background preloader

Exposition sur les femmes combattantes

Facebook Twitter

Madame Le Générale : Valérie André. Françaises engagées volontaires les Merlinettes. Lors du débarquement du 8 novembre 1942, les effectifs français sont limités.

Françaises engagées volontaires les Merlinettes

Les Rochambelles, une histoire de femmes - France 3 Basse-Normandie. Les Rochambelles furent une unité d'infirmières volontaires engagées au combat lors de la libération de l'Europe et l'une des deux seules unités féminines à être engagées sur le front européen.

Les Rochambelles, une histoire de femmes - France 3 Basse-Normandie

Tout a commencé avec Florence Conrad, infirmière à la Croix Rouge pendant la première guerre mondiale. Cette américaine francophile de 57 ans veut absolument prendre part à la seconde guerre mondiale à sa façon et décide de créer son unité d'infirmières. Dès le départ, les Rochambelles c'est une histoire de femmes, puisque c'est auprès de riches américaines qu'elle trouve les fonds nécessaires à l'achat de 19 ambulances flambant neuves de marque Dodge.

Elle réussit ensuite par son énergie et sa détermination à convaincre 14 françaises habitant New York à se lancer dans l'aventure. © Mémorial Leclerc / Les Filles de la DB Florence Conrad à Fontainebleau le 30 juin 1945. La vie d'un camp militaire se révèle dure pour ces jeunes femmes inexpérimentées. Des femmes dans la France combattante pendant la Deuxième Guerre mondiale : Le Corps des Volontaires Françaises et le Groupe Rochambeau. Du nom de Joseph Paul-Boncour, initiateur et rapporteur de la loi.

Des femmes dans la France combattante pendant la Deuxième Guerre mondiale : Le Corps des Volontaires Françaises et le Groupe Rochambeau

Loi du 11 juillet 1938 « portant sur l’organisation générale de la nation pour le temps de guerre », Journal Officiel de la République Française, 13 juillet 1938, p. 8330. Tous les ouvrages sur les FFL donnent ce chiffre, sans distinction hommes-femmes. Les Femmes dans la guerre. L'histoire n'a pas voulu prendre en compte les mérites et les souffrances spécifiques des femmes gommées de la mémoire de la guerre de 1914-1918 en faveur des combats des « poilus» relatés dans de nombreux ouvrages et bibliographies.

Les Femmes dans la guerre

Tandis qu'en 1939-1945, au front, à l'arrière elles sont militantes au service du pouvoir, résistantes espionnes journalistes munitionnettes, infirmières héroïnes de la survie quotidienne : l'engagement des femmes durant ces deux guerres ouvre encore de vastes perspectives de recherches. Ces femmes qui ont pris les armes en temps de guerre. Elles posent avec leurs fusils, œil dans le viseur, encagoulées ou appuyées sur leurs armes, sourire aux lèvres.

Ces femmes qui ont pris les armes en temps de guerre

L’exposition « Femmes au combat », présentée à Paris Photo et toujours visible à la galerie Lumière des Roses (1), présente des portraits de femmes en armes de France, d’Espagne et d’ailleurs. Certaines sont célèbres, telle la résistante Simone Segouin. D’autres sont de parfaites inconnues, comme cette jeune révolutionnaire mexicaine au chapeau de paille.

Une série chinée cinq ans durant par Philippe Jacquier, marchand de photos anciennes en quête de morceaux d’histoire et d'« images fortes » dans les tirages anonymes. Ces femmes au service de la France en 14-18 - La Croix. Durant la Première Guerre mondiale, les femmes ne se sont pas contentées d’être des mères et des épouses affectueuses et soucieuses de renforcer le moral de leur mari ou de leur(s) fils au front.

Ces femmes au service de la France en 14-18 - La Croix

Devenues chefs de famille, elles se sont aussi mobilisées, ont participé à l’effort de guerre, qu’elles aient été paysannes ou ouvrières. Plusieurs d’entre elles ont apporté un soutien direct à l’armée comme infirmières, espionnes, « marraines de guerre » ou comédiennes. Nombreuses ont été les veuves. Musidora. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Musidora

Portrait de Musidora Débuts[modifier | modifier le code] Elle dira : « J'ai joué le vaudeville et un homme est venu me chercher pour jouer le drame. Un autre qui m'avait vue dans le drame, m'a entraînée dans la revue ; celui qui m'avait vue dans la revue m'a écrit : « Le cinéma est un art, venez faire du cinéma », et ceux qui m'ont vue au cinéma m'ont dit : « Ici c'est un café-concert, ici c'est un music-hall, ici c'est un cabaret. Venez, vous ferez un tour de chant. Musidora se produit dans des cabarets et sur les planches des théâtres de l’Odéon et du Châtelet, où elle révèle une plastique sans défauts. Les Femmes et la Grande Guerre.

Défense : La place des femmes dans l’armée française (mars 2013) - La France en Autriche. L’armée française est la plus féminisée de tous les pays occidentaux.

Défense : La place des femmes dans l’armée française (mars 2013) - La France en Autriche

Ce phénomène s’est accéléré avec la professionnalisation des armées. Entre 1998 et 2007, la proportion de femmes militaires a doublé. Elles constituent aujourd’hui plus de 15 % des effectifs, même si depuis peu on constate un fléchissement du recrutement de femmes, les besoins en emploi de soutien où elles demeurent majoritaires étant devenus moindres. Il y a une forte proportion de femmes parmi les civils du ministère, environ 40 %, mais les deux tiers font partie de la catégorie C (niveau hiérarchique le plus bas) contre moins de 30 % pour la A. Cependant, elles tentent les concours internes qu’elles réussissent plutôt bien !

Virginie Guyot. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Virginie Guyot

Pour les articles homonymes, voir Guyot. Virginie Boissière épouse Guyot (née le à Angers[1]) est une pilote de chasse de l'armée de l'air française. Le 11 mai 2009, elle est la première femme à intégrer la Patrouille de France[2], avant d'en assurer ensuite le commandement, responsabilité qui constitue une première mondiale dans les patrouilles acrobatiques. El Qadery02. Valérie André. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Valérie André

Pour les articles homonymes, voir André. Valérie André (née le à Strasbourg) est une résistante française, docteur en médecine et la première femme militaire à atteindre le grade d'officier général, en 1976, comme médecin général. En 1981, elle est promue médecin général inspecteur. Pilote d’hélicoptère, elle est également membre fondateur de l’Académie nationale de l'air et de l'espace Biographie[modifier | modifier le code] Elle a commencé comme médecin-capitaine en Indochine (1948), où elle accomplit 129 missions de guerre[1].

Les femmes militaires : leur place dans l'histoire. En 1938, la loi dite « Paul-Boncour » portant sur l’organisation de la nation en temps de guerre, instaure les premiers engagements féminins dans les armées. Mais ces premières femmes ne servent alors que sous statut civil. Jusqu’au second conflit mondial, les femmes ne sont chargées que de tâches annexes : infirmières, ou cantinières. Elles ne sont alors pas considérées comme des membres à part entière des forces armées. Elles servent en tant que personnel auxiliaire sans véritable statut. Il faut attendre le second conflit mondial et la Résistance pour que les femmes accèdent réellement aux forces armées françaises. Femmes et pilotes militaires dans l’armée de l’Air. 1À l’instar des plus légers que l’air, l’aviation a très tôt attiré des femmes en quête d’exploits mais aussi d’aventures.

Pour autant, devenir aviatrice et plus encore pilote militaire a longtemps relevé du défi tant le monde de l’aviation constitue, depuis ses premières heures, un territoire dominé par la masculinité. D’Élise Deroche, première détentrice, le 8 mars 1910, du brevet de pilote de l’aéroclub de France, à Élisabeth Boselli qui reçoit, le 12 février 1946, le premier brevet de pilote militaire accordé à une femme, numéro 32939, au premier général féminin de l’armée de l’Air, issue des services de santé et promue le 1er avril 1976, Valérie André, brevet militaire de pilote d’hélicoptère n° 001, et bien sûr à la regrettée Caroline Aigle, première pilote de combat 1999, après l’ouverture aux femmes du concours d’entrée à l’école de l’Air trois ans plus tôt, que de chemin parcouru !

« le haut commandement a décliné leurs offres. 20 Idem, p. 109-110. » Des volontaires françaises. Les femmes aussi étaient là. Cette table réunit des volontaires venues des quatre coins du monde (RFL). Au moment où la majorité des volontaires féminines de la France Libre viennent de quitter l’uniforme – que certaines portaient depuis près de six ans – pour reprendre dans la vie civile d’autres activités, il nous a paru opportun de rendre à celles qui ont servi, l’hommage qui est dû à leur activité et à leur dévouement, très souvent méconnus.

C’est le 7 novembre 1940 que fut créé le premier noyau de volontaires sous le titre de « Corps auxiliaire féminin ». Femmes en guerre : deux anglaises au chevet des poilus (1915-1919) Ni Marcia, ni Juliet n’étaient de jeunes mondaines écervelées avant que la guerre éclate. Les lettres des deux sœurs attestent de leur curiosité : elles lisent les journaux et expriment des opinions parfois tranchées. C’est leur mère Mildred ‘Mully’ Mansel qui leur a transmis son sens de l’engagement politique : suffragette militante, elle a passé une semaine dans la prison pour femmes d’Holloway, au nord de Londres, en novembre 1911, après avoir brisé deux vitres du War Office (ministère de la Guerre) lors d’une manifestation pour le droit de vote des femmes. A. Le rôle des femmes dans l'effort de guerre. Au XXème siècle, les préjugés quant aux aptitudes des femmes les ont empêché de prendre part directement au combat.

Néanmoins, durant les deux guerres mondiales, les femmes sont bien là pour organiser la défense du pays. 4 pages femmes defense corrige. Révélations sur les violences sexuelles dans l'armée française. Gender scres1325 chart. La participation des femmes - Opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

Les femmes vivent un conflit de façon particulière et conçoivent donc la paix différemment. Photo ONU/Marco Dormino. Apr16. Les femmes dans les opérations - Opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Casques bleus et personnel civil fémini. Les « mortes pour la France » et les « anciennes combattantes » : l'autre contingent de l'armée française en guerre (1940-1962) Notes. Feminisation. A la Une - CHARTRES (28000) - 1944-2014 : Simone Segouin, figure de la résistance chartraine.

Harcèlement dans l’armée : "La loi du silence dure depuis trop longtemps" L’ouverture d’une enquête interne sur le harcèlement et les violences sexuelles au sein de l’armée en France a donné lieu à un rapport qui a le mérite d’ouvrir le débat, mais qui reste timide. Fin février, deux journalistes, Leila Miñano et Julia Pascual publient La Guerre invisible, révélations sur les violences sexuelles dans l’armée française. L'armée française, l'une des plus mixtes au monde malgré les résistances. Claire Roman.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Claire Roman, née Claire-Henriette-Émilie Chambaud, le à Mulhouse et morte accidentellement le , est une des premières aviatrices françaises. Biographie[modifier | modifier le code] Les Filles de la DB. Secret Défense - La dernière "marinette" s'en est allée... (actualisé) - Libération.fr. Fondation Seligmann. Rendre leur place aux femmes dans la Résistance. Marie Curie, la radiologie et la Grande Guerre (1914) Louise Thuliez - HISTORIQUEMENT GUERRIER. L’admirable Sarah Bernhardt, amputée et septuagénaire anime le Théâtre des Armées auprès des soldats du front. Léonie Vanhoutte ou Charlotte, la résistante - Les Grandes Figures - Il y a 100 ans. Le fabuleux destin de Marie Marvingt (1875-1963) : les ailes de l’espoir.