background preloader

Schistes bitumineux et XL pipeline project

Facebook Twitter

Treaty and additional information. Cash investigation du 24-05-2016 à 20:55 - Climat : le grand bluff des multinationales en replay. "Fort McMurray n'est qu'une version hypertrophiée de notre culture" – Naomi KLEIN. Pour accéder à tous nos contenus, vous devez être abonné… L’abonnement c’est maintenant !

"Fort McMurray n'est qu'une version hypertrophiée de notre culture" – Naomi KLEIN

(et c’est très simple) Grâce aux Abonnés Modestes et Géniaux, une partie du site reste accessible à tout le monde : certains nouveaux contenus sont en accès libre, l’accès aux archives des émissions (créé par un auditeur en 2003) reste gratuit, de même que l’espace réservé aux Repaires de Là-bas. Mais l’information a un prix, celui de se donner les moyens de réaliser des émissions et des reportages de qualité.

Keystone leaks and reminds us why we’re glad there isn’t an XL pipeline out there. Beneath the tar sands is even dirtier oil, and industry is salivating over it. The price of crude oil has slumped to its lowest point in six years, and that has sent some major oil companies scrambling to get out of expensive tar-sands projects in Alberta, Canada.

Beneath the tar sands is even dirtier oil, and industry is salivating over it

Shell has pulled out of one of its largest lease applications, and Petrochina is attempting to get rid of its tar-sands assets. Environmentalists have watched the slowdown with great hope. Yet at the same time, some of those very same companies are positioning themselves to tap into an even more dirty and expensive kind of oil in Alberta: bitumen carbonates. The little-known bitumen carbonates are a far more difficult-to-mine, more unconventional form of the molasses-like bitumen that’s already being extracted from the tar sands. In Alberta, the carbonates are in a deposit called the Grosmont formation, and most of it is underneath the tar sands themselves. Shell, Husky, tar-sands giant Suncor, and the dreaded Koch brothers have all snapped up leases in Alberta’s bitumen carbonates.

Le dieu pétrole dévore le Canada, par Nancy Huston. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Nancy Huston Je suis chez moi, et hors de moi.

Le dieu pétrole dévore le Canada, par Nancy Huston

En encourageant le développement à outrance des industries pétrolières de l'Alberta, Stephen Harper, le premier ministre canadien, met l'humanité en péril. L'humanité de ma province natale, et l'humanité tout court. Au Canada, François Hollande s'assoit sur les recommandations du GIEC. En Alberta, François Hollande a salué « les entreprises françaises particulièrement bien placées », à l’instar de Total, dans l’exploitation du pétrole issu des sables bitumineux, « source du grand développement du Canada ».

Au Canada, François Hollande s'assoit sur les recommandations du GIEC

Ce pétrole est l’un des plus polluants de la planète [1]. François Hollande souhaite que « la France puisse continuer à mettre en valeur les immenses richesses du Nord-Ouest canadien, que ce soit dans les techniques d’exploitation, de transformation, d’acheminement des hydrocarbures ou que ce soit dans la construction d’infrastructures ». Etats-Unis : inquiétudes sur l'inflammabilité du pétrole de schiste. Le département des transports américain a prévenu, jeudi 2 janvier, que le pétrole extrait des gisements de schiste du bassin de Bakken, dans le nord des Etats-Unis, était probablement « plus inflammable que le pétrole brut traditionnel ». « D'après des inspections préliminaires conduites après les récents déraillements dans le Dakota du Nord, en Alabama », et au Québec, impliquant du pétrole brut du gisement de Bakken, l'agence de sécurité des oléoducs et des matériaux dangereux (PHMSA) « requiert de tester correctement, signaler et classifier, et, quand c'est nécessaire, de dégazéifier suffisamment les matériaux dangereux avant leur transport ».

Etats-Unis : inquiétudes sur l'inflammabilité du pétrole de schiste

Trois trains ont déraillé, deux aux Etats-Unis et un au Canada, entraînant de graves incendies ces six derniers mois. Democrats Demand Clarity On Trade Representative's Position On Tar Sands Oil. On n'arrête pas l'éco. Fort McMoney. Judge Blocks Shipment of Oil Equipment Through Idaho Forest. Kochs must move their massive piles of tar-sands waste, Detroit mayor says. 350.org. EcoInternet : If we kill the planet all other... EcoInternet : Exhibiting profound sickness,... Non aux sables bitumineux ! Le projet Oléoduc Énergie Est de TransCanada transporterait 1,1 million de barils par jour de pétrole des sables bitumineux de l’Alberta jusqu’au port de Saint John (NB) d’où le pétrole serait exporté.

Non aux sables bitumineux !

L'entreprise prévoit ainsi convertir un gazoduc existant dans l'ouest et en Ontario et construire un nouveau pipeline qui traverserait le sud du Québec ainsi que le Nouveau-Brunswick. D’une longueur de 4 400 km, ce pipeline serait le plus important de tous les projets de pipelines en Amérique du Nord. Sables bitumineux - Greenpeace accuse Ottawa et Shell de complicité. Greenpeace accuse la compagnie Shell et le gouvernement Harper de se livrer à une machination pour affaiblir les lois environnementales au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Sables bitumineux - Greenpeace accuse Ottawa et Shell de complicité

Leur but : promouvoir le pétrole des sables bitumineux et faire du Canada une « superpuissance énergétique ». Dans son rapport Le plan pétrolier de Shell et Harper, rendu public hier, Greenpeace Canada s’appuie sur un certain nombre de documents obtenus via le registre des lobbyistes et la Loi d’accès à l’information pour dénoncer cette alliance. Why Tar Sands Oil Is The Dirtiest On Earth [Video] Oil Sands Fever and Lack of Environmental Review. Deformed Fish Found Downstream of Tar Sands Mines. ExxonMobil’s tar-sands pipeline leaks again. Paris ne veut plus pénaliser les sables bitumineux. La France a mis fin à son soutien à une directive européenne qui vise à désigner les sables bitumineux canadiens comme la forme de pétrole de loin la plus néfaste pour le climat, a-t-on appris auprès de diverses sources proches du dossier.

Paris ne veut plus pénaliser les sables bitumineux

Adoptée en avril 2009, cette directive sur la qualité des carburants « tarde depuis à être mise en œuvre » (comme il est pudiquement écrit dans les dépêches des agences de presse). La plupart des pays européens soutiennent ce texte, qui doit aider à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Parmi ses adversaires figurent notamment la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, l'Italie et, désormais, la France (mais avec une certaine discrétion, comme on va le voir...) February 21, 2012 - Only a Couple Days to Support European Union Labeling of Tar Sands as Highly Polluting. Le blog de nongazdeschisteinfos. Pétrole de schiste : des forages seraient iminents > Pétrole. Un autre hydrocarbure non-conventionnel encore plus méconnu que les gaz de schiste risque de faire parler de lui dans les prochains jours : le pétrole de schiste fait en effet l'objet d'après Greenpeace "de projets d'exploration dans le Nord de la France".

Pétrole de schiste : des forages seraient iminents > Pétrole

Rappelons que le gouvernement, par la voix de son ministre de l'écologie, Nathalie kosciusko-morizet, a affirmé suspendre toutes les opérations de forages et de fracturation hydraulique jusqu'au 31 mai, concernant les gaz de schiste dans le Sud de la France. Cependant, Greenpeace révèle que pour les projets d'exploration des pétroles de schiste dans le bassin parisien, seules les opérations de fracturation sont suspendues jusqu'au 31 mai.

Ainsi, les premiers forages verticaux devraient commencer mi-avril, tandis que les travaux préliminaires (terrassement, avant-trou) sont déjà en cours près de Château-Thierry. Mêmes causes, mêmes effets pour les sols et le climat.

Fuite en Arkansas

Schistes bitumineux / gaz de schistes et + Tar Sands Action Goes Nationwide. Des centaines de personnes se réunissent sur la colline du Parlement pour dire « Non aux sables bitumineux » « L’action d’aujourd’hui constitue un moment décisif dans la lutte contre les sables bitumineux alors que des gens de partout en Amérique du Nord ont fait front commun en faveur d’un avenir énergétique fondé sur les énergies propres et durables », a résumé Keith Stewart, chef de campagne Climat Énergie chez Greenpreace Canada et qui compte parmi les militants arrêtés. « Le mouvement contre l’industrie toxique des sables bitumineux va continuer de prendre de l’ampleur si le premier ministre Harper continue de se faire le porte-voix d’une industrie destructrice et qu’il continue d’ignorer ses responsabilités en matière de protection de l’environnement et de respect des communautés. » Des centaines de personnes venues d’un peu partout en Amérique du Nord se sont rassemblées ce matin sur la colline du Parlement afin de participer à un ralliement suivi d’une action massive de désobéissance civile.

Des centaines de personnes se réunissent sur la colline du Parlement pour dire « Non aux sables bitumineux »

L’action d’aujourd’hui est demeurée pacifique tout au long de son déroulement. Petropolis. Tar Sands in Alberta. ALBERTA ELDORADO DES PETROLIERES... - PLANET DESTROY. L’Alberta, Eldorado des pétrolièresLes sables bitumineux de l'Alberta présentent bien des avantages économiques, mais bien des risques environnementaux. Des profits record ajoutés à très peu ou pas de réglementation de l’industrie pétrolière, et une course est relancée au Canada : celle opposant les ressources naturelles et la santé de l’environnement. Cette fois, l’élément déclencheur est la réserve gigantesque de pétrole contenue dans les sables pétrolifères canadiens (connus aussi comme sables asphaltiques ou bitumineux). Alimenté par le désir insatiable des États-Unis pour le gaz et par la dépendance historique de ce pays aux ressources naturelles canadiennes, le présent boom devrait prochainement s'accroître dans une course folle aux profits.

La hausse des prix du pétrole brut a déclenché une urgence qui fait de l’exploitation des sables bitumineux une entreprise profitable. Canada Oil And Gas Industry: Shrinking Profits May Be A Sign Of Things To Come. The talk coming out of Canada’s oil patch in recent months has been increasingly tinged with panic. Industry leaders are growing worried about the oil sands’ future prospects, and the earnings reports coming out this week are a good sign of why that may be. Oil producer Cenovus on Wednesday reported a 40-per-cent decline in profit in the latest quarter, falling to $396 million from $655 million a year earlier. Pipeline spills oil waste over more than 100 acres of Alberta.

Keystone XL project

Sables bitumineux: un site web pour mesurer la pollution. Ottawa et Edmonton ont profité du Jour de la terre pour présenter cette initiative conjointe, qui permet d'observer les effets de l'industrie sur l'air, l'eau et la biodiversité. Le site retrace les concentrations de différents polluants en Alberta, en Saskatchewan, en Colombie-Britannique et dans les Territoires du Nord-Ouest, sur une superficie de 140 000 kilomètres carrés. Josh Fox Writer & Director of GASLAND Arrested Protesting Tar Sands at White House. Josh Fox, réalisateur anti-gaz de schiste classé “terroriste” En réalisant Gasland, documentaire sur l’exploitation destructrice des gaz de schistes aux Etats-Unis, Josh Fox est devenu l’empêcheur de forer en rond d’une industrie gazière sans scrupules.

Metteur en scène de théâtre et réalisateur de fiction, Josh Fox n’avait rien d’autre que sa caméra qui le prédestinait au documentaire. D’une simple lettre d’une compagnie gazière reçue dans sa maison familiale de Pennsylvanie, havre de paix au bord de la rivière Delaware, il s’est immergé tout entier dans le cauchemar des gaz de schistes pendant un an et demi afin de comprendre ce qui arrivait à son pays. Avec un ami monteur, il a produit Gasland, documentaire politique, écologique et expressionniste sur une Amérique prête à sacrifier air pur, eau douce et santé humaine pour quelques mètres cubes de gaz de plus… Devenu hérault de la lutte contre une industrie énergétique sans scrupules, il présentera pour la première fois son film en Europe du 16 au 21 janvier à Londres.

Tar Sands Action/ Josh Fox. Tar Sands.