background preloader

Articles et Sources de recherches de base

Facebook Twitter

L’avenir de la nourriture : que mangerons-nous demain ? La nourriture semble être le nouvel Eldorado des technologies d’avant-garde.

L’avenir de la nourriture : que mangerons-nous demain ?

Il y a plusieurs bonnes raisons à cela : le réchauffement climatique, la surpopulation… Nous sommes aujourd’hui sept milliards d’individus, et nous atteindrons les neuf milliards en 2050. Vu la pénurie annoncée de ressources, une innovation en matière alimentaire va devenir indispensable. 10 entreprises qui inventent la nourriture de demain. Un avant-goût de la nourriture du futur. Les défis auxquels vont devoir faire face les systèmes agricoles et l’industrie agroalimentaire dans les décennies à venir sont considérables : accroissement prévisible de la population de quelque 2,5 milliards d’ici 2050, urbanisation, transition nutritionnelle se traduisant par une plus grande consommation de viande dans les pays émergents, changement climatique.

Un avant-goût de la nourriture du futur

L’innovation technologique est une partie de la solution, aussi bien dans le domaine de l’agriculture que dans celui de l’alimentation. Quelles sont les tendances dans ce dernier domaine ? La lutte contre le gaspillageLa lutte contre le gaspillage fait désormais partie des priorités des institutions internationales (FAO), des États et des ONG, mais aussi des organisations professionnelles. Au total, 30 % de la production alimentaire mondiale est perdue après récolte ou gaspillées dans les magasins, par les ménages ou les services de restauration. Alimentation : qu'y aura-t-il demain dans nos assiettes? Comment nourrir de façon saine et équilibrée les 9 milliards d'individus que devrait compter notre planète à l'horizon 2050 ?

Alimentation : qu'y aura-t-il demain dans nos assiettes?

La question taraude les experts de la FAO, l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, qui s'alarment de la forte progression des consommations de viande et de poisson et imaginent des solutions parfois iconoclastes pour apporter à tous des protéines en quantité suffisante sans gaspillage d'eau ou d'énergie. Depuis une dizaine d'années, les rapports successifs de la FAO vantent ainsi les qualités des insectes pour l'alimentation humaine. Nombre de chercheurs et d'industriels se penchent aussi sur les qualités des protéines végétales, qui pourraient compléter efficacement des repas moins riches en viande. Quant aux algues, elles sont examinées sous toutes les coutures, à l'aune de leur possible apport dans notre assiette.

La qualité nutritive d'un aliment ne suffit pas à assurer son succès. Les activités de Hervé This : conférences, débats, manifestations, événements... On y trouve notamment la liste des conférences prévues (presque à jour) avec des contacts (attention aux changements de date des séminaires de gastronomie moléculaire : il faut être inscrit pour être alerté ; à cette fin, envoyer un email àicmg@agroparistech.fr) :} 30 septembre 2016 : Course of Molecular Gastronomy, Master FIPDES, AgroParisTech. 3 octobre 2016 : Course of Molecular Gastronomy, Master FIPDES, AgroParisTech. 6 octobre : Inauguration de la Salle Hervé This au Lycée hôtelier de Toulon.

Les activités de Hervé This : conférences, débats, manifestations, événements...

Contact : Rectorat. 10 octobre 2016 : Cours d’introduction pour la nouvelle promotion des Hautes Etudes du Goût, Ecole du Cordon bleu, Paris. 11 octobre 2016Cours de gastronomie moléculaire, Hautes Etudes du Goût, Paris. contact : Edwige Regnier, Ecole du cordon bleu. 11 octobre 2016 : Cours "La cuisine note à note", Hautes Etudes du Goût, Paris. contact : Edwige Regnier, Ecole du cordon bleu.

Découvrez les aliments du futur - Fermes verticales, krill, burgers in vitro... La nourriture du futur que nous concocte l’industrie agroalimentaire. En entrée : une saucisse de glu de porc malaxée Cela ressemble à de la guimauve rose liquide.

La nourriture du futur que nous concocte l’industrie agroalimentaire

Cette mixture de viande est obtenue en passant les carcasses de poulet ou de porc dans une centrifugeuse à haute température, ce qui permet de récupérer le moindre morceau de barbaque. Les tendons, graisses, tissus conjonctifs sont transformés en pâte. À l’arrivée dans l’assiette, le « lean finely textured beef » (bœuf maigre à texture fine) est utilisé depuis quinze ans « sans restrictions » aux États-Unis. Le futur de l’alimentation en 5 tendances. Les questions sanitaires et environnementales, parce qu’elles sont à la fois une nécessité et que les citoyens-consommateurs y sont de plus en plus sensibles, revisitent nos pratiques de consommation et habitudes alimentaires.

Le futur de l’alimentation en 5 tendances

Le bureau de tendances et prospective Vitamin revient sur cinq tendances qui dessinent notre consommation alimentaire de demain. L’alimentation fonctionnelle sinon rien ! L’intérêt croissant des jeunes générations pour leur santé, et encore plus pour leur bien-être général, les amène à porter une attention particulière aux aliments qui ont une fonctionnalité ciblée sur leur corps et leur esprit. Si les super aliments font parler d’eux depuis quelques années, l’intérêt que les consommateurs leur porte est en pleine croissance, et se déplace d’ingrédient en ingrédient selon les saisons.

Guy Lagache et la nourriture du futur  CE SOIR À LA TÉLÉ - Le journaliste de D8 lance une nouvelle collection avec un étonnant reportage sur l'alimentation.

Guy Lagache et la nourriture du futur 

L'enquête qu'a réalisée Guy Lagache pendant un an va loin. Très loin. Dans le premier numéro de sa collection de grands reportages, Déjà demain, le journaliste s'interroge sur le futur de nos assiettes et révèle que l'industrie agroalimentaire nous le propose déjà. Le journaliste a ainsi cherché à découvrir ce que signifient vraiment les appellations «chair de poisson» ou «pulpe de poisson» mentionnées sur les emballages des plats cuisinés vendus en supermarché.