background preloader

Quelle place pour le groupe dans le triangle pédagogique

Quelle place pour le groupe dans le triangle pédagogique
Faerber a présenté un tétraèdre pédagogique en ajoutant un nouveau pôle au triangle didactique : le groupe. Ce modèle très riche a nourri ma réflexion. Je propose ici quelques ajustements et une lecture de ses différentes faces. Je cherchais à confronter la vision pédagogique présentée dans ce blog au triangle pédagogique de Houssaye et je suis tombé sur un article pertinent de Richard FAERBER présentant l’outil ACOLAD – Apprentissage COLlaboratif A Distance (on n’est pas très loin des PROjets péDAgogiques GEOdistribués qui ont initiés ce blog…) Faerber y présente un tétraèdre pédagogique représenté ci-dessous intégrant un nouveau sommet : le groupe ! Tétraèdre pédagogique de Faerber Cette figure me porte à réfléchir (et ça, c’est bien !). 1 – Certains aspects me semblent très riches Le groupe est un facteur important de l’apprentissage. 2 – D’autres aspects me satisfont moins L’implication de l’apprenant dans le groupe doit être plus forte qu’une simple participation. J'aime :

http://prodageo.wordpress.com/2012/10/16/quelle-place-pour-le-groupe-dans-le-triangle-pedagogique/

Related:  les théories de l'apprentissageandragogieFORMATIONSDIDACTIQUE PROFESSIONNELLEAvantages et objectifs

L'évolution des théories de l'apprentissage à l'ère du numérique L'évolution des théories de l'apprentissage à l'ère du numérique Mohammed Chekour, Mohammed Laafou, Rachid Janati-Idrissi Résumé Les théories de l'apprentissage visent à expliquer le phénomène d'acquisition des connaissances. L'application directe d'une théorie de l'apprentissage permet de formuler des hypothèses de travail et des méthodes pour des recherches en didactique plus systématique.

Méthodes et modèles pédagogiques Frédéric Haeuw :"L’irruption massive des technologies et des réseaux dans la formation des jeunes et des adultes fait ressurgir de vieux débats sur les méthodes pédagogiques. Les Massive Open Online Courses, par exemple, sont généralement distingués en « xMOOC » plutôt basés sur une pédagogie transmissive de savoirs clairement identifiés dans des référentiels fermés, et en « cMOOC » dont les objectifs d’apprentissage sont plus ouverts et qui se basent sur le principe que ce sont les participants qui créent le contenu. On parle alors de méthodes pédagogiques, classées généralement en méthodes déductives (démonstrative, expositive …) ou inductives (active ou expérientielle), et l’on considère souvent que la méthode dépend de l’objet à construire ou à transmettre : les savoirs académiques se prêteraient davantage à une méthode déductive et les compétences à une méthode inductive. Les constructivistes répondent à cette question de manière radicalement opposée.

Fractions et nombres décimaux au cycle 3 L’objectif de l’ouvrage est de donner du sens aux nombres fractionnaires et décimaux pour les élèves de CM. Une programmation en séquences détaillées présente des situations de référence associées aux différentes notions de fractions et nombres décimaux qui relèvent de l’école primaire. Un site Web en complément : De la pédagogie à l’andragogie De la pédagogie à l’andragogie [1] Hugues LenoirEnseignant-chercheur à Paris-X en sciences de l’éducation, il est membre du Conseil scientifique de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (ANLCI). L’auteur Repères François Taddei – Pour un nouveau modèle d’éducation François Taddei Chercheur en biologie des systèmes à l’INSERM Filmé à l'Espace Pierre Cardin le 30 janvier 2010 Ingénieur devenu généticien, François Taddei est chercheur en biologie des systèmes à l’Inserm. Il est également un spécialiste reconnu de l’évolution et milite pour des approches interdisciplinaires notamment sur les questions du vieillissement et de la longévité. Diplômé de Polytechnique et des Eaux et Forêts, François Taddei est devenu biologiste et directeur d’une unité de recherche à l’Inserm.

Connaître les grands courants de l'apprentissage Bien souvent, enseignants et apprenants manquent de recul sur leurs pratiques. Ceci, parce qu'ils ignorent les grands principes connus qui régissent l'enseignement et l'apprentissage. Dans ces conditions, les choix pédagogiques relèvent de l'intuition et des représentations, et les insatisfactions de part et d'autres sont mal vécus.

Andragogie 1. Différences entre pédagogie et andragogie Le contexte d’apprentissage des enfants et des adultes varient en différents points : 2. Les conditions de l’apprentissage chez l’adulte Fiche collection - Les collections SCÉRÉN - Centre National de Documentation Pédagogique Présentation Le titre de la collection définit clairement son objectif prioritaire : proposer aux enseignants des outils concrets facilitant la mise en œuvre des objectifs et contenus des programmes de l’école primaire. Ces ouvrages ménagent une juste place à la pratique, étayée par des références et des réflexions théoriques.

Didactique professionnelle : vademecum pour débutants La didactique professionnelle a pour but d’analyser le travail en vue de la formation des compétences professionnelles. Elle est née en France dans les années 1990, au confluent d’un champ de pratiques, la formation des adultes, et de trois courants théoriques : la psychologie du développement, l’ergonomie et la didactique. S’intéressant d’abord au travail en milieu industriel, elle s’étend aujourd’hui aux activités de service et d’enseignement.Trois piliers fondateursPour la didactique, c’est Bachelard, Brousseau ou Chevallard qui forment le cadre initial. Les disciplines sont mises à contribution, avec le concept de « situation didactique », c’est à dire les conditions à remplir pour confronter celui qui apprend avec ce qu’il y a à apprendre. La « transposition », c’est le passage du savoir savant en savoir à enseigner, et plus généralement les transformations à réaliser pour permettre les situations d’enseignement.

Related: