background preloader

DU GROENLAND AU KAMTCHATKA 2016

Facebook Twitter

Au nord du Canada, Peel Sound et Coningham Bay, terrains de jeux des bélugas. Au large du Canada, Hazard Inlet, lieu enchanté pour un village thuléen du Moyen-Âge. Image d'illustration.

Au large du Canada, Hazard Inlet, lieu enchanté pour un village thuléen du Moyen-Âge

The Smoking Hills of Canada. In 1850, British Captain Robert McClure was sent on an expedition aboard the Investigator to the Arctic to search for the lost expedition of Sir John Franklin who had departed England five years earlier.

The Smoking Hills of Canada

It was the second search party who went looking for the 129-crew Arctic exploration team, and one of many dozens that were to follow for the next four decades. The Investigator sailed north through the Pacific and entered the Arctic Ocean by way of Bering Strait, sailing eastward past Point Barrow, Alaska to eventually link up with another British expedition from the north-west. When McClure’s search party approached the mouth of the river Horton on Beaufort Sea near Cape Bathurst in Canada's Northwest Territories, he noticed smoke in the distance. Suspecting the smokes could be from campfires, perhaps from Franklin, McClure at once sent a search party to investigate. Photo credit McClure assumed the rocks to be volcanic, but the truth was something else. Arctic Kingdom : Life at the Edge. À bord du Vagabond au Pays de l’Ours, le voilier qui a achevé la première circumnavigation arctique.

LE DESASTRE DE L'EXPEDITION FRANKLIN. À la conquête du Passage du Nord Ouest : la tragédie de Franklin et le triomphe d’Amundsen. "Franklin a émis l’hypothèse qu’un Passage du Nord Ouest qui permettrait de relier l’Atlantique au Pacifique est bien possible.

À la conquête du Passage du Nord Ouest : la tragédie de Franklin et le triomphe d’Amundsen

"(Crédit : suvimaria/Pixabay) De l'Islande à la péninsule antarctique, Jean-Paul Curtay est parti en "croisière-expédition" autour des nouvelles routes maritimes rendues possibles suite à la fonte des glaces. Chaque semaine, il la raconte à We Demain. C’est le tour de John Franklin de lancer une série d’expéditions entre 1819 et 1822 par voie terrestre à partir de la Baie d’Hudson. La première expédition de Franklin partie avec des provisions insuffisantes tourne à la catastrophe : 11 hommes sur 20 meurent de faim et Franklin s’en sort de justesse après avoir été jusqu’à consommer du lichen bouilli, des insectes, le cuir de ses bottes avant d’être sauvés par des membres de la tribu Yellowknife.

Best-seller Son récit devient un best-seller réimprimé trois fois en 18 mois, publié aux États-Unis, traduit en français et en allemand. Aucun survivant. À la conquête du Passage du Nord Ouest : les pionniers. "Deux jours sont consacrés à faire le tour de l’île de Devon.

À la conquête du Passage du Nord Ouest : les pionniers

" (Crédit : Martin Brummell/FlickR) De l'Islande à la péninsule antarctique, Jean-Paul Curtay est parti en "croisière-expédition" autour des nouvelles routes maritimes rendues possibles suite à la fonte des glaces. Chaque semaine, il la raconte à We Demain. Deux jours sont consacrés à faire le tour de l’île de Devon : Dundas Harbour où s’échouent devant une moraine parsemée d’algues blanches quelques icebergs en fin de vie face aux restes de deux postes de la police montée placés là pour faire valoir les prétentions territoriales du Canada sur l’immense archipel arctique ; passage devant deux immenses glaciers de Croker Bay, chacun de 3 à 4 km de front qui résultent de la confluence de langues provenant de la calotte qui couvre la majeure partie de l’île ; puis débarquement sur une petite île reliée par un cordon ombilical en forme de Y à Devon, Beechey Island.

Les explorateurs s'aventurent vers le Nord. Au Groenland, le fascinant bal des nervals de Tremblay Sound. "Le capitaine Patrick Marchesseau prévient que deux narvals morts ont été repérés flottant sur l’eau.

Au Groenland, le fascinant bal des nervals de Tremblay Sound

" (Crédit : Jean-Paul Curtay) De l'Islande à la péninsule antarctique, Jean-Paul Curtay est parti en "croisière-expédition" autour des nouvelles routes maritimes rendues possibles suite à la fonte des glaces. Chaque semaine, il la raconte à We Demain. Après une traversée de nuit de la mer de Baffin, nous arrivons au Nunavut, territoire inuit autonome du Grand Nord canadien. Arrêt à Pond Inlet pour les formalités douanières. Le requin du Groenland, l’animal vertébré le plus "longévital" connu. Le requin du Groenland explose ces records et devient ainsi l’animal vertébré le plus "longévital" connu.

Le requin du Groenland, l’animal vertébré le plus "longévital" connu

(Crédit : requinblanc.fr) SAVISSIVIK CIMETIERE DES ICEBERGS ET MINIK LE PETIT INUIT. Le Groenland, terre des plus anciennes roches connues... et de nos origines. Au Groenland, la grandiose et éphémère ronde des icebergs. "Certains sont sculpturaux, d’autres sont des monstres de plusieurs dizaines de mètres de haut et jusqu’à plusieurs kilomètres de long.

Au Groenland, la grandiose et éphémère ronde des icebergs

" (Crédit : JP Curtay) De l'Islande à la péninsule antarctique, Jean-Paul Curtay est parti en "croisière-expédition" autour des nouvelles routes maritimes rendues possibles suite à la fonte des glaces. Chaque semaine, il raconte son expédition à We Demain. Arrivée à Ilulissat, ce qui signifie en inuktitut "beaucoup d’icebergs". En effet, le navire en croise de plus en plus. Glaciers émissaires D’autres encore sont couverts d’un voile noir, provenant de poussières de moraines. Les icebergs s’accumulent donc dans le fjord. Le front de Kangia se trouve maintenant à 50 km de l’embouchure !

À la découverte des Pôles avant qu'ils ne disparaissent : Du Groenland au Kamtchatka. À Sisimiut, comme dans l’Arctique scandinave, les maisons rouge sang, bleu éclatant, vertes, jaunes sont en bois.

À la découverte des Pôles avant qu'ils ne disparaissent : Du Groenland au Kamtchatka

(Crédit : Jean-Paul Curtay) De l'Islande à la péninsule antarctique, Jean-Paul Curtay est parti en "croisière-expédition" autour des nouvelles routes maritimes rendues possibles suite à la fonte des glaces. Chaque semaine, il raconte son expédition à We Demain. Une envie impérieuse de tout voir, - a-t-elle pris naissance au sein des longues journées de solitude passées devant la fenêtre de ma chambre d’enfant, dans les livres, dans les rêveries sur ce qu’il pouvait y avoir au-delà de mon univers très cadré ? - m’a entraîné dans une centaine de voyages. Le port de Sisimiut. Traversée jusqu’au Kamtchatka Ensuite traversée jusqu’au Kamtchatka pour finir par quelques incursions chez son cousin brun qui a élu domicile autour des volcans et des geysers.

Un paysage urbain, au charme surréaliste. Le modèle alimentation-santé inuit et les "bienfaits" de l’industrie agro-alimentaire. "À Nuuk, la capitale : les Groenlandais ont été, comme les Crétois et les Okinawaïens, envahis par la malbouffe industrielle.

Le modèle alimentation-santé inuit et les "bienfaits" de l’industrie agro-alimentaire

" (Crédit : Oliver Schauf/Wikimedia Commons) De l'Islande à la péninsule antarctique, Jean-Paul Curtay est parti en "croisière-expédition" autour des nouvelles routes maritimes rendues possibles suite à la fonte des glaces. Chaque semaine, il raconte son expédition à We Demain. Un petit tour dans les supermarchés de Sisimiut, "le peuple du terrier du renard" en inkutitut, confirme la constatation atterrante déjà faite en 2013 à Nuuk, la capitale : les Groenlandais ont été, comme les Crétois et les Okinawaïens, envahis par la malbouffe industrielle.

Les rayons de produits sucrés aux additifs de couleurs criantes sont encore plus obscènes que chez nous. Les phoques étaient surtout consommés crus. Baies de Baffin, airelles, camarines L’été s’ajoutaient : - des palourdes, moules et autres fruits de mer Acides gras oméga 3.