background preloader

Violences policières, répression, évacuations

Facebook Twitter

La Chapelle : Invisibles ? Appel à aller voir. Comment empêcher les identitaires de saborder le sauvetage des migrants en Méditerranée ? C’est le dernier projet de certains mouvements racistes européens, et il se trouve des gens pour le financer : entraver les missions de sauvetage de migrants en mer Méditerranée en empêchant leurs bateaux de quitter les ports.

Comment empêcher les identitaires de saborder le sauvetage des migrants en Méditerranée ?

L’esprit de l’initiative était résumé le 14 mai dans une vidéo publiée sur YouTube par un collectif nommé Defend Europe : face à une «invasion en cours», «de toute l’Europe, nous nous réunissons pour agir», expliquent quatre militants xénophobes d’un ton grave, dans un port de la mer Méditerranée. Il y a un Allemand, un Britannique, un Italien et un Français, chacun représentant sa branche nationale du mouvement Génération identitaire. En France, celui-ci constitue un vivier pour le Front national, dont il a accompagné la campagne présidentielle. Lire aussi notre long formatGénération identitaire à découvert. Un migrant Vietnamien détenu se suicide en prison. C’est dans un camp de réfugiés installé à Angres, près de Lens, que Kim Le a été interpellé il y a quatre mois alors que les forces de répression menaient une opération de « démantèlement des filières de passages ».

Un migrant Vietnamien détenu se suicide en prison

Sous couvert de lutte contre les « passeurs » qui aident à faire passer les réfugiés de France à l’Angleterre, un chauffeur de taxi lensois et quatre « passeurs présumés » ont été présentés devant un juge d’instruction et mis en garde à vue. La garde à vue s’est prolongée sans autre forme de procès en une détention provisoire, sur décision du parquet. Selon le collectif Fraternité migrants bassin minier, « il n’a pas compris ce qui lui arrivait quand il a été arrêté […] on le considérait comme un passeur mais ils ne sont pas là les passeurs. Kim était une victime avant tout. Il était ici depuis plusieurs mois. Une fois mis en détention, Kim Le a demandé sa mise en liberté, d’autant plus que l’homme était, aux dire de son avocat Me Bruno Dubout, « fragile ». Photo : AFP. Entre racisme et sexisme: retour sur la polémique de La Chapelle - Page 2. Des hordes de harceleurs à Paris ? Quand le féminisme arrange les politiques. Vous l'avez forcément lu ou entendu des quartiers du nord de Paris autour des secteurs La Chapelle et Pajol seraient interdits aux femmes qui y subissent harcèlements et insultes L'article est ici.

Des hordes de harceleurs à Paris ? Quand le féminisme arrange les politiques

Pompiers pyromanes Je suis prête à m'insurger contre tout ce qui entrave la liberté de circuler des femmes, à fortiori dans mon pays. Lorsqu'avait éclaté l'affaire des agressions sexuelles à Cologne je m'étais élevée sur ma page Facebook contre les propos de certaines associations féministes qui relativisaient l'évènement au motif que dénoncer de tels actes commis par des étrangers relevait du racisme.

Il fallait savoir ce qui s'était vraiment passé. Je ne m 'y suis jamais sentie plus en insécurité qu'ailleurs dans Paris, je fais attention à mon sac et mon téléphone comme d'habitude, je n'y ai jamais subi de propos mysogines ou sexistes et je n'ai jamais eu d'appréhension à entrer dans un restaurant ou un café. Commentaire sur un article du Parisien «Les femmes chassées des rues Chapelle-Pajol» L'article ci-dessous, paru dans le Parisien du 18 mai a fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux.

Commentaire sur un article du Parisien «Les femmes chassées des rues Chapelle-Pajol»

Effectivement, se dire qu'un grand quartier parisien est quasiment interdit aux femmes (ou fréquentable à leurs risques et périls) ne peut laisser indifférent.On ne peut imaginer la pauvre mamie de 80 ans, terrée chez elle après avoir été agressée (sexuellement) sans qu'une colère sourde ne monte en nous. Je me suis promenée récemment dans ce quartier (nous étions 3 femmes d'âges différents) et il ne nous est rien arrivé. Ceci ne signifie pas qu'il n'arrive jamais rien, bien évidemment. La Roya, une vallée sous la pression de la police. Dans son chalet de Breil-sur-Roya, Christine remplit deux verres de jus de pomme «de la vallée».

La Roya, une vallée sous la pression de la police

Elle repose la bouteille. «Vous n’avez pas entendu un moteur ? Dit-elle en abandonnant son service pour la terrasse qui domine la piste du Col-de-Brouis. C’est tellement calme ici que je reconnais le bruit des véhicules des militaires même avec la radio allumée.» Fausse alerte. Paris. Violente évacuation des campements à la porte de la Chapelle. Un dispositif policier important de 350 membres des forces de répression s’est massé dès l’aube pour prendre par surprise les migrants réfugiés dans des camps de fortune à la porte de la Chapelle à Paris.

Paris. Violente évacuation des campements à la porte de la Chapelle

Nom de code de l’opération : « mise à l’abri ». En réalité, aucune mise à l’abri mais bien une chasse aux migrants dans les divers campements improvisés entre les bretelles d’autoroute et sous les ponts. Délinquants solidaires, le droit à la désobéissance. « Le délit de solidarité n’existe plus ».

Délinquants solidaires, le droit à la désobéissance

Cette déclaration de Manuel Valls, ministre de l’intérieur lors de la réforme en 2012 de l’article L. 622 du code de l’entrée et du séjour des étrangers en France, faisait écho à celle d’Éric Besson, précédent ministre en charge de l’immigration, qui avait osé affirmer, en mars 2009 : « En 65 années d’application de cette loi, personne en France n’a jamais été condamné pour avoir seulement accueilli, accompagné ou hébergé un étranger en situation irrégulière [1]. » Car la réalité est celle-ci : si certains élus de tous bords ont, dans le contexte de la mal nommée « crise migratoire », exprimé haut et fort leur refus d’accueillir des migrants dans leurs villes, des centaines de personnes, anonymes, parfois sans aucun lien avec le milieu militant, accueillent et viennent en aide à des personnes étrangères sans se soucier de leur nationalité, ni de leur statut administratif.

La solidarité criminalisée? Atterrant, stupéfiant, révoltant : les qualificatifs ne manquent pas pour exprimer nos réactions face à la multiplication des mesures de harcèlement, d’intimidation ou d’assignation devant les tribunaux de citoyennes et de citoyens accusés, ou soupçonnés, d’être un peu trop humains, un peu trop généreux, un peu trop solidaires de personnes étrangères en désarroi !

La solidarité criminalisée?

Esprit de l’état d’urgence, es-tu là ? Comment interpréter autrement cette contamination répressive qui a saisi les responsables politiques au point de les aveugler en se trompant de cible ? Comment comprendre et accepter un tel déploiement de militaires et de policiers pour empêcher des hommes et des femmes d’agir simplement comme des êtres humains qui tendent la main à d’autres êtres humains en détresse ? Une logique sécuritaire qui vient de loin Il faut probablement aller aussi plus loin pour chercher des réponses. Soldats accusés de viols en Centrafrique: des associations dénoncent l’instruction. Deux associations ont annoncé vendredi avoir demandé à la justice d’auditionner à nouveau des soldats français de la force Sangaris accusés de viols sur mineurs en Centrafrique entre 2013 et 2014, dénonçant une instruction «partiale et lacunaire».

Soldats accusés de viols en Centrafrique: des associations dénoncent l’instruction

Les juges d’instruction français, saisis depuis mai 2015, ont notifié le 20 décembre la fin de l’enquête portant sur des accusations de «viols et complicités de viols» qui auraient été commis sur des mineurs dans le camp de déplacés de M’Poko près de l’aéroport de Bangui, entre décembre 2013 et juin 2014. Mais faute de personnes mises en examen, ce dossier pourrait s’acheminer vers un non-lieu. Les associations Innocence en danger et Enfance et partage, parties civiles, ont déposé mercredi auprès des juges d’instruction une demande d’auditions de dix militaires français, dont cinq déjà entendus au cours de l’enquête. L’un d’entre eux avait été placé en garde à vue, mais n’avait pas été mis en examen. Sonnons l'alarme ! Geneviève Jacques, présidente de la Cimade. (7) Perquisition musclée chez Cédric Herrou, l'homme qui aide les migrants. Chez Cédric Herrou, on commence à avoir l’habitude des perquisitions.

(7) Perquisition musclée chez Cédric Herrou, l'homme qui aide les migrants

Alors, quand ce militant qui aide les migrants à entrer, circuler et séjourner en France est interpellé pour la troisième fois mercredi soir, ses proches attendent patiemment les gendarmes dans sa maison. Jeudi, c’est depuis le jardin, autour d’un plat de pâtes et d’œufs durs, qu’ils ont vu déferler une vingtaine d’agents casqués, armés et les nerfs à vif.

Avec Aref, réfugié afghan - Le Moment Meurice. Mediaporte: «Avec conscience et humanité» « Sous mes yeux la police arrachait les tentes des migrants frigorifiés » Extension du domaine de la rafle. Le 9 novembre avait lieu le procès contre la solidarité de Houssam El Assimi et d’Aubépine Dahan. C’était aussi un procès qui montrait qu’en France, il était impossible d’imaginer que des personnes exilé.es vivant dans la rue puissent décider par elles-mêmes d’exercer leur, notre droit de manifester et de se rendre visibles autrement que comme des objets de mépris ou de charité sur des cartons. Impossible au point que la police en vienne à illégaliser cette manifestation pourtant déclarée. Où se situe la frontière entre l’aide illégale aux migrants et la non-assistance à personne en danger ?

A Nice toujours, c’est aujourd’hui que le tribunal doit rendre sa décision concernant Pierre-Alain Mannoni, cet enseignant chercheur jugé pour avoir transporté des migrants ayant besoin de soins. Difficile de comprendre où se situe la frontière entre l’aide illégale aux migrants et la non-assistance à personne en danger. Que dit la loi ? Les amis de Macron n’aiment pas les SDF. On sait qu’Emmanuel Macron a de bons parrains :les guérinistes de Marseille ou d’anciens chrétiens-démocrates poursuivis pour recel. Mais c’est du côté de Gérard Collomb, maire PS de Lyon, que l’on retrouve la palme de la grande envergure morale et des bons sentiments : dernièrement, le maire PS de Lyon s’est opposé à l’ouverture d’un second gymnase pour accueillir les SDF de l’agglomération lyonnaise. Corinne Rozenn Et pourtant, les températures sont largement descendues en-dessous de 0°, ce week-end, dans toute la vallée du Rhône.

«A Paris, les violences policières mettent en danger la vie des migrants» (15) Cédric Herrou, le procès d’un geste d’humanité. «Mon inaction me rendrait complice», s'est défendu Cédric Herrou à son procès. Huit mois avec sursis requis contre un agriculteur jugé pour avoir aidé des migrants. Poursuivi pour aide au séjour d’étrangers en situation irrégulière, Cédric Herrou a revendiqué, devant le tribunal, des actes « politiques ».

Vallée de la Roya : un agriculteur devant les juges pour avoir aidé des réfugiés. Avec son allure de baroudeur, ses petites lunettes rondes fines, son catogan et sa barbe de trois jours, Cédric Herrou est devenu un symbole médiatique de la désobéissance civile en faveur des migrants. De figure de héros local, il est passé d'emblème humanitaire jusqu'aux Etats-Unis où le "New York Times" lui a consacré un long portrait en octobre dernier. A la frontière italienne, les sales méthodes pour refouler les migrants. Devant la justice pour avoir "aidé des réfugiés" - Ressources Magazine. Devant la justice pour avoir "aidé des réfugiés" - Ressources Magazine.

Il porte secours à quatre femmes réfugiées... et risque cinq ans de prison. Pierre-Alain Mannoni sera jugé aujourd’hui, à Nice, pour « délit d’aide à l’entrée, à la circulation et au séjour d’étrangers en situation irrégulière », au même titre qu’un passeur. Il risque jusqu’à cinq ans de prison et 30 000 euros d’amende. Son délit : avoir emmené, dans sa voiture, quatre Érythréennes qui venaient de passer la frontière franco-italienne. « Mon geste n’est ni politique, ni militant, il est simplement humain et n’importe quel citoyen lambda aurait pu le faire », explique-t-il aujourd’hui dans un témoignage qui raconte les raisons qui l’ont poussé à agir.

J’ai 45 ans et deux enfants. Je suis fonctionnaire de l’Éducation nationale, ingénieur d’études dans un laboratoire de recherche du CNRS (Université Nice Sophia Antipolis). Aide juridique, pétition... Wauquiez vent debout contre la répartition des migrants - LCI. Réfugiés : la violence de l'Etat doit cesser. Depuis un an, les pouvoirs publics nous ont habitués à ornementer la moindre action liée à la «crise migratoire» d’opérations de communication bien ficelées.

20 ans après Saint-Bernard - La Cimade. Le 23 août 1996, l’assaut mené par les gendarmes mobiles dans l’église Saint-Bernard a marqué les esprits. A Paris, l'acharnement policier face aux migrants. Depuis le 22 juillet, pas un jour ne passe sans que l’image de petits groupes installés aux abords du métro Jaurès ne frappe d’étonnement les passants, mobilise les soutiens, agite les services de police. Les exilé.e.s face aux violences policières. La vidéo, réponse citoyenne à la violence policière envers les réfugiés. A Paris, la préfecture met tout en œuvre pour éviter que de nouveaux campements de réfugiés se créent. A Paris, l'acharnement policier face aux migrants. Evacuation de migrants à Saint-Mandé (94). Le courrier raciste du maire et la réponse d’un habitant. Deux élus du XVe jouent aux vigiles de gymnase face à des migrants. En France, l'enfermement des étrangers en situation irrégulière se banalise. Paris : des élus Les Républicains expulsent eux-mêmes des réfugiés installés dans un gymnase.

MdM condamne l'expulsion policière du lycée Jean Jaurès. Paris : après l’expulsion, le déguerpissement. Revue de presse de l’expulsion du lycée Jean Jaures – Mercredi 4 Mai 2016 – Collectif Parisien de Soutien aux Exilé-e-s. Au coeur de l'évacuation du lycée Jean Jaurès - La Nouvelle Edition du 04/05. Paris : confusion et nouvelle expulsion. Les migrants réfugiés au lycée Jean-Jaurès, à Paris, sont évacués par la force. Menaces sur le camp de Grande-Synthe : le cynisme hors norme de l'Etat français - Basta !

À guichets fermés - La Cimade. Sept personnes soupçonnées d’agresser des migrants arrêtées en flagrant délit dans le Nord. Réfugiés : Un incubateur de mode contre les migrants de la Chapelle. A la frontière de Vintimille, les tensions grandissent entre migrants et policiers. Migrants de La Chapelle et d'Austerlitz. De Vintimille à Calais, Cazeneuve en garde-frontière zélé de l'Europe. Récit de l'attaque policière subie par... - Comité de soutien des Migrants de la Chapelle. La France est championne d’Europe de l’enfermement des étrangers. Bonjour Tristesse #44 07.05.15. Bonjour Tristesse #46: Les Migrants. Vintimille : performer la frontière ! Migrants : Bilal, 23 ans, Porte de la Chapelle. Des migrants occupent un collège du XIXe arrondissement de Paris.

Droit d'asile : «On met clairement des personnes en danger de mort» Migrants : des magistrats dénoncent le cynisme du gouvernement. "A. Hidalgo, ou quand la communication se substitue à une politique d'accueil des réfugiés", par V. Osouf et H. El Assimi. Paris: ce qu’il faut dire sur l’occupation (temporaire) de la caserne Château-Landon. #OpenEurope. L'indignité française. Comme une grande... A Eole, avec les migrants maltraités... 70 % des Français n'ont pas été "choqués" par les évacuations de migrants. Au milieu de l'indifférence générale. French police detain six-year-old girl for three days over passport mistake.

Sortir du cauchemar français, par Romain Goupil. Menton, Paris, Calais : le changement, en pire ! Halle Pajol (version courte 11 minutes) La Chapelle, Saint-Bernard, Pajol : des migrants subissent leur troisième expulsion. Exilés en France, ils se sont échappés de la guerre et du terrorisme mais affrontent l’arbitraire et l’indifférence. À Paris, le préfet choisit la matraque. Chronologie de la lutte en cours des migrant-es de La Chapelle à Paris, par quelques personnes solidaires - Sans Papiers Ni Frontières.

Le camp de Rivesaltes, un concentré des horreurs faites aux réfugiés. Retour sur l'expulsion du lycée occupé et les manifestations du week-end. Evacuation du lycée Jean Quarré. Montée en violence : de Paris à Dunkerque. Épidémies, violences policières et dépressions : ce que la France offre aux réfugiés de Calais.