background preloader

Management

Facebook Twitter

Personnes négatives. Billet de Celestine Chua of The Personal Excellence Blog « Les gens qui sont les plus durs à aimer sont ceux qui en ont le plus besoin. » ~Peaceful Warrior Avez-vous jamais interagi avec des personnes négatives ? Si vous l’avez fait, vous savez que l’expérience peut être vraiment déprimante. J’avais une ex-collègue qui était très négative. Dans nos conversations, elle se plaignait infiniment de ses collaborateurs, de son travail et de sa vie.

Elle était aussi très cynique envers les gens en général, doutant souvent de leurs intentions. La première fois que nous avons eu une réunion, je me suis sentie très épuisée. La même chose s’est produite les fois suivantes où nous ont parlé. Après quelque temps, je me suis rendue compte que j’avais besoin de mettre au point un plan d’action pour interagir avec les personnes négatives. Ayant cela à l’esprit, j’ai alors fait du brainstorming sur la meilleure approche pour interagir avec les gens négatifs. J'aime : Pour affirmer avec douceur votre autorité : la méthode des 3 phrases. La formule des 3 phrases enrichit la méthode « je » en lui donnant plus d’ampleur et de pertinence.

Au lieu de faire un long discours moralisateur ou d’exploser de colère lorsque quelqu’un adopte un comportement qui ne vous convient pas, vous lui exprimez votre désappointement en gardant votre calme et en clarifiant brièvement la cause de cette émotion. Les 3 phrases à compléter sont : Lorsque tu fais ou vous faites… (ceci ou cela)Je me sens… (émotion)Parce que… (raisons objectives ou subjectives) Partons d’une situation typique où l’application de la formule s’avère utile.

Vous avez pris rendez-vous à 11 heures du matin, avec un intervenant sur un projet important que vous pilotez. 11h05, Thierry n’est pas là 11h10, toujours pas là et ne prévient pas sur le téléphone portable 11h15, Thierry arrive, arborant un large sourire, et vous dit : « désolé pour mon retard. » Pour appliquer la formule des trois phrases, commencez par vous ralentir ; respiration, débit de la voix, gestes.

Lancez-vous ! Article : trucs pour le bien-être relationnel. Sylvaine Pascual – Publié dans Compétences relationnelles Je tiens cette expression Ô combien imagée, et dont les déploiement possibles me font irrésistiblement penser à une sémantique toute Frédéric-Dardienne, de Sandrine, croisée lors d’un Twitpéro à La Défense. Sandrine est directrice de La source humaine, recruteuse sourcière qui, selon ses propres termes, “défriche le sol québécois depuis plus de 15 ans pour y faire jaillir sa ressource la plus précieuse : les gens.

Et je vous propose de la garder bien en tête quant à nos relations. Car les écueils et échecs relationnels, qu’il s’agisse de liens affectifs ou professionnels, sont souvent une douche froide pour l’estime de soi et nourrissent davantage la méfiance et le repli sur soi que l’envie d’accueillir à bras ouverts chaque inconnu qui passe. Mettre en place un système de protection pour se préserver nos rondeurs délicates d’éventuelles relations pourries ne peut en garantir l’absence totale, mais c’est un bon moyen: Article : trucs pour le bien-être relationnel. 5 astuces pour calmer l’agressivité en utilisant la gestuelle | Microcoaching. 4 conseils pour bien utiliser l’empathie dans un conflit | Microcoaching. L’empathie, c’est notre capacité naturelle à comprendre les émotions voire les pensées de quelqu’un d’autre.

C’est un peu notre faculté à nous “mettre à la place” d’autrui. Alors comment l’empathie peut-elle nous permettre de désamorcer la colère chez notre interlocuteur ? Voici 4 conseils pour l’utiliser à bon escient : Traitez la forme avant le fond. Quand quelqu’un est en colère face à vous, c’est qu’il ressent de l’injustice ou de la frustration.

Mais cette agressivité peut aussi être issue d’une forte anxiété. Donc avant même de traiter le fond du problème, rassurez d’abord votre interlocuteur par un langage corporel traduisant l’écoute et l’ouverture. Verbalisez l’émotion que vous voyez chez votre interlocuteur. Montrez que vous êtes capable de vous mettre à sa place. Demandez à votre interlocuteur ce dont il a besoin. Les “neurones miroirs” ont un rôle bien particulier chez l’être humain, et ont été découverts en 2010 dans le cerveau humain. A. B. C. 12 pistes pour reconstruire la confiance après un conflit. La confiance… condition sine qua non de la collaboration, lorsqu’elle est mise à mal, c’est toute l’organisation qui file un mauvais coton, en particulier après un conflit.

Non rétablie, on finit par s’esquinter l’estime de soi, à se méfier de l’autre comme s’il nous avait mis un chien de sa chienne au frais. Alors pour ne pas se prendre les pieds dans la chicane, allons voir comment reconstruire la confiance après un conflit. Les heurts au travail, même entre gens de qualité comme vous et moi, ça arrive. Nous ne sommes pas toujours d’accord ou sur la même longueur d’onde, nous ne partageons pas toujours les mêmes valeurs et malgré le développement de nos compétences relationnelles, lorsque l’émotion s’en mêle, nous pouvons vite finir par nous passer des savons pas du tout pommades.

Le conflit n’est pas un problème en soi, il est souvent utile au réglage de la relation. C’est surtout la façon de le gérer qui peut la mettre en péril, ou au contraire l’améliorer. 4-Accepter d’être blessé. Les relations difficiles: le triangle de Karpman. Nos relations s’expriment parfois comme une sorte de série B sinistre et même violente où, en fonction des circonstances et des interlocuteurs, chaque protagoniste adopte inconsciemment un rôle dramatisé à souhait. Ces rôles relationnels, théorisés par Karpman dans les années soixante, se retrouvent curieusement schématisés dans les… dessins animés: le Persécuteur, la Victime et le Sauveur.

Nous avons souvent un rôle dominant, mais passons aussi de l’un à l’autre, parfois très rapidement, au cours d’une seule conversation. Ces rôles bloquent l’évolution de la relation, aucun n’est meilleur ou pire qu’un autre, et ils se nourrissent d’un mélange de peur et de manque d’estime ou de confiance en soi. Ces rôles peuvent générer beaucoup de stress et engloutir des quantités d’énergie. L’idée générale est double: 1- Le Persecuteur: Cruella nous voilà Le persécuteur, par crainte des échanges d’une relation qui l’inquiète, a besoin de dominer. 2- Le Sauveur: Zorro est arrivé Voir aussi. Compétences relationnelles (3): savoir dire non. Sylvaine Pascual – Publié dans: Compétences relationnelles / Mieux communiquer Qui n’a jamais accédé à une demande, une requête, accepté une invitation, un projet tout en mourant secrètement d’envie d’envoyer son interlocuteur balader ou se faire cuire un œuf, selon la nature de la demande?

Savoir dire non s’apprend, comme à faire du vélo, malgré le risque de s’écorcher un genou de temps en temps… voici comment. Nous avons tout un tas d’excellentes raisons pour céder aux demandes des autres malgré nous: besoin de faire plaisir, d’être aimé, peur d’être jugé, peur de blesser, de décevoir, peur du conflit etc.Toutes ces raisons sont liées à notre besoin d’appartenance ou d’intégration sociale et à son corollaire, la peur d’être rejeté. C’est vrai que potentiellement, agir en accord avec ce que nous voulons, ce qui est bon pour nous, ce serait méchant, égoïste, ça ferait de la peine à Maman. Pourtant, combien de fois est-ce qu’on nous dit “non”, à nous? Voir aussi: Recevoir une critique avec grâce et dignité.

Recevoir une critique fait partie de ces situations relationnelles potentiellement explosives dont nous nous passerions bien. Pourtant, recevoir la critique avec grâce et dignité est relativement simple et bénéficie à toutes les parties. Voici comment faire en 6 étapes. Parmi les terrains minés de la communication, là où les bombes se parent d’atours irrésistibles – charisme, admiration, amitié, amour, promesses etc. ou impressionnants: hiérarchie, pouvoir, influence… Bref de tous les masques de la comédie humaine et ses jeux de pouvoirs; recevoir une critique fait partie des exercices les plus redoutés et souvent nous ignorons comment réagir autrement qu’en réglant le différent immédiatement.

Soyons clairs: s’énerver manque de classe, se justifier ou s’excuser version serpillère, c’est pas sexy, essayer de clouer le bec de l’autre a un côté cow-boy de bac à sable assez affligeant, le tout ne résoud rien et nous paye un aller simple pour le triangle de Karpman. 6- Réfléchir à la demande. Formuler une critique avec élégance et délicatesse. Sylvaine Pascual – Publié dans: Compétences relationnelles / Mieux communiquer Faire une critique est un exercice périlleux pour la relation, qu’elle soit amicale, familiale ou professionnelle. Un peu trop brutale, elle peut dégénérer en conflit. Voici donc 7 points essentiels pour formuler transformer une critique en demande formulée avec élégance et délicatesse pour dénouer des tensions et favoriser la communication et la résolution de problème.

Avant de nous lancer dans la rédaction des griefs précis que nous pourrions exprimer aux bipèdes qui partagent notre quotidien personnel ou professionnel, rappelons-nous de trois points: 3- Evitons les faux-semblants. Le politiquement correct nous bassine parfois avec la critique “positive” et “constructive”: appelons un chat un chat: Une critique positive, c’est un compliment. 2- Notre opinion n’engage que nous 3- Il est naturel d’avoir des opinions, des valeurs, des principes 1- Donnez-vous du temps pour réfléchir à ce que vous voulez Voir aussi. Manipuler les Manipulateurs.

Questcequunconflit.pdf (Objet application/pdf) Fiche pratique - s'entraîner à développer une pensée positive. Fiche pratique - Ne plus culpabiliser. Piloter, c’est … Les 4 missions du dirigeant. Posted on 27 juillet 2009 by phgarin Planifier, c’est-à-dire Maîtriser l’environnementStructurer, c’est-à-dire Organiser l’entrepriseCoordonner, entraîner, c’est-à-dire Entraîner les hommesPiloter, diriger, c’est-à-dire Obtenir des résultats Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com Voir aussi : Les rôles du manager Que fait un managerStratégies à l’usage d’un dirigeant d’entreprisePour être un manager performant Comment est-on un mauvais managerAxe des compétences de l’entreprise ou Outils de management du dirigeant d’entrepriseRègle 040 : Elle peut caresser tes lobes, jamais ton latinum Autres Management : Récapitulatif 1-1 ManagementRécapitulatif 1-2 ManagementRécapitulatif 4 Management Tous les articles de cette catégorie sont listés dans la page Management de ce blog Like this: J'aime chargement…

Ce que doit faire un responsable hiérarchique, tâches du manager. Ce que doit faire un responsable hiérarchique, tâches du manager Posted on 28 novembre 2008 by phgarin A la question de ce que doit faire un responsable hiérarchique, quelles sont les tâches du manager, il y a des centaines de réponses. Toutefois, elles se regroupent en deux grandes catégories : 1. 1.1 Fonctions de locomotive Fixer des objectifsPlanifierDéciderMettre en œuvreContrôler 1.2 Direction du personnel PromouvoirDévelopperAccompagnerEtc. 2. 2.1 Tâches à exécuter A mener soi-mêmeA déléguer à un collaborateur 2.2 Tâches d’organisation CoordinationMise en place de moyensTravail en groupeTravail avec d’autres Services Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise Pour plus de conseils : phgarin@gmail.com Voir aussi : Les rôles du manager Que fait un managerPour être un manager performantComment est-on un mauvais manager Etre manager de nos jours : Entre sa hiérarchie et ses collaborateursMotiver un individu, une équipePiloter, c’est … Autres Management : Like this: J'aime chargement…

Piloter, c’est … Au travail : Motivation et Démotivation vues par les employés. Pratiquez-vous le management participatif ? Sondage. Vous êtes, ou vous serez, à la tête d’une équipe, d’un service, d’une association, d’un groupe de personnes amenées à œuvrer ensemble sur un projet.

Pour savoir si votre style de management est de type participatif, répondez aux questions suivantes. Nouveau projet, que faites-vous ? <a href=" Our Poll</a> Votre plus grande satisfaction <a href=" Our Poll</a> Les critiques <a href=" Our Poll</a> Prise de décision <a href=" Our Poll</a> Votre communication <a href=" Our Poll</a> Tenir ses objectifs <a href=" Our Poll</a> Votre but principal <a href=" Our Poll</a> Alors ?

Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com Philippe Garin Voir aussi : Les sondages de ce blogDéléguer ET contrôler, sinon gare aux conséquences ! Like this: Génération Y : Comment les recadrer au travail. Critiqué(e) en public : Comment réagir. La critique en public Dans le monde du travail, il n’est pas toujours facile d’éviter les conflits. C’est même impossible. Quelles que soient les circonstances, à un moment ou à un autre de votre carrière, vous êtes confronté à des rapports difficiles avec d’autres personnes. Etre critiqué en public est l’un des moments les plus difficiles à gérer parce que le conflit devient connu par ceux qui y assistent, même passivement et de loin –mais toujours à portée de voix.

Si le conflit débute publiquement alors que vous ne vous y attendez pas, alors la situation est encore pire pour vous. Que ce soit un collègue, un responsable plus haut dans la hiérarchie ou un de vos collaborateurs, la personne en face de vous et qui vous critique ouvertement sait qu’elle agit en public dans le but de vous discréditer aux yeux des autres. Son premier but sera peut-être d’exprimer un désaccord sur votre façon de travailler, vos prises de décisions ou leurs absences. Comment réagir ? 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Comment présenter un avantage ou un inconvénient. Posted on 3 novembre 2008 by phgarin Quand vous avez une idée à faire passer auprès de votre environnement (entreprise, famille, etc.) et que vous souhaitez convaincre du bien-fondé de celle-ci, vous allez être amené à définir des avantages et des inconvénients. Les premiers vont vous servir d’arguments en faveur de votre idée, les seconds à préparer des réponses aux objections éventuelles.

Imaginez quels sont les mots ou des thèmes qui irritent au sein de l’environnement concerné et qui sont à éviter.Ne tentez pas de banaliser ou de taire les coûts engendrés par votre idée. Faites une comparaison qui permet de relativiser les choses ou/et faites ressortir les avantages financiers, quantitatifs ou qualitatifs attendus. Si tout cela ne vous suffit pas, proposez une autre idée Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com Voir aussi : Autres Communication : Récapitulatif 2 Communication Like this: J'aime chargement… Les rôles dans la communication ou sachez pourquoi vous communiquez mal. Posted on 13 septembre 2008 by phgarin En raison de la personnalité des individus, leur position sociale, la communication intervient dans un contexte général ou préexiste des relations de sympathie d’hostilité et de domination soumission.

La combinaison de ces tendances permet de déterminer huit types de rôles auxquels correspondent des réactions spécifiques Philippe Garin, plus de 20 ans manager en entreprise Pour plus de conseils, contactez-moi : phgarin@gmail.com Voir aussi : Les 6 erreurs humaines d’après CicéronDas Kind – L’enfantLa pyramide de MaslowLes généralisations et les règles pour mieux se faire comprendre Autres Communication : Récapitulatif 1 Communication Like this: J'aime chargement… Filed under: Communication Tagué: | Communication, Domination, Enfant, Hostilité, Parent, Personnalité, phgarin, Philippe Garin, Réaction, Rôle, Soumission, Sympathie.

Tous les billets de la catégorie : Management – 1. Règles pour un manager pour des phases difficiles de communication. Comment est-on un mauvais manager.

Management participatif