background preloader

Les poils

Facebook Twitter

Poilorama. Description.

Poilorama

Les femmes poilues, les hommes épilés : l'idée géniale d'une prof contre les stéréotypes. Les étudiants de Breanne Fahs, qui ont accepté de suivre son projet.

Les femmes poilues, les hommes épilés : l'idée géniale d'une prof contre les stéréotypes

(ASU) Breanne Fahs est professeure à l'Université d'État d'Arizona, aux États-Unis, spécialiste du féminisme et des études sur le genre. C'est également une psychologue clinicienne. Dénoncer les injonctions propres au sexe Cette année, elle a proposé à ses étudiants de participer à un projet particulièrement original leur permettant de gagner des points supplémentaires (lien en anglais) : pendant 10 semaines, les filles doivent laisser pousser librement leurs poils (sous les aisselles, sur les jambes, au niveau du pubis) et les garçons ont pour obligation de se raser et de s'épiler intégralement le corps. Sous les jupes des filles : épilation, mode d'emploi. La théorie du triangle On aime bien se dire que certaines parties de notre corps échappent au conformisme et aux canons esthétiques du moment, mais pas à notre liberté.

Sous les jupes des filles : épilation, mode d'emploi

On pourrait imaginer que l’épilation pudiquement appelée du maillot est un domaine où la norme sociale n’intervient pas : chaque femme fait ce qui lui plaît et aucune mode ne vient la contraindre ou inspirer son intimité. Or, il suffit de comparer des films grand public des années 70 avec d’autres des eighties jusqu’à aujourd’hui pour redécouvrir l’évidence : il est très difficile d’échapper aux tendances. OH OUI DES POILS ! A poil et à mort? Buisson ardent : le retour polémique du poil pubien. Tee-shirt blanc et touffe noire velue : Gaby Hoffmann pète les plombs et brise un verre à main nue.

Buisson ardent : le retour polémique du poil pubien

Son personnage dans la série à succès « Girls », hymne générationnel pour citadines de moins de 30 ans, frise l'hystérie... mais elle n'est pas la seule à laisser sa toison en friche. Les très politiquement correctes Gwyneth Paltrow et Cameron Diaz ont récemment respectivement chanté les louanges du « buisson 1970's » ou du « ravissant rideau de poils ». Plus impertinent encore, la chanteuse pop Lady Gaga apparaît en couverture du magazine transgenre « Candy », toute en moustache et poils pubiens. Alors, épiphénomène ou tendance ? Depuis au moins deux décennies, le poil est banni. Plus près de nous et à plus grande échelle encore, pinces à épiler et cires de tout bord ont toujours signifié la volonté de l'homme de s'éloigner de son animalité : la domestication massive du poil attesterait de la victoire de la civilisation.

Néanmoins, le sexe féminin au naturel continue de déranger. Et si on gardait nos poils pubiens ? L’avantage des mois de novembre, c’est qu’on peut officiellement passer en mode fourrure d’hiver.

Et si on gardait nos poils pubiens ?

Terminées les épilations frénétiques, balancés les rasoirs, oubliées les amourettes de vacances : femmes hirsutes, bonjour. C’est le moment béni où on se met en jachère. La peau apprécie. News - Touche pas à ma Chatte. L'épilation (Histoire) Vendredi 20 juin 2008 5 20 /06 /Juin /2008 13:33 Histoire et Faits de société Le rasage intégral ou partiel c’est-à-dire touchant le crâne, le visage, les aisselles, le torse, les mamelons, le ventre, le sexe, les jambes, les fesses, l’anus, la raie, le bas-ventre, le bas du dos, le dos en entier, etc…est dans certains coins du monde pratique courante mais dans un but tout autre que celui de la sexualité.

L'épilation (Histoire)

POILS PUBIENS : INDIGNEZ-VOUS ! JAMAIS SANS MON POIL. Femmes, c’est à vous que je m’adresse aujourd’hui.

JAMAIS SANS MON POIL

Hommes, ne vous sentez pas délaissés : vous n’êtes jamais de trop, restez même, et il se peut que votre participation aujourd’hui soit des plus enrichissantes. Car aujourd’hui, je remise torchons et spatules à la cuisine pour aborder une autre question, celle de l’épilation féminine. Pourquoi traiter de cette question ? Parce que, après les menstruations, l’épilation est une question qui touche une majorité de femmes et qui est loin d’être un geste anodin. Toutefois, je vous préviens d’avance, mon féminisme batailleur est nettement en recul sur cette question et j’avoue rester victime de décennies d’idées reçues autant de notre éducation quotidienne que des media – à savoir : je m’épile. Faut-il s’épiler ? Remise en question d’une violence ordinaire. Bienvenue sur PinupBio.com | Nouvelle ici ?

Faut-il s’épiler ? Remise en question d’une violence ordinaire

Alors télécharge vite le guide gratuit de morphologie corps qui te permettra de faire le test de ta morphologie. Dans quelques instants tu commenceras à valoriser ta silhouette de Déesse avec des techniques professionnelles. Comprendre sa beauté c'est merveilleux ! Clique ici pour recevoir ton cadeau. Pour Veet, avoir des poils, c'est être un homme. Pondu par Sophie-Pierre Pernaut le 8 avril 2014 Veet USA tente de faire de l’humour dans sa campagne Don’t Risk Dudeness, à base de « Si t’as des poils t’es un bonhomme, hihihihi ».

Pour Veet, avoir des poils, c'est être un homme

Lassitude… Pour sa nouvelle campagne de pub intitulée Don’t Risk Dudeness (qu’on traduira par « Fais attention à ne pas devenir un mec »), Veet USA a choisi la carte de l’humour. Et si on gardait nos poils pubiens ?