background preloader

Nanoparticules

Facebook Twitter

La liste des 200 produits alimentaires pouvant contenir des nanoparticules ! Aidez-nous à démasquer les aliments avec nanos. M&M’s, Hollywood, Freedent, Airwaves, Skittles, Têtes brûlées, LU... près de 200 produits potentiellement contaminés par des nanoparticules avec le dioxyde de titane (E171) !

Aidez-nous à démasquer les aliments avec nanos

Pourquoi cette enquête sur les nanoparticules ? M&M’s, Malabar, Hollywood, Freedent, Airwaves, Skittles, Têtes brûlées, LU, Vahiné… commercialisent des confiseries utilisant un additif fortement suspecté d'être présent à l'état nanoparticulaire, le "E171". Ces industriels semblent vouloir cacher l'utilisation de nanoparticules dans de nombreux produits alimentaires, alors qu’elles constituent un danger pour la santé et l’environnement.

Attention, si nous n'atteignons pas les 10 000€, nous ne pourrons pas recevoir vos dons. Stop aux nanoparticules ! – Agir pour l'Environnement. Friends of the Earth: The Biggest Jobs on Earth. Our groundbreaking research found tiny, engineered nanoparticles in six of the most popular baby formulas sold in the United States.

Friends of the Earth: The Biggest Jobs on Earth

Recent science demonstrates that these and other nanoparticles are likely toxic for humans and other living things. These ingredients have no business being in the formula we feed to the most vulnerable among us: infants. Sign the petition demanding that baby formula companies remove these engineered ingredients from their products! We urge baby formula companies to recall formula containing nanoparticles. Manufacturers should: 1. Le monde des nanomatériaux s’élabore en cachette. Pourquoi les nanotechnologies sont-elles des saloperies ? Accueil > Editorial > Une minute - Une question >

Pourquoi les nanotechnologies sont-elles des saloperies ?

Malbouffe et nanomatériaux , le couple gagnant contre notre santé. Petites molécules, grands problèmes de santé publique.

Malbouffe et nanomatériaux , le couple gagnant contre notre santé

L’OCDE et le gouvernement français viennent de publier, lundi 22 février 2016, deux rapports accablants sur la présence de nanoparticules dans notre quotidien. Tandis que l’OCDE alerte sur les dangers des nanos dans l’eau et les déchets, le rapport annuel R-Nano du Ministère de l’écologie montre que l’industrie en produit de plus en plus (415 000 tonnes en France en 2014, soit 6 kg par Français !) , sans aucun contrôle réglementaire ni sanitaire préalable… L’industrie nous prend de court, sans véritable réaction citoyenne en face.

José Bové - Nanomatériaux et clonage dans l’alimentation Les eurodéputés réaffirment l’application du principe de précaution, la Commission doit revoir sa copie. Thématiques > Agriculture > Nanotechnologie > Nanomatériaux et clonage dans l’alimentation Les eurodéputés réaffirment l’application du principe de précaution, la Commission doit revoir sa copie La Commission environnement, santé et sécurité alimentaire (ENVI) du Parlement européen a voté en faveur d’un amendement demandant l’interdiction des nanomatériaux dans l’alimentation qui modifie clairement l’esprit du projet de réglementation sur les Nouveaux Aliments proposé par la Commission européenne.

José Bové - Nanomatériaux et clonage dans l’alimentation Les eurodéputés réaffirment l’application du principe de précaution, la Commission doit revoir sa copie

Michèle RIVASI et José BOVE, eurodéputés du groupe des Verts/ALE respectivement membres des commissions ENVI et AGRI (agriculture), saluent ce résultat : "Visiblement Monsieur Barroso et son Commissaire n’avaient pas compris le message envoyé par le Parlement européen en 2011 lorsqu’il avait voté contre la proposition sur les nouveaux aliments. Nanomatériaux, méga-incertitudes. Les nanoparticules dans notre quotidien. Après les OGM, une mention « nanoparticules » sur les étiquettes des aliments ? Une veille citoyenne sur les nanos : Mars2014MajInfoConsommateursNanoAlimentation. Par MD, DL et l'équipe Avicenn - 12 mars 2014 (dernier ajout 13 mars 2014) Le Parlement européen vient de rejeter le projet de Règlement proposé par la Commission qui visait à restreindre l'obligation d'étiquetage [nano] dans l'alimentation prévu fin 2014.

une veille citoyenne sur les nanos : Mars2014MajInfoConsommateursNanoAlimentation

Réunis en session plénière à Strasbourg, les eurodéputés ont adopté la proposition de résolution (à 402 voix pour, 258 contre et 14 abstentions)1, confirmant ainsi le vote de la commission ENVI du Parlement européen (environnement, santé publique et sécurité alimentaire) du 5 février dernier2. La résolution votée par les députés européens rappelle leur attachement à ce que chacun des ingrédients soit étiqueté [nano] - et ce dès lors qu'il comporte au moins 10% (dans la répartition numérique par taille) de nanoparticules présentent une ou plusieurs dimensions externes se situant entre 1 nm et 100 nm, et non 50% comme le souhaitait la Commission européenne.

Pour aller plus loin, voir : Une veille citoyenne sur les nanos : EvalRisquesNanoAnsesAvril2014. Par MD, DL et l'équipe Avicenn - 15 mai 2014 - Dernier ajout 5 juin 2014 L'ANSES a rendu public son rapport d'évaluation des risques liés aux nanomatériaux qui fait le point sur les enjeux et les connaissances récemment acquises.

une veille citoyenne sur les nanos : EvalRisquesNanoAnsesAvril2014

AVICENN mène en ce moment un travail de synthèse et d'analyse de ce rapport, et collecte les réactions des différentes parties prenantes. Voici d'ores et déjà quelques éléments que nous allons compléter dans les jours à venir. Sommaire Présentation du rapport Une mise à jour des connaissances disponibles Depuis 2006, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) a publié plusieurs expertises sur les risques sanitaires et environnementaux liés aux nanomatériaux manufacturés ; la dernière analyse concernant les nanomatériaux dans leur globalité remontait à 20101.

Il s'agit d'une "revue de la littérature" et non pas de la présentation de résultats de recherche effectués au sein des laboratoires de l'ANSES.