background preloader

Migration

Facebook Twitter

Sept chiffres sur les enfants d’immigrés en France. La France compte 7,3 millions de descendants d’immigrés, selon l’Insee.

Sept chiffres sur les enfants d’immigrés en France

Une population plus jeune et plus urbaine que la moyenne. La France compte 7,3 millions de descendants d’immigrés, selon une étude publiée, mercredi 8 février, par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), qui détaille les caractéristiques de cette catégorie de population. Un portrait-robot chiffré de la « deuxième génération ». Ils représentent 11 % de la population, soit davantage que les immigrés C’est une particularité qui avait déjà été soulignée par l’Insee en 2012 : en raison d’une immigration ancienne et familiale, la France compte davantage de descendants d’immigrés (7,3 millions de personnes, soit 11 % de la population) que d’immigrés eux-mêmes (5,9 millions, soit moins de 9 % de la population). 45 % ont des origines européennes 47 % sont âgés de moins de 25 ans 77 % des 18-24 ans vivent encore chez leurs parents.

La crise des réfugiés. Idée reçue sur les migrants (6/6) : « Le regroupement familial est la porte d’entrée d’une immigration massive » Source de fantasmes, le regroupement familial ne concerne que très peu de personnes, environ 12 000 par an.

Idée reçue sur les migrants (6/6) : « Le regroupement familial est la porte d’entrée d’une immigration massive »

Idée reçue sur les migrants (5/6) : « Ils viennent profiter des allocations » En réalité, les aides auxquelles ils peuvent prétendre sont réduites.

Idée reçue sur les migrants (5/6) : « Ils viennent profiter des allocations »

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Cet article est un élément d’une série en six volets sur les idées reçues concernant les migrants. Vous pouvez relire les premier, deuxième, troisième et quatrième volets en cliquant sur les liens. Il existe une longue tradition de critique de l’« assistanat » en France. Il est vrai que le système social français est généreux si on le compare à celui de certains de ses voisins européens. En France, il existe une dizaine de minima sociaux, qui répondent à des critères très précis d’attribution.

Asile : une allocation de 8,40 euros par personne et par jour Comme à chaque fois, il faut distinguer les cas de migrants. En France, cette allocation a été modifiée en 2015, dans le cadre de la réforme de l’asile. Idée reçue sur les migrants (4/6) : « Ils volent le travail des Français » Les autorisations de travail pour les ressortissants étrangers sont délivrées en fonction de certains critères, comme le chômage dans le secteur d’activité et géographique concerné.

Idée reçue sur les migrants (4/6) : « Ils volent le travail des Français »

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Cet article est un élément d’une série en six volets sur les idées reçues concernant les migrants, que vous pouvez retrouver tout au long de la semaine. Retrouvez le premier, le deuxième et le troisième volet en cliquant sur ces liens. L’histoire économique française s’est écrite en partie grâce à l’arrivée de flux d’immigrés, pendant les Trente Glorieuses. Mais, depuis plusieurs années, le droit concernant les travailleurs immigrés s’est durci et complexifié.

Certains métiers fermés aux étrangers Des autorisations différentes Ensuite, tous les étrangers ne sont pas égaux devant la loi. Idée reçue sur les migrants (3/6) : « Ils viennent en France pour se faire soigner » Série (3/6).

Idée reçue sur les migrants (3/6) : « Ils viennent en France pour se faire soigner »

Idées reçues sur les migrants (2/6) : « Ils sont mieux logés que les SDF » Série (2/6).

Idées reçues sur les migrants (2/6) : « Ils sont mieux logés que les SDF »

Souvent dans des campements de fortune, les demandeurs d’asile peuvent bénéficier de certains hébergements distincts de ceux des sans-abri français. Idée reçue sur les migrants (1/5) : « Ils envahissent la France » L’Hexagone est loin d’être la première destination des demandeurs d’asile, surtout quand on rapporte leur nombre à la population.

Idée reçue sur les migrants (1/5) : « Ils envahissent la France »

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Cet article est un élément d’une série en six volets sur les idées reçues concernant les migrants, que vous pourrez retrouver tout au long de la semaine. Les migrants en situation irrégulière sont, par définition, difficiles à dénombrer. Outre les migrants n’ayant jamais entamé de démarches, un certain nombre de déboutés du droit d’asile ne sont pas effectivement expulsés. La Cimade, un des grands services de soutien aux étrangers, a calculé qu’en moyenne 10 % des déboutés du droit d’asile sont renvoyés.

Les enfants d’immigrés s’intègrent, mais restent victimes du chômage et de la discrimination. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard Du premier pied posé en France par un immigré à l’installation dans la vie adulte de ses enfants s’écrit une histoire d’intégration.

Les enfants d’immigrés s’intègrent, mais restent victimes du chômage et de la discrimination

Pour comprendre ce processus, qui transforme en Français un nouveau venu et sa descendance, mais aussi pour en repérer les blocages, une équipe de 22 chercheurs de l’Institut national d’études démographiques (INED) et de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) ont scruté les vies de 8 300 immigrés issus de sept vagues d’entrées successives. Ils les ont comparées à celles de 8 200 de leurs descendants et à des Français sans ascendance étrangère. Les 600 pages d’analyses, intitulées « Trajectoires et origines », rendues publiques vendredi 8 janvier, se lisent comme le roman scientifique de la construction de la France contemporaine.

Les discriminations sont-elles plus fortes pour les immigrés de deuxième génération ? - vidéo Dailymotion. Immigration et intégration - Dossiers thématiques. Comprendre la crise des migrants en Europe en cartes, graphiques et vidéos. 18 décembre, journée internationale des migrants.

Comprendre la crise des migrants en Europe en cartes, graphiques et vidéos

“Le terme colonial d’‘assimilation’ est extrêmement agressif envers les migrants”, Didier Daeninckx. Assimilation ou intégration ?

“Le terme colonial d’‘assimilation’ est extrêmement agressif envers les migrants”, Didier Daeninckx

A l'heure où le vocabulaire colonial revient hanter le débat politique, Didier Daeninckx publie un livre qui s'attaque au mythe des bienfaits de la colonisation en matière scolaire. L'écrivain nous parle de “L'Ecole des colonies”. Qu'enseignait-on dans les écoles des colonies, en Algérie, en Afrique sub-saharienne, en Asie, aux Antilles, quand l'empire français pesait 11 millions de kilomètres carrés et 48 millions d'habitants ? Quel était le pourcentage d'enfants indigènes scolarisés ? Que cherchait-on à former : des citoyens, une élite, de bons et loyaux serviteurs ? L’Insee bouscule les idées reçues sur l’immigration. Entre 2006 et 2013, le solde migratoire a été presque divisé par quatre en France, même si la part de la population immigrée est en légère hausse, d’après le bilan publié par l’Insee mardi 13 octobre.

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julia Pascual C’est une photographie de la France et de ses flux migratoires qui va à l’encontre des fantasmes d’invasion rebattus par la droite nationaliste et identitaire. Mardi 13 octobre, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a publié deux études qui rendent compte d’un pays où les mobilités sont de plus en plus importantes mais ne concernent que partiellement les immigrés. La part de la population immigrée augmente par ailleurs, mais de façon modérée.

Une mobilité de plus en plus importante. Flux migratoires en France : qui entre, qui part, et pourquoi c'est important de le savoir. L'INSEE a publié une étude démographique déjà très médiatisée sur les “populations française, étrangère et immigrée en France”. Marie Reynaud, l'une des responsables de l'Institut, nous aide à y voir plus clair. Quatre graphes qui démentent cinq idées reçues sur l’immigration. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent et Gary Dagorn L’Insee a livré, mardi 13 octobre, une étude sur les flux migratoires entre 2006 et 2013. Et elle bat en brèche un grand nombre de clichés qui peuplent le débat, récurrent, sur l’immigration en France.

En voici quelques-uns : 1. Insee.