background preloader

Média, presse

Facebook Twitter

Quelle histoire Cyrus ! - Fake news - Francetv Éducation. Chargement de la playlist en cours...

Quelle histoire Cyrus ! - Fake news - Francetv Éducation

Avec l’élection récente aux Etats-Unis de Donald Trump, vous avez peut-être entendu parler de fake news sans forcément comprendre ce que ça veut dire… Les fake news qu’est-ce-que c’est ? Si on traduit mot à mot, ce sont les fausses informations. C’est très facile de trouver des informations fausses sur internet, tout le monde peut se tromper et un article plein d’erreurs non voulues, même s’il est partagé des milliers de fois sur les réseaux sociaux, n’est pas une fake news.

La vrai fake news, elle est différente. Retrouvez le deuxième épisode sur la séparation des pouvoirs. Réalisateur : Tom Aguillar Producteur : FRANCE TELEVISIONS - GOLDENIA STUDIOS Auteur : Thibault Chuffart, Cyrus North Production : 2017. Les mille et une ruses de l’industrie de la désinformation. Enquête sur des méthodes employées par des sites trompeurs pour diffuser de fausses informations sans se faire prendre.

Les mille et une ruses de l’industrie de la désinformation

Les fake news qui circulent massivement en ligne ne tombent pas du ciel. L’examen détaillé de certaines de ces rumeurs par Les Décodeurs à l’occasion du lancement du Décodex montre que les artisans de la propagande déploient des méthodes de plus en plus ingénieuses. 1. Avancer masqué Dans un univers numérique où l’identification des sources d’information est plus difficile pour les lecteurs, la mouvance d’extrême droite dite « identitaire » a lancé de prétendus sites d’informations locales.

Le même phénomène existe pour des sites anti-IVG, qui se présentent comme des plates-formes d’information neutres. Sur Facebook, de manière plus insidieuse, des pages comme « Je soutiens la police » ou « Je soutiens nos pompiers » s’efforcent d’attirer la sympathie en mélangeant informations anodines et propagande d’extrême droite. Les citoyens n’ont jamais été aussi méfiants envers les médias. Par Alexandra Yeh, France Télévisions, Direction de la Prospective Le divorce entre citoyens et médias est-il consommé ?

Les citoyens n’ont jamais été aussi méfiants envers les médias

Oui, à en croire la 31ème édition du baromètre de la confiance des Français dans les médias, réalisé par Kantar pour La Croix. Les chiffres sont édifiants : les Français se désintéressent de l’actualité et surtout, ils se méfient des médias et des journalistes. Un constat inquiétant à quelques semaines de l'élections présidentielle. Les médias, persona non grata L’intérêt des Français pour l’actualité atteint cette année un niveau historiquement bas, avec seulement 64% de sondés déclarant suivre assidûment les nouvelles.

Ce sont aussi bien la radio que la télévision, la presse écrite et internet qui sont concernés. Making-of. Bienvenue sur Making-of, le blog des coulisses de l'information et du journalisme à la première personne !

Making-of

Nous avons créé Making-of en avril 2012 avec l'objectif d'offrir au grand public un accès aux coulisses de la troisième agence de presse mondiale et des médias en général, et de permettre aux journalistes de l’AFP de raconter librement et de façon personnelle les événements qu’ils sont amenés à couvrir partout dans le monde. Ce blog nous permet de raconter au quotidien la passion qui anime nos plus de 1.500 journalistes, les difficultés, les dilemmes et parfois les dangers auxquels nous sommes confrontés dans l’exercice de notre profession, l’étendue de notre réseau mondial et les moyens souvent énormes que nous consacrons à la recherche et à la diffusion 24 heures sur 24 d’une information libre, exacte et impartiale. Coordinateur du blog : Roland de Courson.

[Infographies] : le circuit de l'info / d'où vient l'#info ? Emc emi t andre. 1J1A_LIVRETDELENSEIGNANT.pdf. Accueil. L'ENTRETIEN - Patrick Chauvel, photographe de guerre. Association de préfiguration de la Fondation Patrick Chauvel. Libération lance le P’tit Libé, pour expliquer l’actualité aux enfants. Libération.fr – Le P'tit Libé - La semaine de la presse. Les ressources pédagogiques de La Maison de la radio. Si les attentats de Lahore ne sont pas plus couverts, c'est votre faute et la nôtre.

Six mois après les attaques quasi-simultanées à Beyrouth et Paris, le débat sur les biais médiatiques est relancé par celles survenues en Belgique et au Pakistan.

Si les attentats de Lahore ne sont pas plus couverts, c'est votre faute et la nôtre

Et c'est une bonne chose. Il y avait eu Beyrouth et Paris, il y aura désormais Lahore et Bruxelles. Vingt-quatre heures après le terrible attentat qui a coûté la vie à au moins 70 personnes au Pakistan, dont de nombreux enfants, l'accusation est déjà brandie sur les réseaux sociaux et interroge certains médias: pourquoi cet attentat suscite-t-il une couverture médiatique moins intense que celui qui a frappé Bruxelles le 22 mars, tuant au moins 35 personnes? Martin Belam, responsable des réseaux sociaux et des nouveaux formats au Guardian, y répond dans un post publié sur Medium: «Vous allez voir des gens se plaindre que les médias accordent moins d'importance aux atrocités commises en dehors de l'Europe occidentale qu'à celles qui se produisent dans des villes comme Paris ou Bruxelles. Ce phénomène est tout sauf nouveau.