background preloader

Pratiques culturelles des jeunes

Facebook Twitter

CR expose Lecture plaisir Benoist. Lire pour le plaisir - Centre de documentation pédagogique de l'Oise. Le projet : Les chercheurs l’affirment : pour bien lire, l’enfant doit lire beaucoup et pour lire beaucoup, il faut aimer lire.

Lire pour le plaisir - Centre de documentation pédagogique de l'Oise

Les études ont également prouvé que les élèves arrivés à la fin de l’école primaire ne perdent pas forcément leur intérêt pour la lecture. Ils perdent surtout de l’intérêt pour ce qui leur est proposé comme lecture, d’où l’importance de multiplier les choix pour que chacun puisse rencontrer le livre déclencheur qui lui donnera envie d’en lire d’autres. Lire au lycée professionnel - Bibliographie sélective. Sandra Eudine Documentaires Premières pages, premières cases du roman à la BD "La BD de case en classe", CRDP de Poitou-Charentes, 2009 / 120 pages / ISBN 978-2-86632-593-0 L'objectif de ce livre est d'aborder les mécanismes mis en oeuvre dans l'adaptation d'un texte littéraire en BD pour souligner à quel point les deux moyens d'expression entrent différemment dans un récit et à quel point la bande dessinée se substitue au mode romanesque en imprimant à l'oeuvre adaptée ses marques, ses spécificités, ses contraintes et ses atouts.

Lire au lycée professionnel - Bibliographie sélective

Bande dessinée et enseignement des humanités "Didaskein", Ellug, 2012 / 440 pages / ISBN 2-84310-225-1 Depuis la fin des années 1990, la bande dessinée s'est en partie affranchie du cadre conceptuel des "paralittératures", pour s'inscrire dans le champ plus légitime des "littératures dessinées". Le médium peine cependant à trouver sa place dans les pratiques de classe, par faute de théorisation didactique. Le présent ouvrage tente de combler ce retard. Articles. LJ 132 12 2009. Pourquoi les jeunes liraient-ils encore aujourd’hui ? n°157, mars 2016. Portraits d’adolescents : typologies de rapports aux pratiques culturelles.

Lecture : quels sont les critères d’appréciation des adolescents ? Les espaces de lecture adolescents. Lire, une expérience culturelle immersive Pendant les premières années de constitution d’une offre numérique de lecture, le plaisir n’était clairement pas au rendez-vous pour les adolescents.

Les espaces de lecture adolescents

Le rôle de la lecture dans le développement des enfants et des adolescents de nos sociétés en transformation. I.

Le rôle de la lecture dans le développement des enfants et des adolescents de nos sociétés en transformation

Une crise en pleine prospérité La situation de la lecture des jeunes, en France, au début de cette décade 1970-1980, est paradoxale. Elle justifierait, si l'on se fiait aux chiffres des tirages et à la progression des bénéfices, un bulletin de victoire ou au moins un solide optimisme. Et pourtant, il n'est pas excessif de parler dans ce domaine d'une crise qui préoccupe sérieusement les pouvoirs publics et tous ceux qui, professionnellement ou non, s'occupent sérieusement de la lecture des jeunes.

Commençons par indiquer brièvement les données du problème qui peuvent paraître et sont effectivement favorables : Nos traditions : Quelques-uns de nos artisans du livre pour enfants sont classés parmi les meilleurs et connus dans le monde entier. L'explosion scolaire : Nous avons commencé à pourchasser l'analphabétisme dès la fin du XVIIIe siècle. Quelques chiffres : Certaines données pourraient justifier une certaine autosatisfaction. Quels enjeux psychiques pour la lecture à l'adolescence ? « Étienne Vollard arrive dans un nouveau lycée à l’âge de quatorze ans, pour des raisons que seule la rumeur informera.

Quels enjeux psychiques pour la lecture à l'adolescence ?

Ce jeune homme grand, lourd, fort, a toujours dans les poches des livres qu’il ouvre dès que l’occasion s’en présente. Étienne Vollard passe ses récréations à lire. Il retient par cœur tout ce qu’il lit, ce qui alimente le sadisme de ses camarades à son égard. Ils le forcent à réciter des pages de livres et le frappent à la moindre erreur. Lisant sans cesse, sautant les repas de midi pour rester dans la classe, Étienne Vollard se tient en dehors de la réalité de son environnement, ignorant, sans les mépriser, ses camarades-bourreaux. Ses camarades supportent mal son attitude et le silence qui entoure le nouveau. Les pratiques culturelles adolescentes. L’époque actuelle est celle où l’adolescence s’allonge – de 8-15 ans à 15-40 ans, selon les chercheurs 1.

Les pratiques culturelles adolescentes

Cet étirement dans le temps est pour partie lié à l’allongement de la durée moyenne des études, lequel semble être une des causes du retard de la décohabitation du domicile parental. Mais, plus profondément, on serait passé, selon le sociologue Olivier Galland, de l’adolescence comme « modèle de l’identification où les jeunes reproduisent la trajectoire de leurs parents » à l’adolescence comme « modèle de l’expérimentation » 2. C’est cette phase « fonctionnelle », ce « temps suspendu », cette « mise entre parenthèses de la vraie vie » – ainsi que l’assouplissement des positions sociales et un certain brouillage des trajectoires individuelles – qui permet de comprendre un bon nombre de comportements spécifiques aux adolescents, au-delà de leurs différences d’origine sociale, en particulier dans leur rapport à la culture.

Existe-t-il une culture adolescente ? Pourquoi inciter des adolescents à lire de la littérature ? Au cours des trente dernières années, la rentabilité scolaire a été au cœur de la plupart des interrogations sur la lecture d’œuvres littéraires pendant l’adolescence.

Pourquoi inciter des adolescents à lire de la littérature ?

Cette lecture contribue-t-elle à la réussite des élèves de catégories sociales aisées, s’est-on demandé pendant un temps ? Est-elle propice à de meilleures performances dans l’acquisition de la langue, introduit-elle à certains apprentissages, certaines compétences spécifiques ? S’y est mêlé un débat sur ses éventuels bienfaits socialisants, en particulier par le partage d’un patrimoine commun. Se démarquant de ces approches, d’autres ont revendiqué le seul « plaisir de lire ». Les espaces de lecture adolescents. Cprospective07 3. Et pourtant ils lisent... Les trois auteurs de cet ouvrage livrent là le compte rendu d’une enquête de grande ampleur.

Et pourtant ils lisent...

C’est en effet un échantillon de 1 200 élèves qu’ils ont interrogés sur leurs pratiques de lecture et leurs compétences scolaires 1. L’enquête, qui commence quatre ans après leur entrée en sixième et les suit pendant quatre ans, soit, en gros, de 14 à 17 ans, leur permet donc d’analyser les effets de périodes charnières, telles que la fin des années de collège, l’orientation vers des cursus professionnels ou, au contraire, l’entrée au lycée, etc. La lecture et le niveau. 08synthese. LJ 137 03 2011. Les jeunes adultes et la littérature n°137, mars 2011.

Lire et faire Lire : le plaisir de la lecture partagée entre générations.