background preloader

Henri BOUDREAULT

Facebook Twitter

ConferenceHBoudreault2. Savoir-être professionnel. Partie I. Le savoir-être - Carnets pédagogiques. « Le savoir dicte le savoir-faire, mais la qualité de celui-ci dépend du savoir-être ».

Le savoir-être - Carnets pédagogiques

(Victor Levant, 1997) Le but poursuivi par le présent texte n’est pas de faire état des différentes théories qui existent sur le sujet, mais plutôt de partager une certaine vision de l’importance de l’enseignement d’habiletés liées au savoir-être dans un milieu d’enseignement supérieur. En pédagogie et plus particulièrement en approche par compétences, il est fréquent de parler des trois savoirs (savoir, savoir-faire et savoir-être).

Cela étant dit, le savoir-être demeure parfois un peu flou…Pourtant, une fois sur le marché du travail, ce savoir-être se précise au point de faire la différence lorsque vient le temps de décrocher un emploi ou de le conserver, surpassant parfois les connaissances et l’expertise. Qcd2- Boudreault. .:Pédagogie:.[Horizon Maths Plus\Farid Mita]: Boudreault : Savoir-être compétent. Savoir-être compétent Par Henri Boudreault Je travaille depuis quinze ans à essayer de saisir le savoir-être comme objet d’apprentissage.

.:Pédagogie:.[Horizon Maths Plus\Farid Mita]: Boudreault : Savoir-être compétent

La tâche n’est pas simple. Les représentations que les gens ont du savoir-être sont très variées. Pour certains, ce sont des valeurs, des principes ou des règles pour d’autres ce sont des qualités, des aptitudes ou des comportements. Plusieurs confondent le savoir-être professionnel avec le savoir-être personnel. Le savoir-être n’est pas qu’une connaissance, c’est un état. Le code de vie d’un milieu de formation a pour fonction de faire cohabiter un certain nombre de personnes ensemble. Il en va tout autrement avec ce que j’appelle le code de savoir-être. Le savoir-être professionnel, de par sa dénomination, nous indique trois termes qu’il faut bien comprendre pour pouvoir le transformer en un véritable objet d’apprentissage.

Lorsque l’objet est bien défini, la didactique peut ensuite jouer son rôle ! Un cours n'est pas conçu pour celui qui enseigne, mais pour celui qui apprend! Si vous voulez ne pas comprendre, je vous suggère de lire le texte si dessous.

Un cours n'est pas conçu pour celui qui enseigne, mais pour celui qui apprend!

Vous allez comprendre les nuances entre langue, langage et sens (représentation). Bonne lecture! À mes débuts comme enseignant, ce fut mon premier constat. Les mots de mon vocabulaire courant n’étaient pas ceux utilisés par mes élèves, sans tenir compte des termes techniques que j’utilisais dans mes explications. En plus, je suis verbomoteur et passionné des sujets que je traitais. Le ton, la vitesse, l’intensité du discours en plus de la quantité d’informations devenaient des composantes dont j’ai appris à tenir compte. Un jour, j’ai eu à donner une formation à une personne sur la façon de brancher son nouvel ordinateur. Avec ces simples mots, je venais de tuer la suite des choses en augmentant inutilement son niveau de stress. J’ai commencé mes explications en montrant à la personne la prise de courant sur le mur et en lui indiquant comment y insérer la prise de l’ordinateur.

À suivre : 3. La pratique du savoir-être : un défi didactique - Les conférences numériques - CCDMD. Henri Boudreault : la formation professionnelle dans la peau. Rencontre avec Henri Boudreault, Ph.D., enseignant, didacticien, chercheur, conférencier, blogueur, consultant en formation professionnelle, professeur à l'UQAM en enseignement professionnel et technique et membre-fondateur du CRAIE, centre de recherche appliquée en instrumentation de l'enseignement.

Henri Boudreault : la formation professionnelle dans la peau

Henri Boudreault est l'un des organisateurs du congrès du 25e anniversaire de la formation professionnelle au Québec, qui se tiendra vendredi le 20 avril à l'Université du Québec à Montréal. Il a évoqué pour nous, dans les locaux du Collège Montmorency, à Laval, où se tiennent certaines de ses classes de l'UQAM, ce quart de siècle en formation professionnelle au Québec. Henri Boudreault, d'abord, qu'est-ce qui fait la particularité de la formation professionnelle aujourd'hui au Québec ? Depuis 1986, ce qui a foncièrement changé dans la formation professionnelle, c'est qu'on vise le développement de compétences unifiées. Formateur, ça ne s'invente pas ! Les "troubles de l'enseignement" CRAIE :

Trousseexp. Présentation PowerPoint - Diane_Borgia.pdf.