background preloader

Publicité

Facebook Twitter

Pornopub. - Médias, le marketing éditorial n’est pas (forcément) le mal. Coca Cola affiche 1942 – Crédit @The Coca-Cola Company via Flickr.com “Brand-content”, marketing éditorial, “native advertising” … le contenu de marque est la nouvelle marotte des experts du marketing qui ne jurent plus que par le “storytelling”. Ils ne sont pas les seuls : les médias s’y mettent aussi, soucieux de retrouver les faveurs des annonceurs.

Une bonne idée, à condition de respecter quelques règles. Les mots ont changé, mais le fond reste le même : on parle bien de publi-rédactionnel, d’infomertial ou, en anglais d’”advertorial”. D’abord, la forme s’est modernisée. Ensuite, les marques sont désormais diffuseurs de leurs propres contenus et s’affranchissent de plus en plus des médias, ce qui n’est pas sans susciter quelque inquiétude sur le modèle de financement traditionnel de la presse par la publicité. Les médias, soucieux de retenir au maximum les budgets de leurs annonceurs, se sont adaptés. Dossier APN 2002 AOL Cyrille Frank.

IONIS BRAND Culture. "Smells like fruit spirit". Oasis : une marque "POP" Les Dossiers Publicitaires. Agency Collective: 17 Ways for Brands to Succeed in 2013. Etudes - L’avenir appartient aux marques HumanKind. Publié le 14 février 2013 Après le quotient intellectuel, le quotient émotionnel et même... le quotient sexuel, voici le quotient HumanKind. Lancé par Leo Burnett, il analyse les marques capables d'inspirer des actes changeant le comportement des individus. Coup de projecteur sur celles qui sont tapageuses, paresseuses, rêveuses ou ont une raison d'être. « Ce qui intéresse les individus, ce n'est pas de savoir ce que font les marques, mais pourquoi elles le font.

Pour comprendre qui sont ces marques, le réseau a lancé, avec Research Now, une grande étude mondiale - dans 11 pays auprès de 37 900 personnes à partir de 70 questions - portant sur leur capacité à agir, et à exprimer leur raison d’être, posées sur un échantillon représentatif de la population, trié selon sa fréquentation des marques (778 marques, 155 catégories). En France, le high-tech et le secteur culturel sont le plus HumanKind Petit tour d’horizon : - Les marques paresseuses : Petit exemple de « paresse » : KFC. Ces empêcheurs de puber en rond | Mercredi 27 Mars 2013 sur StreetPress. Atomique Bien au-delà des spécialistes, la communauté web serait ainsi en train de révéler sa capacité à ouvrir l’œil et lire entre les pixels, en partageant massivement ses trouvailles. « Le phénomène est tout à fait nouveau, explique Guy Birenbaum.

Ce type de réflexes a toujours existé, mais le public n’avait pas d’espace, avant les réseaux sociaux, pour s’exprimer, au-delà de son environnement immédiat ou de son bureau. » En plus, la force et le déploiement des réseaux reposant largement sur l’image, ils lui offrent intrinsèquement une ressource proche de l’infini. Plus de 250 millions de visuels, par exemple, sont postés sur Facebook ; même type d’indice chez Tumblr ou Pinterest (+ 380 % de membres en 2012) qui profitent de leur statut « visuel » pour enregistrer actuellement une vitesse de rayonnement proche de la lumière.En résumé, plus les réseaux turbinent, plus la prolifération de l’image acquiert une puissance atomique.

À ne pas manquer - Les 111 nouveaux mots de la pub. Publié le 16 janvier 2013 2012 aura vu l’émergence de nouveaux termes émaillant les slogans pubicitaires. Passage en revue par Souslelogo de ces mots choisis pour renforcer un discours ou une émotion. Que la puissance de la parole s’exprime ! Le classement ci-dessous fait apparaître par ordre alphabétique les mots qui ont été recensés dans la base Souslelogo. Ce que l’on peut en retenir : 1. De nos jours, Proust aurait sa chance dans la publicité. En 2011 nous disions que la nostalgie serait toujours une technique d'avenir. 2012 persiste et signe. 2.

Tel le Yang opposé au Yin, la violence des mots vient se confronter à la quiétude bourgeoise : on vole, on viole, on clashe. Et si quelque chose s'oppose à notre envie, on l'élimine : destructeur de graisse, supprimons les obstacles qui paralysent... 3. Monde violent, avenir incertain : le risque est partout, la sécurité devient un marché porteur. Même la Porsche, objet bondissant d'évasion reste vissée à la route. 4. Classement : Tendances - L’odeur des marques. Publié le 03 avril 2013 L’odorat est considéré comme l’un des sens le moins développé… il est pourtant le plus mémorisé. La mémoire olfactive possède un fort pouvoir émotionnel.

Marcel Proust y faisait déjà référence en 1913 dans son œuvre "À la recherche du temps perdu - Du côté de chez Swann"... L’écrivain y parle des fameuses madeleines trempées dans du thé dont l’odeur lui rappelle instantanément son passé à Combray et ses détails les plus enfouis. C’est en référence à l’auteur que les psychologues ont donné à ce phénomène de mémoire olfactive le nom de “syndrome de Proust”. Un syndrome qui met en évidence les influences insoupçonnées que les odeurs peuvent avoir sur notre comportement. Le consommateur mené par le bout du nez… Aller dans une boutique Nature & Découvertes c’est déjà avoir l’impression de se rapprocher instantanément de la nature. Blocs de béton gris, pénombre, odeur d’essence ou d’urine... La mode au parfum Pâte pétrie & viande grillée Catherine Pipers / @LaPauseDesign. Www.arpp-pub.org/IMG/pdf/ARPP_IREP_IPSOS.pdf.