background preloader

Demain, un autre monde

Facebook Twitter

Une ferme robotique DIY. Grâce à des bactéries, cette start-up va éclairer nos villes sans électricité. Image de synthèse de Glowee (Crédit : Glowee) Algues, méduses, calamars, poissons, crevettes… Tous ces animaux marins ont en commun de posséder un gène code leur permettant d’être bioluminescents : en présence d’une enzyme, la luciférase, ils génèrent naturellement une lumière colorée (en général bleue ou rouge).

Grâce à des bactéries, cette start-up va éclairer nos villes sans électricité

Cette production naturelle est pour la start-up parisienne Glowee l'une des ressources de demain. Ses dix employés utilisent cette propriété, possédée par 90 % des organismes marins, pour générer une nouvelle source de lumière. Une idée pour laquelle CEO, Sandra Rey, 26 ans, titulaire d'un master en design industriel, a été retenue par la revue du Massachussetts Institute of Technology (MIT) parmi les "Innovateurs de moins de 35 ans France" 2016, dont la cérémonie de remise des prix a eu lieu à Paris, mercredi 13 avril.

Voici Zenbo, le robot compagnon qu’Asus veut imposer dans votre salon. L’effondrement à venir ne peut être que global. Liliane Held-Khawam. Lettre à mes enfants : "Vous allez vivre dans un futur vertigineux" Laurent Alexandre (Crédit : DR) Comment se forger des valeurs dans un monde en pleine mutation ?

Lettre à mes enfants : "Vous allez vivre dans un futur vertigineux"

Quelle formation faut-il choisir ? Que faire de sa vie ? Dans cette lettre à ses enfants, notre chroniqueur Laurent Alexandre livre quelques pistes de réflexion. À 55 ans, je suis un vieux con. Massimo Banzi: How Arduino is open-sourcing imagination. En Allemagne, la première maison "zéro énergie, zéro émissions, zéro déchet" B10 (Crédit : Copyright Zooey Braun, Stuttgart, E-Lab Projekt GmbH) Elle est perchée sur une petite colline de Stuttgart, dans le Bade-Wurtemberg, en Allemagne.

En Allemagne, la première maison "zéro énergie, zéro émissions, zéro déchet"

Dotée d'une surface au sol de 85 mètres carrés, cette petite boîte de verre, de métal et de bois est recouverte de tissu en fibre de verre. Sur son toit, 40 panneaux photovoltaïques. J’ai trouvé le steak parfait, et il ne contient pas de viande. Alors que l’industrie de la viande est en perte de vitesse, une start-up californienne a mis au point un steak végétal qui pourrait tout changer.

J’ai trouvé le steak parfait, et il ne contient pas de viande

J’ai laissé tombé la viande il y a quelques semaines. Autant dire que la rupture ne s’est pas faite en douceur. Kenshiro l’humanoïde : Un robot doté d’un squelette en aluminium. Kenshiro est un humanoïde qui est composé d’un squelette en aluminium. Ce robot japonais a été réalisé avec les mensurations d’un enfant de 12 ans. Il est donc doté de muscles reproduisant ceux d’un humain. Kenshiro ressemble presque à un garçon de 12 ans au niveau de sa composition. Cet humanoïde mesure donc 158 centimètres pour un poids de 50 kilogrammes. Ville du futur: l'architecte Vincent Callebaut imagine l'avenir avec son projet de quartier autosuffisant. ARCHITECTURE - Pollution, embouteillages, bruit... les grandes villes de 2015 ne font pas toujours rêver.

Ville du futur: l'architecte Vincent Callebaut imagine l'avenir avec son projet de quartier autosuffisant

Pour remédier à ces problèmes, architectes et urbanistes travaillent déjà sur les métropoles de demain, plus accueillantes, fonctionnelles mais aussi plus vertes, dans tous les sens du terme. C'est le cas de Vincent Callebaut, architecte belge qui a dévoilé un projet de ville autosuffisante. Présentée dans le cadre d'une compétition architecturale, cette proposition à 270 millions d'euros s'articule autour du futur quartier de la Cité des sciences de Rome avec des "façades vivantes" végétalisées sur les bâtiments.

Comme l'explique le site ArchDaily, l'idée est d'embellir la ville, mais aussi de favoriser une production locale de fruits et légumes, de filtrer les émissions de CO2 et de particules tout en en faisant une zone piétonne. « Nid d’Eau » : la maison flottante, écologique et autonome. « Nid d’Eau » : la maison flottante, écologique et autonome Que diriez-vous de vivre dans une habitation flottante et éco-friendly au beau milieu d’un étang, d’un lac ou d’une rivière ?

« Nid d’Eau » : la maison flottante, écologique et autonome

C’est le concept imaginé par l’architecte italien Giancarlo Zema et soutenu par l’entreprise Londonienne EcoForLife. WaterNest 100, textuellement Nid d’Eau, c’est le nom que porte cette habitation hors-norme qui nous invite à vivre en harmonie avec la nature tout en respectant l’environnement et en s’adaptant à celui-ci. Inspiré des nids d’oiseaux aquatiques observés partout dans le monde par l’architecte italien, son design arrondi et sobre lui donne un cachet appréciable.

Conçu pour être amarrée, le nid est composé de matériaux recyclés à 98% et parfaitement résistants à l’eau. Avec ses 100 m², l’habitat atypique offre un confort spatial non négligeable où tout est pensé pour éviter au maximum le gaspillage énergétique. RYNO Motors. Le vélomobile : 80 fois plus efficace que la voiture électrique.

Le Raht Racer peut atteindre les 110 km/h avec son moteur électrique Rouler à vélo plutôt qu'en voiture : tout le monde est pour, mais qui le fait ?

Le vélomobile : 80 fois plus efficace que la voiture électrique

En pratique, le vent, la pluie et la proximité des autres véhicules ont souvent raison de nos convictions écologistes. Surtout quand il s'agit d'aller loin. 20 métiers étonnants qui pourraient exister dans le futur. A la vitesse où notre société évolue, il n’est pas étonnant que de nouveaux métiers émergent ces prochaines années.

20 métiers étonnants qui pourraient exister dans le futur

Les changements constants dans notre monde vont donner lieu à une pléthore de nouvelles professions que vous n’auriez pas forcément imaginé. DGS vous propose de découvrir les probables 20 métiers auxquels vous pourriez postuler dans ces prochaines années. « Nouveau Monde » : la vision constructive d’une nouvelle société.

« Nouveau Monde » : la vision constructive d’une nouvelle société En dépit des râleurs, lobbies, pessimistes, des milliers d’alternatives pour un mode de vie serein voient le jour.

« Nouveau Monde » : la vision constructive d’une nouvelle société

De plus en plus de documentaires témoignent d’un monde en mutation, mu par une pensée positive et créative, par des gens qui apportent des réponses audacieuses aux défis d’aujourd’hui. « Nouveau Monde » en fait partie, il plaide avec vitalité pour une société rééquilibrant l’humain, la nature et l’économie. Yann Richet, 43 ans, vit dans les Cévennes avec sa famille et réalise des documentaires inspirés par ses engagements militants. Son profil d’auteur-réalisateur s’est forgé au fil de rencontres, expériences et voyages… Son objectif : appréhender différentes cultures et alternatives au modèle dominant avec une véritable conscience sociétale.

De la science-fiction au design-fiction ! Par Hubert Guillaud le 07/03/13 | 2 commentaires | 6,993 lectures | Impression Il y a 4 ans, le thème de Lift était “Où est passé le futur ?”

De la science-fiction au design-fiction !

Et nul ne semble l’avoir retrouvé depuis. On l’a échangé contre un présent qui semble être devenu perpétuel, rappelle Nicolas Nova en ouverture de cette dernière session de la conférence Lift. Peut-être parce que la représentation qu’on s’en fait est toujours en train de changer… Les techniques du design au service de la fiction On ne présente plus Bruce Sterling (Wikipedia). Image : Bruce Sterling face au public de Lift, photographié par Ivo Näpflin. Bruce Sterling regrette de ne pas avoir inventé le terme de design-fiction (il a été inventé en 2008 par Julian Bleecker). Qu’est-ce que le design-fiction ? La “diégèse” est un terme inventé par des spécialistes du cinéma qui avaient besoin d’un terme pour expliquer des formes narratives qui se rapportaient, qui s’intégraient à l’histoire. Le design-fiction ne produit pas des canulars.

Après la voiture de demain, la France peut-elle progresser vers la voiture d'après-demain? Alors que la France s’engage tardivement dans la voie de la voiture électrique en installant un réseau de bornes de recharge, la voiture à pile à combustible, plus autonome, fait son apparition. La voiture électrique, qu’on présentait comme le véhicule de demain, va-t-elle se faire rattraper par la voiture d’après-demain? Celle-ci est également électrique. Mais alors que la première est propulsée par l’énergie accumulée dans des batteries rechargeables, la seconde produit elle-même son électricité.

C’est le grand retour de la pile à combustible, embarquée à bord du véhicule et dont le principe est connu depuis 1839: il associe l’hydrogène et l’oxygène pour produire l’électricité nécessaire à la propulsion, et ne rejette que… de l’eau. On sait ce qui pénalise la voiture électrique: sa faible autonomie, de l’ordre de 150 km, ce qui la cantonne dans une fonction de voiture urbaine ou périurbaine.