background preloader

France

Facebook Twitter

Harcèlement de rue quartier La Chapelle : nouvelle ‘panique identitaire’ ? Tout est parti d’une pétition et d’un article du "Parisien", mi-mai, dénonçant le harcèlement de rue envers les femmes dans le quartier La Chapelle, à Paris.

Harcèlement de rue quartier La Chapelle : nouvelle ‘panique identitaire’ ?

Dans la foulée, articles, reportages, tribunes, déclarations de personnalités politiques ont nourri l’hystérie collective. Une hystérie collective autour des questions identitaires. Hier encore, "Libération" tentait d’y voir plus clair avec un reportage au cœur du quartier La Chapelle. Que révèlent ces crispations ? "Tout est fait pour décourager les gens" : le malaise des travailleurs de la demande d'asile. Migrant-E-s : Quand Paris imite Calais.

Paris 18e, porte de la Chapelle : c’est là que le centre pour réfugiés annoncé par Hidalgo doit ouvrir mi-octobre.

Migrant-E-s : Quand Paris imite Calais

Toute honte bue, Emmanuelle Cosse, ministre dans le même gouvernement que Cazeneuve et Valls, a osé déclarer lors d’une conférence de presse commune avec la maire de Paris qu’« accueillir, héberger, accompagner ceux qui cherchent refuge est un devoir inconditionnel pour un État de droit comme le nôtre »... Accueil ? Lemonde.fr. Un camp humanitaire de 400 à 600 places doit ouvrir dans une friche SNCF du 18e arrondissement début octobre pour éviter les campements informels.

lemonde.fr

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard Construire un camp humanitaire dont Paris serait fier… Anne Hidalgo, maire (PS) de la capitale, devait détailler, mardi 6 septembre, comment elle comptait réaliser ce pari lancé le 31 mai. Lettre ouverte pour l’amélioration de l’accueil des demandeurs d’asile - La Cimade. Lettre ouverte à Emmanuelle Cosse ministre du Logement et Bernard Cazeneuve ministre de l’Intérieur Madame la ministre, Monsieur le ministre, Dans le contexte de tensions et d’inquiétudes que traverse la société française, nos associations sont convaincues de l’urgence d’investir davantage dans les politiques de solidarité et de cohésion sociale.

Lettre ouverte pour l’amélioration de l’accueil des demandeurs d’asile - La Cimade

CP – Le préfet de police condamné à plus de 135 reprises pour violation du droit d’asile - La Cimade. Collectif asile en Ile de France* Depuis l’entrée en vigueur de la réforme de l’asile en novembre 2015, déposer une demande d’asile dans un des départements d’Île-de-France relève du parcours du combattant.

CP – Le préfet de police condamné à plus de 135 reprises pour violation du droit d’asile - La Cimade

Si la nouvelle législation impose au préfet d’enregistrer toute demande d’asile dans un délai maximal de 3 jours, de nombreuses personnes en besoin d’une protection internationale n’ont pas accès à la procédure d’asile et sont contraintes de recourir à la justice pour que l’administration enregistre leur demande. En effet, la réforme oblige toute personne sollicitant l’asile à se préenregistrer auprès de la Plateforme d’accueil des demandeurs d’asile (PADA) d’un département pour obtenir une convocation préfectorale en vue de déposer effectivement sa demande.

Or, tant que leurs demandes ne sont pas enregistrées, ces personnes sont en séjour irrégulier et risquent d’être arrêtées puis expulsées. Le centre de rétention de Vincennes a brûlé le 1er juillet au matin. Dans les centres de rétention et les prisons, on en parle rarement mais quotidiennement il y a des actes de résistance individuels et collectifs.

Le centre de rétention de Vincennes a brûlé le 1er juillet au matin

Ce n’est pas la première fois que le centre de rétention de Vincennes est détruit suite à un mouvement de révolte. En 2008 déjà, suite à la mort d’un des leurs laissé mourir sans soin par les flics qui gardent le centre, les retenus (c’est ainsi que l’administration appelle les personnes enfermées dans les centres de rétention) s’étaient révoltés et le centre avait entièrement brûlé. Pour la Cimade, « de nombreux médecins se livrent à un racket » auprès des migrants. L’association Cimade, qui aide les étrangers à faire reconnaître leurs droits, assure avoir constaté que « de nombreux médecins se livr[ai]ent à un racket » auprès des migrants pour la réalisation de certificats médicaux en vue d’un titre de séjour. « Ils exigent [des migrants] le paiement de plusieurs centaines d’euros pour établir des certificats médicaux selon lesquels leur pathologie peut ouvrir droit à une demande de titre de séjour sur le territoire national », affirme lundi 16 mai dans Le Parisien, Laura Petersell, chargée de la thématique santé à la Cimade.

Pour la Cimade, « de nombreux médecins se livrent à un racket » auprès des migrants

La direction de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a annoncé mardi dernier la suspension d’un médecin de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, suspecté d’avoir délivré contre de l’argent des certificats médicaux à des migrants en vue d’un titre de séjour. Lire aussi : Un médecin de l’AP-HP suspendu pour avoir réclamé de l’argent liquide à des migrants. Dessin. La crise des réfugiés commentée par des collégiens. Rapport du Défenseur des droits : “On parle à des étrangers avant de parler à des êtres humains” - Idées.

La présidente de la Cimade, Geneviève Jacques, revient sur le rapport “Les droits fondamentaux des étrangers en France” qui étrille l’administration et la société sur les pratiques discriminatoires réservées aux non-Français.

Rapport du Défenseur des droits : “On parle à des étrangers avant de parler à des êtres humains” - Idées

Le rapport rendu par le Défenseur des droits Jacques Toubon sur les droits des étrangers en France est loin d’être tendre avec l’administration publique, les préfectures et l’Etat. Il pointe aussi du doigt des préjugés tenaces. Grande Synthe : un cynisme hors norme. D’une capacité d’accueil de 2500 personnes, le camp de Grande-Synthe qui vient d’ouvrir ses portes est déjà menacé de fermeture.

Grande Synthe : un cynisme hors norme

Il doit pourtant permettre à des migrants vivant jusqu’à présent dans des conditions inhumaines de se délester un peu des angoisses quotidiennes nourries par l’insalubrité et la précarité. Qu’importe. A Grande-Synthe, les associations dénoncent un « cynisme d’Etat hors norme » « Le camp de Grande-Synthe est menacé de fermeture.

A Grande-Synthe, les associations dénoncent un « cynisme d’Etat hors norme »

Il n’est peut-être pas aux normes. Une chose est sûre. En France, le cynisme d’Etat, lui, est désormais hors norme », écrivent Amnesty International, Emmaüs France, le GISTI, L’Auberge des Migrants, la Ligue des droits de l’Homme, Médecins du Monde, Médecins Sans Frontières, le Secours Catholique et Utopia 56 dans un communiqué, rendu public mercredi 9 mars dans l’après-midi. Au moment où s’écrivait ce texte, le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, présentait sa politique migratoire aux députés de la commission des lois. MigrantEs : quand sera-t-il trop tard ?, par Denis Godard. Vendredi 4 mars à Calais : "La nuit n’est pas encore tombée que déjà des cabanes brûlent, à la limite de la zone détruite.

Porté par l’air chaud, un cerf-volant aux couleurs du drapeau afghan s’élève dans le ciel. Ces incendies, qui se poursuivent dans la nuit, marquent la protestation sourde des habitant-e-s du bidonville. " Droits de l’enfant : l’ONU tance la France. Châtiments corporels, justice des mineurs, enfants migrants… La France est critiquée dans un rapport qui souligne la persistance de certains problèmes, déjà relevés en 2009. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Julia Pascual Mineurs étrangers isolés, enfants roms ou handicapés, châtiments corporels, justice pénale… C’est un inventaire à la Prévert peu flatteur que le comité sur les droits de l’enfant de l’ONU (CRC) a publié, jeudi 4 février, sur la France.

Violences policières, répression, évacuations

Expulsions. Calais. L’Ile-de-France supprime les aides aux transports pour les étrangers en situation irrégulière. La région Ile-de-France, présidée par Valérie Pécresse (LR), a voté, jeudi 21 janvier, la suppression de ses aides aux transports pour les étrangers en situation irrégulière. La mesure a été adoptée par 131 voix pour et 64 contre, avec l’appui du Front National mais contre l’opposition de gauche. « C’est une mesure de justice sociale, d’équité, et nous l’assumons », a lancé le conseiller régional Les Républicains Stéphane Beaudet, vice-président aux transports, en évoquant cette promesse de campagne de Valérie Pécresse.

La région supprime ainsi une aide qui permet aux étrangers en situation irrégulière, titulaires de l’AME (aide médicale de l’Etat), de bénéficier d’une réduction de 75 % sur leur passe Navigo, dont le coût s’élève désormais à 70 euros. La majorité, qui indique que 117 000 personnes sont concernées, espère ainsi récupérer 52 millions d’euros. Les discriminations envers les immigrés et leurs enfants toujours bien présentes en France. L'étude Trajectoires et origines dévoilée ce vendredi © Ined-Insee - 2016 C’est une étude d’envergure qu’ont mené l’Ined et l’Insee pendant plus de dix ans auprès de 22 000 personnes immigrées en France. Pour en venir à ce constat : les discriminations sont toujours bien présentes en France.

L’étude démontre que ce sont toujours les mêmes groupes qui sont en situation de désavantage. A qualification égale, le taux de chômage est plus important chez les personnes immigrées qui en général ne déclarent pas être victimes de discriminations. La question du racisme est également abordée. Malgré un sentiment de rejet que peuvent ressentir certains immigrés, la plupart d’entre eux déclare « se sentir Français » et « se sentir chez eux en France ». 56% des personnes immigrées non naturalisées déclarent également se sentir Françaises.

Des différences entre les générations. Uncertainty Reigns For Afghan Migrants In Paris — Vantage. In August 2014, police raided Jardin Villemin, a home-away-from-home for men who had escaped the turmoil of their native Afghanistan. The men were handcuffed, led from the tiny park sandwiched between Gare de l’Est and the Canal Saint-Martin, and thrown in the back of squad cars. «Evacuation des migrants de République : bricolage et impasse », par Denis Godard. Ce vendredi 13 novembre, 250 migrants ont été évacués de la place de la République dans des cars vers des centres d'hébergement. Nième évacuation depuis début juin, 2ème évacuation depuis 3 semaines sur la place. Ahamad ne s'appelle pas Ahmad mais on ne donnera pas son nom parce qu'en Afghanistan il est censé être mort.

Se connecter à Facebook. Le JT de la Parisienne Libérée. Evacuation du camp de réfugiés d'Austerlitz - 17 septembre 2015. Même les réfugiés ne veulent pas rester. Après La Chapelle, la mairie de Paris veut ouvrir un lieu d’accueil pour les migrants. Rompre avec cette politique d’inhospitalité. La police m’a encore refusé l’accès en CRA: plus pour longtemps. Après les violences ayant eu lieu à Pajol, Mediapart a voulu entrer au centre de rétention de Vincennes pour recueillir le témoignage des Érythréens et des Soudanais qui y ont été enfermés. MediaPorte : « Je suis Balkany !» - vidéo dailymotion. L'interview d'Adam Ali Ahmed, migrant "évacué" de la rue Pajol - C à vous - 09/06/2015. Paris débloque sous la pression des places d'hébergement pour les migrants.

Attentat Thalys : « Je préfère qu'on discrimine » Voici la déclaration faite ce matin de notre secrétaire d'état chargé des transports, A. Réfugiés : la droite est prise à son propre piège. Crise des réfugiés: l’hypocrisie française, l’exemple allemand. Sophia Aram a un message pour le migrant qui atterrit à Béziers : "T'as vraiment pas de bol"