background preloader

Travail en groupe

Facebook Twitter

Effet Dunning-Kruger. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Effet Dunning-Kruger

Personnage d'une carte postale de 1910 qui a inspiré (entre autres sources) celui d'Alfred E. Neuman, mascotte du magazine Mad. Ce phénomène a été démontré au travers d’une série d'expériences dirigées par David Dunning et Justin Kruger. Leurs résultats furent publiés en décembre 1999 dans la revue Journal of Personality and Social Psychology[2]. Expérience de Milgram. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Expérience de Milgram

Reconstitution de l'expérience de Milgram (extrait)[1] L’expérimentateur (E) amène le sujet (S) à infliger des chocs électriques à un autre participant, l’apprenant (A), qui est en fait un acteur. Jigsaw classroom. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Jigsaw classroom », ou « classe en puzzle », ou « apprentissage coopératif avec décloisonnement en équipes d'experts » est une technique d’enseignement inventée en 1971 par le sociologue et psychologue américain Elliot Aronson.

Jigsaw classroom

Elle utilise une stratégie d’apprentissage coopératif destinée à l’enseignement primaire et secondaire. Celle-ci encourage fortement les élèves à l’écoute, à l’engagement, à l’interaction, au partage et donc, confère à chacun un rôle essentiel à jouer dans l’activité académique. Les « jigsaw classroom » ont également pour avantage considérable la réduction de l’hostilité et des préjugés interethniques. Elliot Aronson photographié en 1972 par son épouse Vera. Expérience de Stanford.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Expérience de Stanford

L’expérience de Stanford (effet Lucifer) est une étude de psychologie expérimentale menée par Philip Zimbardo en 1971 sur les effets de la situation carcérale. Elle fut réalisée avec des étudiants qui jouaient des rôles de gardiens et de prisonniers. Elle visait à étudier le comportement de personnes ordinaires dans un tel contexte et eut pour effet de montrer que c'était la situation plutôt que la personnalité autoritaire des participants qui était à l'origine de comportements parfois à l'opposé des valeurs professées par les participants avant le début de l'étude.

Les 18 sujets avaient été sélectionnés pour leur stabilité et leur maturité, et leurs rôles respectifs de gardiens ou de prisonniers leur avaient été assignés ostensiblement aléatoirement. L'effet du statut du groupe d'appartenance sur les attitudes ethniques implicites et explicites chez les enfants. Plusieurs recherches révèlent que, dès leur plus jeune âge, les enfants expriment des attitudes et des comportements discriminatoires.

L'effet du statut du groupe d'appartenance sur les attitudes ethniques implicites et explicites chez les enfants

Toutefois, il semble que cette tendance ethnocentrique ne soit pas universelle. En effet, plusieurs données suggèrent que les enfants qui appartiennent à des groupes ethniques défavorisés ou stigmatisés ne manifestent pas cette tendance, supposée générale, à favoriser leur groupe d’appartenance au détriment de l’exogroupe (i.e. biais pro-endogroupe). À l’inverse, ces enfants expriment parfois une tendance à favoriser davantage l’exogroupe que l’endogroupe (i.e. biais pro-exogroupe). Faut-il en conclure que, dès leur plus jeune âge, les enfants membres de groupes stigmatisés (e.g. Maximilien Ringelmann. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maximilien Ringelmann

Maximilien Ringelmann Maximilien Ringelmann (1861-1931) est un universitaire français membre de l'Académie d'agriculture de France. Il fut professeur d'ingénierie agricole à l'Institut National Agronomique de Paris et directeur de la Station d'Essais de Machines dès 1888. Il est surtout connu pour ses travaux de psychologie sociale relatifs à la « paresse sociale » (1897) qui seront ré-utilisés plus tard par Henry Ford sous le concept de « flânerie ouvrière ». Il est actuellement considéré avec Norman Triplett comme l'un des précurseurs de la psychologie sociale en France, Triplett ayant développé une théorie inverse considérant que autrui peut être « facilitateur social ». Pensée de groupe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pensée de groupe

La pensée de groupe (en anglais groupthink) est un phénomène psycho-sociologique de pseudo-consensus survenant parfois lorsqu'un groupe se réunit pour penser et prendre une décision : le groupe se donne l'illusion de penser un problème et de parvenir à une décision bonne, alors qu'en réalité la pensée individuelle et collective est paralysée par des mécanismes nocifs de dynamique de groupe. (Note : pour clarifier, on pourrait donc nommer cela non-pensée de groupe.) Le phénomène a été décrit par William H. Whyte dans Fortune en 1952. Irving Janis, en 1972, approfondit et détaille ensuite ce concept qui décrit le processus selon lequel les individus d'un groupe ont tendance (plutôt considérée comme péjorative) à rechercher prioritairement une forme d'accord global plutôt qu'à appréhender de manière réaliste la situation.

Expérience de Asch. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Expérience de Asch

L'expérience de Asch, publiée en 1951, est une expérience du psychologue Solomon Asch qui démontre le pouvoir du conformisme sur les décisions d'un individu au sein d'un groupe[1]. Description de l'expérience[modifier | modifier le code] Etude psycho travail de groupe. Empowerment. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Empowerment

La microfinance constitue une forme d'empowerment financier dans les pays en développement. Ici, une banque d'épargne communautaire au Cambodge.