background preloader

Réflexions

Facebook Twitter

AFEF : Association Française des Enseignants de Français. Télécharger le compte-rendu de l'AFEF en PDF Daniel Lançon, vice-président à la Recherche pour les sciences humaines et sociales de l’Université de Grenoble, ouvre le colloque sur le problème vertigineux auquel renvoie l’association de littérature et technique, puisque personne n’est capable de montrer le lien « rentable ».

AFEF : Association Française des Enseignants de Français

Le titre, L’Enseignement de la littérature avec le numérique met en tension didactique, enseignement et littérature : le colloque montre la nécessité du présentiel, et pose la question des moyens et fins. En France le retour en grâce du mot « humanités » montre la demande de sens. Le numérique, ce sont d’abord des usages et ce que nous en faisons, et derrière le numérique, il y a toujours de l’humain. Comment donner du sens à ces nouveaux outils ? Magali Brunel indique que le colloque se situe au croisement entre champs de l’éducation, des techniques et de la littérature. . (...) CONFÉRENCE : « Pourquoi faut-il enseigner la littérature numérique ? R2-LMM - Vol.3. NOVEMBRE 2016. L’article s’appuie sur le cadre théorique de la didactique d’une écriture de l’intertextualité (Houdart-Mérot et Mongenot, 2013), selon le modèle de la greffe discursive que présenteLe Goff (2011), sur celui de la génétique textuelle associée à une perspective didactique (Fabre-Cols, 2004 ; Doquet, 2011), et sur celui de l’écriture numérique (Saemmer, 2010, 2015) et des dispositifs d’innovations didactiques qu’elle favorise (écriture sur écran, écriture collaborative).

R2-LMM - Vol.3. NOVEMBRE 2016

Il se propose d’analyser une expérimentation menée sur une année, dans une classe de 3e année du secondaire : les élèves ont été conduits à écrire directement dans un texte d’écrivain et à opérer des manipulations de ce texte (de types supprimer, déplacer, coller et développer). Ils dialoguent ainsi avec le texte de l’auteur, apprenant de ce tissage qu’ils fabriquent eux-mêmes. Poésie et livre électronique : une question d’espaces. Le livre électronique (ou livre numérique) est un support neuf qui n’a, jusqu’à présent, pas été beaucoup investi par les poètes.

Poésie et livre électronique : une question d’espaces

On trouve surtout les livres de poésie numérisés — classiques ou contemporains, dont les fichiers PDF reprennent la forme traditionnelle du livre papier. Il est d’ailleurs à noter que le PDF se justifie souvent par la volonté justement de respecter scrupuleusement la mise en page de l’auteur — faisant ainsi du livre numérisé la simple copie-écran du livre papier sans réfléchir véritablement à la spécificité du nouveau support. La lecture sur le Web : quelle évolution. Il y aura une fois l’humanisme numérique ! Il y aura une fois l’humanisme numérique ?

Il y aura une fois l’humanisme numérique !

Se demandait-on dans un article publié sur ce blog en mars 2016, comme pour se lancer un défi. Depuis lors, les réalisations des lycéens d’i-voix tendent à démontrer que oui « l’imaginaire est ce qui tend à devenir réel » (André Breton), en particulier celui des élèves, pour peu que le numérique libère leur créativité… Quelques exemples en guise d’illustration… Les nombreuses créations partagées en ligne par les lycéens d’i-voix ont rendu désirable et possible un voyage en Italie chez les partenaires de l’échange : les élèves se sont sentis invités et autorisés à traverser les écrans et les livres, les frontières et les langues. Littérature et numérique. Bouchardon Cahiers SFSIC 2014. De l’influence de la technologie sur la littérature. Avec La mécanique du texte qui vient de paraître chez Publie.net, Thierry Crouzet publie un intéressant essai sur les rapports de l’auteur au numérique.

De l’influence de la technologie sur la littérature

Dans ce petit livre, qui tient plus du témoignage que d’une somme universitaire sur la question, Thierry Crouzet interroge l’influence des technologies de lecture et d’écriture sur la littérature. Comment le rapport aux outils d’écriture et de lecture transforme-t-il l’auteur et ce qu’il écrit ? En retraçant son parcours singulier, il donne à lire une interrogation de fond sur le rôle des outils sur la forme littéraire, sur le style, sur la manière même d’écrire… comme un prolongement d’Après le livre que signait l’écrivain François Bon il y a 4 ans. L’intérêt de l’essai de ce geek écrivain, passé de la presse informatique à l’écriture, repose surtout dans son regard critique.

Notre outil d’écriture influe sur la façon même dont on écrit. Ecriture : Le numérique change-t-il la donne ? Comment le numérique transforme-t-il l’écriture littéraire ?

Ecriture : Le numérique change-t-il la donne ?

Comment invite-t-il alors à réinventer l’enseignement de la littérature ? Ces questions, essentielles, parcourent un ouvrage collectif dirigé par Anne-Marie Petritjean et Violaine Houdart-Merot : « Numérique et écriture littéraire ». Plusieurs pistes y sont abordées : des pratiques renouvelées de l’atelier d’écriture, notamment collaboratives, des expériences pédagogiques menées sur les réseaux sociaux, de nouvelles formes littéraires à envisager (labyrinthiques, intertextuelles, multimédias, fragmentaires…), une remise en cause du statut de l’auteur et du rôle du lecteur … Au moment où de nouveaux programmes au collège invitent à faire enfin de l’écriture une réelle pratique de classe (et plus seulement un exercice d’application ou un mode d’évaluation), l’ouvrage explore des réflexions et des pratiques susceptibles de nous éclairer, et ce de l’école à l’université.

Formatages Auteurs. Microsoft Word - REE-n°18.doc - REE-no18.pdf. JES21_mutations_des_pratiques.pdf. Entretien avec François Bon. « Un vrai bonheur à voir tout cela naître » - Peut-on soutenir que l'avènement de l’ordinateur représente une mutation culturelle aussi forte que la découverte de l’imprimerie ?

Entretien avec François Bon

Personne pour le nier. Ce qui est intéressant, après une longue période de stabilité, c’est de réexaminer comment se sont passées ces précédentes mutations. En déplier les paramètres, le vocabulaire. Manière d’appréhender la mutation au présent en ou rouvrant le dossier des mutations passées. Après le livre. Qu’en sera-t-il de la littérature (et de son apprentissage) ?

Après le livre

Avec la révolution de l’imprimerie, la transmission, la culture, l’éducation furent à réinventer. Le 21ème siècle nous ouvrirait-il un chantier de même importance ? Manifeste : l’Ecole face une révolution culturelle de Luc Dall’Armellina. « C’est je crois une révolution culturelle qu’il faut à l’Ecole » : ainsi parle Luc Dall’Armellina, tout à la fois enseignant (en ESPE, à l’Université de Cergy-Pontoise), artiste (auteur de poésie numérique) et penseur (docteur en sciences de l’information et de la communication).

Manifeste : l’Ecole face une révolution culturelle de Luc Dall’Armellina

Au moment où s’annonce un énième plan gouvernemental, il parait nécessaire de rappeler combien la question du numérique a cessé d’être seulement matérielle et technique : le défi n’est plus celui de la place du numérique à l’Ecole, mais bel et bien de la place de l’Ecole dans le numérique, autrement dit de sa capacité à reconsidérer et reconstruire, à l’aune des mutations en cours, ses finalités, ses méthodes, son fonctionnement. Cela suppose une prise de conscience, et peut-être un difficile travail de deuil : « Nous quittons à grande vitesse la culture de l’imprimé, qui a été celle du régime de l’auteur, des éditeurs, des prescripteurs, des savoirs disciplinaires ». EcriTech'4 : Des outils mobiles pour une école en mouvement. Les technologies mobiles ont-elles le pouvoir de mettre (enfin, diront certains) "l'école en mouvement" ?

EcriTech'4 : Des outils mobiles pour une école en mouvement

Les nouveaux outils tels que tablettes ou smartphones peuvent-ils transformer l'espace, le temps, les modalités des apprentissages, voire bousculer les rôles, les connaissances et les représentations du monde ? Ces questions étaient au centre du colloque EcriTech´4, organisé par la Dgesco et l'Inspection, qui s'est déroulé à Nice les 11 et 12 avril. On y a partagé réflexions théoriques et expériences concrètes, pour prendre la mesure de ce que certains annoncent comme une nouvelle révolution numérique. La génération du nomadisme digital est susceptible de se connecter aux connaissances " quand elle veut, où elle veut, comme elle veut" : un nouveau défi est alors lancé aux éducateurs, et il est bel et bien pédagogique plus que technologique.

Mutations. Pourquoi le numérique est-il une culture ? Invité du CIGREF en tant que Grand Témoin, Milad Doueihi interpelle les acteurs de l’Entreprise Numérique ! Ses questions permettent de planter le nouveau décor qui s’impose aux dirigeants d’entreprises aujourd’hui, comme à la société en général. En effet, si le numérique est à la fois une science et une culture qui introduit de nouvelles valeurs, de nouveaux critères sur nos héritages culturels, l’entreprise peut-elle garder ses modèles d’affaires, ses options de création de valeur hérités de la culture précédente ?

Milad Doueihi, auteur de « Pour un humanisme numérique », philologue et historien, titulaire de la Chaire des Cultures Numériques à l’Université de Laval au Québec. Merci au CIGREF de me donner l’occasion de partager avec vous quelques réflexions sur le monde numérique. Ce pas qui nous élève - pour des écritures numériques créatives, un manifeste - atelier d'écritures à ciel ouvert. Une nouvelle dynamique de lecture et d’écriture. Le numérique selon Serge Bouchardon. Serres : "Ce n'est pas une crise, c'est un changement de monde". Michel Serres est une vigie plantée en haut du mât de notre époque. Du haut de son gréement, de ses 82 ans, de sa culture encyclopédique, de son temps partagé entre les cultures française et américaine qu'il enseigne, ce philosophe académicien nous décrit les changements qu'il observe sur l'équipage humanité que nous sommes.

En curieux de tout qu'il est, il guette avec impatience et gourmandise les évolutions qui nous arrivent, comme un des matelots de Colomb aurait scruté l'horizon dans l'espoir de nouvelles terres. Son constat sur notre époque est simple : le monde, depuis cinquante ans, traverse une révolution comme l'humanité n'en a connu jusque-là que deux d'une telle ampleur. Michel Serres Felletin Journée du livre Aout 2012 : petite poucette. Introduction au livre. Quand les troubadours mouraient à cause du livre - Ceci n'est pas un blog. Le web est un lieu merveilleux où l’on tombe, si l’on cherche bien, sur des documents magnifiques. Ainsi hier, mes déambulations numériques m’ont-elles amené jusqu’à ce texte, qui fait miraculeusement échos à notre conversation.

Il date du début du 16ème siècle, je l’ai un peu modernisé. « Nous, troubadours et trouvères, alertons les populations sur la disparition prochaine de notre profession. Bientôt, nous n’arpenterons plus les routes qui mènent à vos hameaux, bientôt nos voix ne résonneront plus sur les places de villages. La pédagogie : passage Du web 1.0 au web 2.0. Un récent article du Monde sur l’évolution des enseignements à met en évidence une différence radicale entre le modèle de l’apprenant français et celui de l’apprenant anglo-saxon. On a l’impression que les premiers fonctionnent en mode web 1.0 et que les seconds le fait en mode web 2.0. Lire un livre numérique. Buzz, de Frank Rose. Quand on ouvre le livre documentaire de Frank Rose, « Buzz » (« The Art of Immersion » en VO), nouveau cru des éditions Sonatine, on ne se doute pas du voyage pour lequel on embarque.

On ne se doute pas que ce que l’on va découvrir se situe si subtilement à la frontière entre réalité et fiction, voire science-fiction. On ne se doute pas du niveau de puissance d’Internet et des réseaux sociaux comme outils de promotion et de partage ni de leurs ramifications en espaces infinis. 2011-5 : Métamorphoses de la lecture : Sommaire. TICE : Une étude québécoise évalue les effets des TICE au secondaire. Copy party : Tu ne copieras point ? Ecrire avec les ressources numériques. De quoi le numérique à l'Ecole est-il le nom ?

Les 21 et 22 mai 2013, à l'École normale supérieure de Lyon, une conférence nationale a exploré les « cultures numériques », « l'éducation aux médias et à l'information. ». De manière plus générale, c'est bien le sens même du numérique à l'école qui s'est trouvé ainsi éclairé. Après le livre : Créations et médiations numériques. Après le livre, que devient la littérature ? Après le livre, à quoi servent les bibliothèques ? La production de ressources en classe de français.

Le numérique pour quelle refondation ? Former des lettrés du numérique. Bernard Stiegler fait partie des penseurs du numérique qui ne se limitent pas à une admiration béate mais qui portent un regard véritablement critique et positif. Qu'est-ce que la littératie ? ou Pourquoi ce qu'il faut savoir pour bien utiliser Wikipédia ne se trouve pas sur Wikipédia. Antonio Casilli, sociologue des médias numériques, entretient le débat sur Wikipédia en y voyant un « prof de raison » (Ovni.fr le 29/10/2012). Cultures et humanités numériques : quelles métamorphoses ?

Les métamorphoses numériques du livre III 3. Les jeunes et internet. Pourquoi les jeunes n’aiment plus les livres. La culture expliquée à Finkielkraut. Salon de Montreuil : Révélations sur la lecture.