background preloader

Médiation / Prescription

Facebook Twitter

Actes litterature jeunesse. 60636 les prescripteurs du roman ado. Médias, médiations et médiateurs, continuités et mutations. Paul Beaud, comme pour montrer résolument que la question ne pouvait être traitée une fois pour toutes, est revenu en de nombreuses occasions et dans plusieurs textes sur la questions des médias et plus largement sur celle des médiations ; ce que l’on pourrait tenir pour des répétitions ou des reprises n’était en fait que la manifestation d’une insistance d’ordre théorique.

Médias, médiations et médiateurs, continuités et mutations

Cet objet que la sociologie (dite) des médias avait fait sienne au point de le traiter comme une institution mythique, source d’effets et d’influences, il s’est toujours proposé de le prendre au sérieux, mais en cherchant à le positionner dans un faisceau d’interrogations qui fasse sens et soit garant d’intelligibilité. Comme le lecteur a peu de chances d’avoir pu prendre connaissance du contenu de ce Mémoire, il apparaît utile d’en donner au préalable l’économie générale. Médiations et théorie critique.

Le programme de recherche et de réflexion sur les médiations exposé dans La société de connivence s’inscrit en réalité dans le prolongement d’un héritage théorique qui, s’il n’apparaît pas de manière explicite dans cet ouvrage, a été une source de réflexion constante de Paul Beaud.

Médiations et théorie critique

Certes, parler d’« héritage » peut sembler étrange pour un sociologue qui n’a cessé de privilégier l’ouverture de la réflexion autant qu’il a refusé l’enfermement dans des cadres de pensée. Paul Beaud était loin, en effet, de puiser dans une seule source intellectuelle ; sa curiosité jamais assouvie et son savoir curieux étaient sans cesse à l’affût d’idées et de stimulations, si bien que le geste même de s’enfermer dans une école de pensée lui était bien étranger. Dès lors, si la défense des écoles n’était pas sa « tasse de thé », disait-il volontiers, loin de nous l’idée d’en faire un défenseur d’une seule inspiration intellectuelle. Totalité Micrologie. Les prix littéraires jeunesse font-ils lire les adolescents ?

SLG : La première table ronde exposait le travail de sélection des livres.

Les prix littéraires jeunesse font-ils lire les adolescents ?

Or, la question de la médiation se pose généralement dès cette étape, puisque la liste des titres en lice induit la forme qu’elle prendra. Le prix PACA a notamment pour particularité de sélectionner exclusivement de la littérature générale. Pourquoi ? Elise Deblaise : Le prix PACA sélectionne chaque année 10 romans et 10 bandes dessinées, dits « pour adultes ». Les prix littéraires pour la jeunesse, des outils de médiation. Les prix littéraires pour la jeunesse, une typologie originale Comme on pourra certainement le constater en découvrant les dispositifs propres aux prix présentés lors de ce colloque, les récompenses littéraires pour la jeunesse reposent sur des stratégies de sélection en partie différentes de ce qu’on peut observer dans les distinctions réservées à la littérature pour adultes.

Les prix littéraires pour la jeunesse, des outils de médiation

Ces prix sont en effet segmentés par âge (et ce colloque sera à ce titre centré sur les prix littéraires décernés aux romans pour adolescents), mais aussi par types d’ouvrages (album, roman, documentaire). Cela signifie que la majorité des prix littéraires pour la jeunesse suivent les règles de segmentation de l’offre telles qu’elles ont été conçues par les éditeurs. Libraires, médiations et compétences. Le temps s’est accéléré, poussé par la puissance des microprocesseurs 1.

Libraires, médiations et compétences

Si les années 1980 inaugurent celles des travaux sur la lecture, sur la réception, on ignore sans doute combien les progrès des industries du numérique viendront très vite solliciter toutes les professions du livre. Marcel Gauchet intervient dans le cadre du colloque « Livre 2010 » à Sciences Po en 2006. Cette conférence, nous l’avons reprise dans le dernier numéro des Cahiers de la librairie.

Marcel Gauchet, qui fut l’un des premiers à employer le vocabulaire de médiation, ramène les questions qui se posent à la chaîne du livre à la crise générale des médiations qui concerne l’ensemble des structures, des institutions, des organisations qui remplissent une fonction d’intermédiaire entre la demande individuelle et l’offre collective au sein de l’espace public. Comment le livre vient au lecteur. La journée d’étude « Comment le livre vient au lecteur.

Comment le livre vient au lecteur

La prescription littéraire à l’heure de l’hyperchoix et du numérique », organisée par Médiadix, s’est tenue le 29 juin 2012 à Paris. La pluralité des expériences associant les professionnels du livre et les chercheurs a permis d’aborder les pratiques et intentions des prescripteurs. La prescription littéraire désigne une opinion sur la qualité d’une œuvre indépendamment de l’offre, c’est-à-dire qu’elle n’émane ni de l’éditeur, ni de l’auteur.

Brigitte Chapelain, chercheur à l’université Paris 13, clarifie cette notion de prescription en abordant les fonctions de sélection et d’évaluation. Le consommateur est face à l’incertitude sur la qualité d’un livre et à une situation d’hyperchoix et de polyphonie des énonciateurs (professionnels du livre, internautes, publicitaires). Médiation 2.0 : « Créer du désir, c’est créer la rareté » déclare la blogueuse Constance Krebs 1.

Médiation 2.0 :

N’est-ce pas paradoxal pour le business qu’est la recommandation ? La journée d’étude « Médiation 2.0 : la chaîne du livre entre métiers du conseil et industrie de la recommandation 2 » s’est tenue le 20 mars dernier à l’IUT de La Roche-sur-Yon. Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l’information, y a accueilli, en partenariat avec l’ADDNB (Association pour le développement des documents numériques en bibliothèque), six spécialistes des métiers du livre.

François Bon, auteur et créateur de sites web 3, déplore, dans son intervention « Paysage avec ruines », la nouvelle relation qu’entretient l’usager avec internet. Rueda. Médiation : définition et problématique. Depuis une trentaine d’années, la notion de médiation a fait l’objet de nombreux travaux (enquêtes, monographies, évaluations...) dans diverses disciplines des sciences humaines et sociales.

Médiation : définition et problématique

Elle a aussi connu une certaine vulgarisation qu’atteste sa présence dans les discours de nombreux professionnels proches des milieux de l’éducation, de l’animation socioculturelle, du syndicalisme, de l’entreprise, etc. Elle caractérise donc un ensemble d’activités ayant à voir avec les relations sociales, intra ou inter-organisationnelles, intra ou interfamiliales... et avec les problèmes divers affectant ces relations : problèmes de socialisation, d’intégration sociale, de confrontation de références et de comportements culturellement hétérogènes, de détérioration de liens sociaux et relationnels dans divers secteurs.

L'ambiguïté de la médiation culturelle : entre savoir et présence. Audiovisuel, les hôtesses d'accueil, les personnels de nettoyage, les techniciens de maintenance, les ouvriers; et puis, très près des partenaires et financeurs réguliers des opérations qui se montent: la ville, le département, la région, l'État (national et décentralisé); l'association des amis et les mécènes; mais aussi les usagers et prescripteurs: enseignants, touristiques, sociaux; les associations donc, qui représentent des publics particuliers : handicapés, comités d'entreprises, foyers de travailleurs, vacanciers, etc. ; et puis ceux qui ont fait ou font du musée l'espace qu'il s'agit de faire vivre : l'architecte, le muséographe, les commissaires d'exposition; ceux qui lui font sa réputation et qu'il s'agit à chaque fois de convaincre du bien-fondé de ce que l'on fait: les confrères, les critiques, les journalistes.

L'ambiguïté de la médiation culturelle : entre savoir et présence

Et sûrement d'autres que l'on oublie dans cette énumération qui varie selon les musées. L'AMBIGUiTÉ DE LA MÉDIATION CULTURELLE PUBLICS & MUSÉES N ° 6. Le cinéma pousse les jeunes à lire - Le Parisien. COMMENT attirer les enfants vers la lecture ?

Le cinéma pousse les jeunes à lire - Le Parisien

Question cruciale pour bon nombre de parents en cette période de vacances, propice à ce loisir. Une piste : les inciter à se plonger dans un livre tiré ou à l'origine d'un film. D'après les ventes, nul doute : ça marche ! Après la sortie des « Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire » en décembre dernier, les ventes des ouvrages de Lemony Snicket ont explosé de 140 % !

These PerrineBoutin. La médiation éditoriale sur les sites de littérature-jeunesse entre prescription du livre et médiation éditoriale partagée. Des modalités énonciatives permet ainsi de dégager des referents distincts selon les milieux dont sont issus les acteurs (institutionnels, professionnels et amateurs). Une référence aux valeurs scolaires et à l'apprentissage de la lecture L'analyse d'une série de sites institutionnels et associatifs nous a permis de mettre en évidence que le régime de valeur de référence concernant le livre de jeunesse est lié au monde scolaire et à l'apprentissage de la lecture et de l'écriture.

La présence de pictogrammes tels que des crayons ou des livres, de fonds d'écran représentant un livre ouvert, ou encore de l'écriture cursive d'un écolier1 dénote la volonté de recréer l'univers familier du livre, de ses attributs scolaires et du temps social dans lequel il s'insère (fig. 1). Figure 1 : Page d'accueil d'Alinéa. La littérature jeunesse, l'enjeu de la médiation. Sur le territoire, la littérature jeunesse se décline dans tous les champs de l'écosystème du livre, avec un enjeu convergent : la médiation. L’édition jeunesse en France est le deuxième secteur éditorial en termes de poids économique, elle représente 14,2 % du chiffre d’affaires des éditeurs, juste derrière le roman (24,9 %). Ce secteur est en progression de 6,5 % sur le premier semestre 2015, tendance déjà observée depuis deux ans qui confirme que le rayon jeunesse figure comme le plus porteur, dans tous les circuits de distribution.Source : SNE, Statistiques nationales de l'édition 2015.

Médiation culturelle jeunesse. Un site autour de la médiation culturelle pour la jeunesse La Clairière, un site qui défend une pédagogie ludique, interactive, interdisciplinaire et scénographique :Pour lire l’article » Et si vous alliez faire un tour dans La Clairière ? » cliquer ici. Quand médiation rime avec ponctuation.

Sur un ton très personnel, usant de métaphores, Stéphanie Broux, exprime quel est, pour elle, l’état d’esprit qui permet la médiation, cette relation à l’autre qui repose sur l’ouverture, la confiance, le partage, le questionnement. Pour être un bon médiateur il faut aussi savoir dialoguer avec son âme d’enfant. Graphiste de formation, c’est à l’âge de 24 ans que je suis retournée à la littérature. J’avais perdu à l’adolescence le plaisir de lire comme on égare ses lunettes. C’est lors d’une séance de bibliothèque de rue, aux détours d’un square du XIXe arrondissement de Paris, lorsqu’un enfant s’est posé sur mes genoux en me demandant de lire une histoire, que s’est réactivé chez moi le plaisir de lire, de raconter et je me suis alors rendu compte de l’absolue nécessité de l’accès à la culture dès le plus jeune âge C’est la confiance de l’équipe du Salon du Livre de jeunesse et de l’équipe des bibliothèques de Montreuil, en région parisienne, qui m’ont permis d’en faire mon métier.

La médiation éditoriale sur les sites de littérature-jeunesse entre prescription du livre et médiation éditoriale partagée. Présentation Ecritech Crea'fictions by Caroline Soubic on Prezi. Médiation : définition et problématique.