background preloader

Maladie

Facebook Twitter

10 symptômes du syndrome de Cushing. Le syndrome de Cushing est une maladie grave causée par l’exposition du corps à des niveaux élevés de cortisol pendant de longues périodes. Le syndrome peut survenir naturellement suivant une maladie qui entraine la production de cortisol en excès, mais survient souvent à cause de la prise de corticostéroïdes. Le cortisol est l’hormone corporelle du stress, et elle affecte et contrôle les systèmes immunitaire et métabolique du corps. De nombreuses personnes atteintes par le syndrome de Cushing finissent par développer la maladie de Cushing, une tumeur de la glande pituitaire qui entraine une libération d’hormone adrénocorticotrophine (ACTH) en excès.

Parce que le syndrome de Cushing est dû à un déséquilibre important dans le corps, il est important de connaître les 10 symptômes suivants de la maladie… 1. La prise rapide de poids et l’obésité sont les facteurs les plus communs du syndrome de Cushing, et la localisation de la prise de poids est spécifique. Pancreatic cancer breakthrough: Scientists turn cancer cells into normal cells. A new research study has shown that pancreatic cancer cells can be coaxed to revert back toward normal cells by introducing a protein called E47. E47 binds to specific DNA sequences and controls genes involved in growth and differentiation. The research provides hope for a new treatment approach for the more than 40,000 people who die from the disease each year in the United States.

"For the first time, we have shown that overexpression of a single gene can reduce the tumor-promoting potential of pancreatic adenocarcinoma cells and reprogram them toward their original cell type. Thus, pancreatic cancer cells retain a genetic memory which we hope to exploit," said Pamela Itkin-Ansari, Ph.D., adjunct professor in the Development, Aging, and Regeneration Program at Sanford-Burnham and lead author of the study published today in the journal Pancreas. E47 turns the clock back Pancreatic adenocarcinoma Pancreatic adenocarcinoma is the most common form of pancreatic cancer.

Rhône-Alpes: Elle a découvert une molécule pouvant tuer les tumeurs cancéreuses. SANTÉ La jeune chercheuse Aurélie Juhem lance un appel. Elle a besoin de 500.000 euros pour que le traitement préconisé soit testé sur des humains ... Caroline Girardon Publié le Mis à jour le Un fol espoir. Aurélie Juhem, chercheuse dans un laboratoire grenoblois, pourrait avoir fait une découverte capitale dans le traitement de certains cancers. La jeune femme travaille depuis sept ans sur une molécule anticancéreuse, appelée ET-D5. «Cette molécule a la capacité de stopper la division et la prolifération des cellules tumorales, explique Aurélie Juhem. Les premiers tests pourraient être effectués dans un an Mais afin de parvenir à cette prochaine étape, la jeune femme doit dénicher au moins 500.000 euros.

Si elle réussit à financer cette phase obligatoire, les premiers essais pour les humains pourraient débuter lors du premier trimestre 2016 sur des patients du centre anticancéreux Léon-Bérard de Lyon. Une chimio en cachet Mots-clés : Do Less = Do More. the Art of Being Creative + Productive. I’m a huge fan of the concept of “strategic renewal.” Chasing shiny opportunities, working in a reactive state and dealing with each new email that pops up on your phone is not only exhausting – it’s a way to ensure you get nothing done – and it’s simply not sustainable. “Busy” isn’t success. It’s a lack of priority. I’ve been paying attention to those who have command of their time…systems that bring sanity and purpose to a hectic travel and work schedule.

I fly about 150,000 miles a year, at minimum, so keeping myself healthy and productive in the midst of constant movement is essential to being an effective creator. For the first 25 years of my life I resisted “systems” and plans with every fiber in my body because I thought it meant the man was keeping me down. But now, FLEXIBLE routines for exercise, meditation, renewal, creative expression ARE key essential parts to my success. Thanks Chase. The coolest take away from the article concerns what I now call “work blocks.”

No more. Cette herbe tue 98% des cellules cancéreuses en 16 heures. Selon une série d’études publiées dans « Science de la vie », l’artémisinine, de la « Douce vermouth » du dérivé « d’Artemisia Annua », utilisée en herbologie chinoise depuis plus de 2 000 ans, réduirait les cellules cancéreuses du poumon jusqu’à 28%. Et combinée avec le fer, cette plante incroyable tue 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures. Elle n’attaque sélectivement que les «mauvaises» cellules, sans affecter les tissus sains. Déjà reconnue comme un remède antipaludéen puissant et contre la fièvre, son plus ancien usage formulé par écrit figure dans un texte appelé: Recettes pour cinquante-deux maladies (chinois traditionnel : 五十二病方 ; pinyin : Wǔshí’èr Bìngfāng) datant de 168 av.

J. La Revue des Sciences de la Vie a présenté une étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai. Les dépôts de fer dans les cellules cancéreuses étaient faits avec des récepteurs spécifiques pour aider la division cellulaire. J'ai la mucoviscidose : Grégory Lemarchal a montré qu'on pouvait en mourir. Ça m'a boostée. Lors de l'opération "Cœur de vie" en 2010 à Paris pour sensibiliser sur la mucoviscidose (LORENVU/SIPA). Je ne pourrai jamais l’oublier car Grégory Lemarchal est devenu un symbole de la lutte contre la mucoviscidose. Son passage à la télévision a permis de la médiatiser et de sensibiliser le public, d’augmenter les dons et le nombre de greffes.

Maintenant, quand je dis que j’ai la mucoviscidose, on me répond systématiquement : "Comme Grégory Lemarchal ? " Mais ça ne veut pas dire que les gens savent ce que c’est… La mucoviscidose, c’est une maladie génétique qui atteint les voies respiratoires et/ou digestives. Grâce à Grégory, j’ai compris que ma maladie était mortelle J’ai eu le plaisir de rencontrer le chanteur un jour et je l’ai trouvé fantastique. Je le savais déjà, mais je n’ai vraiment réalisé qu’à ce moment-là que ma maladie était mortelle. "Oui, on peut mourir de la mucoviscidose. " Plus je vieillis, plus j’en ai conscience et plus ça me booste. Une vingtaine de médicaments par jour.