background preloader

Séance salle info Evolution des hominidés

Facebook Twitter

Homo habilis. C'est en 1961 que Mary Nicol et Louis Leakey découvrent à Odulvai (Nord de la Tanzanie) les restes d'un individu accompagnés d'outils primitifs en pierre : Homo habilis.

Homo habilis

Cette "habileté" à fabriquer des outils qui le distingue des australopithèques, devait lui permettre de découper des morceaux de viande ou de casser des os. Bipédie La bipédie d'habilis est favorisée par des membres inférieurs plus robustes et des membres supérieurs plus légers. Toutefois il devait également utiliser son aptitude à grimper dans les arbres pour se déplacer. Crâne Sa capacité crânienne allait de de 550 à 680 cm3. Doté d'incisives développées et de canines réduites Homo habilis était omnivore, on suppose qu'il n'était pas chasseur mais plutôt charognard. Mode de vie Installé dans les savanes, Habilis devait également "aménager" des sortes de huttes circulaires. Il existe un dimorphisme sexuel marqué (importantes différences physiques entre les mâles et les femelles de l'espèce). Homo Sapiens. Celui-là vous le connaissez bien, c'est vous !

Homo Sapiens

Le plus ancien fossile d'Homo sapiens a été retrouvé en 2017 sur le site du Jbel Irhoud au Maroc : les squelettes et restes de crânes de 5 individus ont été découverts et étudiés. Il apparait que leur face est morphologiquement parlant dans la variabilité des autres Homo sapiens. Homo Erectus. Découvert en 1891, avec un fémur ressemblant étrangement à un fémur humain, il fut nommé erectus car on lui supposait une posture humaine.

Malheureusement, il est maintenant quasi établi que ces ossements ne lui appartenaient pas ! Le nom est resté... Squelette et stature Depuis sa découverte on lui a souvent associé d'autres restes d'hominidés trouvés en Europe et en Afrique... mais de trop grosses différences de stature ont redonné à erectus son originalité. Homo erectus est en effet doté d'un squelette hyperossifié et massif. Crâne Avec un volume cérébral compris entre 850 et 1100 cm3, c'est le premier hominidé qui dépasse les 1000 cm3 ( à comparer à nos 1350 cm3 actuels, en moyenne). Le dimorphisme sexuel est réduit (autrement dit il y a peu de différence physique entre le mâle et la femelle).

Techniques Les Homo erectus maîtrisaient la taille de la pierre (fabrication de bifaces symétriques et d'hachereaux). Ce sont également les premiers hominidés qui ont maîtrisé le feu. Homo Ergaster. L'espèce Homo ergaster a été décrite en 1975.

Homo Ergaster

C'est le deuxième taxon découvert en Afrique. Son holotype est le spécimen KNM-ER 992 retrouvé en 1971 sur le site de Koobi Fora. Australopitheque Afarensis - Lucy - Ancêtres. C'est lors d'une campagne internationale de fouilles dans l'Afar (Ethiopie) dirigée par Donald Johanson, Maurice Taieb et Yves Coppens que fut découvert l'un des plus célèbres fossiles au monde. Ce squelette d'australopithèque féminin fut baptisé Lucy. Elle fut très médiatisée lors de sa découverte car elle détenait le record du plus vieil hominidé connu et que son squelette était complet à plus de 40% (soit 52 fragments osseux). En 1978, Donald Johanson, Tim White et Yves Coppens définissent l'espèce Australopithecus afarensis. Le crâne Sa capacité crânienne n'est que de 450 cm3, mais tout à fait en rapport avec la taille d'Afarensis soit 1,06m... Ci-contre la comparaison des crânes entre mâles et femelle montre un fort dimorphisme sexuel (Image Institute of Human Origins).

La bipédie de Lucy Caractéristique principale : une bipédie quasi permanente toutefois plus chaloupée que celle d'Homo sapiens Alimentation Nourriture à priori végétarienne. Toumai. Découvert dans le désert du Djourab au Nord Tchad le 19 juillet 2001 par Ahounta Djimdoumalbaye, ancien étudiant de l'Université de N'Djaména et membre de la MPFT dirigée par Michel Brunet ...

Toumai

Toumaï a été publié dans la revue internationale Nature le 11 Juillet 2002. Sa localisation géographique, 2500 kilomètres à l'ouest de la vallée du Rift, et sa grande ancienneté géologique viennent infirmer la théorie de l'East side story d'Yves Coppens. Le crâne Pour le moment, notamment un crâne complet (mais déformé) et plusieurs mâchoires inférieures ont été publiés. L'ensemble de ces restes représente au maximum 9 individus.Une reconstruction virtuelle du crâne a permis de restituer sa forme originelle (voir Nature n° 418, 11 juillet 2002 et n° 434, 7 avril 2005 ; La Recherche n° 387, Juin 2005). Toumaï signifie " espoir de vie" en langue goran... ce très beau nom lui a été donné par le Président de la République du Tchad.

Homo neanderthalensis - Neandertal - Ancêtres. On peut dire que c'est vraiment l'Homo neanderthalensis qui a lancé la paléonthologie moderne.

Homo neanderthalensis - Neandertal - Ancêtres

La (les) découverte(s) Les premières découvertes de fossiles n'ont pas tout d'abord été attribuées à une espèce particulière : - en 1833 c'est le corps d'un enfant à Engis en Belgique par P.C. Schmerling - en 1848 à Gibraltar des restes fossiles qui, après une courte étude, ont été "oubliés" dans un musée pendant de nombreuses années. Si le premier fossile "médiatisé" a été trouvé à Néandertal en 1856 (en Allemagne), c'est à la Chapelle-aux-Saints que le premier sujet complet a été découvert.

Les caractéristiques anatomiques Si de manière globale la morphologie de Néandertal est semblable à celle d'Homo sapiens, il existe de nombreuses différences si l'on compare les squelettes des deux espèces. Pour Néandertal, plus trapu, la cage thoracique est évasée, l'avant bras est de même taille que le bras, les membre inférieurs sont plus courts. Voir la bibliographie en bas de page.