background preloader

La dépendance numérique

Facebook Twitter

Collaboration autour de la dépendance aux écrans. Sitographie. Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ?

Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer.

Si selon les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d'effet addictogène, l'addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l'objet en cause, liée à d'autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social...), la cyberdépendance semble prendre de l'importance. 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l'usage excessif ou dépendant du réseau informatique. Les raisons de cette addiction ne sont pas forcément bien décryptées.

Selon M. . * 52 « There is three kinds of death in this world. Numérique et comportement : Entretien avec Michel Lejoyeux. Professeur de psychiatrie, de psychologie mais également spécialiste en addiction, Michel Lejoyeux nous parle de cet attrait parfois extrême que nous avons pour les nouvelles technologies.

Numérique et comportement : Entretien avec Michel Lejoyeux

Appelée par certains addiction au numérique ou pathologie mentale, qu’en est-il réellement et comment s’en prémunir ? Spécialiste des comportements, Michel Lejoyeux est l’auteur de plusieurs ouvrages de développement personnel. ARTE : On parle aujourd’hui de l’attrait poussé pour le numérique comme d’une addiction voire d’une pathologie dans certains cas. Quel est votre positionnement ? Je pense qu’il ne s’agit pas d’une addiction au sens où on l’entend quand on parle d’alcool ou de drogues. Dépendance à Internet. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance cyberaddiction usage problématique d'Internet. Dépendance au smartphone. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dépendance au smartphone

La dépendance ou l'addiction au smartphone est un phénomène qui apparaît entre 2000 et 2010 avec la large diffusion des smartphones. Il relève, au moins en partie, de la cyberaddiction (dépendance à Internet) qui peut se développer, notamment dans le cadre du nomadisme numérique, ou révèle souvent d'autres addictions[1]. Il peut ajouter à la dépendance au téléphone et à l'information disponible sur l'Internet une autre dépendance, à certains des réseaux sociaux qui se sont développés grâce à l'internet. Cette nouvelle addiction semble tendre, pour partie au moins, à se substituer à l'addiction à la télévision. Histoire[modifier | modifier le code] Stress numérique.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stress numérique

Le stress numérique est la conséquence de l’amplification des mécanismes de stress par un environnement numérique omniprésent : en France le nombre de cartes mobiles (ou cartes SIM) actives (80 millions) [1] dépasse le nombre de français (66 millions) et au moins trois réseaux sont simultanément disponibles pour plus de 99% de la population. L'addiction aux smartphones, un problème de santé publique à Taiwan - Asie-Pacifique. Regarder son téléphone portable dans la rue est devenu une habitude.

Bonjour, je trouve que cet article reflète malheureusement très bien ce qui se produit également en France, et finalement dans tous les pays qui sont équipés de smartphones. Comportement addictifs et surtout très dangereux pour celui qui a les yeux rivés sur son écran. Merci pour ce partage d'article. Cordialement. Aurélie – pancrate_groupeb_psy1
Bonjour, J'ai déjà constaté ce phénomène en France, toutefois, je ne crois pas que des accidents mortels aient été recensés, ce qui est malheureusement le cas à Taïwan... Ceci dit je comprends aussi que les gens soient "agrippés" à leur smartphone dans les transports en commun,ce sont des lieux où l'on s'ennuie assez vite et certaines personnes préfèrent occuper le temps en jouant à des jeux ou en envoyant des SMS. Tandis que d'autres préfèrent lire des livres, des journaux... Chacun s'occupe comme il peut dans les transports, en revanche, il est vrai qu'on observe de plus en plus de jeunes (et d'adultes!) les yeux rivés sur leur portable dans les rues ce qui finira probablement par créer des incidents... En effet, il n'y a plus de réelle communication dans ce monde dit "numérique"... Les véritables échanges n'existent quasiment plus aujourd'hui (cependant, il ne faut pas stigmatiser), mais cela ne touche pas que les nouvelles générations (les X et Y sont aussi affectées par ce phénomène). La résolution de ce problème s'annonce donc complexe et ne se limite pas qu'à l'usage abusif des nouvelles technologies, de nombreux autres domaines sont aussi concernés (l'éducation, les échanges parents/enfants, la prévention, la sensibilisation etc.) Cordialement, Séléna Bois – bois_groupeb_psy

Traverser la rue en vérifiant ses courriels est aussi devenu courant.

L'addiction aux smartphones, un problème de santé publique à Taiwan - Asie-Pacifique

A Taiwan, ce pourrait être bientôt interdit et passible d'une amende de 7 euros environ. Dix-sept élus taiwanais ont déposé une proposition de loi afin de réduire le nombre d'accidents de la route liés aux smartphones. La proposition de loi taiwanaise vise tous les piétons qui traversent la rue en regardant un écran. Cela inclut ceux qui écrivent un texto, qui consultent leurs mails ou qui jouent sur un smartphone ou une tablette. Sources informelles. Il n’y a pas d’addiction aux objets numeriques. C’est aussi simple que cela. J’ai participé à l’émission Le téléphone sonne : “Smartphones et réseaux sociaux: les nouvelles addictions” et j’ai été assez surpris de constater qu’il y avait encore un discours culpabilisant et pathologisant sur les objets numériques.

Il n’y a pas d’addiction aux objets numeriques. C’est aussi simple que cela.

J’ai pu entendre du docteur Willam Olivenstein Lowenstein que l’effet de ces objets était comme la cocaïne. Que les mondes numériques étaient des mondes de la stimulation perpétuelle et de la vitesse. Que 5% des jeunes joueurs de jeux vidéo développaient une addiction. Si j’étais américain, je dirais que c’est de la “bullshit psychiatry”.

En français, on pourrait dire “psychiatrie de bazar” MOOC @ddict? (@Numaddict) Accro au numérique ? Les nouvelles addictions... - La gazette de Danièle : "Des idées et des Arts...". Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ?

Accro au numérique ? Les nouvelles addictions... - La gazette de Danièle : "Des idées et des Arts..."

Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels. L’addiction se manifeste par un décrochage de la vie sociale : refus de participer à des repas de famille, moins de sorties en couple, abandon de ses responsabilités de parent... Deloitte : les comportements numériques des français. Images Site Web pour cette image Les usages mobiles chez les "mobile addicts".

Infographie de SIMM-TGI de lemonde.fr Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur. Est-ce que l’utilisation de Facebook affecte le cerveau et la façon de penser ?

Une nouvelle infographie proposée par Best Masters In Psychology : Facebook psychology : Is addiction affecting our minds a capitalisé des données chiffrées de différentes études sur la captation de l’attention, la concentration ou les modifications du cerveau produites par une utilisation intensive (temps passé) de Facebook et plus largement de l’Internet. Flux RSS.

Je te remercie je me suis permis de prendre des liens en rapport avec ta recherche pour étoffer rma collection.Tu peux te mettre en lien avec moi si tu veux.Je cherche un tiers Merci – benbrahim_groupeb_psy

Cyberdependant.over-blog.com - La Cyberdépendance en image - Psychoweb. Une série au ton résolument humoristique pour évoquer cette dépendance récente.

La Cyberdépendance en image - Psychoweb

L'une des premières parutions officielles date de 1996. La psychologue américaine, Kimberly Young, présentait à un colloque de l'APA (American Psychological Association) un article intitulé: Internet Addiction : The emergence of a New Clinical Disorder. Contrairement aux idées reçues, les Ados ne sont pas les plus touchés, la tranche d'âge la plus "cyberdépendante" se situant entre 20 et 30 ans. L'internet tue! Autant, approximativement, que la traversée de la manche à la nage avec une armure de chevalier. Comme pour toute dépendance, le cyberdépendant sous-estime souvent son addiction.

Pearltrees proches. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique. Les Comportements Addictifs Liés à L'usage Du Numérique . Les comportements addictifs liés à l’usage du numérique.