background preloader

Le big data

Facebook Twitter

De l'influence du big data sur les élections américaines. Si les deux précédentes campagnes présidentielles américaines de 2008 et 2012 avaient été marquées par l'usage intensif des réseaux sociaux, l'actuelle course à la présidence passe par l'utilisation massive du big data.

De l'influence du big data sur les élections américaines

Pour chaque candidat, il s'agit de faire appel à des sociétés hyperspécialisées qui ont pour rôle de trouver des corrélations et de définir des « cibles » d'électeurs potentiels. En traitant des millions de données personnelles accumulées à l'occasion des précédents votes (sur les fichiers électoraux américains, figurent notamment l'identité du votant, sa participation aux scrutins précédents ainsi que son origine ethnique ou encore, sur un mode déclaratif, sa sensibilité politique) et auprès des sympathisants, il est devient possible de construire et de transmettre des messages personnalisés par e-mail ou via les réseaux sociaux. Ted Cruz, vainqueur des récentes élections primaires républicaines dans l'Iowa, a fait appel à la société Cambridge Analytica. Suède : des serveurs Facebook refroidis par le vent glacé. Les paysages grandioses de la Laponie suédoise.

Suède : des serveurs Facebook refroidis par le vent glacé

La région était surtout connue ici pour ses forêts à perte de vue, tout a changé depuis la construction il y a deux ans de ce gigantesque bâtiment. C'est le premier data center, un centre de stockage de données ouvert en Europe par Facebook. Au cœur de la machine, sont stockées une grande partie des données des utilisateurs européens. "C'est ici que Facebook marche. C’est là que sont vos photos, vos like, les commentaires que vous postez", explique Joel Kjellgren, directeur du site Facebook de Luleå (Suède).

Ces milliers de serveurs ont le même défaut que notre ordinateur personnel, ils chauffent beaucoup. Le JT. Le Big Data va aider les assureurs à mieux gérer le risque. Les assureurs commencent tout juste à entrevoir les possibilités qu'ouvre l'analyse de masses de données pour leur métier, notamment pour définir les profils de risque et accélérer sur la prévention.

Le Big Data va aider les assureurs à mieux gérer le risque

Les assureurs entrent dans une nouvelle ère de personnalisation de leurs offres basée sur une qualification extrêmement fine des profils de risque de leurs clients. La clé de voûte de ce changement : l'analyse de masses de données de plus en plus importantes et diverses dont les acteurs commencent tout juste à appréhender les possibilités. Les plus gros assureurs français ont enclenché le phénomène il y a quelques années, en commençant à mieux tirer parti de leurs propres données, restées inexploitées jusqu'alors.

Nourrir en continu une vision à 360 degrés des assurés D'autres types de données sont en train de faire leur entrée dans les bases de données des assureurs. Kiabi passe en mode Big data - Retail. Le pionnier français du prêt-à-porter à petits prix a été la première enseigne du secteur à initier, en 2016, un Big Data Challenge.

Kiabi passe en mode Big data - Retail

Une expérience qui vise à inventer le shopping du futur. Petits prix, grand défi. Kiabi, promoteur d'une mode accessible au plus grand nombre depuis 1978, revendique l'innovation comme partie intégrante de son ADN. Rien d'étonnant, donc, à ce que le numéro un du prêt-à-porter en France soit la première marque dans l'univers de la mode à organiser un "Big Data Challenge".

La data m'a tuer. Big data : les députés évaluent les opportunités et les risques. Qu’elles soient publiques ou privées, de nombreuses données numériques autour de notre identité, notre façon de vivre et nos intérêts sont collectées quotidiennement.

Big data : les députés évaluent les opportunités et les risques

Elles peuvent ensuite être analysées et s'avérer très utiles pour des entreprises ou des services publics. Les initiatives les plus folles en matière de data. Mark Zuckerberg nous fait visiter un data center de Facebook proche du cercle polaire. Du Big data à la High Value : trois priorités pour les entreprises qui ne sont pas des GAFA. Recherche d'emploi : Facebook futur concurrent de Linkedin ? Nos confrères de Techcrunch ont remarqué sur leur page Facebook l’apparition d’un onglet « Jobs ».

Recherche d'emploi : Facebook futur concurrent de Linkedin ?

Intrigués, ils ont demandé au réseau social plus de détails sur cette récente fonctionnalité. La firme de Menlo Park a répondu qu’elle expérimentait plusieurs fonctionnalités autour du recrutement. Un porte-parole explique que « en analysant le comportement sur Facebook, nous avons observé que de nombreuses petites entreprises publient leurs offres d’emploi sur leur page, nous effectuons donc des tests pour que les administrateurs des pages puissent créer des offres d’emploi et recevoir les candidatures des postulants ».

Ces nouvelles fonctionnalités pourraient clairement concurrencer LinkedIn, ainsi que d’autres éditeurs comme Work4, Workable et Jobscore qui ont développé des onglets « Emplois » intégrables dans les pages Facebook des entreprises. Etudes datamining et analyse des données clients, Big data - Acxiom. Nous utilisons des cookies pour faciliter la navigation sur ce site.

Etudes datamining et analyse des données clients, Big data - Acxiom

Big data et cybersécurité : quels sont les risques ? Dans la mesure où chaque individu est désormais quantifiable, le big data touche tout le monde.

Big data et cybersécurité : quels sont les risques ?

Stocker autant de données personnelles à grande échelle comporte-t-il des risques ? Le point avec Arnaud Coustillère. Spécialiste des télécommunications et de la cyberdéfense, le contre-amiral Arnaud Coustillière est officier général à la cyberdéfense, placé sous la tutelle de l’état-major des armées et du ministère de la Défense. Arnaud Coustillière : le big data est une évolution qui fait irruption dans le monde de la Défense avec une multiplication de terminaux mal sécurisés, mal maîtrisés. VIDÉO. Le Big Data, jusqu'où ? Big data : comment les géants du Net transforment nos faits et gestes en juteux business. Age, religion, profession, achats, loisirs...

Big data : comment les géants du Net transforment nos faits et gestes en juteux business

Les traces laissées en ligne par nos modes de vie numériques sont une mine d'or pour les régies publicitaires des géants du Net. À un point que les utilisateurs ne soupçonnent pas. C'était le deal de départ. Internet, c'est gratuit, mais, en échange, l'utilisateur doit naviguer entre les pubs. Sauf qu'avec la numérisation massive de la vie quotidienne - e-mails, recherches sur Google, «likes» sur Facebook, photos sur Instagram, achats sur Amazon - le consommateur digitalisé livre toujours plus d'informations sur ses goûts et son profil.