background preloader

Médias

Facebook Twitter

Lexique médiatique pour mauvais temps politique. Les bacchanales de la vertu : retour sur l’entre-deux tours de la présidentielle. Nul besoin d’être devin pour prédire l’évidence : dès l’annonce des résultats du premier tour, les éditocrates et médiacrates allaient s’unir dans la lutte contre l’abstention ou le vote blanc et nul.

Les bacchanales de la vertu : retour sur l’entre-deux tours de la présidentielle

Avec un seul mot d’ordre durant deux semaines : voter Macron. Ou plutôt : votez Macron ! Emmanuel Macron, un putsch du CAC 40 – Le feu à la plaine. Comment le candidat d’« En marche !

Emmanuel Macron, un putsch du CAC 40 – Le feu à la plaine

» a été entièrement fabriqué par des médias entre les mains du capital, et pourquoi il est encore temps de résister à ce coup de force. C’était à la fin de l’été dernier, je venais de rendre le manuscrit du « Monde libre ». Mon regard errait devant les images de BFM TV, dans les vestiges d’une canicule parisienne achevée il y a peu. Itinéraire conseillé - Basta ! Le pouvoir d'influence délirant des dix milliardaires qui possèdent la presse française - Basta ! À qui appartient la presse française ?

Le pouvoir d'influence délirant des dix milliardaires qui possèdent la presse française - Basta !

Le secteur de la presse en France est un grand Monopoly. Tout s’achète, tout se vend, les journaux, les télés, les radios. Quelques milliardaires se partagent le gâteau. Résultat : 90 % des quotidiens nationaux vendus chaque jour appartiennent à 10 oligarques ! D’après les calculs de Basta ! Cela pose plusieurs problèmes. En direct sur France Culture : les aboiements de Laurent Joffrin contre Acrimed. Laurent Joffrin ne débat pas, il aboie Quiconque a entendu jeudi 16 février la « discussion » entre Acrimed et Laurent Joffrin a constaté à quel point ce dernier a une conception singulière du débat.

En direct sur France Culture : les aboiements de Laurent Joffrin contre Acrimed

Ainsi, s’il s’est un peu moins exprimé, en temps cumulé, qu’Henri Maler, il a multiplié les interventions intempestives, destinées à empêcher son interlocuteur de développer ses arguments. Nous avons ainsi décompté 27 interruptions de Laurent Joffrin alors qu’Henri Maler s’exprimait, ce qui, rapporté au temps de parole total, représente, en moyenne, environ une interruption toutes les 20 secondes. "Réalisme" vs "utopie" : la gauche doit-elle être de droite pour gouverner. Ce discours s’était déjà fait entendre au moment des débats entre les candidats, mais il a culminé au soir et aux lendemains des résultats de la primaire du Parti socialiste.

"Réalisme" vs "utopie" : la gauche doit-elle être de droite pour gouverner

C’est un autre parti – très largement majoritaire celui-là, du moins dans les médias – qui s’est mobilisé contre la menace que ferait peser la candidature Hamon : le Parti réaliste. Servitude volontaire de la presse (et de l’État) face aux géants du numérique. Un journalisme pensé pour Google, Facebook et Snapchat Il y a encore quelques mois, l’utilisation des réseaux sociaux par les médias français pouvait se résumer, à gros traits, à un relais de leurs articles sur Facebook, Twitter et d’autres réseaux sociaux moins connus.

Servitude volontaire de la presse (et de l’État) face aux géants du numérique

Le lecteur voyait alors s’afficher des articles sur ses flux personnels et, quand il cliquait sur l’un d’entre eux, était renvoyé vers les sites de presse concernés : lemonde.fr, lepoint.fr, etc. Les réseaux sociaux étaient alors de simple tremplins vers les sites internet des journaux. Aujourd’hui, ces réseaux sociaux deviennent des espaces de publication : les journaux y publient directement leurs contenus. Certains titres de presse se disent d’ailleurs plutôt satisfaits de ce que proposent les géants du numérique. En Amérique latine : un « journalisme de guerre » contre les gouvernements progressistes. Au Venezuela en avril 2002, un putsch est organisé contre Chávez.

En Amérique latine : un « journalisme de guerre » contre les gouvernements progressistes

Or ce coup de force, qui a échoué sous la pression de millions de Vénézuéliens réclamant le retour au pouvoir de leur président élu, présente une singularité : il a été largement fomenté par les médias privés. À partir de ce putsch manqué, une nouvelle ère sombre s’est ouverte, celle des « coups d’État en douce » (pour reprendre les mots du journaliste Maurice Lemoine [2]) : contre Manuel Zelaya au Honduras (2009), Fernando Lugo au Paraguay (2012), Dilma Roussef au Brésil (2016) – sans omettre des tentatives de déstabilisation en Bolivie (2008) ou en Équateur (2010).

Or, la plupart de ces épisodes factieux ont été accompagnés et soutenus par de grands médias privés. Si le fait n’est pas nouveau, puisque le quotidien chilien El Mercurio avait préparé et soutenu le coup d’état militaire de 1973, l’hostilité des médias aux régimes progressistes s’est faite plus manifeste. La « ley de medios » 33H DE GARDE À VUE : « VOUS SAVEZ ÇA VIENT D’EN HAUT. DE TOUT EN HAUT » – Taranis News.

Il est 9h35 ce mercredi 26 octobre 2016 et la jungle de Calais a brulé toute la nuit.

33H DE GARDE À VUE : « VOUS SAVEZ ÇA VIENT D’EN HAUT. DE TOUT EN HAUT » – Taranis News

Devant la porte du hangar ou se déroule le dispatch des migrants pour tous les CAO de France, je filme l’entrée d’un des premiers groupes de la journée. Thinkerview : Henri Maler pose l’oeil d’ACRIMED sur les médias actuels. Ce mois-ci, Thinkerview nous propose l’interview de Henri Maler, anciennement président d’ACRIMED, une association dont l’objet est l’observation critique des médias.

Thinkerview : Henri Maler pose l’oeil d’ACRIMED sur les médias actuels

Bien évidemment, compte-tenu du parcours de l’interviewé et de son association, les questions tournent essentiellement autour de la pertinence des médias actuels, et de leur façon de transmettre l’information notamment dans le cadre français. Jacques Julliard: l’outrance verbale des heures sombres. Dans sa monumentale étude du fascisme en France[i], l’historien Zeev Sternhell a fait voler en éclat une thèse auto-complaisante entretenue dans les milieux intellectuels français : la France aurait été immunisée contre le fascisme dans l’entre-deux guerres.

Jacques Julliard: l’outrance verbale des heures sombres

Selon ce récit, seuls quelques éléments isolés auraient profité de l’invasion allemande pour verser dans le collaborationnisme. Sternhell montre au contraire que des personnalités et des forces politiques républicaines ont été des adversaires résolus du socialisme, du marxisme et, même, de la démocratie. Ces fascistes issus du monde libéral ont peu à peu partagé avec les fascistes génériques le même tropisme autoritaire et la même haine des idées égalitaires de la gauche internationaliste. C’est avec ce rappel historique en tête qu’il faut lire l’article publié cette semaine dans Marianne par le journaliste Jacques Julliard[ii]. Venezuela 2002 : retour sur un « coup d'État médiatique planifié. Paru récemment aux éditions La Fabrique, La Révolution au Venezuela propose – comme l’indique le sous-titre – une « histoire populaire » du processus de transformation sociale impulsé par Hugo Chávez en 1998, mais surtout des mouvements de contestation sociale et politique qui ont préparé ce processus, des années 1950 aux années 1990, et se sont maintenus depuis.

George Ciccariello-Maher y décrit de manière précise le rôle crucial qu’ont joué ces mouvements et sans lesquels la « révolution bolivarienne » demeurerait incompréhensible, dans sa longévité comme dans sa radicalité. Il ne s’agit donc pas d’un livre sur les médias, du Venezuela et d’ailleurs. Toutefois, l’auteur consacre une partie de son analyse au rôle spécifique joué par les médias dominants durant ce qu’il nomme un « coup d’État médiatique planifié ». Des livres et des films pour s'occuper à la rentrée. Les abonné-e-s à notre magazine trimestriel Médiacritique(s) ont eu la chance, en lisant le numéro 20 paru cet été, de découvrir une double page de résumés de livres et de films qui pourraient faire le bonheur des adeptes de la critique des médias.

Notre générosité nous amène à partager ces quelques recommandations avec celles et ceux qui ne seraient pas encore abonné-e-s à Médiacritique(s) : c’est la rentrée, mais nos conseils restent toujours valables ! NB : Certains de ces résumés proviennent d’articles précédemment rédigés par des adhérents d’Acrimed pour le site Internet, qu’ils en soient remerciés. Les classiques de la critique des médias Côté lectures La fabrication du consentement, de Noam Chomsky et Edward Herman. Un incontournable pour qui veut aller plus loin que la simple critique descriptive. Sur la télévision, de Pierre Bourdieu.

Attentats d’Istanbul : médiatisation à géographie variable. Selon que vous serez , ou non, occidental… Dimanche 3 juillet 2016, plus de 200 Irakiens étaient tués dans un attentat-suicide commis à l’aube à Bagdad et revendiqué par l’organisation État islamique. Une information qui, si elle a occupé une place significative sur les sites et les chaînes d’information, n’a pas eu les honneurs des « unes » de la presse quotidienne du lundi 4 juillet. Bis repetita ? Mardi 28 juin, à 22h, heure locale (21h en France), trois terroristes ouvrent le feu dans l’un des terminaux de l’aéroport international Atatürk d’Istanbul, avant de se faire exploser, causant la mort de 42 personnes et blessant 240 personnes.

Des événements qui en rappellent inévitablement d’autres, récents et similaires : les attentats de Paris en novembre 2015, et de l’aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016. État d’urgence : confortable entre-soi policier dans « C dans l’air. Le 21 juin dernier, Yves Calvi recevait, sur RTL, Sophie Binet, de la CGT, pour l’interviewer au sujet de l’hypothèse de l’interdiction de la manifestation du 23 juin. Loi Travail : un mouvement qui n’en finit pas de « s’essouffler. Notre Lexique pour temps de grèves et de manifestations en donnait la définition dès 2003 : Le Figaro à Saint-Denis : Désinformation-sur-Seine. Evo Morales « corrompu » : François Lenglet ne ment pas, c’est la vérité qui se trompe. Au cours de la dernière édition de « Des paroles et des actes », le 26 mai 2016 [1], dont l’invité principal était Jean-Luc Mélenchon, François Lenglet, journaliste économique et éditocrate accompli, a déclaré : « Evo Morales, président de la Bolivie, est aujourd’hui empêtré dans des scandales de corruption considérables. […] C’est un corrompu. […] La petite amie de M.

Tribunaux médiatiques pour syndicalistes « radicalisés. « Irresponsable », « ultra-violent », « illégal » : le mouvement social vu par les JT et les éditorialistes. L’éditocratie unanime : haro sur les grèves ! Le cloporte médiatique et la criminalisation sur commande. Jean-Michel Décugis, chef du service police-justice d’I-télé est un faussaire médiatique bien connu des services de police … pour ses bons et loyaux services. Vivre en troupeau en se pensant libres, par Dany-Robert Dufour (Le Monde diplomatique, janvier 2008) TF1 et France 2 au secours des mal-aimés de la police. Loi travail : matraquages médiatiques sur les manifestations.

Matraquage Ce jeudi 28 avril 2016, difficile de passer à côté du « bilan » de la manifestation contre la loi travail, aussi succinct qu’un bandeau de BFMTV : « 124 interpellations et 24 policiers et gendarmes blessés, dont trois grièvement et un en urgence absolue » annoncent à l’unisson les sites des grands titres de presse, reprenant les chiffres du ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve (lemonde.fr, lefigaro.fr, leparisien.fr, l’Express, lepoint.fr). Un bilan ressassé dans la presse papier, en continu sur France Info et qui font les titres des journaux télévisés de France 2 et de TF1. Pour en savoir plus sur le déroulé des événements, le lecteur ou le téléspectateur curieux pourra consulter les reportages sur place, sous forme de « directs », de diaporamas ou de vidéos, sur les sites de presse ou dans les 20h des grandes chaînes (liberation.fr, lemonde.fr, lefigaro.fr, leparisien.fr, lexpress.fr, francetvinfo.fr et TF1).

Nuit debout : le crachat de Michel Onfray pour défendre Alain Finkielkraut. Les bonnes recettes de la télé-réalité, par Marc Perrenoud (Le Monde diplomatique, mai 2013) Loi travail : panique dans l'élite. Jean-Michel Aphatie est-il un chien. « les bienfaits de la culture française. Merci patron ! Europe 1 déprogramme François Ruffin. A Canal+, il n'y aura plus d'enquêtes sur les banques (ni sur plein d'autres sujets)

En France: « Sept milliardaires contrôlent 95% de la production journalistique  BHL : carré d'as, par Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, 5 février 2016) « Des paroles et des actes » et ses « deux France » (1) : le scénario était presque parfait. La fausse agression du RER D : un journalisme de meute. Qui veut la peau de la presse libre. Léa Salamé : vaillante garde-frontières (sociales) sur France Inter. Main basse sur l’information! Jorge Ramos Commits Journalism, Gets Immediately Attacked by Journalists. Radio Erena : les Érythréens parlent aux Érythréens. The best Jon Stewart Daily Show moments: readers' choices. Deux journalistes accusés de « haute trahison » : tollé en Allemagne. Censure sur Canal+: «Pas besoin de décodeur pour comprendre»

Cécile Duflot agressée par Elkabbach et autres chiens de garde ? « Aucun problème », dit le CSA. Les médias libres et inventifs tissent des solidarités. Pourquoi la télévision publique a-t-elle passé sous silence le scandale Ernotte ? Laurent Joffrin : copinages, connivences et renvois d'ascenseur. Informer, disaient-ils (Le Monde diplomatique, 16 octobre 2014) Quand l'Actu promeut le FN auprès des ados. « On n’a plus le temps... », par Serge Halimi.

Documentaires

Pearltrees. Aides à la presse - indépendance journalistique. Attentats / Terrorisme. Action Critique Médias. Arrêt sur Images - Décryptage et analyse de l'actualité des médias - Arrêt sur images. Journée de la critique des médias : « À quoi sert la critique des médias ? Projet pour une presse libre, par Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, décembre 2014) Julia Cagé : « Réintroduire le temps de la qualité » dans la presse. La question des médias dans Le Monde diplomatique (2014) La protection des sources. Déclaration des devoirs et des droits des journalistes.pdf. Télé-révision. La machine à abrutir, par Pierre Jourde.

Mort du patron de Total : hagiographies médiatiques. Notre pote Christophe de Margerie (de Total) La presse française s’égare autour de deux événements (SIPMCS-CNT) L'art et la manière d'ignorer la question des médias, par Serge Halimi. La politique dans « C dans l’air », c'est le vide. Jean-Pierre Pernaut journaliste avant-gardiste. Jean-Pierre Pernaut — Wikipédia. Les médias, gardiens de l'ordre social, par Gilles Balbastre et Pierre Rimbert. Le cinquième pouvoir, par Ignacio Ramonet. Séries télévisées et bonheur conforme, par Serge Halimi (Le Monde diplomatique, août 1993) Les médias reflètent-ils la réalité du monde ?, par Ryszard Kapuscinski (Le Monde diplomatique, août 1999) Bourdieu : Des débats vraiment faux ou faussement vrais. L'imposture Bernard-Henri Lévy. Jaloux, sous-doués, gagneurs : la société française vue par Le Point. Influence de la télévision sur les enfants.

TED Talks

Jon Stewart's 10 best moments. The Colbert Report.