background preloader

Permaculture

Facebook Twitter

Eni. Le Jardin des Happycuriens - Permaculture. Qu'est-ce qu'un jardin en permaculture ? Qu’est-ce que le mulch en permaculture ? La technique de mulch en permaculture pour les lecteurs : Dans les principes de Permaculture, on tente d’obtenir un maximum de production de nourriture (calorie, qualité, quantité, etc.) en dépensant le moins d’énergie possible.

Qu’est-ce que le mulch en permaculture ?

Dans cet objectif, au niveau du sol, nous chercherons donc à le perturber le moins possible afin de préserver ses habitants (microfaune), conserver sa fertilité maximum, et surtout de l’aggrader.Le mulch est un des moyens clé pour aller dans ce sens… 7 points clés pour faire un potager en permaculture. Le principe de base de la permaculture est de s’inspirer de la nature pour les cultures : les espèces sont multiples, indigènes, et peuvent interagir entre elles, bien sûr insecticides et engrais sont proscrits, et les surfaces sont optimisées, ainsi que l’utilisation de l’eau et du soleil.

7 points clés pour faire un potager en permaculture

Le but étant de ne plus détruire les écosystèmes, vient s’ajouter un autre bénéfice sympathique, les jardins cultivés en permaculture demandent beaucoup moins de soins que les jardins traditionnels. Un autre regard sur la taille des tomates - Le jardin vivant. Autant la taille de la vigne n’a jamais fait débat, autant celle des tomates alimente quantités de débats stériles.

Un autre regard sur la taille des tomates - Le jardin vivant

Alors, faut-il tailler ses tomates ? Cela dépend… de la variété, du climat, du micro climat, de l’exposition, de l’altitude et de la saison. Alors commençons par évacuer cette première idée reçue : Je ne taille pas parce qu’à l’état sauvage, la tomate donne des fruits sans être taillée. Traitements pour plantes avec des huiles essentielles. On a l'habitude d'utiliser des huiles essentielles pour soigner ses petits bobos quotidiens mais savez-vous qu'elles peuvent être tout aussi efficaces pour protéger vos plantes et vos légumes ?

Traitements pour plantes avec des huiles essentielles

Actions des huiles essentielles sur les plantes et ravageurs L'usage des huiles essentielles pour l'agriculture est relativement récent. Un des précurseurs de leur utilisation est Eric Petiot(1), dont les travaux ont permis d'identifier les propriétés de certains principes actifs des huiles essentielles (esters, lactones, etc.). On peut ainsi utiliser certaines huiles essentielles à titre de traitement naturel au potager, pour lutter contre les parasites et les maladies. Comment créer une butte "hugelkultur" optimale pour petits espaces.

Le «keyhole garden» : un jardin en trou de serrure. Comment concilier dans un espace urbain réduit, la volonté d’avoir un potager et un compost avec le manque de place, l’esthétique et les économies d’eau ?

Le «keyhole garden» : un jardin en trou de serrure

Réponse : en créant un un jardin en trou de serrure, ou « keyhole garden » ! Crédits photo : Origine et objectif du Keyhole. Keyhole gardening : mode d’emploi. Le premier keyhole garden d’Albert – photo : L.G.

Keyhole gardening : mode d’emploi

/Yes We Camp (CC by-nc-sa 2.0) Construire un keyhole garden, c’est facile ! Voici comment nous avons fait le notre : Tracer au sol un cercle d’un diamètre compris entre 2 et 3 mètres selon la taille vous voulez donner à votre keyhole garden.Labourer la terre sur toute la surface de cercle.Au centre du premier cercle, tracer un cercle plus petit d’environ 60 cm de diamètre. Et prévoyez un accès à ce cercle, de préférence côté nord.Planter 8 piquets tout autour du cercle intérieur et y fixer un morçeau de grillage d’environ 80 cm à 1 mètre de hauteur. Nifty Homestead. First made popular in Africa, the keyhole garden is catching on in Texas and other hot, dry places.

Nifty Homestead

Exploit : dans son micro-jardin, Joseph produit 300 kilos de légumes. La butte, combine épatante du jardinier bio et paresseux. Elles demandent peu de travail, peu d’arrosage et surtout pas, bien sûr, de produits chimiques.

La butte, combine épatante du jardinier bio et paresseux

Elles font gagner de la place et favorisent durablement à la fois la vie du sol et la fertilité des plantations. La culture sur buttes – on les appelle parfois buttes autofertiles ou buttes de permaculture – a tout pour plaire. Du coup, celles-ci pullulent depuis quelques mois dans tout ce que la France compte de jardins bio, fermes biodynamiques et autres havres permaculturels. Dessin d’une butte en « hugelkultur », avec du bois. Année 1 - Mark/Flickr/CC Le principe est très simple. Forêts comestibles : l'idée d'une alimentation pour tous par Juan Anton Mora. Selon l’espagnol Juan Anton Mora, les forêts comestibles sont la clé de notre future indépendance alimentaire.

Forêts comestibles : l'idée d'une alimentation pour tous par Juan Anton Mora

Principe issu de la permaculture, ce concept permet de produire beaucoup, sans effort et avec peu de place. Juan Anton Mora pense que l’indépendance mène à la liberté. C’est de ce raisonnement que lui est venu l’idée des forêts comestibles pour lutter contre la faim dans le monde. L'Inra en est désormais convaincu : oui, la permaculture est rentable ! Longtemps perçue comme une idée fantaisiste, la permaculture séduit enfin les plus grands spécialistes de l’agriculture.

L'Inra en est désormais convaincu : oui, la permaculture est rentable !

Même le très sérieux Institut national de la recherche agronomique (l’Inra) est désormais conquis ! La preuve avec cette étude passionnante aux résultats spectaculaires. Comment construire un KeyHole Garden (Jardin en trou de serrure) – Incroyables Comestibles Annecy. C'est le moment d'installer les BREF !