background preloader

Interprétation, analyse

Facebook Twitter

Voyage dans l’innovation sociale espagnole (3/3) : De l’innovation sociale à la transformation des politiques publiques. Par Hubert Guillaud le 25/11/11 | 1 commentaire | 1,796 lectures | Impression Suite et fin de notre voyage dans l’innovation sociale espagnole en compagnie de la 27e Région.

Voyage dans l’innovation sociale espagnole (3/3) : De l’innovation sociale à la transformation des politiques publiques

L’occasion de nous poser des questions sur l’évolution de l’innovation par les usagers et par les services publics et de nous interroger pour savoir comment les faire se rejoindre… Transformer les politiques publiques ! “Iniciativa Joven est un modèle pour penser l’administration autrement (voir la seconde partie du dossier). Est-ce que le numérique permet d'élargir la participation démocratique ? Description courte Le rôle d'internet et des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le renouvellement des formes de démocratie et de participation citoyenne est au centre de nombreux débats depuis plusieurs années.

Est-ce que le numérique permet d'élargir la participation démocratique ?

Internet permet-il réellement un renouvellement de la participation citoyenne ? La démocratie y gagne-t-elle vraiment grâce aux nouvelles formes d'engagement ? Ne sont-ce pas toujours les mêmes qui s'expriment, à l'encontre de avis et des positions des mal-connectés ? Description Acteurs. Critique de la participation. Jacques Rancière: «L'élection, ce n'est pas la démocratie» - 28 mai 2012. Le Nouvel Observateur.

Jacques Rancière: «L'élection, ce n'est pas la démocratie» - 28 mai 2012

L'élection présidentielle est généralement présentée comme le point culminant de la vie démocratique française. Ce n'est pas votre avis. "Il est devenu irresponsable de limiter la démocratie aux élections" Opinions David Van Reybrouck, auteur à succès de "Congo", est de retour avec un livre polémique sur la démocratie.

"Il est devenu irresponsable de limiter la démocratie aux élections"

Dans "Contre les élections", il évoque la crise de confiance de la population à l’égard de la démocratie représentative et plaide en faveur du tirage au sort et d’un système bi-représentatif. Alors que les Belges voteront en mai prochain pour des élections qu’on annonce déterminantes pour l’avenir du pays, vous dites être "Contre les élections"… Cela frôle l’incivisme, non? On avait une cinquantaine de titres pour le livre. Connaissance et praxis des réseaux comme projet politique. Le monde contemporain a enregistré des évolutions d’une telle force qu’elles tendent souvent à produire un sentiment d’impuissance lorsqu’il s’agit d’essayer d’en maîtriser les effets problématiques.

Connaissance et praxis des réseaux comme projet politique

Il n’est pas honteux d’avouer avoir du mal à comprendre ce monde, de reconnaître l’impression d’avoir en face de soi de telles puissances qu’on tend à perdre l’espoir de les faire bouger. Que faire alors si on ne veut pas être condamné à la démission et à l’observation passive ? Chercher à construire de nouvelles capacités bien sûr, des capacités plus adaptées. David Van Reybrouck : «Les élections n’ont jamais été conçues pour être démocratiques»

«Nous méprisons les élus, nous vénérons les élections.»

David Van Reybrouck : «Les élections n’ont jamais été conçues pour être démocratiques»

Qui sommes-nous ? Nous sommes des sœurs jumelles Nées sous le signe des gémeaux Jacques Demy.

qui sommes-nous ?

Musique de Michel Legrand. Voix de Catherine Deneuve et Françoise Dorléac. Comme tout le monde, et comme ces illustres sœurs jumelles, nous aimons rire et vivre et chanter et danser - et nous tenons à continuer de pouvoir le faire. Nous sommes des citoyens, au départ quatre philosophes et une juriste, très préoccupés par la situation de désarroi qui règne dans les pays du monde entier, et singulièrement les pays industriels, et plus encore dans notre pays, la France. Démocratie participative, un échec plut$ot rassurant - Pascal Aubert. Open data et démocratie : la réponse d’Henri Verdier, « monsieur Data » du gouvernement. Début juillet paraissait dans la revue MyScienceWork un article, repris ensuite par La gazette des Communes, puis par Rue89, intitulé « L’open data est-il un leurre politique ?

Open data et démocratie : la réponse d’Henri Verdier, « monsieur Data » du gouvernement

» Cette interview d’Evelyne Ruppert, une sociologue britannique, notamment à l’origine du blog Big data et society, s’inspire de ses travaux sur la transparence britannique, qu’elle semble bien connaître, mais porte sur la démarche française, qu’elle semble moins connaître. Making Of. De quoi le pouvoir d'agir est-il le nom. Manu Bodinier a découvert l'empowerment au Québec en 1998 avec le chercheur universitaire Yann Lebossé et de Vivian Labrie, animatrice du Collectif pour un Québec sans Pauvreté.

De quoi le pouvoir d'agir est-il le nom

Il a été depuis délégué en Rhône‐Alpes pour la Fédération des centres sociaux, organisé des Marches pour la dignité et contre la pauvreté avec des personnes précaires et présidé l'association ECHO qui a donné naissance à l'Alliance Citoyenne de Grenoble. Il est aujourd'hui artisan de justice sociale à www.aequitaz.org Depuis quelques années1, un certain nombre d'initiatives sociales en France se réclament de la notion de « pouvoir d'agir »2, traduction toujours incomplète et bancale du concept d'empowerment3.Récemment, elles se sont même constituées en Collectif national et ont fait l'objet d'un rapport public auprès du Ministre de la Ville. Ce mouvement fait émerger un certain nombre de questions : avons‐nous là affaire à de nouvelles formes d'actions collectives ? De la diversité des expériences 1.

L’urgence de refonder la politique de la ville avec les habitants - Le blog d'Olivier Noblecourt. Le constat fait aujourd’hui consensus : initiée par le rapport d’Hubert Dubedout, « Ensemble, refaire la ville » de 1983, la politique de la ville, à l’origine appelée développement social des quartiers, est aujourd’hui dans une impasse.

L’urgence de refonder la politique de la ville avec les habitants - Le blog d'Olivier Noblecourt

Non que son apport ait été nul ou contre-productif, tant les moyens publics qu’elle a mobilisés ont certainement évité une situation plus grave encore, mais elle est devenue au fil du temps inefficiente. Il suffit d’aller sur le site de l’observatoire national de la politique de la ville ou de consulter le rapport 2012 pour s’en convaincre : jamais l’écart entre les zones urbaines sensibles (ZUS) et le reste du territoire n’a été aussi important, qu’il s’agisse de pauvreté, d’accès à l’emploi, à la santé ou du droit à la sécurité. Jacques Donzelot : quel « pouvoir d’agir » dans les banlieues ? Le 11-03-2013 Par Erwan Ruty Jacques Donzelot, chercheur spécialiste des questions sociales et d’urbanisme, qui a indirectement influencé le gouvernement en matière de participation des habitants, et contribué à faire émerger le concept d’empowerment (pouvoir d’agir) en France, revient sur le récent Conseil interministériel à la ville.

Une dose de scepticisme, et une pincée d’espoir : participation et intercommunalités. Que pensez-vous de l’esprit des mesures annoncées par Jean-Marc Ayrault, lors du conseil interministériel à la ville ? La démocratie fluide rendra notre démocratie plus solide ? Externalisation ouverte pour l'innovation stratégique - EFPC. Version PDF, 177 ko Février 2014 Table des matières. Communication européenne : comment passer d’une Europe des spécialistes à une Europe des citoyens.

Aujourd’hui, la construction européenne est perçue et/ou vécue comme de facto élitaire, au sens qu’elle se limite à une minorité. Et le vrai scandale, c’est de se résigner à ce que cet état de fait ne fasse plus débat. Comment faire pour bousculer d’une Europe des spécialistes à une Europe des citoyens ? « It’s the citizen, stupid » Première priorité : faire passer le message que la priorité de tous les communicants européens, ce sont les citoyens européens.

A l’exemple de l’expression affichée dans les locaux de campagne : « the economy, stupid » de James Carville, stratège de la campagne présidentielle victorieuse de Bill Clinton en 1992 (contre George Bush et sa guerre en Irak) ; « it’s the citizen, stupid » devrait être affiché comme fond d’écran et sur les murs de tous les bureaux des communicants européens. "Internet renforce le pouvoir de la société civile". L'institution politique, si elle souhaite répondre aux attentes de la population, ne peut pas ignorer les canaux numériques, estime l'universitaire Amanda Clarke, spécialiste des liens entre Internet et démocratie. LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Anne-Sophie Novel (journaliste ) Amanda Clarke est chercheuse à l'Oxford Internet Institute de l'Université d'Oxford.

Elle a rédigé pour le Conseil de l'Europe un rapport sur les liens entre Internet et démocratie, qui sera présenté à l'occasion du Forum. Qui s’intéresse aux modalités du débat public. Quand de grands débats comme le débat public nanotechnologies arrivent sur le devant de l’actualité, les polémiques sur la manière dont ils sont organisés vont bon train. Mais quand une proposition de loi visant à « l’organisation du débat public sur les problèmes éthiques et les questions de société » s´invite à l’ordre du jour de l’Assemblée, ça ne semble plus intéresser personne, ou presque. Seule l´association Sciences & Démocratie a ouvert un débat sur le débat. Le 16 février dernier, l´Assemblée nationale a adopté en première lecture une proposition de loi de Jean Leonetti relative à « l´organisation du débat public sur les problèmes éthiques et les questions de société ».

Elle concrétise les propositions formulées par la Mission d’information sur la révision des lois bioéthiques dans son rapport du 20 janvier 2010. L’adoption par l’Assemblée nationale de cette très succincte proposition de loi ne s’est pas faite sans débat. 2008/09/05 Ecologie des contributions citoyennes. Le 5 September 2008 | Par Eric Lombard Classé dans Analyses. 2007/12/21 Comment le débat va-t-il être transformé par internet ? Les leçons de l'histoire du traitement de texte. Le 21 December 2007 | Par Eric Lombard Classé dans Analyses, Débat, débattre.