background preloader

CONDITIONS POLITIQUES

Facebook Twitter

P emploi. Le plein-emploi : un paradigme dépassé ? 2015boissieu. Expérimenter le revenu de base en France : les trois options envisagées - Politique. Un rapport remis mercredi par une mission d'information du Sénat propose de mener des expérimentations du revenu de base, susceptible de remplacer les minima sociaux.

Expérimenter le revenu de base en France : les trois options envisagées - Politique

Trois modèles sont envisagés. Le Premier ministre Manuel Valls a indiqué qu’il souhaitait en faire un grand débat, qui pourrait être un marqueur de la présidentielle 2017 alors que les Républicains semblent au contraire totalement négliger l’impact des technologies sur les revenus du travail. Mercredi, la mission d’information du Sénat « sur l’intérêt et les formes possibles de mise en place d’un revenu de base en France », présidée par le sénateur Daniel Percheron (PS), a rendu son rapport. Il préconise d’expérimenter le revenu de base sur une partie du territoire, auprès d’une population test comprise « entre 20 000 et 30 000 personnes ». À condition qu’une loi l’autorise, les collectivités locales candidates à l’expérimentation pourraient ainsi tester ces trois formules différentes, sur une période de trois ans : r16 035 syn. Le revenu de base en France : de l'utopie à l'expérimentation - Sénat. Allez au contenu, Allez à la navigation 27 décembre 2016 Recherche Recherche avancée Vous êtes ici : Travaux parlementaires > Rapports > Rapports d'information.

Le revenu de base en France : de l'utopie à l'expérimentation - Sénat

A gauche, l’idée d’un revenu de base est loin de faire l’unanimité. Le Parti communiste, Jean-Luc Mélenchon ou le NPA ont en commun de s’opposer à l’idée d’un revenu universel et sans condition.

A gauche, l’idée d’un revenu de base est loin de faire l’unanimité

Pour eux, l’objectif doit rester le plein-emploi et la réduction du temps de travail. Rendre son autonomie aux citoyens en versant à tous, sans condition et tout au long de leur vie, un montant suffisant pour subsister. L’idée du revenu de base, ou revenu universel, telle qu’elle est portée à gauche, affiche clairement sa volonté de favoriser le développement personnel, de repenser la place du travail dans la société, et parfois même s’inscrit dans un mouvement décroissant.

Alors que l’idée s’impose de plus en plus à l’aube de la présidentielle, plusieurs associations et mouvements classés à gauche ne se retrouvent pourtant pas dans ce modèle, voire le craignent. A gauche, l’idée d’un revenu de base est loin de faire l’unanimité. Les 8 approches de financement d'un revenu universel de base. A partir des diverses options proposées par les philosophes, divers économistes ont proposé des schémas de financement.

Les 8 approches de financement d'un revenu universel de base

Vous trouverez ci-dessous les principales propositions que l’on peut énumérer. Nota : Le Mouvement Français ne se positionne pas quant à ce que serait la meilleure proposition de financement parmi celles existantes. Découvrir – Mouvement Français pour un Revenu de Base. Développer l’activité au-delà de la rentabilité Le revenu de base ne vise pas à enterrer le travail.

Découvrir – Mouvement Français pour un Revenu de Base

Il permet au contraire de le libérer, d’en faire éclore de nombreuses formes aujourd’hui étouffées. Notefjj revenubase. Notefjj revenubase. Salaire à vie: l'emploi est mort, vive le salariat! Imaginez une société où chacun d'entre nous toucherait un salaire à vie, versé de façon inconditionnelle à partir de la majorité.

Salaire à vie: l'emploi est mort, vive le salariat!

L'échelle des revenus serait de 1 à 4, soit de 1.500 à 6.000 euros. Le passage d'un niveau à l'autre serait fonction de la qualification, équivalent du grade dans la fonction publique, attestant qu'une personne «peut participer à un certain niveau de création de valeur économique et a donc droit à un tel niveau de salaire». Ces qualifications, dont la liste précise serait sujette à délibérations, incluraient l'ancienneté, la pénibilité, les diplômes... Cette société existe, du moins sur le papier: elle est l'oeuvre de l'économiste et sociologue Bernard Friot, professeur à l'université Paris-X et auteur notamment de L'Enjeu du salaire, qui voit dans ce système du salaire à vie le moteur d'une véritable révolution. Tous retraités! Revenu de base : la fausse bonne idée. Une idée de Milton Fridman resurgit actuellement, celle « d’un revenu universel » donné à chacun et qui aurait vocation à remplacer les aides sociales existantes.

Revenu de base : la fausse bonne idée

Cette idée est accueillie avec un certain enthousiasme. Pourtant si cette proposition est financée comme on le suggère parfois, par l'augmentation de la TVA, la conséquence sera alors la diminution du pouvoir d'achat de la plupart des français. Explications : D'après les sondage, la plupart des citoyens prennent cette idée pour une bonne chose.

Financement. Il y a deux grandes approches de revenu de base défendues au sein du MFRB : La première consiste à financer le revenu de base par prélèvements obligatoires (voir la première section ci-dessous)La seconde consiste à créer la monnaie sous forme de dividende universel, et donc à réformer la création monétaire (voir la dernière section) Revenu de base financé par prélèvements obligatoires Questions préalables.

Financement

Pourquoi le revenu de base, c'est de la merde (néolibérale) Chais pas.

Pourquoi le revenu de base, c'est de la merde (néolibérale)

Dans la vie, je suppose qu'il faut des gens qui expliquent que le père Noël n'existe pas, que l'amour est une construction sociale, et que nous sommes dans un monde glacé et hostile dirigé par des fous hurlants et que de toutes façons nous sommes promis au néant et à l'oubli. Et en attendant on écoute Taylor Swift pour tenter désespérément d'oublier cette tragédie, ou quelque chose comme ça. Ça c'est un peu mon rôle en fait. Le mec pas festif.

Et tiens là j'en voit qui s'excitent sur la Finlande qui projette de verser 800 boules par mois comme ça gratos sans travailler et tout, et que ça y est on comprend enfin que le salariat n'est pas la solution et que c'est l'utopie et blablabla et ben sauf que non : le revenu de base, c'est de la grosse merde néolibérale et CSP va t'expliquer pourquoi.

"En contrepartie, toutes les prestations sociales seront supprimées. " Ah. Fichtre. Le travail, instrument de domination. L’avis de Reporterre : Très bon petit livre.

Le travail, instrument de domination

La présentation de l’éditeur : Ce livre dresse un panorama synthétique mais complet des liens que nous avons eus et que nous avons actuellement avec le travail. Il s’intéresse à sa naissance en tant que phénomène économique et social et souligne le lien historique existant entre le travail et les rapports d’exploitation, depuis le néolithique et l’apparition des premières cités jusqu’à nos jours.

Comprendre le capitalisme. Au XVIIIe siècle, la productivité économique connut un essor sans précédent. Jean-Louis Laville : « Toutes les gauches de la seconde partie du XIXe siècle sont en fin de cycle » LE MONDE DES LIVRES | • Mis à jour le | Propos recueillis par Julie Clarini Les Gauches du XXIe siècle. Un dialogue Nord-Sud, dirigé par Jean-Louis Laville et José Luis Coraggio, Le Bord de l’eau, « Diagnostics », 490 p., 24 €.

Jean-Louis Laville, sociologue et économiste, professeur au Conservatoire national des arts et métiers, a rassemblé, avec José Luis Coraggio, des contributions du monde entier sur la gauche et son avenir. De quoi ouvrir des pistes de réflexion. Vous inscrivez votre ouvrage dans la perspective du XXIe siècle. Je pense que la fin de cycle que nous vivons n’est pas simplement celle de la social-démocratie, mais plus largement celle de toutes les gauches de la seconde partie du XIXe siècle. Outre la social-démocratie, quelles sont les autres gauches issues du second XIXe siècle qui seraient en fin de cycle, ­selon vous ? Toutes celles qui ont adopté un déterminisme économique... Interview: «Le revenu universel serait le tournant social du capitalisme»

Interview Rencontre avec Oswald Sigg, un des initiants du revenu de base inconditionnel qui proposent de verser un montant minimal vital à tout citoyen. Utopiste ou révolutionnaire? «Au lieu de s’obstiner à détruire le capitalisme, autant s’en servir», déclare Oswald Sigg, socialiste et ancien vice-chancelier de la Confédération.Image: Darrin Vanselow. Les expériences de Revenu de Base Inconditionnel dans le monde - Oui au Revenu de Base Inconditionnel. Est-ce que le RBI existe quelque part ?

Oui. Il y a de nombreuses expériences de revenu de base inconditionnel qui ont été faites ou qui sont en cours un peu partout dans le monde. En Inde, au Brésil, aux USA, au Canada, en Mongolie, au Koweit, en Namibie, etc. Le revenu universel en France préconisé par le CNNum. Le revenu universel, vous connaissez ? L’idée est d’allouer un revenu à toute une population sans exceptions ni conditions. Autrement dit, grâce au revenu universel (aussi appelé revenu de base), chacun aurait la garantie de toucher de quoi vivre chaque mois, qu’il ait déjà un travail ou non.

Le concept peut surprendre mais il fait rapidement son chemin : on sait déjà que l’expérience sera tentée en Finlande et aux Pays-Bas et, depuis ce matin, on sait qu’elle le sera peut-être aussi chez nous, en France ! Ce matin, le Conseil national du numérique (CNNum) a remis un rapport destiné à alimenter les projets de loi de Myriam el Khomri (ministre du travail) et d’Emmanuel Macron, ministre de l’économie (photos ci-dessous).

Selon des informations relayées par Europe 1, ce revenu pourrait tourner entre 600 et 800 euros par mois et par habitant ! Nul ne sait comment les autorités recevront cette proposition ni ce qu’elles en feront mais, pour le CNNum, l’idée est loin d’être une plaisanterie : Manuel Valls ouvre le chantier du "revenu universel", mais avec une définition bien particulière "d'universel" POLITIQUE - Et si tout individu disposait d'une indemnité mensuelle, quelle que soit sa situation professionnelle? Les 10 compétences-clés du monde de demain. Aucun doute, le futur nous intéresse. Reconstruire du collectif autour des trajectoires professionnelles individualisées : les enjeux de l'entrepreneuriat collectif - SMart.

La nouvelle géopolitique de l'innovation sociale. L'innovation politique que constitue Nuit Debout continue d'intriguer les observateurs, qui peinent à en trouver un sens, au-delà d'envies d'agir. Or, face à l'envie d'agir, les pouvoirs publics sont pour l'instant incapables de réagir : pour formuler une réponse, il faut passer par un changement de perspective en remettant la ville au centre de la question. Comme en témoigne le succès des mobilisations citoyennes, du printemps arabe à Podemos ou actuellement Nuit Debout, en passant par les manifestations internationales déclenchées par un simple appel sur Internet, les citoyens sont gagnés par une effervescence jusqu'alors inconnue. Loi travail : la colère du sociologue Alain Touraine.

Sylvain Boulouque - La gauche radicale : liens, lieux et luttes (2012-2017) - Fondapol. «Une taxe sur les transactions financières pourrait remplacer tous les impôts actuels» - Le Temps. Dans son dernier ouvrage*, Marc Chesney dresse un parallèle entre la Première Guerre mondiale et la crise financière de 2008.