background preloader

Jardin

Facebook Twitter

Bien associer les légumes au potager. 10 légumes à faire repousser à l'infini chez soi. Ne jetez plus vos restes de légumes et de fines herbes, ils ont le droit à une seconde vie ! Faire pousser des légumes à partir des restes, c’est possible. Voici la liste des légumes à cultiver chez soi à l’infini. 1. La laitue (photo ci-dessus) Conservez le coeur de votre laitue et placez-le dans un bol avec un peu d’eau. Déposez votre bol au bord d’une fenêtre, de préférence durant les jours ensoleillés et changez régulièrement l’eau pour favoriser la repousse.

Crédit photo : therealsingapore 2. Avec la même méthode que la laitue, on peut facilement faire repousser le chou chinois à partir de son cœur. Crédit photo : Green Moxie 3. Les oignons verts sont les légumes les plus rapides à faire repousser, en seulement cinq jours ils retrouvent une seconde jeunesse. Crédit photo : The Kitchn 4. Le poireau n’a rien à envier à son cousin, l’oignon vert, puisque sa repousse est tout aussi rapide. Crédit photo : My DIY Chat 5. Crédit photo : Minding my P’s and Q’s 6. 7. 8. 9. 10. Mes mauvaises herbes préférées : consoude et ortie.

La consoude : mauvaise herbe ou plante miracle? Je vais démarrer une petite série d’articles sur mes mauvaises herbes préférées. Souvent les mauvaises herbes ne sont pas si mauvaises que cela ; elles se trouvent seulement au mauvais endroit, au mauvais moment. Je vais faire une petite description des mauvaises herbes que je rencontre dans mon jardin en notant leur intérêt et aussi les problèmes qu’ils peuvent me poser. Aujourd’hui je commence véritablement par mes mauvaises herbes préférées la consoude et l’ortie ; 2 plantes indispensables dans un jardin respectueux de l’environnement. La consoude. C’est ma mauvaise herbe préférée. Aujourd’hui la consoude est considérée comme une plaie par certains agriculteurs utilisant les techniques OGM aux USA et au Canada. L’ortie. C’est pour moi aussi une mauvaise herbe particulièrement utile. 10 écogestes insolites pour un potager qui a la patate.

Extrait de Néoplanète 29 On connaît déjà toutes les astuces classiques pour un jardin respectueux de l’environnement. Mais si on se lâchait un peu, cette année ? Plantes repousse-taupes, jardinage en lasagne ou betteraves rayées… voici nos écogestes insolites, pour une saison cocasse parmi les légumes. Je superpose des couches de morceaux de carton mouillé à des couches de compost sur la surface du potager. Ainsi, adieu la corvée de bêchage au printemps ! Des semences de pommes de terre fragiles à conserver ? On peut attirer les animaux dans son jardin de plusieurs façons, sans acheter des boules de graines ou des abris en kit.

Fini les inondations et le gaspillage de l’eau en utilisant un modèle classique, adieu les corvées d’arrosoir et les épaules douloureuses, les jours sans pluie ! … Mais aussi des tomates noires, des carottes à la peau violette…Bref, je m’amuse en jardinant ! Qui a dit qu’il fallait séparer jardin d’agrément et potager ? Article(s) sur le même sujet. Comment planter des pommes de terre à partir d'épluchures ? - Fruits et légumes. Plantes sauvages comestibles Attention aux Maladies graves. Claude Bourguignon - Microbiologie des sols. Ortie (Secrets de plante) Légumes : les bons voisins. Quels légumes peut-on planter ou semer côte à côte sans problème, demandez-vous fréquemment. Est-il vrai que certaines plantes se protègent mutuellement des maladies ?

Associations de légumes : bonnes et mauvaises Découvrez ci-dessous quelques associations favorables ou défavorables parmi les plus connues. Jusqu'à 1 m, ces plantes se font du bien ou... il faut éviter de les associer à tout prix ! Jeunes plants au potager Propriétés des plantes En puis, certaines plantes ont la propriété d'attirer sur elle les nuisibles. La capucine attire les pucerons jusqu'à s'en couvrir entièrement. Feuille de capucine couverte de pucerons Et inversement, les plantes aromatiques peuvent protéger vos cultures ornementales, comme la ciboulette qui, plantée à côté des rosiers empêcherait les attaques d'oidium et de taches noires. Les oeillets d'inde et le ricin attirent à eux les insectes du sol, au rang desquels les fâcheux nématodes... >> A lire aussi : Cultiver les 3 soeurs : maïs, haricots, courge. Jardin vivace ombre.

Bien associer les légumes au potager. + de 1000 fiches pratiques de jardinage classées par thème, type de plante, saison... Tous-au-potager. Je m’appelle Gilles Dubus et je suis maraîcher bio en Dordogne. J’anime également, à mes heures perdues (et oui, il y en a…), le Blog du Jardinier Bio, sur lequel je partage les quelques connaissances que j’ai pu acquérir au fil des ans. C’est avec grand plaisir que je réponds aujourd’hui à l’invitation d’Aurélien à publier un article sur son blog. J’ai souhaité partager ici quelques petites astuces qui, je pense, vous seront utiles pour réussir vos légumes au potager biologique. 3 astuces pour réussir toutes vos cultures Commençons par 3 petits conseils applicables sur la plupart des cultures… Trempez vos semences dans une décoction de prêle Si vous faîtes vous même vos plants, vous avez certainement déjà subi la fonte des semis ; les plants s’étiolent, se couchent puis meurent rapidement.

Il existe une technique efficace pour éviter ces désagréments : tremper simplement les graines dans une décoction de prêle. Étalez vos semis Les saisons sont parfois capricieuses. Surveillez cette vitre. Le vinaigre blanc, herbicide écologique. Mai 2013 : l'allée a été traitée au vinaigre en juin et septembre 2012. Elle le sera de nouveau en juillet et septembre 2013.

Le vinaigre blanc : oui, nous parlons bien de la même chose. Le liquide transparent (le fameux « cristal » en bouteille plastique) qui sert à tout : faire des cornichons, détartrer, nettoyer… C’est un mélange d’eau (92 %) et d’acide acétique (8 %). Rappelons que l’acide acétique, partie active du vinaigre, est issu de la transformation du sucre par fermentation, c’est-à-dire par un phénomène biologique naturel mettant en œuvre des bactéries. Le vinaigre est comestible, même s’il pique (on dit plutôt qu’il est irritant pour la peau et les yeux). Il vaut mieux éviter d’en avaler une bonne gorgée, d’en respirer une bouffée, ou d’en mettre au contact des yeux ou des muqueuses.

D’origine naturelle et biodégradable Evidemment, avec du vinaigre comme avec du Roundup, on utilise un pulvérisateur, et on grille des mauvaises herbes. Mode d’emploi. Plantes de février à mars. Teneur moyenne en protéines de quelques végétaux sauvages en g/100g Ortie 8 et 40 sechée / faînes 22 / chénopode et bourse à pasteur 4.2 Teneur en glucide. Châtaignes 42 / glands de chênes 60 / mûres 14.Teneur en lipides Noisettes 62 / faînes 50 / glands 22 Teneur en vitamine c mg/100g Cynorrhodon 500-4000 / feuilles de violettes 210 / feuilles de fraisier 230. A titre d’exemple orange 50 mg Plantes de février mars.

La doucette « ou Mâche sauvage »Un régal de salade Nombril de venus ( umbilicus rupestris ) Crassulacée vivace, charnue d’un vert vif, les feuilles sont comestibles crues, en mélange dans les salades ou en décoration, les feuilles après avoir retiré l’épiderme ont des propriétés vulnéraires. Egopode ( aegopodium podagraria ) Ombellifère vivace, très aromatique, à pétiole de section triangulaire, la plante est stimulante, diurétique, et vulnéraire, utilisation culinaire jeunes pousses en salade, ou cuites à l’eau comme des épinards, en gratin...

L’ail des ours Le pissenlit Alliaire. Irrigation solaire au goutte à goutte : une technique gratuite à la portée de tous » ecoloPop. Baptisé kondenskompressor, ce système ingénieux de micro-irrigation solaire au goutte à goutte allie astucieusement recyclage, réduction du gaspillage et conservation de l’eau. Ce système d’arrosage d’une simplicité désarmante permet une utilisation optimale des ressources en eau, en particulier pour la culture dans un climat sec ou aride. Il est idéal pour les jardins communautaires, les potagers urbains mais aussi les serres de jardin. La technique du "kondenskompressor" semble avoir été mise au point vers 2008 par « Hortelano Hortament », un jardinier amateur originaire de Palma de Majorque sur les îles Baléares. Basé sur le même principe que les distillateurs solaires comme l’Eliodomestico déjà abordé précédemment, l’idée n’est pas officiellement brevetée et ne nécessite que des bouteilles en plastique PET de récupération pour fonctionner.

La base d’une bouteille de 1.5l coupée en deux et remplie d’eau constitue le réservoir. Ressources et documentation : Réveillez vos graines et noyaux. Maintenant que le froid est installé, il est temps de penser à faire germer les noyaux des arbres fruitiers. Une méthode simple et efficace consiste à les sortir de leur sommeil en leur faisant subir le froid hivernal : c'est la stratification ou le réveil de la dormance par le froid. La stratifi-quoi? Si certains noyaux sont protégés par une coque incassable, c'est pour qu'ils ne germent pas pendant la saison chaude, une fois la fructification passée.

Cela évite aux jeunes pousses de se retrouver toutes nues, la tige à l'air, une fois que le froid est bien là. La nature a vraiment bien fait la chose ! Car ainsi protégés par leur coque, les noyaux attendent patiemment que l'hiver passe, le temps nécessaire à leur protection pour se désagréger. Les graines et noyaux concernés par cette méthode sont, de manière non exhaustive, les noyaux de pêche, de nectarine, de brugnon, d'abricot, de cerise, d'amande, de noix et noisette, de châtaigne (sans la bogue !)...

Comment faire ? Au frigo ! Semis de noyaux : exemple avec la pêche. En septembre, on peut encore déguster de très bons fruits. En particulier les variétés anciennes et tardives, comme les pêches de vigne. Ca tombe bien, ce sont celles qui se multiplient sans difficulté par semis du noyau. Voici comment faire... Pourquoi planter des noyaux ? D'abord parce que c'est é-co-no-mique ! Un arbre poussé ainsi ne vous aura rien coûté. Intéressant. Ensuite, parce que vous pouvez souhaiter avoir dans votre jardin une variété particulière, très goûteuse, mais dont vous ignorez le nom, ou qu'on ne trouve plus chez les producteurs, car sa commercialisation est abandonnée. Enfin, si vous êtes adepte des greffes, c'est aussi le moyen d'obtenir facilement des portes-greffes pour vos petits essais...

Le semis... fidèle ou pas ? On parle de semis fidèle lorsque le jeune plant obtenu possède les mêmes caractéristiques que le pied mère. Quand procéder ? Il faut évidemment récupérer les noyaux des fruits que vous appréciez. Comment faire ? Tout est prêt ! Par la suite. 17 techniques de désherbant naturel. Les désherbants chimiques se sont montrés catastrophiques pour l'environnement et la santé humaine. Les agriculteurs comme les jardiniers utilisent pourtant des tonnes de désherbants alors qu'il existe des désherbants écologiques efficaces.

En matière de désherbage, l'utilisation de désherbants chimiques est ce qui se fait de pire. Les désherbants chimiques sont en effet très polluants pour les végétaux, les micro-organismes, les sols, et les nappes phréatiques. Pour éviter le désherbage chimique, il existe plusieurs méthodes : outre le désherbage à la main ou le désherbage à l'eau chaude, il existe d'autres solutions pour désherber son jardin. Il faut prévenir la pousse de futures "mauvaises herbes" avec des les solutions préventives : avant la période de dispersion de leurs graines, pensez à dégager ces herbes des zones qui bordent votre potager et qui portent des graminées ou d'autres plantes non désirées. Au printemps, arrosez la partie de jardin a semer. Le désherbant classique.

Astuces pour faire fuir les rongeurs. Pour lutter contre les rongeurs indésirables, l’industrie met à notre disposition toute une panoplie de produits, d’appareils destinés à faire disparaître les animaux en les tuant ou en les faisant fuir. Mais ces produits sont pour la plupart toxiques pour l’environnement. Certaines plantes sont pourtant de très bonnes alternatives. Il faut savoir que trois plantes sont reconnues efficaces pour éloigner ces petits "pensionnaires" indésirables : La couronne impériale, l’incarvillea et l’épurge. Très différentes les unes des autres ces trois plantes ont un point commun : elles vous libèrent des rongeurs.

La couronne impériale La couronne impériale est une plante bulbeuse dont l’oignon dégage une odeur très marquée qui déplaît aux rongeurs. Au printemps, la plante se développe et vous offre en avril une très jolie couronne de fleurs s’élevant à 60 et peut-être même 80 cm de hauteur. L’incarvillea L’incarvillea est une plante tubéreuse et vivace que l’on plante au printemps. L’épurge. François Couplan, libre-cueilleur. Elles poussent près de chez nous.