background preloader

Risques et objets connectés

Facebook Twitter

Amazon Dash Button. IoT : les objets connectés vont transformer le parcours client - SAP Hybris. D’après Gartner, il y aura 21 milliards d’objets connectés d’ici à 2020.

IoT : les objets connectés vont transformer le parcours client - SAP Hybris

Une mine de renseignements précieux sur le client et son comportement, pour l’engager toujours davantage et optimiser les produits ou services. Sans compter l’opportunité de créer de nouveaux marchés. L’IoT, nouvelle arme des marketeurs Le marché de l’internet des objets est en train d’exploser : 6,4 milliards d’objets connectés sont déjà en usage dans le monde cette année, soit 30% de plus qu’en 2015, selon une étude Gartner.

Le cabinet estime même que ce chiffre atteindra 20,8 milliards d’ici 2020 – dont 13,5 milliards seront des objets de consommation. L’optimisation de l’expérience client Exemple avec Coca-Cola : ses distributeurs automatiques Freestyle – qui permettent de mélanger des arômes et d’offrir jusqu’à 165 types de boissons différentes – peuvent collecter et analyser les données. Autre secteur touché par cette révolution : les voitures connectées. Une nouvelle économie de l’usage. Relation client: chatbots, objets connectés ou encore plateformes collaboratives, quelles sont les tendances ? - 15/10.

Cyberattaque : les objets connectés pris pour cible par les pirates. Les géants d'Internet américains ont été victime d'une cyberattaque massive hier, le vendredi 21 octobre.

Cyberattaque : les objets connectés pris pour cible par les pirates

Inaccessibles pendant des heures, les sites Twitter, Amazon, Ebay ou encore Airbnb ont été attaqués par des pirates, qui ont saturé les sites de millions de demandes. Résultat : un engorgement informatique géant. Crypter sa clé USB. Piratage d'objets connectés : les hackers vont s'en donner à coeur joie.

Demain, des milliards d'objets seront connectés au réseau.

Piratage d'objets connectés : les hackers vont s'en donner à coeur joie

Autant de portes d'entrée pour les pirates. Pour l'instant, la sécurité est clairement défaillante. Grosse rigolade fin août, à Lille, quand un florilège de grossièretés est apparu sur le panneau numérique à l'entrée d'un des parkings du centre-ville. Son instigateur, répondant au pseudo «I void warranties», n'a mis que deux semaines à ourdir son forfait.

Le temps, depuis son PC et avec 150 euros d'accessoires (antennes, scanner, émetteurs...), de bidouiller le fonctionnement dudit panneau, décrit en détail sur le site du fabricant. Un jeu d’enfant Un sacré risque. 1,8 million de montres intelligentes et de traqueurs vendus en France en 2015 Succès ou déception ? Mais ils sont encore mal protégés : pour s'y introduire, il suffit d'abord de récupérer les fréquences utilisées dans leurs échanges avec Internet. > Nos conseils pour repérer les tentatives de "phishing", une technique pour récupérer vos données à des fins frauduleuses. Piratage des jouets Vtech: des millions de données parents et enfants récupérées. C'est un piratage qui fait froid dans le dos, surtout pour les 5 millions de parents, qui ont offert à leur progéniture une tablette interactive Vtech, aux vertus éducatives.

Piratage des jouets Vtech: des millions de données parents et enfants récupérées

Ce "jouet connecté" destiné aux jeunes enfants et commercialisé par l'entreprise basée à Hong Kong pourrait être un véritable cheval de Troie. En effet, un hacker a piraté en masse ses serveurs le 14 novembre. L'entreprise n'a réalisé, le vol des données, selon ses dires, que 10 jours plus tard, n'en informant ses clients que le 27 novembre. Elle a mis à disposition sur Twitter mail et téléphone. Des millions de données peut-être récupérées? Le site Motherboard, qui a révélé le scandale vendredi, pose aussi de son côté les questions qui fâchent sur la sécurité des données de ces objets d'une nouvelle génération.

Les conséquences de ce type de vol sont considérables. Des poursuites judiciaires et protection des données. Pirates sous le sapin de Noël. Drones, bracelets de fitness, montres et appareils électroménagers « intelligents »… N’importe quel appareil connecté « peut être un point charnière pour entrer dans votre réseau » , indique Bruce Snell, responsable des questions de cybersécurité et de protection des données chez Intel Security.

Pirates sous le sapin de Noël

Même si s’introduire dans un accessoire vestimentaire connecté ou un drone ne rapporte a priori pas grand-chose aux pirates, cela peut ensuite servir à accéder au smartphone auquel ces appareils se connectent, ou à des données stockées en ligne, relèvent des experts en sécurité. « Ils pourraient potentiellement installer des virus qui repèrent tous les mots de passe sur votre réseau et les renvoient ailleurs » , explique Bruce Snell. 20 milliards d’objets connectés en 2020 « Quand on reçoit ces nouveaux jouets qui brillent pour Noël, on veut juste commencer à s’en servir » , commente Alastair Paterson, patron de la société de sécurité Digital Shadows. . « Nos appareils stockent tout »