background preloader

Teotihuacan

Teotihuacan
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Teotihuacan (qui s’orthographie également Teotihuacán[1], avec un accent sur la dernière syllabe, même si cela ne correspond pas à la prononciation en nahuatl[2]), est un important site archéologique de la vallée de Mexico, contenant certaines des plus grandes pyramides méso-américaines jamais construites en Amérique précolombienne. Outre ses structures pyramidales, Teotihuacan est également connue pour ses grands complexes résidentiels, sa chaussée des Morts, et ses nombreuses peintures murales aux couleurs bien conservées. La ville a sans doute été construite aux environs de 200 avant notre ère, et habitée jusqu'à sa chute entre les VIe et VIIe siècles. À son apogée dans la première moitié du Ier millénaire, à l'Époque classique, Teotihuacan était la plus grande ville de toute l’Amérique précolombienne. À ce moment, elle pourrait avoir compté plus de 200 000 habitants, ce qui la plaçait à l’époque parmi les plus grandes villes du monde. Related:  Teotihuacan - Mexique

Cité préhispanique de Teotihuacan Pre-Hispanic City of Teotihuacan The holy city of Teotihuacan ('the place where the gods were created') is situated some 50 km north-east of Mexico City. Built between the 1st and 7th centuries A.D., it is characterized by the vast size of its monuments – in particular, the Temple of Quetzalcoatl and the Pyramids of the Sun and the Moon, laid out on geometric and symbolic principles. As one of the most powerful cultural centres in Mesoamerica, Teotihuacan extended its cultural and artistic influence throughout the region, and even beyond. La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0 Cité préhispanique de Teotihuacan Cité sainte située à une cinquantaine de kilomètres de Mexico, édifiée entre le Ier et le VIIe siècle, Teotihuacan, « lieu où sont créés les dieux », se caractérise par les très grandes dimensions de ses monuments dont les plus célèbres sont le temple de Quetzalcoatl et les pyramides du Soleil et de la Lune, et par leur ordonnance géométrique et symbolique. 特奥蒂瓦坎

Artes de México Ancestros que nacen Johannes Neurath Los huicholes o wixaritari son un grupo que ha sabido defender su cultura ancestral de manera peculiar, pues, celosos en la lucha por sus tierras y en la preservación de sus tradiciones, se han mantenido abiertos a la interacción con el exterior y han evitado caer en un afán de conservación que terminaría por petrificar su cultura. El territorio tradicional de los huicholes se ubica en la Sierra Madre Occidental, en una zona limítrofe entre cuatro estados (Jalisco, Nayarit, Durango y Zacatecas) y de difícil acceso para quienes no acostumbran las caminatas. La producción huichola contemporánea es muy distinta al arte que se encuentra en las colecciones de principios del siglo XX. Sin embargo, no todo el arte huichol alcanza los mismos niveles de refinamiento. Las obras de arte huichol continúan, al mismo tiempo, la tradición pictórica de los códices prehispánicos, y dialogan con artistas modernos y contemporáneos como Kandinsky, Miró y Harring.

Dans l’antre du Serpent à plumes LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Frédéric Saliba (Mexico, correspondance) TlalocII-TC est l’un des rares représentants de la famille des robots-archéologues. Grâce à ses chenilles, son scanner laser et sa caméra infrarouge, il a exploré un tunnel vieux de 1 800 ans sous un des temples de la cité précolombienne de Teotihuacan, près de Mexico. La petite machine, qui porte le nom d’une divinité de la fertilité, a joué les éclaireurs jusqu’au fond de ce conduit de 103mètres de long, d’où les archéologues ont déterré 70 000 objets. Et elle y a détecté trois chambres. S’agit-il de tombeaux ? Une immense tente blanche se dresse au pied d’une pyramide, non loin de l’entrée principale de ce site archéologique, classé Patrimoine mondial par l’Unesco.

Teotihuacán : « La cité où les hommes se transforment en Dieux... » Une exposition « Teotihuacán, Cité des Dieux », s’est ouverte samedi à Monterrey, la grande ville du nord du Mexique. Elle présente des pièces inédites de la capitale du plus grand empire précolombien édifiée par les Aztèques. Des trésors qui quitteront le Mexique en octobre pour être accueillis à Paris en 2009, au musée des Arts et civilisations du Quai Branly. Teotihuacán, Cité des Dieux » fait remonter à 150 ans avant notre ère, et jusqu’à l’apogée de la capitale aztèque, vers 650. En tout, 426 pièces inédites, jamais sorties des laboratoires de recherche, sont actuellement présentées au Musée national d’anthropologie et d’Histoire de Monterrey au Mexique. En octobre, l’exposition déménagera au musée des Arts et civilisations du Quai Branly. Teotihuacán, à 45 km au nord-est de Mexico, a été à son apogée une des cinq plus grandes villes du monde, avec jusqu’à 250.000 habitants.

Les pyramides de Teotihuacan: pyramide de la luna / pyramide de la lune, pyramide del sol / pyramide du soleil La pyramide du soleil La pyramide du soleil (ci-dessus) mesure 65 mètres de haut. À l'époque elle aurait comporté un temple et une statue de grande taille sur son sommet, d'après certains spécialistes. Aujourd´hui le sommet est simplement une plate forme irregulière. La pyramide ne contient rien, elle est remplie de gravats. Cependant, en 1971 on découvrit une grotte sous la construction. La pyramide de la lune Elle est celle qui semble avoir le plus d'importance, de par sa position au sein du site de Teotihuacan. Légende/ Croyances populaires D'après certains, ce serait l'endroit idéal pour faire le plein d'energie cosmique.

Teotihuacan L'immense métropole religieuse de Teotihuacan se tient à 40 km au nord de Mexico, à 2300 m d'altitude. Teothihuacan est un ensemble de pyramides, d'esplanades, de voies sacrées et de palais qui couvre 5 Km2. A l'apogée, ce devait être le coeur d'une cité d'environ 30 Km2. La citadelle (n°3) est une enceinte carrée de 400 m de côté, jalonnée de plate-formes à degré. Le palais de Quetzalpapalotl (n°5) situé à l'est de la place de la Lune est un édifice destiné à l'habitation des haut-dignitaires de Teotihuacan. Toute la cité de Teotihuacan, aujourd'hui grise et noire, était jadis revêtues de vives couleurs.

Teotihuacan . La Cite des Dieux. En Images Des monuments à la gloire du Soleil et de la Lune Jalonnée de temples, une vaste avenue rectiligne de 45 mètres de large court au centre de Teotihuacán. C’est l’allée des Morts, rigoureusement orientée nord-sud. D’ailleurs, toutes les constructions du site ont des positions géographiques qui les relient à l’ordre cosmique, et plus particulièrement, au Soleil. Les bâtiments sont tous disposés selon l’axe de la pyramide du Soleil, elle-même coïncidant avec la position de l’astre lors du solstice d’été. Temple du Soleil à Teotihuacán. Haute de 63 mètres, la pyramide du Soleil a été érigée sur une gigantesque plate-forme pavée, et reposant sur une base rectangulaire de 222 mètres sur 225. La pyramide actuelle est une reconstruction qui n’est pas fidèle à l’original. Sépulture de Teotihuacan. On pense qu’elle a été édifiée au Ier siècle avant notre ère et elle comptait alors quatre étages. La pyramide de la Lune, haute de 43 mètres, a été érigée plus tardivement ainsi que la citadelle. V.

Teotihuacan Teotihuacan : son histoire et son architecture monumentale introduction à Teotihuacan Conformément à la tradition muséographique mexicaine, l’exposition présente d’emblée aux visiteurs l’une des pièces les plus significatives de l’exposition : un chef d’œuvre, qui accueille le public, et lui offre une image forte à garder en mémoire. Il s’agit de la sculpture architecturale en forme de « Jaguar sacré », récemment découverte au Palais Xalla : cet objet de plus de 2 mètres allie en effet un fort impact visuel et des caractéristiques propres à l’art de Teotihuacan. l’histoire de Teotihuacan (100 av. J.C. – 650 ap. Les vestiges archéologiques de Teotihuacan témoignent de sa prodigieuse évolution, dès sa fondation environ un siècle avant Jésus-Christ. le site archéologique de Teotihuacan Une maquette de très grande taille (environ 10 x 5 mètres) a été conçue specifiquement pour la présentation de l'exposition. sculptures colossales ou architecturales et peintures murales

Related: