background preloader

Femme colonisée

Facebook Twitter

Google. Femmes, genre et colonisations. Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.

Femmes, genre et colonisations

Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. Aldrich Robert, 2003, Colonialism and Homosexuality, Londres, Routledge. Allman Jean & Antoinette Burton, 2003, « Destination Globalization? Women, Gender and Comparative colonial histories in the New Millenium », Journal of Colonialism and Colonial History, 4/1.DOI : 10.1353/cch.2003.0057. « Les colons étaient plus africains que nous » 1 Cet entretien, d’une durée initiale de trois heures, a été réalisé dans le cadre de ma thèse de doc (...) 1Lorsqu’elle nous reçoit à Conakry, en république de Guinée, ce 22 janvier 2002, Mme Kadidiatou Diallo prépare la commémoration de la « journée des pendus » au cours de laquelle, le 25 janvier 1971, de nombreuses personnes furent exécutées par pendaison à travers toute la Guinée, sur ordre du président de la République Ahmed Sékou Touré.

« Les colons étaient plus africains que nous »

Mme Diallo Telli a déjà accordé de nombreux entretiens à des journalistes qui l’ont interrogée sur son époux, Boubacar Diallo Telli, une des plus célèbres personnalités de l’histoire politique contemporaine de l’Afrique. A : Si vous le voulez bien, avant que l’on parle de vos années à l’École normale de Rufisque et de votre carrière, j’aimerais que vous m’expliquiez un peu d’où vous venez, quelles sont vos origines familiales et sociales et comment vous êtes allée à l’école.

B : Ah ! C’est une affaire très compliquée ça. Histoire des Femmes d'Afrique. 1Je remercie tout d'abord chaleureusement l'équipe de rédaction de la revue Clio d'avoir pris avec ce numéro un double risque : celui d'aborder, avec les Africaines, un sujet quasi ignoré de l'historiographie francophone, et en sus d'avoir pour la première fois confié la responsabilité du thème à une historienne invitée ­ heureusement pilotée par l'une d'entre elles, Françoise Thébaud1.

Histoire des Femmes d'Afrique

Femmes sous la colonisation : une relecture de l’histoire. Disons-le d’emblée, ce livre ne s’adresse pas au grand public.

Femmes sous la colonisation : une relecture de l’histoire

Partant du constat que les historiens de l’espace francophone ont négligé l’étude des conditions féminines et de leur évolution en fonction des situations de l’époque, les organisatrices d’un colloque, organisé en septembre 2002 par la revue francophone Clio, Histoire, femmes et sociétés, ont fait appel à différents chercheurs susceptibles d’apporter un regard nouveau sur une période qui transforma la vie des peuples colonisés. On peut regretter que ce recueil se présente comme une addition de textes sans liens très apparents les uns avec les autres, mais il est précisé que cette publication est surtout destinée à attirer l’attention sur le fait que les femmes - moitié de la population mondiale - n’ont pas été affectées de la même manière que les hommes par la colonisation, et qu’elle vise à promouvoir un autre regard. Dsa013 colonisation 2011 08 04 19 09 14 368. Femmes sous la colonisation : une relecture de l’histoire. Femmes, genre, colonisations – XIXe-XXe siècle. Femmes, genre et colonisations.

Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.

Femmes, genre et colonisations

Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. Femmes, genre et colonisations. L’histoire sociale des femmes « indigènes » algériennes avant 1954 à travers l’évolution d’un concept clé : l’Emancipation. Karima RAMDANI Les femmes « indigènes » algériennes ont-elles une histoire avant 1954[1] ?

L’histoire sociale des femmes « indigènes » algériennes avant 1954 à travers l’évolution d’un concept clé : l’Emancipation.

Pour commencer cette histoire, je décide de m’intéresser à l’évolution d’un concept clé qui est l’Emancipation[2]. La question de l’émancipation des femmes « indigènes » est véritablement en vogue qu’à partir des années 1920 et concerne essentiellement la première moitié du XXème siècle. Les débats se passionnent, les écrits fusent autour de cette question où tous, hommes et femmes, « indigènes » et colons semblent se sentir concernés. Le siècle précédent, soit la deuxième moitié du XIXème siècle, correspond plus à une période où l’on produit essentiellement de l’imaginaire notamment à travers des représentations iconographiques mais aussi discursives. Ces représentations avaient pour objet de fabriquer une victime, « la femme indigène », et qu’il faut sauver, une mission que se donnera le système colonial au XXème siècle.

L’Emancipation est un concept ambigu qu’il faut sans cesse questionner. 2. La femme indigène, fantasme colonial. Elles posent, seins nus, droites ou docilement assises.

La femme indigène, fantasme colonial

Les femmes indigènes ont longtemps fait figure d'attraction sur les cartes postales que les colons envoyaient à leurs familles restées en France. Ces photographies pleines de grâce ont pourtant répandu des représentations erronées de ces femmes. Inventées pour répondre à la curiosité ou au fantasme d'une société occidentale centrée sur le désir de l'homme.