background preloader

Teotihuacan - Mexique

Facebook Twitter

De mystérieuses sphères jaunes retrouvées sous le temple du Serpent à plumes au Mexique. A l’aide d’un robot télécommandé, des archéologues ont mis en évidence une centaine de mystérieux globes jaunes déposés à l’intérieur d’un tunnel situé sous le temple du Serpent à plumes de Teotihuacan, au Mexique.

De mystérieuses sphères jaunes retrouvées sous le temple du Serpent à plumes au Mexique

Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter La cité préhispanique de Teotihuacan, au Mexique, n’a pas encore livré tous ses secrets. Récemment, des archéologues ont découvert dans un tunnel creusé sous le temple du Serpent à plumes, une centaine de mystérieuses sphères jaunes. Les globes ont une taille variant entre 4 et 13 centimètres de diamètre et contiennent un noyau d’argile. Le dispositif, présenté dans la vidéo ci-dessus, est doté d’une caméra infrarouge et d’un scanner. Trois chambres cachées dans une galerie souterraine "Il y a quelques mois, nous avons trouvé deux chambres latérales à 72 et 74 mètres de l'entrée. Le temple du Serpent à plumes sous lequel elle se situe est la troisième plus grande pyramide de Teotihuacan. Teotihuacan, Mexico. “Several indications suggest that access to the underground passage was closed between 200 and 250 AD, probably after depositing something inside.

Teotihuacan, Mexico

One of the hypotheses postulate that, within the large chamber detected by the GPR, we could locate the remains of important people in the city. ” The investigations have led to know with certainty that this tunnel was made prior to the construction of the Temple of the Feathered Serpent and the Citadel. The tunnel is contemporary with a large architectural structure, which could be a ball game court, according to the form of the ground. According to the hypothesis about the meaning and symbolism of the tunnel, archaeologist Sergio Gomez, said the tunnel had to be linked to concepts related to the underworld, hence it is possible that in this place were carried out initiation rituals and the divine investiture of Teotihuacan rulers, since the power was acquired in these sacred spaces.

Teocity.jpg (JPEG Image, 719 × 371 pixels) Teotihuacan. Teotihuacan : son histoire et son architecture monumentale introduction à Teotihuacan Conformément à la tradition muséographique mexicaine, l’exposition présente d’emblée aux visiteurs l’une des pièces les plus significatives de l’exposition : un chef d’œuvre, qui accueille le public, et lui offre une image forte à garder en mémoire.

Teotihuacan

Il s’agit de la sculpture architecturale en forme de « Jaguar sacré », récemment découverte au Palais Xalla : cet objet de plus de 2 mètres allie en effet un fort impact visuel et des caractéristiques propres à l’art de Teotihuacan. l’histoire de Teotihuacan (100 av. J.C. – 650 ap. Les vestiges archéologiques de Teotihuacan témoignent de sa prodigieuse évolution, dès sa fondation environ un siècle avant Jésus-Christ. Le site archéologique de Teotihuacan Une maquette de très grande taille (environ 10 x 5 mètres) a été conçue specifiquement pour la présentation de l'exposition. sculptures colossales ou architecturales et peintures murales. La cité des dieux. Dans l’antre du Serpent à plumes. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Frédéric Saliba (Mexico, correspondance) TlalocII-TC est l’un des rares représentants de la famille des robots-archéologues.

Dans l’antre du Serpent à plumes

Grâce à ses chenilles, son scanner laser et sa caméra infrarouge, il a exploré un tunnel vieux de 1 800 ans sous un des temples de la cité précolombienne de Teotihuacan, près de Mexico. La petite machine, qui porte le nom d’une divinité de la fertilité, a joué les éclaireurs jusqu’au fond de ce conduit de 103mètres de long, d’où les archéologues ont déterré 70 000 objets. Et elle y a détecté trois chambres. S’agit-il de tombeaux ? Une immense tente blanche se dresse au pied d’une pyramide, non loin de l’entrée principale de ce site archéologique, classé Patrimoine mondial par l’Unesco. Teotihuacan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Teotihuacan

Teotihuacan (qui s’orthographie également Teotihuacán[1], avec un accent sur la dernière syllabe, même si cela ne correspond pas à la prononciation en nahuatl[2]), est un important site archéologique de la vallée de Mexico, contenant certaines des plus grandes pyramides méso-américaines jamais construites en Amérique précolombienne. Outre ses structures pyramidales, Teotihuacan est également connue pour ses grands complexes résidentiels, sa chaussée des Morts, et ses nombreuses peintures murales aux couleurs bien conservées. La ville a sans doute été construite aux environs de 200 avant notre ère, et habitée jusqu'à sa chute entre les VIe et VIIe siècles. À son apogée dans la première moitié du Ier millénaire, à l'Époque classique, Teotihuacan était la plus grande ville de toute l’Amérique précolombienne. À ce moment, elle pourrait avoir compté plus de 200 000 habitants, ce qui la plaçait à l’époque parmi les plus grandes villes du monde.