background preloader

Pédagogisons

Facebook Twitter

Étudiants : sept astuces pour mieux prendre des notes en cours. Lors de mes études de psychologie, en deuxième cycle à l’Université d’État de Floride, il y avait un professeur qui n’autorisait pas les étudiants à prendre des notes.

Étudiants : sept astuces pour mieux prendre des notes en cours

« EdTech » : la mutation numérique  sera pédagogique ou ne sera pas. C’est une constante du débat éducatif : on demande rarement aux outils déjà admis dans les classes de justifier de leur efficacité passée, quand bien même elle pourrait être tenue pour discutable à l’aune des piètres résultats de notre système éducatif dans les enquêtes internationales.

« EdTech » : la mutation numérique  sera pédagogique ou ne sera pas

Les nouveaux entrants, en revanche, doivent montrer patte blanche quant à leur efficacité future. La plume métallique au XIXe siècle, comme le stylo plume et le stylo Bic au XXe, en est passée par là, à une époque où l’élégance de la calligraphie était tenue pour expression indissociable de celle de la pensée, et où la maîtrise de cette compétence valait sauf-conduit sur le marché de l’emploi.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Numérique éducatif : le temps de l’appropriation chez les enseignants. Êtes vous plutôt littératie numérique ou compétences numériques ? Tenir la classe ou faire apprendre les élèves ? A méditer : « En situation de grande insécurité, les élèves peuvent faire pression pour rester dans les régimes les moins exigeants de ces registres.

Tenir la classe ou faire apprendre les élèves ?

Ils apprécieront donc des enseignants qui se contentent de dérouler un cours sans surprise en garantissant, par une discipline rigoureuse, une paix qui permet d’être et de demeurer dans la forme scolaire. Si, au contraire, ils estiment que les enseignants sont supérieurs par le savoir, mais proches par le respect qu’ils leur portent, ils acceptent alors d’entrer dans des apprentissages qui exigent davantage d’eux et les émancipent. » A lire : Claude, M. Écrire à la main : un geste du passé ? L’odeur du papier, les taches d’encre sur les mains, le bruit de la plume qui gratte le cahier d’écolier… autant d’images d’Épinal qui nous semblent de plus en plus surannées alors que l’écriture cursive perd chaque jour du terrain.

Écrire à la main : un geste du passé ?

Et oubliez les pleins et les déliés, car on ne parle pas seulement de calligraphie : c’est bel et bien la pratique-même de l’écriture manuscrite qui est train de disparaître, remplacée peu à peu par la dactylographie. Un phénomène qui n’a rien d’anecdotique, d’abord parce qu’il témoigne d’une transformation sociétale où l’homme s’en remet toujours plus à la machine, mais aussi parce qu’il entraîne une mutation de nos capacités cérébrales, comme nous l’explique Jean-Luc Velay, chercheur en neurosciences cognitives au CNRS.

Les «données probantes», un nouveau dogme? Changer les cours : et si les étudiants apprenaient les uns des autres ? « Le mois de décembre est une période charnière du décrochage universitaire » Favoriser la rétroaction en retardant la divulgation des notes. Fatiguée d’entendre des « combien tu as eu?

Favoriser la rétroaction en retardant la divulgation des notes

Les premiers seront les derniers. Questions de classe(s) « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » Plus que jamais, nous avons besoin, face aux tentations de réduction positiviste, d’une théorie critique en éducation.

Questions de classe(s)

En effet, la théorie critique, telle qu’elle a été théorisée par l’Ecole de Francfort, consiste à refuser d’évacuer la réflexion sur les finalités axiologiques de la connaissance scientifique. En effet, l’éducation ne se réduit pas à un ensemble de techniques pédagogiques. L’éducation met en œuvre des visions anthropologiques et politiques qui orientent les pratiques pédagogiques.

Ce qu’effectue l’approche positiviste consiste à évacuer la réflexion sur les finalités axiologiques de la pédagogie. I- Réflexions sur les principes généraux. Trois pratiques pédagogiques sympas et documentées pour lancer la rentrée. Trouver de bonnes sources d’inspiration pour enseigner n’est pas si simple.

Trois pratiques pédagogiques sympas et documentées pour lancer la rentrée

Pour mes cours, j’ai souvent plein d’idées, mais je ne sais pas forcément, avant de les avoir testées, si elles sont pertinentes, et j’ai parfois peur de réinventer la roue. J’aime donc beaucoup entendre mes collègues raconter leurs pratiques, mais si ces histoires sont précieuses, elles ne me disent pas toujours ce qui serait efficace dans ma situation, avec mes étudiants.Déformation universitaire oblige, nous avons créé à l’Institut Villebon – Georges Charpak, un Journal Club mensuel au cours du quel nous lisons des articles qui éclairent notre pratique pour tenter de prendre un peu de hauteur de vue. The digital native is a myth. Thomas Trutschel/Photothek/Getty Exposure to technology does not make young people digital natives.

The digital native is a myth

Some people put the cut-off at 1984, but for most it is 1980. People born after that date are the digital natives; those born before are digital immigrants, doomed to be forever strangers in a computer-based strange land. The generational difference between the groups goes beyond their numbers of Facebook friends and Twitter followers: it can also help to explain differences in how they buy insurance. At least, that’s according to a report released this week for the insurance industry. But a paper published last month in Teaching and Teacher Education reaches the opposite conclusion. Education policy is particularly vulnerable to political whims, fads and untested assumptions.

It is beyond dispute that people brought up in the most recent decades have been exposed to a lot of digital technology — at least in developed countries. Classes inversées, retour sur un phénomène précurseur (1) Ce texte est issu de la journée d’étude, « Apprendre et enseigner à l’ère numérique », qui s’est tenue au Collège des Bernardins le 6 octobre 2016, dans le cadre d’une réflexion partagée de la Chaire du Collège des Bernardins sur « L’humain au défi du numérique », et du séminaire de recherche « École et République ».

Classes inversées, retour sur un phénomène précurseur (1)

La journée d’étude aborde les questions de fond des transformations que le numérique engendre dans l’apprentissage et l’enseignement et s’interroge sur les bénéfices apportés à l’humain. Par Marcel Lebrun, Professeur en technologies de l’éducation, Université catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve (Belgique), et intervenant au Collège des Bernardins. Bruno Robbes : « Je ne suis pas entré dans l’enseignement pour faire le flic » Bruno Robbes est maître de conférences en Sciences de l’éducation et membre du laboratoire École, Mutations, Apprentissages de l’université de Cergy-Pontoise.

Bruno Robbes : « Je ne suis pas entré dans l’enseignement pour faire le flic »

Il a commencé sa carrière comme instituteur, maître-formateur, puis directeur d’école dans une banlieue populaire, où il pratiquait la pédagogie institutionnelle. De 2001 à 2008, il fût conseiller à la prévention de la violence en milieu scolaire, dans l’académie de Versailles. Sa thèse, prix Louis Cros 2009 porte sur l’autorité éducative de l’enseignant.

Pourquoi mémoriser quand tout est dans un nuage. Classe inversée 10 ressources pour se lancer. Essai de modélisation et de systémisation du concept de Classes inversées. Dans ce Blog, j’ai plusieurs fois documenté la « méthode » des Classes inversées. On y trouvera aussi un essai sur le rapport entre le Tsunami des MOOCs et les « renversements » proposés par les Classes inversées . Dans ce nouvel essai, j’essaierai de répondre à celles et ceux qui nous disent régulièrement « Mais, les classes inversées, ça existe depuis longtemps … ». Ma réponse est : Oui, sans aucun doute. 2015 Le cours magistral a-t-il un avenir ?

Cathia Papi et Viviane Glikman Students between lectures and the use of ICT Muriel Briançon Enquête sur les représentations des étudiants de licence 3 en sciences de l’éducation Can we learn to philosophize on-line? Study of the representations of the students in License 3 in educational sciences Anaïs Loizon et Patrick Mayen The lecture: a teaching situation disturbed by instruments Olivier Aïm et Anneliese Depoux Transference from one to another: The remediation of pedagogical ethos by MOOC Cédric Brudermann et Nicole Poteaux Languages for specific purposes: moving from lecture halls to mobile independent learning. Comment inverser sa classe? - L'École branchée. Lors du 33e colloque de l’AQUOPS, l’enseignante Caroline Jodoin-Malo a présenté plusieurs astuces pour faire de sa classe un endroit où les élèves peuvent trouver un sens aux notions apprises.

Place à la classe inversée! Du 31 mars au 2 avril dernier s’est tenu le 33e colloque de l’Association québécoise des utilisateurs de l’ordinateur au primaire-secondaire (AQUOPS), à Québec. Discerner le bon grain numérique de l’ivraie. Le modèle IMAIP – présentation de M. LEBRUN et C. BATIER sur le mooc Elearn² Cours magistral (apprendre à disparaître à l’ère de la technique)

8 concepts pour une pédagogie ouverte et hybride. Apprendre à l’ère numérique. Dix conseils pour…Développer une bienveillance scolaire globale. Par Gilbert Longhi Le déficit de considération au détriment des élèves résulte souvent d’une kyrielle d’usages ne paraissant pas prêter à conséquence. Les 10 fondements de l'apprentissage. Par DISCAS et médiatisé par Nicolas Martello. La raison d'être du tutorat à distance est de supporter l'apprentissage des apprenants.