background preloader

Géographie des mers et des océans

Facebook Twitter

#4 – Repenser la ville portuaire – Édito. Posted by urbanites on Jeudi, novembre 13, 2014 · Leave a Comment Charlotte Ruggeri Rotterdam, Marseille, Baltimore, Buenos Aires, Saint Nazaire : de grands ports que la revue Urbanités vous propose de redécouvrir avec son #4, Repenser la ville portuaire. Sont aussi à l’honneur des espaces portuaires moins connus (Campana et Zarate en Argentine), moins traités (Maputo) voire oubliés (Paris).

Il s’agissait d’abord de rappeler une évidence : les ports ont avant tout fait naître des villes. Le gigantisme portuaire face à la ville Les ports sont devenus des points d’ancrage majeurs de la mondialisation et les mutations urbaines que cela engendre interrogent le rapport entre port et ville. Effacement du port, renouveau urbain Si le gigantisme a des effets délétères, la question se pose autrement pour tous les ports déclassés qui n’ont pas le loisir d’accueillir Panamax et post-Panamax, ni de raisons de vouloir agrandir leurs darses. Un lieu de syncrétisme culturel Retour au sommaire du #4. Maritime power: Your rules or mine? Le niveau des océans monte : quelles conséquences pour les régions côtières ?

Ça se passe aujourd’hui : grâce aux instruments des satellites, on sait que le niveau de l’eau, sur la planète, augmente de 3,2 millimètres par an, depuis ces 20 dernières années. Pendant la 2e moitié du XIXe siècle, l’eau montait, mais moins vite : de 1,7mm/ an. Les zones les plus touchées : l’Asie du sud, le Pacifique sud. Divers événements menacent les régions côtières Le réchauffement de la planète accélère la montée du niveau des océans et s’accompagne de tempêtes de plus en plus violentes. La fonte glacière n’est pas seule en cause : la température des océans a augmenté et provoque aussi la montée des eaux. L’accumulation des alluvions dans les deltas des fleuves, leur poids entraîne un abaissement des sols. Dans l’océan Pacifique Les îles Kiribati et leurs 100.000 habitants, sont vraiment menacées : l’eau monte trois fois plus vite que la moyenne globale. Des centaines de milliers de personnes sont déjà concernées : au large de la Papouasie sur l’atoll Carteret, au Bangladesh,

Sur les quais des grands ports du monde (3/4) - Le boom des ports asiatiques. A Djakarta, une grande muraille contre la mer. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Bruno Philip (Bangkok, correspondant en Asie du Sud-Est) L’Indonésie vient de lancer au début du mois le plus ambitieux projet jamais élaboré dans l’archipel pour lutter contre les inondations récurrentes dans la capitale, Djakarta : il s’agit de construire dans la mer, à environ 8 km au nord de la mégapole, une « grande muraille » de 32 km de long, susceptible de contenir les eaux de la baie de Djakarta qui s’avancent à chaque saison des pluies dans la ville. Ce mur sera haut de 7 m, s’enfoncera à 16 m sous le niveau de la mer et dessinera les contours de polders formant dix-sept îlots permettant par ailleurs de reloger certains citoyens d’une capitale de 10 millions d’habitants menacée d’engorgement. Le tout aura la forme d’un garouda, l’oiseau mythique hindou qui est le symbole de la République indonésienne.

Le coût estimé du projet est de 49 milliards de dollars (38,5 milliards d’euros). Délivrance des titres miniers offshore : le Conseil d'Etat appuie la Région Guyane. Sur fond de réforme du code minier, la région Guyane vient d'obtenir l'appui du Conseil d'Etat pour l'obtention de la compétence à délivrer des titres miniers offshore. La région Guyane pourrait finalement obtenir gain de cause dans sa requête pour obtenir la maîtrise de la délivrance de titres miniers offshore. Une décision du Conseil d'Etat, du 17 octobre, enjoint le Premier ministre à prendre dans un délai de 6 mois le décret d'application d'un article de la loi d'orientation pour l'outre-mer (Loom du 13 décembre 2000) qui donnait au Conseil régional de la Guyane cette compétence (cette décision ne porte pas sur des minerais ou produits utiles à l'énergie atomique).

Le Conseil d'État a en effet estimé que "le délai raisonnable au terme duquel le décret aurait dû être adopté a été dépassé" au regard d'une loi datant de près de 14 ans. Il a également fixé une astreinte de 1.000 euros par jour de retard. Quatre permis en cours Le sujet semble également sensibleau sein du gouvernement. SNCM: vers un redressement judiciaire de la compagnie maritime. C'est la réunion de la dernière chance. Direction, syndicats et actionnaires de la SNCM se retrouvent ce mardi afin de tenter de sortir la compagnie maritime de la tourmente. L'Etat et l'actionnaire majoritaire, Transdev, plaident pour un redressement judiciaire, lequel est rejeté par les syndicats. Cette ultime réunion de conciliation, autour du médiateur Gilles Bélier, à la préfecture des Bouches-du-Rhône à Marseille, s'inscrit dans le processus qui avait permis, en juillet, de mettre fin à la grève qui avait paralysé durant 17 jours, en pleine saison touristique, le trafic de la Société nationale Corse-Méditerranée entre la Corse et le continent.

Création d'une nouvelle société financièrement saine Lors des deux dernières réunions, mi-septembre et début octobre, la direction de la SNCM a présenté le redressement judiciaire comme une option privilégiée pour sortir de l'ornière la compagnie maritime, condamnée par Bruxelles à rembourser 440 millions d'euros. Un seul repreneur potentiel. La Réunion : remous autour du hub de CMA CGM. CMA CGM projette d'implanter à La Réunion une plate-forme régionale de transbordement lui permettant de décharger ses navires en provenance d'Asie ou d’Europe pour ensuite réacheminer les marchandises vers l’Afrique de l’est, notamment. Le chiffre avancé atteint les 100 000 conteneurs par an à l’horizon 2018. Mais le groupe français, seul à ne pas encore avoir de hub dans l'océan Indien, à la différence de MSC ou Maersk, souhaite avoir la main sur le terminal portuaire.

Un terminal aujourd'hui tenu par trois aconiers de la place (Somacom, SGM et SAMR). La CGTR Ports et docks a tenu le jeudi 23 octobre une assemblée générale pour dénoncer « les manœuvres » des aconiers installés. « Ils veulent faire peur aux dockers, leur disant que CMA CGM va venir avec ses propres employés. » Le patron de la fédération Ports et docks assure avoir déjà obtenu des garanties de CMA CGM sur cette question de l'emploi local. La CGTR se veut confiante sur ses relations futures avec l’armateur français. Au Vietnam, le projet gigantesque du port de Haiphong | SITE VIETNAM. Le port construit jadis par les Français est au cœur d’un vaste projet de développement visant à désenclaver le nord du Vietnam. L’embarcation laisse derrière elle la ville de Haiphong pour filer vers le delta du fleuve Rouge.

Le contraste est flagrant : autant une berge du fleuve n’est qu’une suite de navires à quai en train de procéder à des opérations de transbordement, autant la rive opposée demeure vierge de toute installation. Un site préservé. La mer est distante de plus de 15 kilomètres et il faut beaucoup d’imagination au visiteur pour formaliser ce que sera le port de Haiphong en 2025. Aujourd’hui ce débouché maritime est saturé. Mais, à en juger par les projets en cours, il doit se muer en un vaste complexe doté notamment d’un port en eaux profondes, dont les travaux ont débuté en 2013 pour une inauguration prévue en 2016, ou début 2017. Un premier tronçon de 245 kilomètres, de Hanoi à la frontière avec la Chine, divise par deux le temps de trajet. L’acidification des océans aura d’importantes conséquences pour la biodiversité. Si les émissions de CO2 se poursuivent au rythme actuel, l’acidité des mers devrait augmenter de 170 % d’ici à 2100, selon un rapport. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart Le fait est encore relativement méconnu du grand public : le changement climatique n’est pas la seule conséquence des émissions humaines de dioxyde de carbone (CO2).

Celles-ci sont aussi responsables de l’acidification des océans, phénomène qui aura des conséquences importantes sur la biodiversité marine d’ici à la fin du siècle. Une trentaine de spécialistes internationaux de biologie marine ont conduit une synthèse des connaissances sur le sujet, rendue publique mercredi 8 octobre à Pyeongchang (Corée du Sud), au cours de la 12e Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique. Si les émissions humaines se poursuivent au rythme actuel, préviennent les chercheurs, les océans verront « leur acidité augmenter d’environ 170 % par rapport aux niveaux préindustriels d’ici à 2100 ». Lancement de la première centrale française de géothermie marine > Géothermie. La convention pour la construction de la première centrale de production thermo-frigorifique marine en France a été signée le 30 septembre 2014 à Marseille, entre plusieurs entités dont le Groupe Constructa, la Foncière des Régions et Cofely Services, filiale du groupe GDF Suez.

Située en plein cœur de l'EcoCité Euroméditerranée, cette centrale, unique en son genre, symbolise l'innovation à la française et transforme la mer Méditerranée en source d'énergie durable pour un territoire de près de 500.000 m2 à Marseille. Ce projet doit permettre de développer un réseau de production de froid et de chaud à l’échelle de la façade maritime nord. Ce procédé industriel, d’origine 100% renouvelable, permettra de fabriquer du chaud en hiver et du froid en été, afin de chauffer ou rafraîchir des quartiers entiers d’Euroméditerranée 2. Ce système novateur de thalassothermie appelé « boucle à eau de mer », existe déjà à Monaco notamment et devrait bientôt l’être à la Seyne-sur-Mer (83). La mer d'Aral complètement asséchée en un demi-siècle. ENVIRONNEMENT - Les images satellite prises ces dernières années ne laissaient que peu d'espoir sur le sort qui attendait la mer d'Aral. Autrefois considérée comme l'un des plus grands lacs du monde, cette étendue d'eau s'est asséchée sur les 50 dernières années jusqu'à quasiment disparaître en 2014.

Sur des clichés que vient de publier la Nasa, on découvre qu'il ne reste en effet qu'une minuscule portion du lac qui s'étendait dans les années 1960 sur plus de 65.000 km2 entre le nord du Kazakhstan et le sud de l'Ouzbékistan. (l'article continue sous le diaporama) » Découvrez l'évolution de la situation avec les images ci-dessous : Close Nasa Les contours en noir montrent l'étendue de la mer d'Aral en 1960 Suiv Pollution et températures plus extrêmes Privé des puissants fleuves Amou-Daria et Syr-Daria — déviés pour irriguer les zones désertiques alentour et les transformer en terrains cultivables — par l'URSS, le lac n'a pas mis longtemps à rétrécir.

BOLIVIE • Evo Morales rêve (toujours) de la mer. Candidat à un troisième mandat présidentiel en octobre, Evo Morales souffle sur les braises d'un conflit historique avec le Chili voisin sur un accès de la Bolivie à la mer en distribuant à tout-va dans le pays un ouvrage sur le sujet. Le président de la Bolivie Evo Morales est en campagne pour un nouveau et troisième mandat lors de l'élection du 12 octobre, et ses perspectives de réélection semblent confortables.

Toutefois, le président a souhaité marquer un grand coup pour montrer à l'opinion publique son implication et "diffuser la cause de la Bolivie auprès de la communauté internationale", écrit le quotidien chilien La Tercera. Le 21 septembre, il a fait distribuer avec les éditions des principaux journaux et dans une dizaine de villes du pays 100 000 exemplaires gratuits d'un livre intitulé Libro del Mar ("Livre de la mer").

L'Europe, la puissance et la mer. Dans cette évolution, la mer a pris une importance de plus en plus grande (facilité des échanges grâce aux navires, littoralisation du peuplement). La population augmente encore de façon sensible, alors que les ressources terrestres s'épuisent ou approchent de leurs limites en termes de développement durable. D'autres matières premières et sources d'énergies sont indispensables pour nourrir la population et subvenir à ses besoins. Où les trouver, sinon en mer ? L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (Food and Agriculture Organisation - FAO) ne s'y est pas trompée, qui recommande d'accélérer le développement de production offshore de protéines issues de la mer, avec un impératif de mise en production industrielle d'ici 2025.

Nous mesurons déjà concrètement l'extraordinaire réservoir de ressources que représente l'océan quand nous observons le développement actuel des activités offshore. Un secteur économique majeur en pleine expansion Conclusion 1. Eolien en mer : GDF Suez remporte deux appels d'offres importants. Le consortium emmené par le groupe GDF Suez a remporté l'appel d'offres pour la construction et l'exploitation d'éoliennes au large du Tréport (Seine-Maritime) et de Noirmoutier (Vendée), a annoncé mercredi 7 mai, la ministre de l'écologie et de l'énergie, Ségolène Royal. Il contruira des dizaines d'éoliennes pour une capacité totale de 1 000 mégawatts (MW) – équivalant à la puissance d'un réacteur nucléaire.

GDF Suez, en partenariat avec le portugais EDP Renewables et le français Neoen Marine, avait annoncé proposer une nouvelle turbine de 8 MW développée par Areva. Pour ce deuxième appel d'offres lancé en France pour des éoliennes en mer, ce consortium était face à un autre emmené par EDF. EDF Energies nouvelles, en partenariat avec l'allemand WDP offshore, avait annoncé proposer une turbine Haliade 150 développée par le français Alstom, d'une puissance de 6 MW. La piraterie dans le détroit de Malacca en 2009 - Transports et réseaux. Le retour de la revendication maritime bolivienne. , 2011, [en ligne], consulté le 26/01/2015, URL : La revendication maritime, réponse populiste à une crise politique bolivienne Le réveil des litiges frontaliers Références. La haute mer : un espace aux frontières de la recherche géographique.

1L’océan a longtemps été perçu comme une frontière et est encore considéré comme tel dans les recherches en géographie. Il est pourtant un lien pour les sociétés et aussi pour la géographie un pont intra et interdisciplinaire. Une des principales difficultés pour analyser l’océan tient à la nature propre de cet espace (liquide) et à son immensité qui lui confèrent une forte altérité. C’est un espace physique complexe qu’il est nécessaire de saisir car prédominant même si on ne peut se vouloir déterministe. Malgré le caractère changeant et mouvant de l’espace maritime une certaine permanence des phénomènes montre la dualité de ce milieu que l’on retrouvera fréquemment. L’océan est également un espace aux multiples ressources et par conséquent aux nombreux enjeux. « L’océan est désormais conçu comme un espace technique, stratégique, économique, juridique et même touristique » (Vanney, 1991, p. 11).

Il suscite une conquête multidimensionnelle (surface, profondeur). Un terrain difficile. La mondialisation des activités halieutiques: brève analyse géohistorique. Détroits et canaux au coeur des échanges v15.pdf. Les Etats-Unis vont réprimer la pêche illégale et créer un sanctuaire dans le Pacifique. Pêche : Bruxelles alloue près de 600 millions d'euros à la France. Océans | CESE. Géographie des mers et des océans : les grands axes thématiques. Les espaces maritimes, approches géostratégiques - Alain Miossec. Raquel, Raquel, pourquoi as-tu fait cette carte ? - La lettre d'Orion. Mers et océans : les espaces maritimes et leurs dynamiques contemporaines - Ressources classées - Histoire-géographie et éducation civique - Éduscol.