Autonomies DD Réseaux éco-villages - Tribus

Facebook Twitter
À la descente du bus ce dimanche-là, les rues de Navarro sont quasi-désertes. Au bout de quelques minutes, un remis – un taxi argentin – apparaît sur la route. À l’évocation du nom de Gaia, le chauffeur ne demande pas plus de précisions et nous embarque sur un chemin de pampa. Dans cette ville de 9.000 habitants située à 120 kilomètres de Buenos Aires, tout le monde connaît l’écovillage Gaia. Il y a 14 ans, les membres de l’association du même nom ont acheté un terrain d’une vingtaine d’hectares à sept kilomètres de Navarro. « Ceux qui connaissent Gaia étaient assez circonspects au début, se souvient le chauffeur de taxi, mais maintenant ils se disent que s’ils veulent vivre différemment, c’est un choix, et ils le respectent. » Au bout d’une piste non goudronnée, une clôture signale la fin d’une zone entièrement dédiée aux automobilistes et le début du sentier qui mène à l’écovillage. Une journée à Gaia, écovillage argentin - Simplicité volontaire Une journée à Gaia, écovillage argentin - Simplicité volontaire
OPEN lands

du village autonome... Les bottes de paille utilisées dans la construction proviennent de la culture de céréales (blé, triticale, seigle, orge, etc.) hors avoine. La paille de blé compressée constitue un isolant thermique et phonique performant et régule l’humidité des pièces en assurant la respiration du matériau. Les bottes de paille sont mises en oeuvre comme remplissage des murs extérieurs, intérieurs, des toitures, des combles et des cloisons. Une double structure en bois poteau-poutre-charpente permet d’insérer les bottes de paille posées sur chant, à plat ou verticalement, en quinconce ou empilées les unes sur les autres de manière jointive, assurant à la fois le rôle de remplissage et d’isolation de la paroi. Les dimensions des bottes sont légèrement supérieures aux dimensions des volumes dans lesquels elles sont insérées, au plus près des ossatures et des parements, de manière à ne laisser aucun jeu. du village autonome...
Green Point, le réseau de villages humanistes et écologiques Dans un monde où les scandales agroalimentaires, sanitaires et environnementaux sont légion et où l'alimentation dénaturée, les maladies " de civilisation " et les pollutions chimiques font partie de notre quotidien sans que les pouvoirs publics s'en inquiètent, trois attitudes s'offrent au citoyen : - accepter son sort, s'adapter, tant bien que mal, plus souvent mal que bien, en d'autres termes se résigner ; - gémir sur son sort, se plaindre, désapprouver, contester ; - refuser son sort et œuvrer, individuellement ou collectivement, à l'amélioration de sa condition. Autrement dit, contrebalancer l'inertie politique par l'initiative privée et le dynamisme associatif. C'est cette dernière voie que nous vous proposons d'emprunter à nos côtés. " Le monde ne sera sauvé que par des insoumis ", a écrit un jour André Gide. Green Point, le réseau de villages humanistes et écologiques
Le Réseau Francais des Eco-Villages C'est quoi ? Mais encore (liens) ? Quel intérêt pour moi ? Où sont les éco-villages ? Qui contacter ?

RFEV - Réseau Français des Eco-Villages

RFEV - Réseau Français des Eco-Villages
About | Open E Land Open E Land is part of a worldwide movement working to transition to a sustainable, just, resilient social-economic model. Our name reflects our beliefs: Knowledge should be shared openly and not encumbered by patents or trade secrets. Our economic, environmental, and energy problems are all linked and cannot be solved in isolation. About | Open E Land
Le blog de Paradigmes
Vivre autrement

Engineering Intern Report: Floating Breakwater and Wave Power Generators
La notion d'intelligence a beaucoup évolué avec le temps. Retenons pourtant deux éléments essentiels : c'est grâce à notre intelligence que l'on comprend, puis que l'on produit quelque chose à partir de ce que l'on a compris. Mais comprendre quoi ? Découvrez les éco-quartiers avec deux jeux gratuits Découvrez les éco-quartiers avec deux jeux gratuits
Energies Renouvelables

Energies Renouvelables

Créé en 1979, Observ’ER est devenu une référence dans le domaine des énergies renouvelables et du développement durable en France, en Europe et dans le Monde. Observ’ER informe et promeut le développement des énergies propres et favorise des initiatives destinées à accroître le rôle des énergies renouvelables dans l’économie et la société. Les énergies renouvelables incluent : l’énergie solaire photovoltaïque, le solaire thermique basse température, l’énergie solaire thermique haute température, l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique ou hydroélectricité, la géothermie, la biomasse elle-même composée par le bois-énergie, le biogaz et les biocarburants.
Révolution énergétique : des Bretons à la pointe - Le monde bouge
Point de vue oeconomique sur la crise et les territoires
Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. La construction écologique et économique est une dénomination globale pour une manière de construire qui résulte de trois objectifs différents : Construire « efficace et économe en énergie » : on cherche à diminuer au maximum les dépenses d'énergie nécessaire pour amener et maintenir un habitat à la température idéale de confort pour ses occupants. Cette efficacité sera atteinte en utilisant la chaleur du soleil, en isolant la maison des aléas climatiques extérieurs, et/ou en utilisant des appareils de chauffage ayant un bon rendement. Construire son habitat Construire son habitat
Eco-Sol-Brest : Agrégateur de flux sur l'ESS (2337)
Don Cheval sur ANIMAUX .fr
Sustainable is not enough: a call for regenerative cities Urban resource consumption and waste disposal is widely seen as the root cause of many of the world’s environmental problems. Because so much damage has already been done to the world’s ecosystems, and solutions need to be found to reverse it, we need to start thinking of regenerative rather than just sustainable urban development. Since the industrial revolution the process of urbanisation has become ever more resource-intensive, significantly contributing to climate change and to the loss of soil carbon, the natural fertility of farmland, and the world's biodiversity. Our ravenous appetite for resources from the world's ecosystems has severe consequences for all life on Earth, including human life. Cities have developed resource consumption and waste disposal habits that show little concern for the environmental consequences. Fortunately in some places this seems to be changing. Sustainable is not enough: a call for regenerative cities
UPDATE: We've summarized much of the series this article is part of in a new report, Policies for Shareable Cities: A Sharing Economy Policy Primer for Urban Leaders. Get your free copy here today. The sky’s the limit when it comes to getting creative with our rooftops. As we run out of horizontal spaces in our cities, rooftops come to mind as an important resource. Because they get more sun than almost anywhere else, we should harness rooftop spaces to collect solar energy, grow plants, or create sunny social spaces. Rooftops also make first contact with a large amount of rainwater, which makes them prime candidates for the collection and management of water. Policies for a Shareable City #10: Shareable Rooftops Policies for a Shareable City #10: Shareable Rooftops
greenhouse construction + rocket mass heater how to tutorial
LA VOCATION DE CULTURES DU COEUR Depuis sa création en 1999, CULTURES DU CŒUR se positionne exclusivement sur des programmes d’actions pour permettre aux plus démunis des quartiers prioritaires l’accès aux pratiques artistiques et culturelles > Favorise, pour un public en situation de précarité, la redynamisation par l’accès à la culture, au sport et aux loisirs en privilégiant les dispositifs et actions de droit commun > Initie une dynamique de lien social, pour rompre avec l’isolement Cultures du Coeur

L'âge de faire

Une énorme centrale électrique, alimentée par du bois et des déchets végétaux, devrait voir le jour à Gardanne, menaçant les filières locales mises en place dans les communes forestières. Brigitte Reynaud est maire de Revest-des-Brousses, un petit village des Alpes-de-Haute-Provence, et présidente de la communauté de communes du… Les déboulonneurs de pub
The next wave of food trucks aren't whipping up Korean tacos for adventurous foodies or slinging ice cream to kids. Instead, they're delivering fresh meat and produce in an effort to improve public health in low-income communities. A few months ago, a Chicago non-profit launched Fresh Moves, a one-aisle grocery store on a bus that sells pineapples, mangoes, collard greens, onions and other fresh fruits and vegetables in West Side neighborhoods like Lawndale and Austin, where locals have minimal access to fresh produce. A 2006 study by consultant Mari Gallagher linked these food deserts – defined by the USDA as a census tract more than a mile from a grocery store – to increased diabetes and other diet-related maladies, as well as premature death. Four Chicago residents developed the concept after deciding that opening their own grocery store or waiting for big retailers would take too long. Grocery Stores on Wheels - Neighborhoods
The American Society of Landscape Architects has just released a massive database of 479 case studies describing the successful application of ”green infrastructure” techniques that collect and process rainwater naturally before it flows into receiving waterways as polluted runoff. The database demonstrates the power of increasingly widespread application of sustainable practices to prevent pollution while simultaneously bringing nature and natural process back into urban environments. The case studies come from 43 states, the District of Columbia, and Canada. This promises to be a great resource: One of the most pressing environmental challenges facing cities and suburbs in the US is the impact of polluted stormwater runoff from developed land – highways, parking lots, rooftops and other impermeable surfaces – into our rivers, lakes, and coastal waters. Why Green Infrastructure Makes Cities Awesome
5 Green Cities of the Future
Écocités Villes Durables
- Le projet Compostri
Habiter autrement
Eau et rivières de Bretagne : Actualités : sommaire
Ecovillages

Nos expériences éco-sociales

Un Projet d'EcoVillage Artistique
Vie en autonomie

Se loger

Hameaux de vie

Quelle monnaie d'échange pour la coopération ?

très bien, ce projet au passage par son titre me rappelle un concept que je nommai résidence villageoise - s'il peut vous servir (?) aussi court c'est de substituer à un lotissement une sorte de noyau de vie, de ville qui permet par une mutualisation (c'est là l'un des noeuds de la difficulté) de faire en sorte que les "résidents" se rencontrent et parviennent à améliorer eux-mêmes et avec leurs choix communs, leur environnement sociétal: c'est ma problématique: comment créer des lieux (une architecture) qui soit assez modulable et structuré à la fois ? ... votre projet m'interesse donc ... ;) by sizolabarchitecture Jan 6

Dans la phas eoù nous en sommes, c'est discretion et non communication... mais nous ne tarderons pas à ouvrir plus largement... à suivre ! by drikc7 Jan 6

oui, des liens utiles, et pour suivre le projet en lui-même ? .. c'est quel lien ? ;) by sizolabarchitecture Jan 6

Merci d'avoir pris la perle Hameaux de Vie qui est encore en construction et mériterait un peu de réorganisation... C'est aussi la traduction d'un projet concret en cours d'élaboration en Morbihan. Au plasir,
Cédric by drikc7 Jan 6