background preloader

Lignée humaine

Facebook Twitter

Quand plusieurs humanités peuplaient la Terre. L’île de Luçon, aux Philippines, était habitée, il y a plus de 50 000 ans, par une espèce dont quelques restes fossiles découverts dans la grotte de Callao sont décrits dans la revue Nature, publiée mercredi 10 avril. Homo luzonensis s’ajoute ainsi à la liste déjà fournie de représentants du genre Homo, défini par trois critères : la bipédie permanente, l’augmentation du volume cérébral et l’utilisation d’outils – même si des pierres taillées vieilles de 3,3 millions d’années récemment découvertes au Kenya laissent penser qu’Homo n’a pas été la première lignée de bipèdes « technologiques ».

Plusieurs de ces espèces d’Homo ont été contemporaines de la nôtre, à des époques où l’humanité ne se réduisait pas au seul Homo sapiens et pouvait se conjuguer au pluriel. Album d’une famille en constante recomposition. Lire : L’« homme de Callao », une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines. Homo Ergaster. Homo habilis. C'est en 1961 que Mary Nicol et Louis Leakey découvrent à Odulvai (Nord de la Tanzanie) les restes d'un individu accompagnés d'outils primitifs en pierre : Homo habilis.

Homo habilis

Cette "habileté" à fabriquer des outils qui le distingue des australopithèques, devait lui permettre de découper des morceaux de viande ou de casser des os. Bipédie La bipédie d'habilis est favorisée par des membres inférieurs plus robustes et des membres supérieurs plus légers. Toutefois il devait également utiliser son aptitude à grimper dans les arbres pour se déplacer. Crâne Sa capacité crânienne allait de de 550 à 680 cm3. Homo Erectus. Découvert en 1891, avec un fémur ressemblant étrangement à un fémur humain, il fut nommé erectus car on lui supposait une posture humaine. Malheureusement, il est maintenant quasi établi que ces ossements ne lui appartenaient pas ! Le nom est resté... Squelette et stature Depuis sa découverte on lui a souvent associé d'autres restes d'hominidés trouvés en Europe et en Afrique... mais de trop grosses différences de stature ont redonné à erectus son originalité.

Homo erectus est en effet doté d'un squelette hyperossifié et massif. Crâne Avec un volume cérébral compris entre 850 et 1100 cm3, c'est le premier hominidé qui dépasse les 1000 cm3 ( à comparer à nos 1350 cm3 actuels, en moyenne). Le dimorphisme sexuel est réduit (autrement dit il y a peu de différence physique entre le mâle et la femelle). Homo neanderthalensis.

Comparaison Neandertal Sapiens. Différences anatomiques et morphologiques Premier élément comparatif, bien sûr, le squelette et la morphologie générale de Neandertal et de Sapiens.

Comparaison Neandertal Sapiens

Avant de commencer cette étude il faut s'enlever de l'esprit la présentation de Neandertal qui a été faite pendant longtemps. Cet hominidé voûté, les jambes arquées avec un air de brute épaisse n'est plus du tout d'actualité... Homo neanderthalensis était différent d'Homo sapiens mais pas plus rustre, animal ou primitif... juste différent ! Ci-contre la "rencontre" entre une néandertalienne et une sapiens vue par Emmanuel Roudier (@ Roudier 2007) Lagar Velho, un squelette à part En 1998, le squelette d'un enfant de trois à quatre ans a été exhumé à Lagar Velho (Portugal). La couleur de la peau Les conditions requises pour que de la peau humaine se soit conservée sur une période aussi longue que le paléolithique sont impossibles.

Homo Sapiens. Celui-là vous le connaissez bien, c'est vous !

Homo Sapiens

Le plus ancien fossile d'Homo sapiens a été retrouvé en 2017 sur le site du Jbel Irhoud au Maroc : les squelettes et restes de crânes de 5 individus ont été découverts et étudiés. Il apparait que leur face est morphologiquement parlant dans la variabilité des autres Homo sapiens. L'odyssée De L'espèce-Documentaire 1/5.

Toumai. Découvert dans le désert du Djourab au Nord Tchad le 19 juillet 2001 par Ahounta Djimdoumalbaye, ancien étudiant de l'Université de N'Djaména et membre de la MPFT dirigée par Michel Brunet ...

Toumai

Toumaï a été publié dans la revue internationale Nature le 11 Juillet 2002. Sa localisation géographique, 2500 kilomètres à l'ouest de la vallée du Rift, et sa grande ancienneté géologique viennent infirmer la théorie de l'East side story d'Yves Coppens. Le crâne Pour le moment, notamment un crâne complet (mais déformé) et plusieurs mâchoires inférieures ont été publiés. L'ensemble de ces restes représente au maximum 9 individus.Une reconstruction virtuelle du crâne a permis de restituer sa forme originelle (voir Nature n° 418, 11 juillet 2002 et n° 434, 7 avril 2005 ; La Recherche n° 387, Juin 2005). Toumaï signifie " espoir de vie" en langue goran... ce très beau nom lui a été donné par le Président de la République du Tchad.

Orrorin Tugenensis. Australopithecus Bahrelghazali - Abel. Australopitheque Afarensis - Lucy. C'est lors d'une campagne internationale de fouilles dans l'Afar (Ethiopie) dirigée par Donald Johanson, Maurice Taieb et Yves Coppens que fut découvert l'un des plus célèbres fossiles au monde. Ce squelette d'australopithèque féminin fut baptisé Lucy. Elle fut très médiatisée lors de sa découverte car elle détenait le record du plus vieil hominidé connu et que son squelette était complet à plus de 40% (soit 52 fragments osseux).

En 1978, Donald Johanson, Tim White et Yves Coppens définissent l'espèce Australopithecus afarensis. Le crâne Sa capacité crânienne n'est que de 450 cm3, mais tout à fait en rapport avec la taille d'Afarensis soit 1,06m... Ci-contre la comparaison des crânes entre mâles et femelle montre un fort dimorphisme sexuel (Image Institute of Human Origins).