background preloader

Les bibliothèques en mode covid

Facebook Twitter

Rendre un livre emprunté dans une autre BU : "Prêt de chez moi" Ouverture des bibliothèques publiques au Québec : les nouvelles mesures. Cette directive correspond à la phase 3 du Cadre de référence des bibliothèques publiques au temps de la COVID-19 mis à jour par l’ABPQ et le Réseau BIBLIO du Québec. « Il s’agit d’une très bonne nouvelle pour assurer à tous les Québécois un meilleur accès à la lecture en ces temps difficiles en plus d’offrir aux usagers et aux familles un service plus fluide et rapide lors de leur passage à la bibliothèque », souligne Eve Lagacé, directrice générale de l’ABPQ.

Ouverture des bibliothèques publiques au Québec : les nouvelles mesures

Rappelons qu’il revient aux bibliothèques et aux municipalités de décider des mesures qui conviennent le mieux à leur réalité. Chacun est donc invité à communiquer directement avec sa bibliothèque locale ou à consulter son site web afin d’en savoir davantage sur les nouvelles procédures et les consignes mises en place pour assurer la sécurité de tous. L’ABPQ souhaite rappeler que plusieurs livres et services numériques sont disponibles en tout temps pour les citoyens abonnés à une bibliothèque publique. Au Québec, les musées rouvrent mais pas les bibliothèques. Le gouvernement provincial du Québec a décidé d'allèger les restrictions liées au confinement, dont les mesures ont été ressérrées début janvier.

Au Québec, les musées rouvrent mais pas les bibliothèques

Les musées vont ainsi pouvoir rouvrir sur tout le territoire à partir du 8 février. Dans six régions en zones orange, les cinémas et les salles de spectacle pourront lever le rideau à partir du 26 février. La ministre de la Culture, Nathalie Roy, a cependant laisser les bibliothèques sur le bord de la route, même si elles peuvent offrir le prêt sans contact ou ouvrir des espaces d'études et des accès informatiques aux étudiants. L’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) a exprimé sa déception. Dans le Devoir, la directrice Eve Lagacé pointe son agacement: « On est pris dans un yo-yo depuis le début de la pandémie, et on aimerait comprendre la cohérence derrière les décisions. Designing for the Future — The Post-Pandemic Library. By David Vinjamuri and Joseph Huberty How do we move forward?

Designing for the Future — The Post-Pandemic Library

As the pandemic swept across America, libraries across broad swaths of the country closed their doors to the public. In the following months, librarians watched as waves of social unrest sparked a reevaluation of race and policing. Public health guidelines suddenly became partisan divides as masks became partisan symbols. The turbulence of the Trump presidency boiled over after a lost election, with widespread denial leading to the sacking of the U.S. The past year frayed the fabric of American life. In the midst of ongoing turmoil, libraries must still plan for the future. In this article, we examine seven fundamental issues that libraries confront as they plan for the future and how these affect library space planning and design.

Covid : les bibliothèques, alliées du bien-être mental des étudiants. Andrew Cox et Liz Brewster, deux chercheurs de l'université de Sheffield et de l'université de Lancaster, respectivement, se sont intéressés aux actions mises en place par les bibliothèques pour communiquer avec les étudiants depuis le début de la pandémie, les ressources proposées et l'aide apportée en matière de bien-être et de santé.

Covid : les bibliothèques, alliées du bien-être mental des étudiants

Un questionnaire d'une vingtaine de questions a été envoyé à différentes bibliothèques universitaires britanniques, au mois de mai dernier, quelques semaines après un pic d'infections au Royaume-Uni. La totalité des établissements avait alors fermé leurs portes, et le lien conservé avec les usagers était donc purement virtuel. 53 questionnaires complétés, représentant un total de 50 institutions, ont été exploités pour cette étude. Avant même la pandémie, les bibliothèques universitaires avaient à cœur le bien-être des étudiants, à travers une variété d'actions plus ou moins originales. L'intégralité de l'étude, en anglais, est accessible à cette adresse. Communiqué – Les BU n’ont jamais cessé d’accueillir les étudiants. Les BU n’ont jamais cessé d’accueillir les étudiants Les universités ne sont pas fermées.

Communiqué – Les BU n’ont jamais cessé d’accueillir les étudiants

Leurs bibliothèques offrent des espaces sécurisés de travail, d’études, de vie Le mal-être des étudiants est tangible depuis le début de la crise de la COVID. L’étude de l’OVE publiée en septembre montrait déjà qu’environ un tiers des étudiants ressentent des signes de détresse psychologique tels que la nervosité ou l’épuisement. Des bibliothécaires se changent en tableaux vivants de maîtres. Durant le confinement, le Getty Challenge avait fait des émules : n’ayant rien de mieux à faire, les internautes se mettaient en scène de la manière la plus sidérante, pour reproduire des images de toiles de maîtres.

Des bibliothécaires se changent en tableaux vivants de maîtres

#CovidClassics était devenu le hashtag à suivre pour découvrir toute l’ingéniosité de la planète, réunie à travers ce fil de publications. Fortes de cette prestigieuse inspiration, les bibliothécaires des cinq médiathèques se sont « prêtés au jeu de la reproduction de tableaux », telle qu’elle avait été produite durant le premier confinement. Mais une thématique est, évidemment, imposée : la lecture. Culture : “La logique et la cohérence des décisions nous échappent” PNB : des prêts numériques en hausse de 78 % en 2020. Le prêt numérique dans les bibliothèques françaises aura connu une croissance sans précédent, particulièrement aidé par le confinement et les autres mesures sanitaires.

PNB : des prêts numériques en hausse de 78 % en 2020

La hausse est estimée à 78 % en 2020, par rapport à 2019, selon Dilicom, l'opérateur du système PNB. Au mois d'avril, au plus fort du confinement, 167.000 prêts ont été enregistrés, contre 50.000 à peine pour le même mois de l'année 2019. Au total, Dilicom estime que plus d'un million d'emprunts numériques ont été réalisés dans les bibliothèques en 2020.

Bibliothèques : une infographie expose le protocole sanitaire après le 28 novembre. Dès ce samedi 28 novembre, les bibliothèques territoriales seront vivement invitées à réouvrir leurs portes au public, après plusieurs semaines de fonctionnement en « clique et collecte » pour certaines.

Bibliothèques : une infographie expose le protocole sanitaire après le 28 novembre

Comme d'habitude, l'interprofession et les associations professionnelles ont conçu un protocole sanitaire strict, détaillé en une infographie. Biblio-Covid – Site ressource pour accompagner les bibliothèques. Des précisions sur les conditions de réouverture des librairies et bibliothèques. Une partie du gouvernement, sous l'égide de Jean Castex, a présenté des précisions sur l'allégement du confinement, prévu à partir du 28 novembre prochain, qui concerne notamment les commerces culturels, dont les librairies, et les bibliothèques et archives.

Des précisions sur les conditions de réouverture des librairies et bibliothèques

Les conditions d'accueil du public ont été détaillées en partie par les différents ministres. Bruno Le Maire, sur France Inter ce mercredi 25 novembre au matin, a encore une fois coupé l'herbe sous le pied du Premier ministre Jean Castex. De fait, la plupart des détails de « l'allègement du confinement » de ce 28 novembre ont été révélés par le ministre de l'Économie avant même la conférence de presse Covid-19 de ce 26 novembre, à 11 heures.

Où se procurer un livre en période de confinement (ou après, ça marche aussi) ? – À fond la doc ! Je n’aurais jamais imaginé rédiger un jour un article sur ce sujet… Mais il faut bien une première!

Où se procurer un livre en période de confinement (ou après, ça marche aussi) ? – À fond la doc !

Les librairies sont fermées pour cause d’épidémie mais la recherche, les cours, l’enseignement… continuent. Vous vous demandez donc où trouver vos ouvrages? 1. Bibliothèques : assurer une continuité des services, sans négliger “santé” et “sécurité” Restée silencieuse dans les premiers jours du deuxième confinement, l'Association des Bibliothécaires de France (ABF) s'exprime sur la continuité des services dans les établissements. L'organisation professionnelle souligne la difficulté d'organiser et de maintenir un système de commandes et de retraits, pour les personnels, mais rappelle que « la sécurité sanitaire de tous et toutes » reste primordiale. Le premier confinement avait vu les bibliothèques et médiathèques instituer des solutions comme la commande et le retrait, ou encore le portage à domicile, avant une réouverture en mode « dégradée », sans certains services comme l'accès aux ordinateurs, par exemple.

Reconfinement : retrait de commandes dans les bibliothèques, en présentiel dans les BU. Les modalités du second confinement imposé à la France par le coronavirus ont été développées par le Premier ministre, ce jeudi 29 octobre, et inscrites dans le Journal officiel le lendemain. Les bibliothèques publiques ferment ainsi leurs portes, tandis que les bibliothèques universitaires, elles, accueilleront du public. L’article 34 du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 indique que l’accueil des usagers dans les établissements d'enseignement supérieur « est autorisé aux seules fins de permettre l'accès […] aux bibliothèques et centres de documentation, sur rendez-vous ».

À l’inverse, précise le texte, bibliothèques et centres de documentation, établissements de type S, ne peuvent accueillir du public. La ministre de la Culture a toutefois souligné que des services de commandes et de retraits de livres pouvaient être mis en place. Crise sanitaire : les bibliothèques vont-elles payer les dépenses publiques ? Forcées de s'adapter à des conditions inédites dans l'exercice de leurs missions de service public, les bibliothèques ont fait preuve de souplesse et d'inventivité, relève l'organisation Libraries Connected.

Dans un rapport consacré au confinement, vécu et géré par les établissements, Libraries Connected s'inquiète toutefois de la pression financière qui pourrait venir limiter, à l'avenir, les moyens des bibliothèques. Jusqu'à quatre mois de fermeture : au Royaume-Uni comme ailleurs, les bibliothèques ont vu leurs espaces physiques interdits au public, pour des raisons liées à la sécurité sanitaire. Pour autant, le travail ne s'est pas arrêté, avec le souci, pour les professionnels, d'assurer la continuité du service public. Covid : les bibliothèques, alliées du bien-être mental des étudiants. Confinement, mesures sanitaires et peur de la contamination, de ses proches ou de soi-même, tous liés au Covid, ont un effet certain sur la santé mentale. Dans ce domaine, les bibliothèques peuvent faire beaucoup pour les étudiants, indique une étude consacrée aux activités mises en place par des bibliothèques universitaires britanniques ces derniers mois.

Andrew Cox et Liz Brewster, deux chercheurs de l'université de Sheffield et de l'université de Lancaster, respectivement, se sont intéressés aux actions mises en place par les bibliothèques pour communiquer avec les étudiants depuis le début de la pandémie, les ressources proposées et l'aide apportée en matière de bien-être et de santé. Un questionnaire d'une vingtaine de questions a été envoyé à différentes bibliothèques universitaires britanniques, au mois de mai dernier, quelques semaines après un pic d'infections au Royaume-Uni. Bibliothèques Universitaires et Covid-19 : la galère des étudiants pour réviser - Le Parisien Etudiant. Illustration. Etudiants de l'UPEM dans la bibliotheque universitaire à Champs-sur-Marne. Le travail en bibliothèque universitaire est une des nombreuses victimes collatérales de la crise sanitaire.

Beaucoup de “BU” ont en effet durci leurs conditions d’accès, quand elles n’ont pas tout simplement fermé leurs portes. Covid : les recommandations sanitaires pour les bibliothèques territoriales. Covid : de nouvelles recommandations pour les bibliothèques. Plusieurs associations professionnelles de bibliothécaires se montrent particulièrement attentives à l'évolution de la situation sanitaire et des textes de loi relatifs à la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Biblio-Covid – Site ressource pour accompagner les bibliothèques. Les vertus de la lecture en temps de confinement : comment se ravitailler en livres quand les librairies et les bibliothèques sont fermées.

Même s'il est devenu difficile d'acheter des livres ou d'en emprunter pendant le confinement, on peut trouver des solutions pour continuer à lire, activité salvatrice en cette période de crise. "Lisez", a intimé le président de la république Emmanuel Macron au cours de son allocution du 16 mars annonçant le renforcement des mesures de confinement pour endiguer l'épidémie de Coronavirus. Il n'est pas le seul. Depuis plusieurs jours déjà, des écrivains, des libraires ou des lecteurs nous invitent à profiter de ce moment de suspens pour s'adonner à la pratique de la lecture. Ce mardi matin 17 mars sur l'antenne de France Inter, Daniel Pennac rappelait que des "gens ont été sauvés par la lecture dans des périodes de claustration. " L'écrivain a ainsi évoqué l'otage Jean-Paul Kauffmann, "enfermé pendant des mois et des mois, et qui a sauvé son esprit en relisant indéfiniment le deuxième volume de Guerre et Paix, de Tolstoï", ou encore Soljenitsyne, "sauvé du Goulag par la lecture".

Confinement : Mais que fait un bibliothécaire en télétravail ? INFOGRAPHIE — Conformément aux réglementations nationales prises le 17 mars dernier afin de ralentir la propagation du coronavirus, les bibliothèques et médiathèques du réseau de la lecture publique ont dû fermer leurs portes. Beaucoup de professionnels se retrouvent ainsi arrêtés ou en télétravail. Covid-19. Biblio-Covid – Site ressource pour accompagner le déconfinement en bibliothèque. – Site ressource pour accompagner le déconfinement en bibliothèque. Covid-19 : le virus serait indétectable sur des documents de bibliothèque très diffusés après 3 jours. Tous les professionnels de bibliothèques (et ceux qui les fréquentent) s'interrogent : peut-on attraper le coronavirus (Covid-19) en manipulant ou en empruntant un livre à la bibliothèque ?

Le projet américain REALM (Reopening Archives, Libraries and Museums) mené par l'IMLS (Institute of museum and library services), OCLC et l'institut de recherche scientifique Battelle vient de livrer ses premières conclusions : le virus serait indétectable sur cinq documents de bibliothèque très diffusés après trois jours. Indétectable. C'est la conclusion du projet REALM (Reopening Archives, Libraries and Museums), dédié à soutenir les bibliothèques, musées et services d'archives des Etats-Unis dans leur réflexion sur les pratiques de réouverture à la lumière du Covid-19.

Budgets, fréquentation, sécurité... Les défis du déconfinement pour les bibliothèques. Le jour où les bibliothèques, librairies et disquaires se sont déconfinés. La question avait été posée au moment du confinement : fallait-il considérer les librairies comme des commerces de première nécessité ? Une pandémie mondiale n'aura pas amoindri l'inventivité des bibliothèques. Privées d'usagers entre leurs murs et de la possibilité d'organiser événements et autres animations, les bibliothèques françaises n'auront pas pour autant cessé toute activité, quand le coronavirus sévissait.

La Journée régionale de l'inventivité en bibliothèque se déroulera ainsi le 17 septembre prochain, à l'initiative de l'ALCA, agence livre, cinéma et audiovisuel. La 6e Journée régionale de l'inventivité en bibliothèque aura lieu le jeudi 17 septembre, mais de manière dématérialisée uniquement, pour garantir la sécurité de tous les participants. Coronavirus oblige, toujours, cette journée 2020 sera centrée sur la crise sanitaire et les différentes propositions des établissements pendant cette période. Bibliothèque : la complainte des livres placés en quarantaine. Rouvrir les bibliothèques, un jeu d'équilibre délicat.

Vademecum rentreeBU 20200806. Pendant le confinement, ces bibliothécaires ont appelé les usagers les plus âgés. Bibliothécaires, vos livres ont-ils le Covid ? Dans les bibliothèques universitaires, la guerre des places est annoncée.