquent entre elles est uniquement constitué de 0 et de 1. Ce sont les seules informations que les machines numériques comprennent. >> Comment les machines numériques se comprennent-elles?

- Imaginons un "feu numérique" pour la circulation, commandé par un ordinateur... Le feu peut prendre 3 couleurs : vert, orange ou rouge. Fab lab. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fab lab

Un fab lab (contraction de l'anglais fabrication laboratory, « laboratoire de fabrication ») est un tiers-lieu de type makerspace[1] cadré par le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et la FabFoundation[2] en proposant un inventaire minimal[3] permettant la création des principaux projets fablabs, un ensemble de logiciels et solutions libres et open-sources, les Fab Modules[4], et une charte de gouvernance, la Fab Charter[5].

Pour être identifié en tant que fab lab par la FabFoundation, il faut passer par plusieurs étapes[6] et il est possible de suivre une formation à la Fab Academy[7]. Les fab labs sont réunis en un réseau mondial très actif, d'après son initiateur Neil Gershenfeld[8]. Historique[modifier | modifier le code] Comment surfer sur Internet? - Logiciels. The World Without Mobile. La recherche d’informations : Repères. Comme prévu le séminaire gouvernemental sur le numérique s’est déroulé le jeudi 28 février 2013. il en est ressorti une feuille de route concernant 18 mesures emblématiques (pdf) censée illustrer “l’ambition du gouvernement avec plus de 100 actions engagées par les ministères” !

La recherche d’informations : Repères

En amont de ce séminaire, pour se faire entendre et alimenter les débats quelques acteurs de l’internet accompagné ont publié des propositions revendicatives sous forme d’un appel à une véritable politique nationale de soutien à l’accompagnement du numérique pour le grand public. Comment surfer sur Internet? - Logiciels. Une journée de traces numériques dans la vie d'un citoyen ordinaire.