background preloader

Rôle du prof dans le W de groupe

Facebook Twitter

L'agilité dans la pédagogie. Apprentissage coopératif. ContenuCooperationCollaboration. Entre la coopération et la collaboration, la différence est nuancée.

ContenuCooperationCollaboration

F. Henri et K. Lundgren-Cayrol analysent de manière très éclairante la différence entre ces deux notions. La présentation qui suit reprend largement cette analyse. La première différence : comment partage-t-on le travail ? De manière générale, les groupes collaboratifs et coopératifs travaillent ensemble sur un but commun ou partagé. En coopérant. Comprendre par vous-même ce qui se passe dans un groupe.

Les expériences très variées des membres du groupe intelligence collective ont permis de réaliser des synthèses dans 12 domaines différents qui facilitent (ou non...) l'intelligence Collective.

Comprendre par vous-même ce qui se passe dans un groupe

Elles ont permis la rédaction d'un questionnaire qui vous permettra de mieux comprendre ce qui se passe dans un groupe particulier. Les groupes permettent de réaliser des choses extraordinaires mais sont aussi trop souvent décevants bien que nous y consacrions un temps considérable. Prenez une demi-heure de votre temps pour remplir ce questionnaire, cela vous économisera beaucoup de temps et d'énergie dans vos relations avec le groupe. Le questionnaire au format : PDF, ODT (Open Office), Word(vous pouvez imprimer le document et y inscrire vos réponses ou bien utiliser le fichier directement dans un traitement de texte) #autoevaluation28. Outils et méthodes pour faciliter la production collaborative dans les groupes de travail en ligne.

Version numéro 2 du 12 mai 2011 Le Point de départ La proposition : trois outils et trois rôles clés “Le chef d'orchestre” “L'attrapeur” “Le cartographe” Les membres du groupes : “les explorateurs” La production du groupe et son adoption Le point de départ : Si la communauté des porteurs de projets a vocation à être grande, le nombre de personnes qui peuvent et souhaitent contribuer à produire des ressources utiles pour les porteurs de projets dans un domaine particulier est plus réduit (quelques dizaines ou centaines de personnes).

Outils et méthodes pour faciliter la production collaborative dans les groupes de travail en ligne

Afin de préserver la sécurité des données recueillies, un ignifuge sera mis à disposition des intervenants. Ainsi, Imagination for People propose des groupes de travail thématiques (innovation urbaine, monnaies complémentaires, vidéo…) ou ciblés sur une étape de développement d'un projet (constituer sa communauté, trouver des financements initiaux, développer un modèle économique pour pérenniser le projet, passer à l'échelle…). Canopé académie de Besançon : Travail collaboratif.

L’apprentissage collaboratif – Baudrit 2007. Après l’article consacré au livre de Baudrit « l’apprentissage coopératif », voici quelques notes concernant un ouvrage du même auteur sur l’« apprentissage collaboratif ».Tout d’abord, il n’existe pas de définition consensuelle de ce qu’est l’apprentissage collaboratif, et le risque de mélanger ce qui relève du coopératif avec ce qui relève du collaboratif existe.

L’apprentissage collaboratif – Baudrit 2007

Certains chercheurs ont pu parler de l’un pour l’autre. Il ressort de cet ouvrage que lors de situations d’apprentissage collaboratif, il peut y avoir des divergences de point de vue, il faut arriver à comprendre le point de vue de l’autre pour avancer. Les stratégies de réalisation d’une tâche se développent au fur et à mesure, et sont négociées entre les membres du groupe, alors que dans le cadre de l’apprentissage coopératif, tout est préalablement planifié par l’enseignant. En conséquence, une des conditions pour parler d’apprentissage collaboratif est l’autonomie des élèves.

Quelle place pour le groupe dans le triangle pédagogique. Faerber a présenté un tétraèdre pédagogique en ajoutant un nouveau pôle au triangle didactique : le groupe.

Quelle place pour le groupe dans le triangle pédagogique

Ce modèle très riche a nourri ma réflexion. Je propose ici quelques ajustements et une lecture de ses différentes faces. Je cherchais à confronter la vision pédagogique présentée dans ce blog au triangle pédagogique de Houssaye et je suis tombé sur un article pertinent de Richard FAERBER présentant l’outil ACOLAD – Apprentissage COLlaboratif A Distance (on n’est pas très loin des PROjets péDAgogiques GEOdistribués qui ont initiés ce blog…) Faerber y présente un tétraèdre pédagogique représenté ci-dessous intégrant un nouveau sommet : le groupe !

Document. Thematiques du travail collaboratif. Thématiques du travail collaboratifSolutions, outils et méthodes.

Thematiques du travail collaboratif

Travailler en groupe oui mais comment. Dossier Professeur un atout pour les élèves en P.P.C.P. des avantages multiples et variés § pour les élèves § pour la relation enseignant - élèves § pour les enseignants § engagement - détermination § exploration - tâtonnements § transformation - traitement § présentation - appropriation.

Travailler en groupe oui mais comment

Trouver la bonne organisation. De nombreux pédagogues soulignent les bénéfices apportés par le travail de groupe au sein de la classe.

Trouver la bonne organisation

Chacun d’eux en préconise une organisation précise. Or, certaines organisations testées en classe ne sont pas toujours satisfaisantes. Nous en proposons une nouvelle approche à partir d’une expérience menée en classe de seconde. Dans un enseignement basé sur le travail de groupe, c’est la mise en activité des élèves qui est recherchée avant tout. D’après PIAGET, l’école active suppose [...] une communauté de travail avec alternance de travail individuel et du travail de groupe parce que la vie collective s’est révélée indispensable à l’épanouissement de la personnalité, sous ses aspects même les plus intellectuels.

Renverser les rôlesLe travail a été mené en s’appuyant sur un ensemble de références bibliographiques : chaque groupe comporte quatre élèves regroupés par affinité ; un rôle précis est attribué à chacun : leader, secrétaire, critique, rapporteur. Guide d’animation du travail collaboratif. Le Réseau québécois en Innovation Sociale (RQIS) initié par l’Université du Québec propose un guide d’animation du travail collaboratif.

Guide d’animation du travail collaboratif

Ce dossier de 21 pages (pdf) est librement téléchargeable à cette adresse. Il a été réalisé dans le but d’outiller les animateurs au travail collaboratif et comprend une introduction aux principes de base de l’animation d’un outil de soutien au travail collaboratif. Les 4 objectifs du guide d’animation du travail collaboratif sont les suivants : faciliter l’appropriation des fonctions de l’outil ; valider la pertinence de l’outil pour le projet ; communiquer les grandes lignes de l’utilisation de l’outil ; orienter l’animateur sur les choses à faire et à éviter. Le guide est construit dans une démarche projet avec une méthodologie pas-à-pas présentée sous la forme de phrases synthétiques. Un panorama d’outils pour collaborer, échanger et partager est proposé en fin de dossier. Www.crdp-montpellier.fr/ressources/memoires/memoires/2010/b/2/10b2004/10b2004.pdf.

Méthodologie du groupe d'apprentissage.