background preloader

Poissons

Facebook Twitter

C’est quoi un poisson maigre. Manger du poisson C’est bon pour la santé !

C’est quoi un poisson maigre

Les poissons sont indiqués du point de vue diététique pour leur intérêt nutritionnel. Ils sont source de protéines, d’acides gras essentiels. Selon les espèces, ils sont en effet riches en omégas3 et ont de fait des effets bénéfiques sur la protection vasculaire, ainsi qu’en vitamine D. Ils apportent de 5 à 12 % de lipides (15 % pour l’anguille). Les poissons maigres En ce qui les concerne, leur chair est dite maigre car peu calorique (moins de 100 kcal/100 g). (*) Anses : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail Corinne Peirano (Expert Lepape-info Diététicienne-nutritionniste, Quelles espèces de poisson acheter ? Manger du poisson, c’est sain et c’est bon.

Quelles espèces de poisson acheter ?

Mais d’un autre coté, la surconsommation et la surpêche vident les océans et on craint une pénurie globale de poissons à un horizon assez proche. Pour une alimentation équilibrée en oméga-3, les nutritionnistes nous conseillent de conseiller du poissons au moins deux fois par semaine. Et de fait, nous en consommons 2 fois plus qu’en 1995 soit 16,3 kilos par habitant, ou 132 millions de tonnes (contre 20 millions en 1950). Une espèce de poisson sur trois est menacée d’extinction Difficile pour le consommateur de s’y retrouver : d’un côté, on fait l’apologie du poisson qui a de grandes qualités nutritionnelles (et gustatives) mais à l’inverse, on tire la sonnette d’alarme car entre surpêche et pollution, 1 espèce de poisson sur 3 est menacée d’extinction…

Calendrier achat des poissons. Techniques de cuisson des poissons. Le poisson « frais » (souvent peu frais) est commercialisé à un prix supérieur au surgelé d’apparente très bonne qualité.

Techniques de cuisson des poissons

Je ne m’épancherais pas sur les produits tels les nuggets, les poissons carrés et autres bizarreries qui n’ont de poisson que l’alibi du nom… Le poisson reste un produit magique à travailler. Le garder rosé à l’arête confère un savoir faire que l’on peut acquérir avec un peu d’entraînement. Rapide à travailler le poisson ne s’encombre pas d’une cuisine spécieuse et alambiquée, point besoin d’alchimie tarabiscotée pour atteindre l’extase. Peu gourmand en énergie le poisson ne demande pas une cuisson prolongée, intensive ou agressive. Les critères de fraicheur : Apprenons au moins à choisir le poisson frais de la manière la plus simple.

Comment faire cuire un filet de poisson au four. Aujourd’hui je vais vous parler recette de poisson pour le défi de Pavillon France pour cuisiner des recettes de poisson aux enfants.

Comment faire cuire un filet de poisson au four

J’avoue que cuisiner des poissons entiers ce n’est pas toujours simple, on a surtout de grosses appréhensions et peur de louper la cuisson, alors je privilégie souvent les poissons en filets, plus pratique à servir également. Par contre, je ne me contente pas des poissons vendus en filets sur l’étal de mon poissonnier, car il n’y a pas beaucoup de choix, et que c’est domage de passer à côté de certaines espèces qui sont délicieuses en filet, il suffit juste de demander à son poissonier de préparer le poisson et de lever les filets, il le fait toujours avec plaisir et plus facilement que nous !

Ca en fait des poissons a cuisiner en filets non ? Pour ma recette, j’ai eu envie de vous montrer que c’est ultra simple de cuisiner des filets de poisson au four. 1. 2. 3. De la surexploitation des océans. La pêche industrielle met nos océans en péril, pille leurs ressources et menace les espèces qui y vivent.

De la surexploitation des océans

L’intensification de l’effort de pêche a débuté dans les années 1990, mettant en œuvre des techniques, telles que les dispositifs de concentration de poissons (DCP), permettant de maximiser les prises des pêcheurs industriels. Les thoniers senneurs sont particulièrement friands de cette méthode de pêche. Or, elle est destructrice car non sélective. Elle mène à la capture de nombreuses espèces autres que le thon. Par ailleurs, les prises sur DCP sont beaucoup trop importantes au regard de l'état des stocks de thons. La ressource de thon tropical, celui que l'on trouve dans les placards de 9 Français sur 10, s'épuise de façon significative.