background preloader

Les opérations relatives au capital de l'entreprise

Facebook Twitter

Tableau comparatif des différentes formes de sociétés : SARL, SAS, SA. La société anonyme (SA) est une structure réservée aux projets de grande envergure nécessitant des capitaux importants.

Tableau comparatif des différentes formes de sociétés : SARL, SAS, SA

Son principal avantage est d'être perçue par les investisseurs et les banquiers comme un gage de sécurité. Cette structure est incontournable pour faire appel à l'épargne publique ou viser une introduction en bourse. Par ailleurs, le capital peut être augmenté facilement en fonction des besoins de la société et de sa taille et les actions peuvent être cédées librement. Tableau comparatif des caractéristiques des principales formes juridiques. Entreprise individuelle, SAS, EURL, SA, SARL...

Tableau comparatif des caractéristiques des principales formes juridiques

Autant de choix de statuts d'entreprise parmi lesquels l'entrepreneur doit faire son choix au moment de son lancement. Un moment délicat si les caractéristiques de chacun d'entre eux ne sont pas précisément connus. Particularités comptables de l'entreprise individuelle. La comptabilité d’une entreprise individuelle comporte quelques particularités par rapport aux comptabilités des sociétés : pas de capital social, pas de compte courant d’associé, pas de séparation de patrimoine avec l’entrepreneur, utilisation d’un compte de l’exploitant… Voici les principales particularités comptables d’une entreprise individuelle.

Particularités comptables de l'entreprise individuelle

Utilisation du compte 108 « compte de l’exploitant » Le compte 108 « Compte de l’exploitant » doit être utilisé pour enregistrer les apports et les retraits personnels de l’exploitant sur l’exercice. L’entrepreneur individuel peut retirer librement de l’argent dans l’entreprise individuelle, même si le compte 108 devient débiteur. Comptabilisation augmentation de capital et Frais d'augmentation de capital. Les augmentations de capital sont des opérations fréquemment réalisées dans les sociétés.

Comptabilisation augmentation de capital et Frais d'augmentation de capital

Elles peuvent avoir de nombreuses motivations telles que le renforcement de la crédibilité de la société sur son marché, la reconstitution de ses capitaux propres pour apurer des pertes antérieures ou encore l’arrivée d’associés nouveaux. De même, les modalités d’augmentation de capital sont multiples : augmentation de capital en numéraire, augmentation de capital en nature, augmentation de capital par incorporation de réserves ou encore augmentation de capital par compensation avec des créances.

Cet article de Compta-Facile aborde les modalités et les comptabilisations des augmentations de capital. 1. Comptabilisation d’une augmentation de capital en numéraire. La comptabilisation des frais de constitution. Lorsque des entreprises se constituent, se développent ou effectuent des opérations liées à leur capital (fusion, scission, apport partiel d’actifs, transformation), elles subissent des frais exceptionnels couramment appelés « frais d’établissement ».

La comptabilisation des frais de constitution

D’un point de vue comptable, ces frais constituent, en principe, des charges déductibles intégralement dans l’exercice au titre duquel ils ont été engagés. Une dérogation a toutefois été accordée : ces frais peuvent, sur option, être comptabilisés en immobilisations et être amortis. Compta-Facile aborde en détail le traitement comptable des frais d’établissement. 1.