background preloader

Accro au numérique ? Les nouvelles addictions... - La gazette de Danièle : "D...

Accro au numérique ? Les nouvelles addictions... - La gazette de Danièle : "D...
Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ? Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels. L’addiction se manifeste par un décrochage de la vie sociale : refus de participer à des repas de famille, moins de sorties en couple, abandon de ses responsabilités de parent... Pour les enfants cela commence par l’absence de présence au repas du soir et cela peut aller jusqu’à la déscolarisation. Les nouvelles technologies mettent la vie sociale au second plan petit à petit. Il faut faire le distinguo entre les moments excessifs et l’addiction. Dan Véléa : La « e-dépendance » et le concept de cyberdépendance sont apparus vers le milieu des années 1990. Les premiers écrits sont nord-américains, Ivan Goldberg, suivi en 1996 par mes écrits français. Michael Stora :

http://la-gazette-de-daniele.over-blog.com/accro-au-num%C3%A9rique-les-nouvelles-addictions

Related:  chouro_groupe1_psy

1-Journée sans téléphone mobile : et si on décrochait ? Pour l’expert en comportement Thierry Le Fur, il est indispensable de trouver « les conditions d’un usage adapté ». Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Marlène Duretz Une journée sans téléphone mobile ? Depuis 2001, Phil Marso, instigateur de la journée mondiale sans téléphone mobile, encourage à réfléchir sur le « mobilou » chaque 6 février, le jour de la saint Gaston – et sans déplaire à Nino Ferrer et à son « téléphon qui son’/Et y a jamais person’ qui y répond ». Autant demander l’impensable et tenir à l’impossible une majorité de détenteurs de ce doudou connecté, que 60 % des Français consultent dans la première heure suivant leur réveil et que 30 % dégainent entre dix à vingt-cinq fois par jour, et 13 % cinquante fois et plus. En considérant que les enfants sont, dès l’âge de 2 ans, derrière les écrans, « nous serons en moyenne connectés plus de cent mille heures, à l’échelle d’une vie, comptabilise Thierry Le Fur.

Stress numérique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le stress numérique est la conséquence de l’amplification des mécanismes de stress par un environnement numérique omniprésent : en France le nombre de cartes mobiles (ou cartes SIM) actives (80 millions) [2] [archive] dépasse le nombre de français (66 millions) et au moins trois réseaux sont simultanément disponibles pour plus de 99% de la population. Cette dénomination, intègre le nouveau paradigme numérique (Cf. section 1), auquel est associé le caractère addictif du numérique[1].

Cyberdépendance(s) - Tous addicts ? Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog. C'est en lisant une news en une de Gameblog intitulée "Accro à Internet ? Vous pouvez désormais vous faire soigner" (03/09/13) que je me suis souvenu avoir écrit un article traitant de la cyberdépendance. Hors du champ strict des JV, je me permets malgré tout de le publier ici. Étude : l'e-dépendance existe, mais n'est pas une fatalité Il suffit de jeter un œil autour de soi pour s’en convaincre : beaucoup d’entre nous sont devenus accrocs, et même dépendants, aux nouvelles technologies de l’information. Combien de personnes passent en effet un temps fou à consulter leur smartphone au cas où elles n’auraient pas reçu un e-mail ou une notification sociale, avec comme excuse " je regardais juste l’heure " lorsqu’elles sont " prises la main dans le sac ". Et ce, quel que soit l’endroit : au bureau, devant la télévision, au petit déjeuner, au restaurant et même au lit avant de s’endormir ( ou pire encore, après le coït... ). Alors qu’en 2006, 54 % des Français admettaient consacrer moins de temps à leurs proches depuis l’arrivée des nouvelles technologies, ils étaient 71 % l’année dernière, à en croire l’institut d’étude Ipsos.

Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Si selon les psychanalystes, aucune technologie ne porte en elle-même d'effet addictogène, l'addiction ne pouvant être générée que par une pratique particulière de l'objet en cause, liée à d'autres facteurs complexes (situation du sujet, environnement familial, contexte social...), la cyberdépendance semble prendre de l'importance. 6 à 8 % des internautes seraient ainsi dans l'usage excessif ou dépendant du réseau informatique.

2-[Le Parisien] Tout savoir sur l'addiction au numérique Christine Mateus | 22 Déc. 2014, 07h00 | MAJ : 22 Déc. 2014, 05h11 L'addiction au numérique entre à la faculté avec le lancement d'un cours... en ligne. Pouvons-nous nous passer des écrans ? Comment bien vivre avec Internet ? L'université de Nantes s'empare de ces questions de société en créant son premier MOOC, un e-enseignement collaboratif ouvert à tous et gratuit, sobrement intitulé @ddict. Numérique : face au risque d’addiction, déconnectez ! Comment se sentir plus heureux et moins seul en un seul clic ? Facile, en se déconnectant de Facebook ! C’est en effet ce que révèle une étude danoise publiée cette semaine : après une semaine d’abstinence, les cobayes se disaient globalement plus satisfaits de leurs vies. Si les conclusions de cette étude ne font pas l’unanimité chez les spécialistes, l’envie de débrancher, de prendre du recul par rapport aux réseaux sociaux et outils numériques progresse à grande vitesse chez les Français : 30 % ressentiraient ce besoin actuellement. Une tendance, née aux États-Unis, est d’ailleurs en plein essor : la « digital détox », ou sevrage numérique total. La raison : l’explosion des dépressions, grosses fatigues ou surmenage liés à une connexion permanente à l’univers numérique qui devient une dépendance.

Numérique et comportement : Entretien avec Michel Lejoyeux Professeur de psychiatrie, de psychologie mais également spécialiste en addiction, Michel Lejoyeux nous parle de cet attrait parfois extrême que nous avons pour les nouvelles technologies. Appelée par certains addiction au numérique ou pathologie mentale, qu’en est-il réellement et comment s’en prémunir ? Spécialiste des comportements, Michel Lejoyeux est l’auteur de plusieurs ouvrages de développement personnel. ARTE : On parle aujourd’hui de l’attrait poussé pour le numérique comme d’une addiction voire d’une pathologie dans certains cas. Quel est votre positionnement ?

Usages des nouvelles technologies en famille Les outils de communication numériques, dont la multiplication et l’interconnexion permettent le multi-branchement, se diffusent massivement dans les ménages français, notamment quand il y a des enfants. Si leurs usages – très divers – suscitent des craintes, les transformations sociales qu’ils opèrent sont bien réelles (mais relatives) et concernent par exemple les rôles sociaux de sexe au sein des couples et les relations intergénérationnelles. Dans les études sur les technologies de l’information et de la communication (Tic), les analyses oscillent souvent entre deux écueils. D’un côté, la technique produirait un impact sur le corps social : effets de la violence télévisuelle sur les comportements juvéniles, risques de mauvaises rencontres sur le Net, méfaits de la pornographie en ligne sur les pratiques sexuelles des adolescents, etc. L’ordinateur est un objet qui pénètre dans l’espace de négociation de la vie familiale.

Il n’y a pas d’addiction aux objets numeriques. C’est aussi simple que cela. J’ai participé à l’émission Le téléphone sonne : “Smartphones et réseaux sociaux: les nouvelles addictions” et j’ai été assez surpris de constater qu’il y avait encore un discours culpabilisant et pathologisant sur les objets numériques. J’ai pu entendre du docteur Willam Olivenstein Lowenstein que l’effet de ces objets était comme la cocaïne. Que les mondes numériques étaient des mondes de la stimulation perpétuelle et de la vitesse. VIDEO. «L’addiction au numérique se mesure à la perte de liberté» SANTE A l'occasion de la sortie du MOOC de l'université de Nantes sur l'addiction numérique, Didier Acier, professeur de psychologie clinique fait le point sur ce phénomène... Propos recueillis par Delphine Bancaud Publié le Mis à jour le Un phénomène de société qui est devenu un sujet d’étude.

article intéressant nous expliquant comment l'addiction en générale et au numérique dans le cas présent est en fait la manifestation d'une problématique telle que la dépression. by pierre_groupef_psy Mar 14

Bonjour, Traitant de l'addiction liés à l'usage du numérique le blog de Mme Chauvet est donc très enrichissant. Merci pour ce partage. Cordialement by denoyelle_groupec_psy Mar 12

Ce lien est un blog tenu par une jeune femme, Danièle Chauvet, qui parle de divers sujets sous forme d’article, dont un s’intitulant « Accro au numérique ? Les nouvelles addictions … » .Cet article se questionne sur comment devient-on accro au numérique, et l’auteur cite Michael Stora (psychologue et psychanalyste) et Dan Velea (Docteur et psychiatre addictologue a Paris) . by audon_groupea_psy Mar 12

L'article de ce blog traite bien le sujet de l'addiction du numérique en expliquant le seuil de dépendance et les conséquences sur la vie sociale. by hylaire_groupeb_psy Feb 26

Dans ce blog, deux psychologues cliniciens sont interviewés et parlent des comportements liés à l’addiction aux différents supports numériques. by guery_groupea_psy Feb 11

Voici un résumé pertinent de la part d'une internaute non professionnelle dans le domaine des comportements addictifs au numérique qui permet de situer ou non le lecteur vis-à-vis de cette dépendance. by fanny_groupee_psy Mar 3

Article provenant d’un blog non spécialisé sur les addictions ou sur la santé. Dans cette article, on peut voir des propos résultant d’un interview avec Michael Stora qui est un psychologue clinicien pour enfants et adolescents au CMP de Pantin et Dan Véléa qui est docteur et psychiatre addictologue à Paris, auteur de nombreux ouvrages sur les addctions et co-auteur avec Michel Hautefeuille de l’ouvrage “Les addictions à Internet” (Édition Payot). by almeida_dos_santos_groupee_psy Feb 28

Merci pour l'information Mathilde. Bonne continuation by lifshitzperez_groupe1_psy Apr 7

le blog reprend l'article dans by mathilde06 Apr 7

Related:  Les comportements addictifs liés à l'usage du numériqueLes comportements addictifs liés à l’usage du numériqueLes comportements addictifs liés à l’usage du numériquepierre_groupef_psydefawe_groupeb_psyLes comportements addictifs liés à l'usage du numériquekraus_grouped_psyLes comportements addictifs liés à l'usage du numériqueLes comportements addictifs liés à l'usage du numérique