background preloader

Racismes et antiracismes

Facebook Twitter

Voici Suavelos, le camp d'été non mixte réservé aux blancs. À la manière des néofascistes italiens, le GUD ouvre un squat à Lyon. Françoise Vergès : "La non-mixité fait réagir ceux qui détiennent le pouvoir car ils ont le désir de tout contrôler" L'intellectuelle et auteure française revient sur la polémique du festival Nyansapo, qui oppose notamment différentes tendances du mouvement antiraciste et féministe.

Françoise Vergès : "La non-mixité fait réagir ceux qui détiennent le pouvoir car ils ont le désir de tout contrôler"

#JeSoutiensMwasi : Déconstruction d’une polémique éclair. Illustration d’un proverbe anglophone de Madeleine Sassi.

#JeSoutiensMwasi : Déconstruction d’une polémique éclair

On pourrait revenir et rappeler que la non-mixité militante existe depuis les débuts du militantisme, qu’elle est légitime et nécessaire, et qu’elle n’a rien à voir avec la non-mixité imposée par les dominant·e·s, mais plein d’articles l’ont déjà fait (voir en bas, dans « Pour aller plus loin »). Comme souvent, les mêmes parallèles bancals et comparaisons miteuses sont fait·e·s pour décrédibiliser le geste, sans que soient pris en compte les questions d’oppressions systémiques, de paroles des concerné·e·s ou même simplement de contexte.

Non, on ne va pas encore une fois développer tous ces arguments car, soyons honnêtes, ce n’est pas vraiment la non-mixité LEUR problème. Après tout, même Anne Hidalgo semble l’avoir compris puisqu’elle soutient et finance la Maison des Femmes qui est en non-mixité (sans hommes). Aux origines de la polémique sur le festival afroféministe Nyansapo. Du 28 au 30 juillet doit se tenir à Paris un festival «afroféministe militant à l’échelle européenne», Nyansapo, organisé par le collectif Mwasi.

Aux origines de la polémique sur le festival afroféministe Nyansapo

Deux mois avant sa tenue, l’événement fait l’objet, ces derniers jours, d’une offensive sur Internet, relayée ce dimanche par la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui a publié une série de tweets où elle dit «demander l’interdiction du festival» et annonce qu’elle va «saisir le préfet de police en ce sens». Barrage républicain: la maire PS de Paris Anne Hidalgo, la LICRA et l'extrême droite.

Non contente de vouloir l’interdiction, Madame Hidalgo entend criminaliser le collectif afroféministe MWASI en portant plainte pour discrimination.

Barrage républicain: la maire PS de Paris Anne Hidalgo, la LICRA et l'extrême droite

Tout est parti d’une opération de harcèlement orchestrée par le forum 18-25 ans sur le site jeuxvideo.com avec un objectif clair : faire interdire le festival afroféministe en faisant croire qu’il s’agit d’un festival “interdit aux blancs”. Son mode d’action ? Lancer un “raid”, une opération de dénigrement collectif et continu sur plusieurs jours visant notamment, à l’aide de hashtags ciblés, des figures ou supports féministes jugé-e-s dérangeant-e-s et ayant une certaine visibilité sur les réseaux sociaux . Dans le cas du festival Nyansapo, on peut voir plusieurs membres et utilisateurs du forum 18-25 débattre et élaborer le raid du 27 mai sur le forum de discussion du site ainsi que sur la plateforme Discord.

Anne Hidalgo demande l’annulation d’un festival en partie réservé aux femmes noires. Le festival Nyansapo, qui se décrit comme un « festival afroféministe militant », prévoit une majorité d’espaces « non-mixtes ».

Anne Hidalgo demande l’annulation d’un festival en partie réservé aux femmes noires

Un festival en partie "interdit aux blancs" va-t-il se tenir cet été à Paris ? - LCI. POLÉMIQUE - Un festival décrit comme "afroféministe militant" organisé à Paris en juillet prévoit de réserver des espaces pour les femmes noires.

Un festival en partie "interdit aux blancs" va-t-il se tenir cet été à Paris ? - LCI

Contactée par LCI, la mairie, propriétaire des lieux, indique qu'elle n'a pas "d’autorisation à délivrer sur les événements organisés dans un local qu’elle loue. " Elle condamne néanmoins toute manifestation qui aurait un caractère discriminant. Paris: Hidalgo demande l'interdiction du controversé festival « interdit aux blancs » En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.

Paris: Hidalgo demande l'interdiction du controversé festival « interdit aux blancs »

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Replay Emissions. A quoi sert la DILCRA ? Selon le site officiel de la DILCRA, elle « a été créée en février 2012 ». Pourtant, l’existence d’un « comité » et du poste de « délégué interministériel » apparaît dès le décret du 8 décembre 2003 : « Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme assure le secrétariat du comité interministériel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme. (…) Il coordonne la préparation d’un plan national d’action contre le racisme et l’antisémitisme et en assure la mise en œuvre. » C’est à la suite de l’incendie, le 15 novembre 2003, du lycée juif de Gagny (Seine-Saint-Denis), que le gouvernement Raffarin décide de créer, lors du conseil des ministres restreint du 17 novembre, le CILCRA. Gilles Clavreul, le « M. antiracisme » du gouvernement, quitte ses fonctions. Frédéric Potier est nommé au poste de délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.

Gilles Clavreul, le « M. antiracisme » du gouvernement, quitte ses fonctions

Gilles Clavreul, chargé de la lutte antiraciste au gouvernement, va quitter ses fonctions, et sera remplacé par Frédéric Potier au poste de délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah), selon le compte rendu du conseil des ministres de mercredi 3 mai. M. Potier avait auparavant été directeur de cabinet de la région Centre puis, entre 2012 et 2014, conseiller de Claude Bartolone à la présidence de l’Assemblée nationale pour les affaires constitutionnelles et l’outre-mer. Enarque de 37 ans, également spécialiste du scrutin électoral, M. Potier a corédigé en 2012 un ouvrage sur L’Election présidentielle en France, et a contribué à réactualiser le code électoral 2017. Nommé mercredi en conseil des ministres, M. Académie de Créteil : polémique autour du séminaire sur les discriminations « de race » à l’école - Le Parisien.

Les professeurs peuvent-ils réfléchir entre eux sur les discriminations liées aux genre et à la race ?

Académie de Créteil : polémique autour du séminaire sur les discriminations « de race » à l’école - Le Parisien

Pour le MRC 94 (Mouvement républicains et citoyens), qui a vivement dénoncé sur Twitter le programme d’un séminaire organisé à l’école du professorat de Créteil (Espe), la réponse est non. Les 18 et 19 mai prochain, des universitaires de Créteil (Upec) organisent des journées de réflexion interdisciplinaire pour « penser l’intersectionnalité dans l’Education ». Un intitulé abscond pour les profanes mais qui renvoie aux recherches sociologiques nées aux Etats-Unis dans les années 1980 pour déconstruire les effets des discriminations croisées, notamment à l’école. Ainsi, au programme de ces tables rondes dédiées aux enseignants et professionnels de l’Education, plusieurs intitulés de sociologues, américains notamment, utilisent le terme « race ». Sa hiérarchie la traite de "négresse", elle réplique : une inspectrice du travail en commission de discipline. Ayant affirmé "Je suis chez moi en Guyane" à sa supérieure hiérarchique qui la traitait de "négresse", Henriette Henry est entendue ce jeudi à Paris pour des propos "racistes".

Sa hiérarchie la traite de "négresse", elle réplique : une inspectrice du travail en commission de discipline

Se faire traiter de "négresse" et passer ensuite en commission de discipline pour des propos "racistes"... c'est ce qu'il arrive à Henriette Henry, convoquée ce jeudi pour une commission de discipline au ministère du Travail, à Paris. Pourquoi la dernière campagne de SOS racisme pose problème. La dernière campagne de SOS Racisme (link is external) est plus qu’affligeante. L’idée est de contrer les idées du FN. On y voit un.e blanc.he qui prend par l’épaule son ou ses ami.e.s noir.e.s et rebeu.e.s, tous et toutes tout sourire, avec le slogan : « Mes potes et moi on est pareils ». Voici pourquoi ces visuels sont nuls. Misère de l’antiracisme institutionnel. Antiracisme politique contre antiracisme institutionnel. Depuis le 31 décembre 2014, dans la "douce" France de François Hollande, le second a été érigé au rang de « grande cause nationale ».

Aussi n’est-il pas surprenant que M. Valls, alors à Matignon, ait jugé nécessaire de donner une « nouvelle impulsion aux politiques du gouvernement » dans ces différents domaines. France: SOS Racisme dit non à la haine, non à Le Pen. L'association SOS Racisme a lancé, mardi 11 avril 2017, une campagne de lutte contre le Front national (FN), intitulée « On est pareil ». La campagne devrait mobiliser les électeurs contre Marine Le Pen, que les sondages annoncent en tête du premier tour de la présidentielle, ce qui constituerait un 21 avril 2002, « en pire ». L'association constate que la mobilisation contre le FN n'est pas au rendez-vous, « comme s'il y avait une forme d'atonie ». Durant les douze jours avant le premier tour, l'association martèlera un message « positif et pas anxiogène » sur une France « unie et heureuse de sa diversité », à travers des tracts et des affiches clamant « Non à la haine, non à Le Pen », ou sur les réseaux sociaux autour du hashtag #Onestpareil.

L'affiche de la campagne de SOS Racisme, lancée mardi 11 avril, met en scène deux jeunes garçons qui n'ont pas la même couleur de peau mais le même sourire complice, les mêmes lunettes, les mêmes yeux rieurs et la même marinière. Contrôle au faciès : trois lycéens assignent l’Etat en justice. Mamadou, Ilyas et Zakaria, élèves en terminale à Epinay-sur-Seine, avaient été contrôlés en mars à la gare du Nord à Paris, alors qu’ils revenaient d’un voyage scolaire.

Trois lycéens de la Seine-Saint-Denis qui avaient fait l’objet d’un contrôle d’identité au début de mars en marge d’un voyage scolaire vont assigner l’Etat en justice pour « discrimination raciale », a annoncé lundi 10 avril leur avocat, Slim Ben Achour. L’assignation sera déposée « au plus tard » mercredi auprès du tribunal de grande instance de Paris. L'Observatoire de la laïcité déplore un « culte du clash » Philosophie - Grandeur et misère de l'antiracisme. Élie Domota: "En Guyane et en Guadeloupe, les racines du mal sont les mêmes" GUYANE - C'est un soutien plein et entier qu'il apporte aux grévistes guyanais. Fer de lance de la mobilisation syndicale lors de la grève générale en Guadeloupe en 2009, Elie Domota fait très largement le lien entre les deux combats. Bilan de la Marche du 19 mars "Aller au-delà des pleurs" Fatiha Damiche.

Face au racisme de notre société, la pédagogie critique à l’école républicaine. Face au racisme qui gangrène notre société avec de moins en moins de pudeur, le Bondy Blog s’interroge sur le rôle de l’école républicaine. En nous appuyant sur l’héritage de grands pédagogues tels que Freire, Freinet ou Hooks, il est essentiel de réaffirmer l’importance d’enseigner l’esprit critique à tous les élèves dans le cadre, entre autres, de la lutte contre les discriminations. Le 9 février dernier, à la télévision publique, à une heure de grande écoute, nous avons entendu un représentant de l’autorité de l’État affirmer que le mot “bamboula” est “à peu près convenable”. Pourquoi il ne faut pas parler de «Marche des beurs» Juste ce qu’il faut, un poil de verlan, un autre de provoc: en termes de «marketing publicitaire», la formule «Marche des beurs» a bien fonctionné.

SOS Racisme, une trahison à la cause antiraciste? « Gauche blanche », « racisés », « non concernés » : ces clivages qui agitent la lutte et les mouvements antiracistes. La marche pour la justice et la dignité divise les quartiers populaires. A l’initiative d’une douzaine de familles de victimes de violences policières, ce rassemblement appelle à manifester, contre le racisme et l’impunité des forces de l’ordre. La Cour de justice de l’Union européenne valide l’interdiction du port du foulard par les entreprises – Lallab. Le 14 Mars 2017, la Cour de justice de l’Union européenne a rendu une décision clé dans la lutte pour la justice et contre les discriminations.

Interrogée sur le caractère discriminatoire du renvoi de deux employées -les affaires belge et française Achbita et Bougnaoui - sur la base du port d’un foulard, la Cour a donné raison aux entreprises. Tribune Libre : « Ils ont commencé indigènes, ils sont maintenant indigestes, ils finiront indignes » « Il est temps de marcher avec notre boussole politique ». Entretien avec Omar Slaouti – CONTRETEMPS. Surprise en plein dérapage, la justice censure France Culture. Comment éviter que vos enfants deviennent racistes?

Selon la justice européenne, une entreprise peut interdire le port de signes religieux. Amandine Gay : « Je n’ai pas à choisir entre être une femme et être une noire » – Just See Real. « Les flics » d’Usul : entre sociologues Blancs et victimes racisées. #LeRacismeDeGaucheCest : Analyse et toutes les pancartes. #DossierTabouche : Bernard de La Villardière piraté en direct. Que révèle l’idée selon laquelle «l’islamophobie n’est pas un racisme car les musulmans ne sont pas une race » ? Sur Facebook, les militant·e·s antiracistes victimes de censure. Sur Facebook, les militant·e·s antiracistes victimes de censure. Lemonde.fr. Chevènement et l'islam: plus qu'un malentendu. Pourquoi je ne veux pas être racisée.

France Le camp d’été décolonial fait polémique. Reims, camp d’été décolonial. Les vrais racistes à l’offensive. Au camp d'été décolonial, les «racisés» plaident pour l'autonomie. La lutte contre le racisme doit-elle se passer des blancs ? Français et noir de peau, je me fais contrôler au moins une fois par semaine par la police.